background preloader

La Seconde Guerre mondiale - La guerre devient mondiale juin 1941 – fin 1942

La Seconde Guerre mondiale - La guerre devient mondiale juin 1941 – fin 1942
Seconde Guerre mondiale : Invasion de la Pologne - campagne de France – guerre éclair- bataille d’Angleterre- opération Barbarossa – bataille de l’Atlantique- Pearl Harbor- opération Torch - Guadalcanal – El Alameïn - bataille de Stalingrad – bataille de Koursk – solution finale- conférences Téhéran, Yalta, Potsdam, - Jour J – capitulation de l’Allemagne – Hiroshima, Nagasaki © Histoire à la carte - Crédits

http://www.histoirealacarte.com/demos/tome08/03_seconde_guerre_mondiale.php

Related:  Cartesguerre d'aneantissementSeconde Guerre Mondiale

Europe 1945 Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, c’est sur une Europe dévastée que tombe "le rideau de fer". Dans ce contexte où les premières tensions de la guerre froide apparaissent, les Etats-Unis mettent en place le plan Marshall : l’Europe occidentale reçoit ainsi une aide financière indispensable à sa reconstruction. Ce soutien vise également à contrebalancer l’influence de l’URSS, dont

Les trois Auschwitz Monument du souvenir des déportés d'Auschwitz-Monowitz, à Paris, dans la cimetière du Père Lachaise. Il n'y a plus de traces aujourd'hui du camp en Pologne : il a été rasé et les champs l'ont remplacé. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) La marche à la guerre En Europe arrivée au pouvoir de Mussolini et d’Hitler, remilitarisation de la Rhénanie 1936, l’Anschluss 1938, Conférence de Munich 1938, pacte germano-soviétique 1939. En Asie protectorat du Japon sur la Mandchourie 1931, offensive japonaise sur la Chine 1937. La guerre en Europe 1939 - mai 1941 Invasion de la Pologne septembre 1939, la drôle de guerre, Narvik, la grande offensive à l’Ouest, l’armistice juin 1940, bataille d’Angleterre, guerre sous-marine, occupation de la Yougoslavie et de la Grèce.

Cartes du programme Educ . Civique- LE COLLÉGIEN, L’ENFANT, L’HABITANT Histoire- DES MONDES ANCIENS AUX DÉBUTS DU MOYEN ÂGE Diaporama Les étapes de la construction européenne (1957-2007) par Damato Frédéric dimanche 9 décembre 2007 Comme le rappelle très justement Roger Brunet (2004)* : "Les territoires changent, la géographie se fait tous les jours". Voici donc, un diaporama (.ppt)** sur les étapes de (...) ... Les causes de la guerre Introduction : les causes de la guerre On distingue : Des causes directes :L'invasion de la Pologne est déclenchée le 1er septembre 1939. Nuit et Brouillard 2 de 2 Nuit et Brouillard est un film documentaire[1] réalisé par Alain Resnais, à l'initiative d'Henri Michel (historien), et sorti en 1956. Il traite de la déportation et des camps de concentration nazis, en application des dispositions dites « Nuit et brouillard » (décret du 7 décembre 1941). Nuit et Brouillard est une commande du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale[2], un organisme gouvernemental fondé en 1951, dont la fonction était de rassembler de la documentation et de poursuivre des recherches historiques sur la période de l'occupation de la France en 1940-1945, et dont Henri Michel était le secrétaire général[3].

la collaboration Politique de coopération avec l'Allemagne pratiquée par le gouvernement de Vichy et certains milieux politiques français sous l'Occupation (1940-1944), pendant la Seconde Guerre mondiale. 1. Les conséquences de l'armistice Tondues en 44 à voir en streaming, film de Jean-Pierre Carlon diffusé sur France 3 La Libération de la France en 1944/1945 a été une période complexe où se mêlèrent joie et enthousiasme pour certains mais aussi crainte et tristesse pour d’autres. Pour cimenter cette joie collective, un exutoire commun permet d’exprimer ces retrouvailles : s’en prendre aux collaborateurs, aux prisonniers allemands, à tous ceux qui ont eu des comportements jugés indignes. Parmi ceux-là, les femmes qui ont eu des relations affectives avec des soldats allemands seront tondues. Pour la plupart de ces femmes, c’est presque toujours la même histoire, celle d’une France occupée dans laquelle des jeunes filles, par insouciance ou inconscience, franchissent les interdits et commettent l’impensable : le délit d'adultère avec l’ennemi de la Nation. Au travers des destins croisés de femmes retrouvées, le film nous conduit de Paris à Montauban, Grenoble, La Mûre, Fouras, Saint-Flour et Aix-les-Bains.

Nuit et Brouillard 1 de 2 Nuit et Brouillard est un film documentaire[1] réalisé par Alain Resnais, à l'initiative d'Henri Michel (historien), et sorti en 1956. Il traite de la déportation et des camps de concentration nazis, en application des dispositions dites « Nuit et brouillard » (décret du 7 décembre 1941). Nuit et Brouillard est une commande du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale[2], un organisme gouvernemental fondé en 1951, dont la fonction était de rassembler de la documentation et de poursuivre des recherches historiques sur la période de l'occupation de la France en 1940-1945, et dont Henri Michel était le secrétaire général[3]. D'une durée de trente-deux minutes, le film est un mélange d'archives en noir et blanc et d'images tournées en couleur. Le texte, écrit par Jean Cayrol, est dit par Michel Bouquet.

La "Solution finale" La date précise de la décision de mettre en œuvre la "Solution finale" par les Nazis n'est pas connue. Certains historiens pensent qu'il y avait eu plusieurs décisions. Le génocide des Juifs fut le point culminant d'une décennie de politique nazie, impulsée par Adolf Hitler.

Apocalypse - TV5MONDE Protagoniste Friedrich Paulus Commandant allemand pendant la bataille de Stalingrad qui se termina en janvier 1943 par la reddition de ses troupes En savoir + Les répressions allemande et vichyste contre la Résistance - Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale - Le Mont Valerien, haut lieu de la mémoire nationale Le 1er juin 1942 le général SS Karl Oberg est nommé « Chef suprême de la SS et de la police en France ». Il prend la relève de la politique de répression en France occupée et poursuit la stratégie du MBF jusqu'à l'automne 1942, date à laquelle la politique des otages est abandonnée. La SS développe ensuite ses propres mesures répressives, alors même que les tribunaux militaires continuent à sévir. Intensification de la répression

Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945 Les Tsiganes furent l’un des groupes persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe. Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs" et s’appuyaient sur les préjugés sociaux de nombreux Allemands non nazis à leur encontre. En de nombreux points, le sort des Tsiganes s’apparentait à celui des Juifs. Sous le régime nazi, les Tsiganes subirent des internements arbitraires, furent soumis au travail forcé et assassinés en masse. Les autorités allemandes exterminèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires occupés par les Allemands en Union soviétique et en Serbie. Des milliers d’autres furent tués dans les camps de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau, Chelmno, Belzec, Sobibor et Treblinka.

Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945 Les Tsiganes furent l’un des groupes persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe. Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs" et s’appuyaient sur les préjugés sociaux de nombreux Allemands non nazis à leur encontre. En de nombreux points, le sort des Tsiganes s’apparentait à celui des Juifs. Sous le régime nazi, les Tsiganes subirent des internements arbitraires, furent soumis au travail forcé et assassinés en masse. Les autorités allemandes exterminèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires occupés par les Allemands en Union soviétique et en Serbie.

Related: