background preloader

Documentaire - Les secouristes en Syrie

Documentaire - Les secouristes en Syrie
Related:  Tensions et conflitsTensions et conflits

Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ? Un génocide est en cours, plus de 6 millions de personnes (dont pour la moitié des enfants de moins de 5 ans !) ont été massacrées dans l'indifférence générale et avec l'appui des États-Unis et de l'Europe ! Des centaines de milliers de femmes et de filles ont été violées et mutilées par les armées d'occupation. Et tout cela pour une raison principale : s'emparer des richesses minières exceptionnelles dont recèle le sous-sol du pays... On connait la méthode, on amplifie certaines nouvelles et on en dissimule d'autres tout aussi horribles. Un génocide dont ont été complices nos dirigeants et la communauté internationale En plein centre de l'Afrique, le Congo est un pays riche, rempli de matières premières (diamants, or, étain, gaz, pétrole, uranium, coltan...), de forêts, d'eau, de femmes et d'hommes, d'une multitude de tribus rassemblées sous une nation dessinée par les colons, et qui ne correspond historiquement à pas grand-chose. Et les Occidentaux dans tout cela ? ?

«Un kamikaze ne se radicalise pas seul» Spécialiste des phénomènes de radicalisation, le sociologue franco-iranien Farhad Khosrokhavar, directeur d’étude à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur notamment de Radicalisation (Maison des sciences de l’homme, 192 pp., 2014), analyse pour Libération les profils des auteurs d’attentats-suicides. Jamais il n’y avait eu jusqu’ici d’attaques-suicides en France. Est-ce un tournant ? Jusqu’ici, les attaques jihadistes commises sur le sol français étaient toujours ciblées, visant par exemple Charlie puis la communauté juive, en janvier 2015, ou des militaires français musulmans, comme le fit Merah avant de s’attaquer à une école juive de Toulouse. Comment devient-on kamikaze ? Dans les organisations jihadistes opérant aujourd’hui en Syrie ou en Irak, l’offre de volontaires prêts au sacrifice suprême est telle qu’il n’y a que l’embarras du choix pour sélectionner ceux qui feront des missions suicides. Est-ce qu’il y a un parcours type ? Marc Semo

Bande-annonce du documentaire Homeland. Le quotidien d'une famille irakienne depuis l'invasion américaine Pour nombre de médias occidentaux, l’affaire est entendue. L’Irak est synonyme de chaos, de guerre « entre chiites et sunnites », d’effondrement d’un Etat et de menace incessante représentée par l’Organisation de l’Etat islamique (OEI). A bien y regarder, on sait peu comment fonctionne (encore) ce pays « libéré » de la dictature de Saddam Hussein par l’invasion militaire américaine de 2003. Les incessantes intrigues politiques à Bagdad, les divisions au sein des diverses factions religieuses chiites, la marginalisation d’une partie des courants sunnites, le rôle, encore très actif, des diplomates américains : tout cela est rarement évoqué quand il s’agit de donner, en quelques mots, le lourd bilan d’un énième attentat. Le tour de force de Homeland : Irak année zéro, un film documentaire du cinéaste irakien Abbas Fahdel, est de renvoyer le spectateur à l’essentiel. Lire aussi Michel Despratx & Barry Lando, « Notre ami Saddam », Le Monde diplomatique, novembre 2004.

« Déclaration universelle des droits de l'homme » Haut de page Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre. Ce document fondateur continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration, et pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme. Pour aller plus loin Droits des enfants, des femmes, des minorités... Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde. Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme. Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations. 1.

Un demi-siècle de conflit à Jérusalem en 5 min. L'ONU et les droits de l'homme On entend par droits de l’homme un ensemble de droits essentiels à notre existence comme êtres humains. Sans ces droits, nous ne pouvons pas cultiver ni exercer pleinement nos qualités humaines, notre intelligence, notre talent et notre spiritualité. Tsuneko Akamatsu, membre de la Chambre des conseillers, lit la Déclaration universelle des droits de l'homme, au Siège provisoire de l'ONU, à Lake Succes (1950). Photo © ONU En adoptant la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, les Nations Unies ont fixé une norme commune pour tous les pays. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Tout individu a droit à : la vie, la liberté et la sûreté de sa personne; la liberté d’expression; ne pas être tenu en esclavage; un procès équitable; l’égalité devant la loi; la liberté de circulation; une nationalité; se marier et fonder une famille; un travail; un salaire égal pour un travail égal.

Dix conflits à surveiller en 2017 Temps de lecture: 27 min Le monde s’ouvre sur son chapitre le plus dangereux depuis des décennies. L’escalade sensible de la violence ces dernières années nuit à notre capacité à faire face à ses conséquences. De la crise mondiale des réfugiés à question de la diffusion du terrorisme, notre échec collectif à résoudre les conflits donne naissance aujourd’hui à de nouvelles urgences et de nouvelles menaces. Même dans les sociétés en paix, la politique de la peur mène à des polarisations dangereuses et à la démagogie. C’est la toile de fond de l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, sans aucun doute l’événement le plus important de l’année passée, qui aura des conséquences géopolitiques déterminantes pour l’avenir. Incertitudes Qui sait? En Europe, les doutes et interrogations qui accueillent le nouveau positionnement politique des Etats-Unis sont renforcés par les lendemains incertains du Brexit. La diplomatie de transaction 1.Syrie et Irak 2.Turquie 3.Yémen 6.Soudan du Sud

Le Conseil de sécurité demande de protéger hôpitaux et médecins dans les conflits Nations unies — Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mardi à l’unanimité une résolution qui réaffirme que les personnels de santé et les installations médicales doivent impérativement être protégés lors des conflits. Ce texte fait suite au bombardement d’hôpitaux et de cliniques en Syrie, au Yémen ou en Afghanistan et rappelle que de telles attaques peuvent constituer des crimes de guerre. La résolution avait été mise au point notamment par la Nouvelle-Zélande, l’Égypte — qui préside le Conseil de sécurité en mai — l’Espagne et l’Uruguay. « L’une des raisons de l’adopter est la multiplication des attaques contre les hôpitaux en Syrie », a expliqué à des journalistes l’ambassadeur français François Delattre. Cette résolution, a-t-il estimé, doit « permettre de lutter contre l’impunité face aux horreurs dont sont victimes les hôpitaux et les personnels médicaux dans les conflits armés ». L’an dernier, MSF a recensé 94 attaques contre des hôpitaux et cliniques qu’il soutient en Syrie.

Liste des opérations de maintien de la paix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Voici la liste des opérations de maintien de la paix. Opérations de l'ONU[modifier | modifier le code] Carte des opérations de 1948 à 1989. Carte des opérations de 1990 à 1999. Opérations terminées[modifier | modifier le code] On en compte 58 en 2019. Opérations en cours[modifier | modifier le code] On en compte 13 en 2020, elles sont répertoriées ci-dessous, dans l'ordre chronologique du début du mandat [4]. Opérations sous mandat de l'ONU[modifier | modifier le code] Opérations terminées[modifier | modifier le code] Opérations en cours[modifier | modifier le code] Mission ne dépendant pas de l'ONU[modifier | modifier le code] Indian Peace Keeping Force au Sri Lanka (Juillet 1987 – Mars 1990)MICOPAX (2008-2013)Force multinationale et observateurs au Sinaï (depuis 1982) Références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Related: