background preloader

Doc_pdf_fr_Dos.ens.Carcassonne.1.pdf (Objet application/pdf)

Doc_pdf_fr_Dos.ens.Carcassonne.1.pdf (Objet application/pdf)
Related:  charlemagne92

Le roi Arthur : les secrets d'une légende Personnage qui a donné son nom aux légendes (ou au cycle) arthuriennes, dont le succès a été immense dès le Moyen Âge, le roi Arthur brasse quantité de mythes, dont le premier est lui-même. Roi-chevalier, défenseur de son royaume contre les Saxons, propriétaire de la légendaire Excalibur, protégé de l’enchanteur Merlin, Arthur est aussi le fruit d’un adultère, un mari trompé, un ami trahi et un frère incestueux. Une figure héroïque et tragique, donc. Mais Arthur a-t-il existé ? Comment son mythe s’est-il développé et quelle a été sa postérité jusqu’à aujourd’hui ? Le roi Arthur a-t-il existé ? Les débats sur la réalité historique de l’existence d’Arthur n’ont jamais vraiment cessé. Au XIIe siècle, outre Geoffroy de Monmouth, qui est au service d’Henri II Plantagenêt, on peut citer Guillaume de Malmesbury et ses Faits des rois d’Angleterre (vers 1125), qui fait d’Arthur un roi courageux défenseur de la chrétienté face au paganisme. Une « biographie » du roi Arthur La tombe du roi Arthur

Vierge à l'Enfant de Jeanne d'Evreux – Objets d'art | Musée du Louvre Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Œuvres & Palais>Les incontournables Les incontournables Vous venez au musée du Louvre et ne souhaitez pas passer à côté de ses chefs-d'oeuvre ? Rechercher une sélection Réinitialiser la recherche Sélections Louvre 29 sélections trouvées Nb par page : 9 - 15 - 30 Tri : Date de publication - Titre Informations pratiques Visites & Activités Expositions & Actualités Œuvres & Palais Arts & éducation Soutenez le Louvre Missions et fonctionnement Le Louvre dans le monde Les bases de données Presse Editions et Productions audiovisuelles Média en ligne Rubriques transverses Espace personnel S’inscrire Haut de page

Accueil - Enseignants - Publics - Centre des monuments nationaux Fiche du monument Vincennes fut résidence royale du XIIe au XVIIe siècle. Le château dont la grande enceinte abrita une véritable cité fut l’une des plus grandes forteresses médiévales européennes. Contact service d’action éducative : Annick FerrandTél. 01 41 74 19 14 Mél annick.ferrand@monuments-nationaux.fr Réservations : Virginia RossiniDu lundi au vendredi de 10h à 13hTél . 01 43 28 15 48Mél reservations.vincennes@monuments-nationaux.fr Château de Vincennes Avenue de Paris 94 300 Vincennes Activités adaptées pour les groupes d’élèves handicapés (déficients visuels et mentaux). Nos partenaires : L’académie de Créteil : Présentation de l’offre éducative sur les monuments d’Ile de France

Les Croisades: sources, images et histoire [English version] Ce site est consacré aux sources, aux images et à l'histoire des croisades au XIIe siècle. Notre projet vise à rendre la période des croisades accessible à un plus grand public, tout en offrant des outils de référence textuels et visuels pour les spécialistes du domaine. Notre réalisation se limite pour l'instant aux première et quatrième croisades, étant donné leur prédominence historiographique et leur impact sur les mentalités médiévales et modernes. Ce site est maintenu par: Marc Carrier (c-vitae) (cours) [UdeS] [UdeM] Avec la collaboration de: Yves Gravelle et Bernard Chaput Copyright © 2012 Marc Carrier, tous droits réservés (droits d'auteur) Dernière mise à jour: Juin 2012

Tours et trésor de la cathédrale de Chartres - Centre des monuments nationaux Histoire du Louvre, du château au musée | Musée du Louvre Musiques du Moyen-Âge et instruments L'art gothique, XIIe - XVIe siecles Il domina l'Europe durant quatre siècles, rien ne pouvait être bâti sans faire appel à lui tant il a révolutionné les techniques de construction. Des années 1130 aux années 1520-1530, l'Europe fleurit de constructions religieuses ou civiles adoptant l'art gothique. Cette longévité, extraordinaire pour un style architectural a, profondément marqué notre culture occidentale et particulièrement la France puisque c'est d'elle que tout commença. Pourquoi un tel succès, pourquoi cette impression de majesté nous saisi parfois lorsque l'on pénètre dans une cathédrale? · Quand, comment et pourquoi tente de vous expliquer les raisons d'une réussite technique. · Après une présentation du gothique dit primitif, le temps des cathédrales rappelle le XIIIe siècle ou la France voit en à peine un siècle surgir ses plus belles cathédrales. · L'évolution du XIV au XVIe présente deux siècles de progrès architecturaux.

Biographie de Jeanne d'Arc, (la Pucelle) BIOGRAPHIE : Jeanne naquit le 6 janvier 1412 à Domrémy en Lorraine. De parents aisés, elle grandira alors que la France sombre dans la 2nde guerre de Cent Ans. Jeanne a 13 ans et les voix qu’elle entend (celles de Saint Michel, Sainte Marguerite et Sainte Catherine) lui disent d’aller sauver la France des Anglais (vers 1428) et de faire couronner Charles VII. Elle désire se rendre auprès du Dauphin à Chinon. Crédible, elle se fait aider par Baudricourt qui lui confie quelques hommes pour l’escorter durant un long voyage très mouvementé, entre le 23 février et le 6 mars 1429. En mai 1429, elle force les Anglais à lever le siège d'Orléans, qui avait commencé le 12 octobre de l’année précédente. Le 17 juillet 1429, Charles VII est sacré et couronné dans la cathédrale de Reims.

Biographie de Charlemagne BIOGRAPHIE : Fils de Pepin le bref, roi des francs à partir de 768, empereur d'occident de 800 à 814.Conquérant, administrateur et législateur, propagateur de la religion catholique, il agit en maitre et défenseur de l'église, laquelle fut l'instrument de sa politique de rénovation culturelle. Il hérita à la mort de son frère Carloman (771) de l'état franc. En 774 il commenca ses nombreuses conquêtes... Les conquêtes de charlemagne frappèrent les contemporains par un mélange d'extraordinaire défaîtes (Ronceveaux (Voir la chanson de Roland), Suntelgebirge en Saxe) et de victoires etonnantes )prise de Pavie, du Trésor des Avars).Ses ennemis irréductibles furent continuellement repoussés en se battant sur plusieeurs front de l'Elbe à l'Ebre, de Bretagne à l'Italie du Sud. Le signe éclatant de l'autorité acquise par charles fut son couronnement en tant qu'empereur d'occident en 800 par le pontife romain. L'essentiel: Roi à douze ans, il étend le royaume franc à une grande partie de l'Europe.

”Gaulois, une expo renversante” - Archéologie - Patrimoine Cliché parmi d’autres: la « Gaule chevelue », dont parle César, désignait les valeureux guerriers gaulois. Faux ! En fait, le grand Jules voulait parler des chênes et autres arbres inconnus du conquérant... L’exposition de la Villette a ainsi pour but de donner au grand public une image plus juste de ce peuple dont les textes antiques commencent à parler au IVe avant J.-C. Vercingétorix et Napoléon III« Leur image a été particulièrement malléable au cours de l’histoire », observe une responsable de l’exposition. Chouette de Batilly Loïc de Cargouët - INRAP) Ce n’est qu’à l’époque moderne que ces « malheureux » seront récupérés. La Villette casse donc les mythes. On reconnaît dans l’exposition le savoir-faire pédagogique de la Cité des sciences et de l’INRAP, coproducteur de l’évènement. Du chien, pas de sanglier ! Dans le même temps, les Gaulois étaient de grands armuriers travaillant le fer. Le casque de Trintignac (Patrick Ernaux - INRAP) Une « expo renversante », on vous dit.

Jeanne d'Arc est br l e vive Rouen A la mort de Charles VI, le roi fou, son fils le dauphin Charles a été désherité. Il n'est plus que le petit « roi de Bourges ». Le roi légal est le jeune Henri VI d'Angleterre, qui gouverne depuis Paris. Reims, ville du sacre, est aux mains des Bourguignons. Domrémy fait partie de la seigneurie de Vaucouleurs et est une enclave fidèle à Charles VII loin au milieu des territoires Bourguignons et Anglais. La jeune Jeanne d'Arc y explique qu'elle entend des voix qui lui donnent pour mission de chasser les anglais de France et de faire couronner Charles VII. Arrivée sur place, Jeanne d'Arc est en désaccord avec les chefs de l'armée, parmi lesquels figurent Xaintrailles, Dunois, Gilles de Rais et La Hire. Jeanne d'Arc auguillone Charles VII pour aller plus avant. Les moyens mis à la disposition de Jeanne deviennent de plus en plus réduits. Les Anglais viennent de racheter Jeanne d'Arc aux Bourguignons. Pourquoi monter un tel procès, si compliqué ? Le tribunal demanda d'abord une enquête.

Carloman II de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carloman II[1] né vers 867, mort le 6 décembre 884 à Lyons, roi des Francs de 879 à 884, fils de Louis II dit le Bègue et d’Ansgarde de Bourgogne. Biographie[modifier | modifier le code] Le royaume de Carloman II figure en bleu. Denier sous Carloman II En mars 884, il réunit les grands à Vernon et promulgue un capitulaire qui prévoit les peines les plus sévères contre ceux qui pratiquent le brigandage. Charles, le dernier fils de Louis II le Bègue, étant trop jeune, les grands du royaume appellent l’empereur Charles III le Gros pour assurer la régence. Union et descendance[modifier | modifier le code] Généalogie[modifier | modifier le code] Voir aussi généalogie des Carolingiens ┌─ Charles II dit le Chauve (823-†877) ┌─ Louis II dit le Bègue (846-†879), roi des Francs (877-879). │ └─ Ermentrude d'Orléans (825-869) │ Carloman II │ │ ┌─ Hardouin de Bourgogne └─ Ansgarde de Bourgogne (? Galerie[modifier | modifier le code]

Mérovingiens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Mérovingiens sont la dynastie qui régna sur une très grande partie de la France et de la Belgique actuelles, ainsi que sur une partie de l'Allemagne et de la Suisse, du Ve siècle jusqu'au milieu du VIIIe siècle. Cette lignée est issue des peuples de Francs saliens qui étaient établis au Ve siècle dans les régions de Cambrai et de Tournai, en Belgique (Childéric Ier). Le nom mérovingien provient du roi Mérovée, ancêtre semi-mythique de Clovis. Origine[modifier | modifier le code] Histoire générale et personnalités[modifier | modifier le code] Le baptême de Clovis, d'après le Maître de Saint Gilles, ca. 1500 Les historiens ont longtemps considéré que le partage du royaume entre les fils, à la mort du roi, manifestait le fait que les peuples germaniques, et les Francs en particulier, considéraient le royaume comme un patrimoine personnel du roi et que la notion d’État leur était inconnue. Le bilan de ce conflit familial est lourd :

Related: