background preloader

Machine de Turing

Machine de Turing
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Turing. Vue d’artiste d’une Machine de Turing (sans la table de transition). Une machine de Turing est un modèle abstrait du fonctionnement des appareils mécaniques de calcul, tel un ordinateur et sa mémoire. La thèse de Church postule que tout problème de calcul fondé sur une procédure algorithmique peut être résolu par une machine de Turing. À l'origine, le concept de machine de Turing, inventé avant l'ordinateur, était censé représenter une personne virtuelle exécutant une procédure bien définie, en changeant le contenu des cases d'un tableau infini, en choisissant ce contenu parmi un ensemble fini de symboles. Définition[modifier | modifier le code] Quoique son nom de « machine » puisse conduire à croire le contraire[1], une machine de Turing est un concept abstrait, c'est-à-dire un objet mathématique. Une machine de Turing comporte les éléments suivants : un ruban divisé en cases consécutives. où (fr) O. Related:  DON DE NADA

Problèmes de Hilbert Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lors du deuxième congrès international des mathématiciens, tenu à Paris en 1900, David Hilbert présenta une liste de problèmes qui tenaient jusqu'alors les mathématiciens en échec. Ces problèmes devaient, selon Hilbert, marquer le cours des mathématiques du XXe siècle, et l'on peut dire aujourd'hui que cela a été grandement le cas. Publiée après la tenue du congrès, la liste définitive comprenait 23 problèmes, aujourd'hui appelés les problèmes de Hilbert. Les sections suivantes présentent brièvement chaque problème. Les 23 problèmes de Hilbert[modifier | modifier le code] Description détaillée[modifier | modifier le code] Premier problème[modifier | modifier le code] Tout sous-ensemble infini des réels peut être mis en bijection avec l'ensemble des entiers naturels ou avec l'ensemble des réels lui-même. Il s'agit de l'hypothèse du continu de Cantor, notée HC. Il existe un bon ordre sur l'ensemble des réels. Démontrer l'hypothèse de Riemann ;

Comment fonctionne une machine de Turing ? Essayons de faire quelque chose de paradoxal : montrer concrètement comment marche une machine abstraite ! Car c'est bien une machine abstraite qu'Alan Turing a inventée pour expliquer la notion de « procédure mécanique » : on parle d'algorithme. Cette machine est la plus élémentaire possible destinée à mettre en œuvre ces mécanismes de calcul, numériques ou symboliques, comme le font notamment les ordinateurs. Ne perdons pas de vue que lorsqu'Alan Turing décrit sa machine dans un article en 1936, les ordinateurs n'existent pas encore ! La machine imaginée par Turing comporte un ruban divisé en cases, dans lesquelles elle peut écrire des symboles. La machine ne peut lire qu'une seule case à la fois, de même elle écrit dans une seule case et décale le ruban d'une seule case vers la gauche ou vers la droite. Animation HTML5/JS réalisée par Hugo Lehmann, librement adaptée d'une applet Java écrite par Hamdi Ben Abdallah.Accéder aux sources. À vous ! Ouf !

Grâce à cette écocapsule, vous pourrez vivre pendant un an en totale autonomie dans les endroits les plus isolés Qui n’a jamais rêvé de partir loin, isolé du monde, sans ne jamais avoir besoin du monde extérieur ? L’entreprise Nice Architects a voulu faire de ce rêve une réalité en concevant l’écocapsule. Une ingénieuse petite maison qui consomme très peu d’énergie tout en assurant un confort incroyable à son utilisateur. Pensée pour accueillir deux adultes, la capsule contient tout le nécessaire pour satisfaire vos besoins : une cuisine munie de l’eau courante, des toilettes, un lit, et même de l’eau chaude pour se doucher. Elle peut ainsi être emmenée partout, dans le désert comme dans les endroits les plus froids, en autonomie pendant un an. L’écocapsule est une véritable merveille tant technologique qu’écologique. Une minuscule maison très confortable L’écocapsule est une invention surprenante. En effet, elle est dotée de l’eau courante, dans la cuisine comme dans la douche, qui fonctionne à l’eau chaude, comme dans une véritable chambre d’hôtel. Une écocapsule autonome en énergie Génial !

PM's apology to codebreaker Alan Turing: we were inhumane | World news Gordon Brown issued an unequivocal apology last night on behalf of the government to Alan Turing, the second world war codebreaker who took his own life 55 years ago after being sentenced to chemical castration for being gay. Describing Turing's treatment as "horrifying" and "utterly unfair", Brown said the country owed the brilliant mathematician a huge debt. He was proud, he said, to offer an official apology. "We're sorry, you deserved so much better," Brown writes in a statement posted on the No 10 website. Turing is most famous for his work in helping create the "bombe" that cracked messages enciphered with the German Enigma machines. He was convicted of gross indecency in 1952 after admitting a sexual relationship with a man. He was given experimental chemical castration as a "treatment". Thousands have signed a Downing Street petition calling for an official apology, among them the novelist Ian McEwan, scientist Richard Dawkins, and gay rights campaigner Peter Tatchell.

Machine de Turing Nous vous suggérons de consulter plutôt l'article Comment fonctionne une machine de Turing (avec une animation HTML5/JS en remplacement de l'applet Java). Essayons de faire quelque chose de paradoxal : montrer concrètement comment marche une machine abstraite ! Car c'est bien une machine abstraite qu'Alan Turing a inventée pour expliquer la notion de « procédure mécanique » : on parle d'algorithme. La machine imaginée par Turing comporte un ruban divisé en cases, dans lesquelles elle peut écrire des symboles. L'entrée du programme est une liste de symboles binaires, écrits sur le ruban blanc. À chaque programme correspond une description sous forme de table. Une représentation équivalente de cette table est un graphe dont chaque sommet décrit un état. La machine s’arrête quand un état marqué comme final est atteint. À vous ! Entrez un nombre, puis en utilisant les touches « Début » ou « Pas-à-Pas », regardez s'exécuter le programme. Ouf !

Calculateur quantique // ORDIVINATORIO Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un calculateur quantique ou ordinateur[1] quantique repose sur des propriétés quantiques de la matière : superposition et intrication d'états quantiques. De petits calculateurs quantiques ont déjà été construits dès les années 1990 et la recherche progresse, bien que lentement, depuis. Ce domaine est soutenu financièrement par plusieurs organisations, entreprises ou gouvernements en raison de l'importance de l'enjeu : au moins un algorithme conçu pour utiliser un circuit quantique, l'algorithme de Shor, rendrait possible de nombreux calculs combinatoires[2] hors de portée d'un ordinateur classique en l'état actuel des connaissances. Intérêt des calculateurs quantiques[modifier | modifier le code] Selon l'empirique loi de Moore, la taille des transistors approchera celle de l'atome à l'horizon 2020. Des moyens de chiffrement quantique existent également dans le commerce. Confidentialité des requêtes[modifier | modifier le code]

Hello world ! Ouh la la, une semaine sans billet ! Rien ne va plus ! Rassurez-vous, je ne suis pas mort, mais juste en train d’approfondir ma connaissance de l’algorithmique et des automates cellulaires… Parlons donc informatique pour une fois. Comme vous le savez sûrement, il existe des problèmes insolubles informatiquement (indécidables). L’exemple canonique de premier programme que tout un chacun étudie est le fameux “printf(“hello, world\n”);”. Facile de savoir ce que fait cette simple ligne. Démonstration par l’absurde : supposons qu’un tel programme H existe. En photo : Alan Turing, père de l’informatique. Référence : Introduction to Automata Theory, Languages, and Computation, Hopcroft, Motwani, Ullman.

CHANT INTERACTIF PARTICULE Les Cahiers européens de l'imaginaire : Blog fr L'appel à contribution est aussi disponible en : Français English Italiano Español Português Deutsch Le fake : la vérité en ses variations « Les choses invisibles sont les seules réelles » (William Godwin), « Comprendre le réel à partir de l’irréel » (Max Weber), « Le monde vrai devint fable » (Friedrich Wilhelm Nietzsche), « La vérité n’est pas un dévoilement qui détruit le mystère, mais la révélation qui lui rend justice » (Walter Benjamin), « L’imaginaire est une réalité plus réelle que le réel » (Gilbert Durand), « L'imaginaire est un Réel plus réel que la réalité » (Michel Maffesoli), « Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux » (Guy Debord), « La différence entre le réel et le simulacre a disparu » (Jean Baudrillard), « We are all fakes » (Banksy)... Qu’en est-il du réel, de la Vérité, de l’authenticité, dans une vision plurielle et relativiste de l’éxistence ? Calendrier 30/04/13 : ouverture de l'appel à contribution 14/06/13 : clôture des soumissions Calendar

Mécanique quantique relativiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique théorique, la mécanique quantique relativiste est une théorie qui tente de marier les postulats de la mécanique quantique non-relativiste et le principe de relativité restreinte afin de décrire la dynamique quantique d'une particule relativiste, i.e. dont la vitesse classique n'est pas très petite devant la vitesse de la lumière dans le vide. Les équations d'ondes relativistes qui généralisent l'équation de Schrödinger sont : l'équation de Klein-Gordon, qui décrit une particule massive de spin 0 ;l'équation de Dirac, qui décrit une particule massive de spin 1/2. L'interprétation des solutions de ces équations dans le cadre d'une théorie ne décrivant qu'une seule particule conduit à certaines incohérences, comme le paradoxe de Klein ou le « Zitterbewegung ». Bibliographie[modifier | modifier le code] Ouvrages de référence[modifier | modifier le code] Bibliothèque virtuelle[modifier | modifier le code] J. Portail de la physique

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes » Article » OWNI, Digital Journalism Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente. Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. On ne peut que se réjouir de cette proximité, même si, faut-il le rappeler, le journalisme ne se résume pas à ce travail de mise en perspective documentaire et qu’il doit sa noblesse au rapport privilégié qu’il entretient avec l’événement en train de se faire – rôle dans lequel les sciences sociales ont toujours montré une inaptitude quasi constitutive. Secrets des coulisses, secrets des chiffres SourceMap Nosdéputés.fr

Mécanique quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mécanique quantique est la branche de la physique qui a pour objet d'étudier et de décrire les phénomènes fondamentaux à l'œuvre dans les systèmes physiques, plus particulièrement à l'échelle atomique et subatomique. Elle fut développée au début du XXe siècle par une dizaine de physiciens américains et européens, afin de résoudre différents problèmes que la physique classique échouait à expliquer, comme le rayonnement du corps noir, l'effet photo-électrique, ou l'existence des raies spectrales. Au cours de ce développement, la mécanique quantique se révéla être très féconde en résultats et en applications diverses. Elle permit notamment d'élucider le mystère de la structure de l'atome, et plus globalement elle s'avéra être le cadre général de description du comportement des particules élémentaires, jusqu'à constituer le socle de la physique moderne. Panorama général[modifier | modifier le code] Bref historique[modifier | modifier le code] où

Related: