background preloader

Nephilim

Nephilim
Le passage de la Genèse où ils sont cités laisse entendre qu'ils sont, ou bien les « fils de Dieu », ou bien, selon une lecture plus largement répandue, le fruit de l'union entre « fils de Dieu » et filles des hommes. Ce passage de la Genèse précède l'épisode du Déluge et, si court soit-il, a donné lieu à diverses interprétations, souvent de caractère ésotérique. Les nephilims sont associés, par comparaison, à d'autres géants évoqués dans la Bible. Étymologie[modifier | modifier le code] Selon le dictionnaire Brown-Driver-Briggs, l'étymologie de base du mot « nephilim » est « incertaine », et les diverses interprétations suggérées sont « toutes très précaires »[1]. La majorité des versions anciennes de la Bible, incluant la Septante, Théodotion, la Vulgate, les traductions de la Bible Samaritaine, le Targum Onkelos et le Targum Neofiti, interprètent le mot comme signifiant « géants »[2]. Les nephilims avant le Déluge (Genèse 6:4)[modifier | modifier le code] — Genèse 6, 1-8 Le Lit d'Og. Related:  ÉsotérismeAnnunaki - Nibiru

Anunnaki Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sceau sumérien représentant les Anunnaki. Hiérarchie[modifier | modifier le code] Évolution dans le temps[modifier | modifier le code] Nous ne savons pas à quel moment ni pour quelle raison, la signification des termes Anunnaki et Igigi s'est inversée. Nombre[modifier | modifier le code] Dans le récit de la création Babylonienne (l'Enuma Elish), le dieu Marduk qui succède à Enlil à la tête du panthéon, fixe le nombre des dieux à 600. Évocations dans les œuvres culturelles[modifier | modifier le code] Annunaki au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code] Dans Seaquest DSV Saison 1 épisode 20.Dans la série de jeux vidéo Assassin's Creed, les créateurs des artéfacts, ceux-qui-étaient-là-avant, sont parfois désignés sous le terme d'Annunakis[2].Dans le film Phénomènes paranormaux de Olatunde Osunsanmi. Dans la culture musicale[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Enuma Elish Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enuma Elish ( en akkadien) est l'épopée babylonienne de la création du monde. Signifiant littéralement Lorsqu'en haut, selon ses premiers mots, l'Enuma Elish célèbre à travers sept tablettes la gloire du dieu Mardouk et raconte son ascension vers la souveraineté du panthéon babylonien. Le texte fut découvert au XIXe siècle sous forme de fragments dans les ruines de la bibliothèque d'Assurbanipal à Ninive, ville proche de l'actuelle Mossoul, en Irak. La plus grande partie de la cinquième tablette n'a jamais pu être retrouvée. Le poème a probablement été composé à la fin du XIIe siècle av. L'épopée décrit les origines du cosmos, le combats des premiers dieux contre les forces du chaos et l'élévation de Mardouk, dieu tutélaire de Babylone, au-dessus des autres divinités mésopotamiennes ainsi que la création du monde et de l'homme. Le récit[modifier | modifier le code] Babylone est donc une ville mystique. Début du texte (tablette I, 1-10) : J.

Les géants et l’Atlantide : révélations de l’archéologie interdite Le nouveau livre de Laurent GLAUZY est sorti : La présente étude est élaborée sur une bibliographie particulièrement dense recensant cent-vingt ouvrages religieux et scientifiques, ainsi que des textes anciens et actuels, en six langues différentes dont le néerlandais, l’allemand ou encore le bosniaque. Ce livre inédit, très bien illustré et d’une grande facture intellectuelle, prouve qu’un ordre satanique et supra-maçonnique oriente la science tout en tentant de cacher les plus importantes pages de l’Histoire de l’humanité. La mythologie grecque et les légendes des Indiens de la Cordillère des Andes retracent les prouesses de géants détenant un savoir supérieur à notre technologie. La tradition orale des habitants de l’île de Pâques mentionne des hommes, à la taille peu commune, comme étant les constructeurs des statues moaï. Laurent Glauzy apporte ici la preuve incontestable de l’existence d’êtres exceptionnels ayant mesuré jusqu’à plus de quatre mètres.

Nahash Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythologie du Proche-Orient ancien[modifier | modifier le code] Dans le Proche-Orient ancien, le serpent est fréquemment associé à des divinités, notamment pour conjurer les morsures de serpents. Il est un symbole de protection et de santé. À Ougarit, le dieu Horon est invoqué pour repousser les serpents venimeux (nḥšm). Bible hébraïque[modifier | modifier le code] Genèse[modifier | modifier le code] Adam, Ève et le serpent (femelle) à l'entrée de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Dans la Genèse, un serpent, doué de parole et résidant dans le jardin d'Éden, séduit la première femme, Ève, l'incitant à manger du Fruit défendu de l'Arbre de la connaissance du bien et du mal, ce qui entraînera l'expulsion du jardin d’Éden, et vaudra au Serpent d'être maudit, de marcher sur le ventre (il n'était donc pas apode), et de manger de la poussière tous les jours de sa vie. Exode[modifier | modifier le code] Nombres[modifier | modifier le code] (en) R.

World News: Are Red Deer Cave people a new species of human? Scientists have discovered a new population of prehistoric humans in southwest China, leading evolutionary experts to question if the discovery represents a new form of human species or previously unknown ancestors of modern-day humans. The Red Deer Cave people — named after one of the two caves they were found in — are “anatomically unique among all members of the human evolutionary tree” with their skulls featuring a mixture of primitive, contemporary and unusual features, says Darren Curnoe, a human evolution specialist at the University of New South Wales in Sydney and one of the scientists who led the discovery. Curnoe and his Chinese counterpart, Professor Ji Xueping of the Yunnan Institute of Cultural Relics and Archeology, studied partial remains found in two caves: One near Longlin village in Guangxi and another near Mengzi in Yunnan. Remains from both caves matched each other, linking the two sites.

Dossier Exclusif : ADN humain et extraterrestres Après avoir examiné les extraordinaires propriétés de l’ADN humain, nous allons maintenant nous pencher sur les rares et discutables pistes de recherche qui prétendent qu’il existe, et/ou qu’il a pu exister dans un passé plus ou moins lointain, ce que j’appelle une « connexion » entre une civilisation extraterrestre et notre ADN. Il faut avouer que la nature de cette « connexion » reste mystérieuse, même si les chercheurs qui ont étudié ce sujet évoquent immanquablement un processus d’hybridation (sous entendu, une hybridation artificielle) entre les extraterrestres et nous. Encore faudrait-il s’entendre sur le concept d’hybridation et sur les raisons qui l’ont motivé. L’hybridation va bien au-delà d’une simple manipulation génétique destinée à modifier les caractéristiques d’un type d’être vivant, comme la couleur de ses yeux ou de sa peau, son système pileux, sa morphologie, ses capacités d’adaptation à tel ou tel milieu. .223 gènes d’origine inconnue.

Mythe d'Adapa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ea, craignant pour la vie de son serviteur, lui explique la conduite qu'il devra tenir pour s'en sortir vivant : il doit d'abord amadouer les portiers d'Enlil pour s'attirer leur soutien, et refuser absolument tout ce que lui donnera à boire ou à manger Anu. Arrivé dans la demeure du dieu, Adapa s'attire la sympathie des portiers d'Anu, les dieux de la fertilité Dumuzi et Ningishzida, qui ne peuvent plus agir après la mort de Shutu, en leur expliquant qu'il vient prier pour leur retour sur Terre, puis, arrivé devant le roi des dieux, il se comporte comme dit, refuse ce qu'on lui donne, et est épargné par l'intervention des deux divinités. Admiratif devant la clairvoyance d'Adapa, Anu lui offre alors une nourriture qui le rendra immortel. En refusant cette nourriture, Adapa a raté sa chance de devenir un dieu, manipulé par la ruse d'Ea, et il passera donc le restant de ses jours à servir le dieu oisif.

Les dragons - La terre, ses mystères, son histoire et plus encore Introduction Depuis la nuit des temps, les mythes et les légendes ont été peuplées de monstres enchantés, à la force surnaturelle. Les plus puissants étaient les dragons : des créatures au corps de serpent, aux pattes de lézards, les griffes d'aigles, la gueule d'un crocodile, les dents d'un lion, les ailes d'une chauve-souris. Les dragons avaient d'incroyables pouvoirs surnaturels et, surtout ils étaient mauvais et destructeur. Les dragons ont toujours été décrits comme des créatures semblables à d'énormes serpents, avec de grands membres postérieurs et antérieurs, dotés de gueules énormes et de griffes coupantes. Normalement ils étaient décrits avec un corps plein d'écailles protectrices et capables dans la plupart des cas de cracher du feu et de voler grâce à de grandes et puissantes ailes. Dans les légendes, les dragons sont vus comme des créatures prodigieuses : on pensait que leurs os, ainsi que leur sang, pouvaient avoir de grandes propriétés curatives. Les dragons dans l'histoire

Credo Mutwa: Chaman zoulou sur les Reptiliens en Afrique Le Grand Chaman Zoulou et AncienCREDO MUTWA Sur les Enlèvements par les Extra-Terrestres et les Reptiliens Une Rare, Etonnante Conversation30/09/99 par Rick Martin Traduction: Daniel Maury Information de première Page du journal The SPECTRUM, avec son aimable Autorisation!Septembre 1999Pour commander The SPECTRUM, appeler le (877) 280-2866.www.spectrumnews10.com On a souvent dit que les Anciens de n'importe quelle tribu indigène donnée détiennent les clefs de la connaissance. Grâce aux efforts et à l'assistance de David Icke, j'ai pu établir le contact avec le Dr Johan Joubert, qui s'est occupé de bonne grâce de la coordination avec Credo Mutwa, permettant ainsi à l'interview d'avoir lieu par téléphone, littéralement aux antipodes, en Afrique du Sud. J'ai entendu parler pour la première fois de Credo Mutwa il y a cinq ans, mais à cette époque il ne semblait pas possible de lui parler directement au téléphone, car il vit dans une zone quelque peu reculée sans téléphone. Martin: Oui.

Sur les traces du serpent - Divin serpent Omniprésent dans l'Egypte ancienne, le serpent y symbolise des forces contradictoires - tantôt obscures et maléfiques, tantôt bénéfiques et régénératrices. Apophis (ou parfois Rerek), le dieu serpent, y symbolise les puissances du chaos, les forces du mal - c'est l'opposant par excellence de Rê, le dieu solaire, qui chaque nuit, doit résister à ses multiples assauts, puis le renverser, afin de permettre à la lumière de triompher des ténèbres. Au cours de son voyage sur la barque solaire, Osiris est abrité par le serpent Mehen. La régénération de Rê se fera lorsqu'il se sera uni à son propre corps - le cadavre d'Osiris, protégé par un triple serpent. Chapitre 7 Formule pour traverser le dos d'Apophis (le banc de sable), qui est le mal. Chapitre 33 Formule pour chasser tout reptile.. Chapitre 39 Formule pour repousser Rerek dans la divine région inférieure. J'ai agi selon ton coeur, j'ai fait le bien, j'ai agi convenablement, o Rê ! Chapitre 39 (suite) Tombe, Apophis, ennemi de Rê!

The Circle of the Dragon - Dragon and Serpent History and Mystery

Related: