background preloader

8 principes cognitifs pour un enseignement efficace

8 principes cognitifs pour un enseignement efficace
d'après Daniel T. Willingham 1. L’esprit apprend en utilisant la mémoire à long terme et la mémoire de travail. L’architecture cognitive s’articule autour de la mémoire de travail, espace limité en contenu et dans le temps, facilement en surcharge, et la mémoire à long terme, espace pratiquement illimité. 2. Il est vain de vouloir enseigner des habiletés telles que par exemple l’analyse, si auparavant, on n’a pas enseigné les contenus nécessaires. 3. Les élèves se souviendront de ce à quoi ils ont pensé lors de l’enseignement, et ce, quelle que soit cette pensée. 4. Les abstractions sont difficiles à comprendre : nous comprenons les idées nouvelles dans le contexte de ce que nous savons déjà. 5. La pratique présente 3 bénéfices : elle renforce les habiletés de base et les connaissances, elle prévient l’oubli et elle améliore le transfert vers d’autres problèmes. 6. La cognition est fondamentalement différente entre novices et experts. 7. 8. Related:  cogni classeNEUROSCIENCES ET APPRENTISSAGEMÉMOIRE

La neuroéducation : des perspectives raisonnables - Les Cahiers pédagogiques Comment revisiter les pratiques pédagogiques à la lumière des sciences cognitives ? Comment permettent-elles d’améliorer l’apprentissage des élèves ? Voici les réflexions du collectif « Apprendre et former avec les sciences cognitives », constitué de professeurs, de formateurs, de chercheurs et de personnels d’encadrement dans et hors de l’Éducation nationale. Les questions qui nourrissent le travail d’ « Apprendre et former avec les sciences cognitives » portent essentiellement sur l’intérêt et les enjeux pour tout acteur de l’éducation de mieux connaître les apports des neurosciences cognitives, sur la recherche et l’appropriation de modalités pédagogiques adaptées à la classe, et sur l’observation et l’étude de leurs effets. On sait désormais mieux comment le cerveau apprend grâce à une préconfiguration native permettant l’acquisition du langage, des mathématiques, des langues étrangères, du raisonnement, soit une super base de lancement pour toute la vie. La pensée scientifique

Les clés pour mieux mémoriser Le gros problème de la mémoire ? C’est qu’elle oublie ! Le cerveau efface en permanence les informations dont il n’a plus l’utilité. Mais les neurosciences et les nombreuses recherches sur le sujet nous permettent aujourd’hui de savoir comment consolider notre mémoire à long terme. Apprendre oui, mais en connaissant le fonctionnement de son cerveau, c’est encore mieux ! Dans cet article, on vous donne la recette pour mieux mémoriser. Les 3 mémoires En réalité, il n’y a pas une mémoire mais trois, comme les recherches d’Atkinson & Shiffrin (1960) l’ont montré : la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme (ou de travail) et la mémoire à long terme. Mais « long terme » peut signifier un jour comme plusieurs années : tout dépend du nombre de fois où l’information a été récupérée dans la mémoire à long terme pour être « réactualisée » dans la mémoire de travail. Comment récupérer cette information pour la ramener à la mémoire de travail ? Mémorisation active et mémorisation passive

Comment fonctionne la mémoire Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus. Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l’ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: “Clic! “Il futuro non sarà com’era”: Alexander Luria, « Une prodigieuse mémoire », Delachaux et Niestlé, 1992 Signaler ce contenu comme inapproprié

TEST : Suis-je plûtot visuel, auditif ou kinésthésique ? - Blog de Mme Radenac Par Pascale Radenac (Collège Saint-Exupéry, Vélizy Villacoublay (78)) le 07 septembre 2016, 06:26 - Tests et jeux - Lien permanent Extrait de l'article paru dans ça m'interesse Il n'y a pas deux personnes qui apprennent de la même manière. Normal. « Ceux qui ont le plus de chance de réussir dit-il sont ceux qui s'interrogent sur leur propre façon d’apprendre et cherchent d'autres moyens de faire pour être plus efficaces. Notre mémoire se spécialise en fonction de nos sens Chacun de nous utilise les trois systèmes de perception (ouïe, vue, ressenti) mais consciemment ou pas, privilégie l'un d'entre eux. Le test d’André Giordan (noter vos résultats au brouillon, par exemple 1b, 2c .....) à vous de jouer ! Vous devez monter un jouet lego : a. Maintenant, il faut voir les résultats du test puis lire les commentaires ! Commentaires Faites le total de ronds, carrés et losanges. Vous avez une majorité de Losange : Votre démarche est essentiellement visuelle Vos points forts Vos points faibles

S'CAPE-EG Neuro Ce jeu d’évasion ne propose pas de s’échapper mais de sauver une composante fondamentale de l’apprentissage scolaire : le processus mémoriel. Il va falloir durant cette activité résoudre des énigmes qui vont permettre à chacun des participants de comprendre les ressorts de la mémorisation pour réussir cette année scolaire. La capsule d’introduction par l’intermédiaire du professeur virtuel met rapidement en évidence les carences mnémotechniques des élèves. Une suite simple d’une dizaine de mots s’avère compliquée à retenir. Les participants prennent possession des lieux. Le document papier ci-dessus, en plus d’expliquer le lien entre les trois types de mémoire, donne accès via un QR-Code à une capsule. La deuxième recherche reprend le même fonctionnement avec un document papier à retrouver. La fouille permet également d’obtenir trois calques qui, une fois superposés, permettent d’obtenir le graphique précédent. Le document trouvé permet de travailler sur le cycle du sommeil.

Écrits intermédiaires : comment favoriser les apprentissages des élèves Lors d’un déplacement au lycée Albert Camus de Nantes, qui fait partie du réseau des Léa (lieux d’éducation associé), j’ai été amené parler des « travaux intermédiaires » des élèves. La commande initiale concernait les brouillons et les cartes heuristiques. Je retrace ci-dessous les grandes lignes de ce que j’ai présenté. Historiquement, l’apparition de l’écrit (et plus tard de l’imprimerie) a participé à la transformation du fonctionnement cognitif de l’homme en lui permettant de réorganiser sa mémoire. Cette dernière s’en est remise à l’écrit pour se libérer et être plus disponible pour d’autres activités. Une nouvelle forme de pensée, plus complexe a ainsi pu se développer : « L’écrit n’a pas seulement amplifié nos capacités mentales, il a réorganisé les processus cognitifs par lesquels nous mémorisons, comparons, catégorisons, ordonnons nos idées et par lesquels nous les communiquons aux autres. Un objet paradoxal Le terme apparaitrait en 1219 avec le verbe « brouiller ».

NeuroNation - Votre salle de sport pour votre cerveau Bagnols : "La mémoire a besoin de sommeil" selon le neuropsychologue Francis Eustache Le neuropsychologue Francis Eustache donne une conférence ce jeudi 7 novembre à Marcoule. À quoi sert la mémoire ? À beaucoup de choses ! Elle nous permet de former des souvenirs par rapport aux personnes, aux événements, d’acquérir des connaissances sur le monde, des savoir-faire… Elle nous permet de nous projeter dans le futur, d’anticiper, de prendre des décisions… Elle évolue au fil du temps en fonction de nos besoins, de nos inspirations, elle est très dynamique. En quoi la mémoire nous est-elle indispensable ? Elle est indispensable pour la construction de l’identité d’un enfant, pour comprendre le monde, avoir des opinions. Comment les nouvelles technologies modifient-elles la mémoire ? Les outils numériques sont positifs s’ils sont bien utilisés car on a accès à une mémoire externe très riche. Mais l’utilisation intempestive du numérique peut nuire à la mémoire. Avec internet, notre mémoire décline-t-elle ? Comment faire face à la perte de mémoire en vieillissant ? Conférence.

IMPLICATION, MEMORISATION ET ORALISATION Fin de cours : Il est important pour les élèves d'avoir une idée claire de ce qu'ils devront retenir. Les 5 dernières minutes sont consacrées à un petit test interactif sur les notions vues en classe à l'aide de Plickers. Afin de faire en sorte d'impliquer davantage les élèves durant les activités, j'ai testé Classe Dojo. Class Dojo permet de gérer l'implication des élèves en temps réel, en attribuant des points à leur avatar. 2- LE TRAVAIL PERSONNEL A LA MAISON : utilisation du cahier numérique de mémorisation. Ce qui faut savoir : Même après un apprentissage efficace, la plupart des souvenirs se dissipe avec le temps à moins d’être fréquemment utilisés. 8 semaines après un contrôle, sans réactivation, le résultat est divisé par 5 pour tous les élèves. Que faut-il faire pour mémoriser efficacement ? Il faut procéder à des rappels de plus en plus espacés dans le temps pour réactiver la mémoire. Comment procéder? Exemple : Utilisation d'un livret de mémorisation préparé et disponible en ligne.

La mémorisation active [fr] Inspection de l’Education Nationale d’Andolsheim Rechercher dans le site Accueil du site > Aides Scolaires > RASED >La mémorisation active La mémorisation active vendredi 12 janvier 2018 par Steve Blazek Suite à l’animation pédagogique sur la mémorisation active animée par Véronique Heinrich le 23 novembre 2017, nous vous proposons de télécharger les documents présentés : le diaporama de l’animation en pdf les explications relatives aux différentes diapos un modèle de fiche de mémorisation vierge un exemple de fiche de mémorisation complété un document parcours "je vais apprendre, je sais" la démarche pour mettre en place la mémorisation en classe Télécharger le dossier complet. Documents joints Zip - 8.7 Mo Statistiques Dernière mise à jour lundi 15 février 2021 Publication 436 Articles Aucun album photo 1 Brève 8 Sites Web 3 Auteurs Visites 171 aujourd’hui 136 hier 345331 depuis le début 7 visiteurs actuellement connectés Top Articles Les plus populaires Publications Derniers articles publiés Rechercher

Et si nous apprenions à apprendre à nos élèves? | Confidences de Profs Vous apprendrez votre leçon pour demain ! Vous apprendrez par cœur le contenu de ce cours ! Combien de fois n’avons-nous pas demandé à nos élèves tout naturellement d’apprendre le contenu d’une séance comme si apprendre était un mécanisme évident ! Mais est-ce réellement si évident ? Apprendre est un mécanisme naturel de l’être humain. Vous-êtes vous déjà interrogé sur la manière dont vous aviez appris à marcher ou sur la manière dont vous aviez appris à lire ? Apprendre est un mécanisme naturel et inconscient Apprendre est donc un processus totalement naturel pour chacun d’entre nous. Malheureusement, c’est méconnaître le fonctionnement du cerveau et plus précisément les mécanismes de notre mémoire. Le processus d’apprentissage doit donc se faire consciemment, avec la volonté de mettre en place les stratégies d’apprentissages nécessaires à une bonne mémorisation. Apprendre requiert des techniques ! Comment fait-on pour apprendre ? « Oui, il existe plusieurs types d’intelligence !

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années. Les arts de la mémoire ont connu une longue éclipse avant d’être remis à l’honneur par les livres de Dame Frances Yates. Mais quels sont les principes qui ont été utilisés par les « mnémonistes » au cours des 3 derniers millénaires pour mémoriser tant des discours que des poèmes ou des formules de mathématiques ? Trois principes fondamentaux En fait, ces principes sont au nombre de 3. L’ordreL’associationLa répétition Sur la carte heuristique suivante, j’ai dessiné quatre branches : j’ai scindé « association » et « combinaison d’associations » pour une question de visualisation. 1. Pour mémoriser, il faut d’abord placer les éléments à retenir dans un certain ordre. 2. Vous avez dit « bizarre » ? 3.

Related: