background preloader

Le_paysage.pdf (Objet application/pdf)

Le_paysage.pdf (Objet application/pdf)
Related:  Moyen Age : société et religionSociété médiévale

Le commerce au Moyen Âge Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche. Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales Les Européens commencèrent doucement à s'émanciper vers les territoires extérieurs. Au nord, une puissante association de villes germaniques et scandinaves, la Hanse, exerçait un véritable monopole en mer du Nord et dans la Baltique.Au sud, les villes portuaires de Gênes, Amalfi et Venise, en Italie, dominaient le commerce méditerranéen. Des innovations techniques La galéasse

Parcours en Vienne, sommaire AVERTISSEMENT : Votre navigateur internet (internet explorer version 6 ou moins) est désormais trop ancien pour garantir un affichage correct du site tout en respectant les standards actuels et les recommandations en matière d'accessibilité. Nous avons, néanmoins, veillé à permettre la navigation sur ce site, mais vous rencontrerez de légers dysfonctionnements d'affichage et certaines fonctionnalités secondaires ne pourront fonctionner. Si vous ne pouvez vous mettre à jour vous-même, veuillez contacter votre administrateur système pour demander cette mise à niveau (par exemple : Firefox, Internet Explorer, Opera, Safari ou des versions ultérieures). Merci de votre compréhension. www.ageroman.org est un site réalisé par Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org

Troubadour Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un troubadour (de l'occitan trobador, prononcé [truβa'δu]: « trouveur ») est un compositeur, poète, et musicien médiéval de langue d'oc, qui interprétait ou faisait interpréter par des jongleurs ou des ménestrels ses œuvres poétiques. Les femmes qui pratiquent l'art du trobar, sont appelées des trobairitz. Les trouvères et trouveresses sont leurs équivalents de langue d'oil au nord de la France. L'image d'Épinal du baladin à grelot (c'est plutôt le rôle des bateleurs et jongleurs qui l'accompagnent et parfois chantent leur composition à leur place) ou du frivole poète courtisan n'a qu'un très lointain rapport avec la réalité. L’œuvre elle-même des troubadours et des trouvères est conservée dans plusieurs manuscrits et codex en France, Espagne ou Italie, et a été analysée par les philologues, et les musicologues à partir du XIXe siècle. Aire géographique[modifier | modifier le code] Thèmes[modifier | modifier le code] 1-L'origine limousine.

L'alimentation Au Moyen Age, l'alimentation avait une grande importance, car les famines étaient fréquentes : une mauvaise saison, une guerre, et s'en était fini de la récolte. De cette importance est née une grande disparité sociale : la table du seigneur ne ressemble en rien à celle du métayer. Cette différence se caractérisait surtout par l'utilisation d'épices dans les préparations culinaires. L'alimentation était principalement composée de viandes, de pain et des dérivés de pâtisserie. La cuisine médiévale est épicée mais ce n'est certainement pas pour masquer la piètre qualité des mets. Dans tous les cas, la cuisine du Moyen-âge fait preuve d'une certaine diététique : assez peu de corps gras, pas de sucre (le sucre était plus considéré comme une forme de médication que comme un réel agent gustatif). Un soucis diététique aussi , dans le déroulement des repas. Les viandes Lorsque c'est possible : Cuisson à la broche chez les nobles et en sauce, en ragoût ou en pâté pour le peuple. Les fruits Divers

Construis ta cité médiévale Au Moyen Âge, l'Europe est encore très rurale. Sur les terres du seigneur ou du monastère, de petits villages se regroupent autour d'une église. Pour assurer leur protection, leur seigneur a fait bâtir son château fort. La population se divise en trois groupes où chacun trouve une place et un rôle : les gens du peuple, les nobles et les religieux. Au fil de la période, les villages évolueront pour se transformer en villes. Mots clés : Voir aussi : Vidéo Serious game Dossier

Medievalists.net | Where the Middle Ages Begin Transversales - Le musée imaginaire - Les oeuvres Attribué à l’atelier des Embriachi Crucifixion, Vierge et apôtres (Italie XV siècle) Triptyque bois, ivoire et os Hauteur : 53,1 cm, Largeur : 32,1 cm Dépôt du Louvre 1958 Présentation de l’atelier Ce triptyque a été attribué à l’atelier des Embriachi, actif en Italie du Nord à la fin du XIV siècle et au début du XV siècle. Sujet Le retable s’ordonne en un triptyque, divisé en deux registres, illustré de scènes de la vie du Christ. Commentaire Ce triptyque ou oratoire en bois est revêtu de plaquettes d’os et d’ivoire. Organisation féodale.svg Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem). Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version. Add a note Draw a rectangle onto the image above (press the left mouse button, then drag and release). Save To modify annotations, your browser needs to have the XMLHttpRequest object. [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Adding image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Changing image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Removing image note]]$1

Le Moyen Âge : l'art et l'architecture L’Europe est au Moyen Âge imprégnée d’arts issus d’un Empire romain relayé par la jeune puissance chrétienne et byzantine, et d’une civilisation islamique, dont la culture va rester longtemps influente à la porte des Pyrénées. Les esprits de Byzance soufflent aussi en Italie vénitienne et à Ravenne, ceux de l’Islam en Sicile. Du Nord et de l’Est, l’art des migrations et l’esprit anglo-saxon viennent se fondre aux traditions celtes refugiées à l’Ouest, dans les îles britanniques. Ces dernières assimileront la poussée Viking alors qu’elles intégraient à peine celle du christianisme. Dans ce riche humus, s’affirmeront les deux grands courants artistiques caractérisant le Moyen-Âge, l’art roman et l’art gothique. Cet affermissement et cette précédente diversité ouvriront la voie à l’esthétique de la Renaissance. Les sept arts libéraux, dans Hortus deliciarum de Herrad von Landsberg, XIIe siècle.

La ville et les marchands au Moyen-âge. Accueil --> Liste des articles d'histoire --> La ville et les marchands au Moyen-âge. Théorie Le Moyen Âge est l'époque où les villes connaissent un important essor. Au milieu du XIVe siècle, on estime que le cinquième de la population européenne vit en milieu urbain. Aspects de la ville Protégée par des remparts, la ville médiévale ne constitue pas un tissu continu et homogène. Figure 1 Les incendies représentent un perpétuel danger, en raison de la densité de l'habitat dans les zones bâties, de l'utilisation fréquente de matériaux inflammables comme le bois et le chaume et d'un manque de moyens de lutte contre le feu. Maison urbaine avec commerce au rez-de-chaussée. Gouvernement et commune Comme les campagnes, les villes sont placées sous l'autorité d'un seigneur qui opère divers prélèvements et soumet les habitants à certaines obligations (péage pour emprunter les ponts ou franchir les portes de la cité, taxe sur les marchés, service militaire...). Métiers, corporations et confréries «1.

En route vers la Terre sainte au Moyen Âge - Pèlerin d’Orient Bénédiction du bourdon et de la panetière du pèlerin Dans les premiers siècles des pèlerinages, quand le pèlerin voulait aller en Terre sainte, il devait obtenir le consentement de ses proches et la permission de son évêque ; on s’enquérait de sa vie et de ses mœurs, on examinait si un vain désir de voir les contrées éloignées ne l’entraînait pas vers les lieux saints. Cette enquête était plus rigoureuse lorsqu’il s’agissait d’un religieux ; on voulait éviter que le pèlerinage ne fût un prétexte pour rentrer dans la vie du monde. Quand toutes ces informations avaient été prises, le pèlerin recevait de la main de l’évêque, à la messe paroissiale, le bourdon et la panetière. Au jour indiqué pour le départ, les parents, les amis, les âmes pieuses, accompagnaient le pèlerin à une certaine distance de la ville ; là, il recevait la bénédiction et se mettait en marche. Toutes les classes de la société fournissaient des pèlerins : princes, prélats, chevaliers, prêtres, nobles et vilains. M.

CESG - Codices Electronici Sangallenses Le plan de l’Abbaye de Saint-Gall(Cod. Sang. 1092), la plus ancienne et la plus riche représentation conservée d’un complexe de bâtiment du Moyen Age, joua un rôle déterminant pour la nomination de l’Abbaye et de la Stiftsbibliothek de Saint-Gall au patrimoine mondial culturel de l’UNESCO. Ce plan fut constitué en 819 à l’Abbaye de Reichenau, à la demande de l’abbé Gozbert, mais la recherche le comprendra moins comme un plan réel que comme une proposition générale de ce à quoi devait ressembler un cloître idéal à l’époque carolingienne. Avec le soutien de la fondation Andrew W. Mellon, un projet de recherche de l’University of California Los Angeles (UCLA) et de l’University of Virginia a été effectué. www.stgallplan.org/en (le site de ce projet est en anglais et en allemand) Bibliothèque virtuelle | Description du projet | Soutien et subsides | Le plan de Saint-Gall | Manuscrits zurichois | Contact

Related: