background preloader

La_construction.pdf (Objet application/pdf)

La_construction.pdf (Objet application/pdf)
Related:  Chateaux forts

Guédelon, ils bâtissent un château fort ; le site officiel Parcours en Vienne, sommaire AVERTISSEMENT : Votre navigateur internet (internet explorer version 6 ou moins) est désormais trop ancien pour garantir un affichage correct du site tout en respectant les standards actuels et les recommandations en matière d'accessibilité. Nous avons, néanmoins, veillé à permettre la navigation sur ce site, mais vous rencontrerez de légers dysfonctionnements d'affichage et certaines fonctionnalités secondaires ne pourront fonctionner. Si vous ne pouvez vous mettre à jour vous-même, veuillez contacter votre administrateur système pour demander cette mise à niveau (par exemple : Firefox, Internet Explorer, Opera, Safari ou des versions ultérieures). www.ageroman.org est un site réalisé par Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org

Château fort English Español Cherchez une image : Explorez par thème Testez vos conaissances ACCUEIL > arts et architecture > architecture > château fort château fort Habitation seigneuriale médiévale fortifiée, destinée à la protéger des assaillants. Voir cette illustration en : anglais | espagnol Prononciation lice Espace plus ou moins grand, fermé par une palissade autour d’un château fortifié. chemise du donjon Muraille formant l’enceinte de la base du donjon pour le protéger. échauguette Guérite placée en saillie sur une muraille et permettant la surveillance des abords. douve Tranchée remplie d’eau protégeant l’accès aux remparts du château. palissade Première défense du château formée d’une rangée de pieux ou de planches. chemin de ronde Passage aménagé le long d’une muraille permettant le tir et la surveillance. poterne Porte secrète aménagée dans un rempart. bretèche Petite loge à mâchicoulis faisant saillie sur une façade pour en renforcer la défense. parapet chapelle Lieu consacré au culte. donjon clocheton barbacane

Transversales - Le musée imaginaire - Les oeuvres Attribué à l’atelier des Embriachi Crucifixion, Vierge et apôtres (Italie XV siècle) Triptyque bois, ivoire et os Hauteur : 53,1 cm, Largeur : 32,1 cm Dépôt du Louvre 1958 Présentation de l’atelier Ce triptyque a été attribué à l’atelier des Embriachi, actif en Italie du Nord à la fin du XIV siècle et au début du XV siècle. Balthazar Embriachi né à Florence, est un sculpteur sur ivoire de l'école florentine de la Renaissance italienne. Sujet Le retable s’ordonne en un triptyque, divisé en deux registres, illustré de scènes de la vie du Christ. Commentaire Ce triptyque ou oratoire en bois est revêtu de plaquettes d’os et d’ivoire. Les chateaux forts Histoire - Cinquième Les châteaux au Moyen-Age Pourquoi appelle-t-on les châteaux du Moyen Age des "châteaux forts" ? Le nom de "château fort" est apparu lorsque les châteaux ont cessé d'être utilisés comme des moyens de défense. En effet, ils se sont transformés, à l'époque moderne (XVe - XVIIe siècles), en lieux d'habitation luxueux, élégant et sans aucun rôle défensif. Dès lors, du point de vue des heureux locataires d'un château "moderne", il était nécessaire d'ajouter un épithète au mot château pour désigner ceux, plus solides et moins élégants du Moyen Age : le mot "fort" était tout désigné ! A quoi sert un château ? Pendant le Moyen Age, l'insécurité règne. En temps normal, le château fort sert à loger le seigneur, sa famille, ses chevaliers vassaux, ses hommes d'armes et ses serviteurs. En temps de guerre, le château peut abriter les gens qui vivent autour du château comme les familles des hommes d'armes ou des serviteurs, les paysans des alentours, qui fuient les envahisseurs. Retour

CESG - Codices Electronici Sangallenses Le plan de l’Abbaye de Saint-Gall(Cod. Sang. 1092), la plus ancienne et la plus riche représentation conservée d’un complexe de bâtiment du Moyen Age, joua un rôle déterminant pour la nomination de l’Abbaye et de la Stiftsbibliothek de Saint-Gall au patrimoine mondial culturel de l’UNESCO. Ce plan fut constitué en 819 à l’Abbaye de Reichenau, à la demande de l’abbé Gozbert, mais la recherche le comprendra moins comme un plan réel que comme une proposition générale de ce à quoi devait ressembler un cloître idéal à l’époque carolingienne. Avec le soutien de la fondation Andrew W. Mellon, un projet de recherche de l’University of California Los Angeles (UCLA) et de l’University of Virginia a été effectué. Le site web du projet "St. www.stgallplan.org/en (le site de ce projet est en anglais et en allemand) Bibliothèque virtuelle | Description du projet | Soutien et subsides | Le plan de Saint-Gall | Manuscrits zurichois | Contact

Montségur - Les châteaux du pays cathare Les murailles de Montségur, dans les contreforts des Pyrénées, à quelques kilomètres au sud de Lavelanet, ont baigné dans un oubli presque total pendant plus de six siècles, jusqu'à leur redécouverte par un érudit passionné de catharisme, Napoléon Peyrat, à la fin du XIXe siècle. Depuis lors, le grand public et les historiens se passionnent pour l'histoire des cathares et la croisade des Albigeois, ainsi que pour le dernier et plus tragique épisode de celle-ci : la reddition de Montségur, haut lieu du catharisme pendant 40 ans, après dix mois de siège acharné... Comment ne pas être ému par les 200 religieux cathares qui, refusant de renier leur foi, marchent volontairement au bûcher ? Équilibre instable Après vingt ans de violents combats, la croisade contre l'hérésie cathare aboutit en 1229 à la soumission du comte de Toulouse. Les croisés venus du Nord se voient confirmer la possession des seigneuries dont ils se sont emparés. Citadelles du vertige Montségur et la légende Fabienne Manière.

Parcours de visite Pyxide au nom d'al-Mughira | Musée du Louvre Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Visites & Activités>Visites guidées Visites guidées Les visites guidées du Louvre sont conduites par les conférenciers des Musées Nationaux. Enfants Groupes scolaires Handicap auditif Handicap moteur Familles Groupes Handicap mental Handicap visuel La mythologie grecque Cycle de visite À travers reliefs, sculptures en ronde bosse, vases et éventuellement peintures des collections du Louvre, ce cycle propose une découverte des principales figures de la mythologie grecque et des légendes qui s’y attachent. 3 séances Du 12/05/2016 au 26/05/2016 Les 3 prochaines sessions à 14h30, Musée du Louvre, le 12 Mai 2016 à 14h30, Musée du Louvre, le 19 Mai 2016 à 14h30, Musée du Louvre, le 26 Mai 2016 Un Moyen Âge redécouvert et rêvé Du 13/05/2016 au 27/05/2016 Les 3 prochaines sessions à 14h30, Musée du Louvre, le 13 Mai 2016 à 14h30, Musée du Louvre, le 20 Mai 2016 Nb par page :5 -10 -15 12Agenda Presse

sans titre On va vous présenter comment sont construits les châteaux, comment ils sont composés et par qui ils sont-ils construits. Un château fort est un bâtiment défensif, il sert à se protéger. La motte est la première forme probablement apparue à la fin du IVème siècle. Elle est souvent artificielle, composée d’une tour carrée en bois, ayant pour rôle de défendre le territoire. Au milieu du Xème siècle les châteaux enbois disparaissent et laissent place aux châteaux en pierre. Les châteaux fort sont construits par les bâtisseurs ( -le maçon qui sculpte et qui taille. – Le charpentier qui est aussi bûcheron et le forgeron qui fabrique et qui répare les outils.) Les outils utilisés: -le charpentier utilise une hache et un vilebrequin*, une égoïne* -le maçon se sert d’une hache de maçon, d’un ciseaux et d’un maillet. Lexique: Vilebrequin: outil à main pour le perçage du bois, constitué d’une pièce métallique. Maillet: marteau.

Vierge à l'Enfant entourée de saints Ce polyptyque, légèrement plus élevé dans sa partie centrale, représente la Vierge à l’enfant et un moine donateur agenouillé à ses pieds. Au-dessus, le Christ en croix entre la Vierge et saint Jean est surmonté d’une Imago pietatis. De chaque côté de la Vierge, trois saints se tiennent debout : à gauche, l’archange saint Michel, saint Bernard et saint Jean Baptiste ; à droite, saint Luc, Franca de Vitalta et saint Benoît. Françoise Linckelmann-Piérès, « Un peintre du Trecento identifié, le retable d’Antonio de Carro », Revue du Louvre, n°3, 1977, p. 131-136.

Related: