background preloader

Éditions YpyPyp,fiches pratiques,devenir autonome,DIY

Éditions YpyPyp,fiches pratiques,devenir autonome,DIY
Related:  1* AutarcieIdeal LivingDO IT YOURSELFTheatre Cinema Litterature

Comment extraire des huiles essentielles: 20 étapes Édité par WikiHow Traduction, Team FR Les huiles essentielles sont des huiles très concentrées et versatiles qui sont extraites de plantes aromatiques. Elles sont utilisées à des fins thérapeutiques, médicinales et en cuisine depuis des millénaires et n'ont jamais perdu de leur popularité. Il existe plus de 700 plantes dont sont extraites ces huiles. Plusieurs méthodes peuvent être employées mais la plus commune est la distillation. Bien que les huiles soient assez chères dans le commerce, c'est relativement bon marché de les extraire chez soi. Publicité Étapes 1Procurez-vous un alambic. 16Les huiles essentielles sont extrêmement concentrées, il est donc conseillé de le diluer avant de les appliquer. Avertissements Le label bio ne veut dire que les plantes ont poussé à l'abri des pesticides ou des fertilisants. Éléments Nécessaires Un alambic complet avec un essencierTubes en verre nécessaires aux connexionsDes plantesDes récipients en verre foncé ou en inox

Choisir un métier vert et solidaire! « Lorsqu’on évoque environnement et économie sociale et solidaire, on s’aperçoit que l’on parle de deux tendances de fond de notre société, observe Tiphaine Perrichon, chargée de projets RH et diversité à l’UDES (Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire). Et qu’au croisement de ces deux, il y une foule d’emplois et de débouchés possibles« . Mais gare aux désillusions ! Certes, le secteur de l’environnement bénéficie de la dynamique de transition écologique et énergétique de l’économie et les associations, coopératives et autres entreprises de l’ESS y sont bien implantées. « Néanmoins, il faut faire certaines distinctions pour saisir où sont réellement les opportunités », avertit Michel Tardit, chargé de veille documentaire au CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) et coordinateur du guide « des secteurs qui recrutent ». Quelques métiers verts … … et de nombreux métiers verdissants Des employeurs multiples pas forcément bien identifiés

Galarneau et moi... ou mon projet de panneau solaire. We're a gaggle of volunteers and starting a brand new scheme in our community. Your web site offered us with valuable info to work on. éditions YpyPyp,fiches pratiques,devenir autonome,Yvan Saint Jours, Philippe Pellan Editeur engagé sur la thématique de l’autonomie, YpyPyp est né d’une amitié de plus de 25 ans entre un rédacteur en chef spécialiste de l’écoconstruction, Yvan Saint-Jours, et un paysagiste-jardinier créateur d’écosystèmes naturels, Philippe Pellan. Ils ont associé les initiales de leurs deux prénoms pour créer le nom de la Maison d’édition YpyPyp. Le fruit de leurs 20 années de pratiques et de recherches est désormais disponible dans une collection originale de fiches pratiques superbement illustrées. Ils ont fait appel à des spécialistes pour les aider dans leur tâche : créer la première encyclopédie sur mesure pour devenir autonome dans tous les domaines de la vie ! Yvan Saint-Jours est né en 1970. Yvan est le fondateur du magazine La Maison écologique qu’il a dirigé pendant près de 10 ans et pour lequel il a reçu le Prix Eurosolar à Berlin en 2006. Philippe Pellan est né en 1967. Enfant, Philippe passait le plus clair de son temps à observer la nature qui le fascinait.

A tiny house, a place to live, a gift from Pachamama When you build in this way the walls are loose and flimsy during construction. This allows you to adapt the shape of the building to your needs as it takes form and you start to understand the space you are creating. This way of building is referred to by Alexander in Pattern No.208, 'Gradual Stiffening'. Jan and Andrea fixed bottles and sheets of broken glass with string to the frame of branches, later stiffening the frame with cob, a mixture of clay, sand and straw. To protect the exterior from rain and moisture the cob was plastered with one part slaked lime to three parts sand. The walls were then painted (left) with cactus starch (right) mixed with slaked lime and iron oxide pigment. Les barboteurs: Fondations Aujourd'hui fut un grand jour pour nous car nous avons coulé les fondations de la maison ! C'est une étape symbolique, la maison est assise, elle se dessine au sol et la construction va enfin vraiment commencer.Nous souhaitions initialement faire des fondations plus écologiques (fondations cyclopéennes, pieux ou pneus) mais la quantité de travail ainsi que les contraintes du sol argileux nous a refroidi. Nous avons finalement choisi de couler des fondations "classiques" en béton armé afin de ne pas s'épuiser dès le début. Ce compromis sera donc le gros point noir écologique du projet. Ouverture des fondations La première étape, lors du terrassement, a été le décapage de la terre végétale sur la zone de la maison pour avoir un sol dur et stable. Nous avons ensuite réalisé des "chaises" (d'environ 80cmx80cm) pour accrocher les ficelles qui matérialisent l'entraxe des murs. La surprise fut la nature du sol... Ferraillage des fondations Nous avons ensuite posé les tors des poteaux.

Où se trouve le plus grand «trou perdu» de France? En déambulant dans les campagnes de France, on peut vite se retrouver dans un trou perdu isolé de tout. Mais, au juste, où sont ces trous perdus? Autrement dit: où sont les points les plus éloignés de tout lieu habité? On s’était déjà servi des données carroyées de l’Insee pour visualiser la France du vide: grâce à elles, on connaît la population dans chaque carreau de 200 mètres de côté sur tout le territoire de France métropolitaine. Voici le palmarès des départements dotés du plus grand cercle inhabité. Cliquer sur l'image pour agrandir C’est donc la Savoie (département 73) qui remporte la palme du plus gros trou perdu: situé au beau milieu du parc de la Vanoise entre deux glaciers, la croix rouge se trouve à 9,5 kilomètres à vol d’oiseau d’un lieu habité (les carreaux habités sont coloriés en noir). Cliquer sur les images pour agrandir Dans un grand nombre de cas, on retrouve plutôt des zones de forêt comme dans le Jura (forêt de Chaux) ou en Ille-et-Vilaine (Brocéliande).

Comment fabriquer un vidéoprojecteur avec une boîte à chaussure et un smartphone Fabriqué à l'aide d'une boîte à chaussure et d'une loupe, ce projecteur pour smartphone ne coûte presque rien. (Crédit : Photojojo) Pourquoi dépenser jusqu'à plusieurs milliers d'euros pour un vidéoprojecteur, quand on peut le fabriquer soi-même ? Matériel nécessaire - Une boîte à chaussures - Une loupe - De la peinture noire - De l'adhésif d'électricien noir - Un grand trombone - Un cutter - Un crayon - Un smartphone (Crédit : Photojojo) 1. Commencez par peindre l'intérieur de votre boîte à chaussure et de son couvercle en noir. 2. Découpez proprement le cercle tracé précédemment à l'aide du cutter. 3. Si votre loupe possède un manche, vous pouvez envisager de le couper. 4. Dépliez votre trombone et tordez-le afin de fabriquer un support pour le smartphone. 5. Le vidéoprojecteur est presque prêt. 6. Si vous ne possédez pas de murs blancs dans votre intérieur, il est possible de fabriquer un écran en tendant un drap ou en retournant un poster. 7.

CritiquesLibres.com : critiques de livres Une lettre d'amour Une lettre d’amour, une déclaration d’amour étonnamment touchante qui m’a permis de m’ouvrir à une nouvelle sensibilité jamais éprouvée jusqu’alors pour mon pays . Comment expliquer cela ? Peut-être déjà ce texte sans ponctuation qui se lit comme une longue respiration tenue, saturée d’émotion et de colère . Ensuite c’est une vraie lettre , de celles que l’on écrit à la hâte, parce qu’il y urgence, parce que l’on souffre à un endroit où d’autres souffrent aussi, mais que les mots de cet amour blessé doivent être confiés à la confidence d’une lettre, à la pudeur d’une correspondance écrite. Dans cette douleur j’ai entendu une force silencieuse , une invitation au courage et au respect de ce qui nous est collectif. Architecture. Kerterre, la maison sculpture en pleine nature La toute première Kerterre vient de fêter ses dix-sept ans. Ce petit habitat rond de 12 m2 se love dans un jardin fleuri du Finistère sud, chez Évelyne Adam. Une « maison sculpture » comme la qualifie sa créatrice, qui a résisté au passage du temps et aux météos humides. Avec sa forme de dôme, ses ouvertures bulle, sa porte en bois sculpté, cet habitat hors du commun ramène à l'enfance, vers un univers fantastique de contes de fées... Pour autant, la construction à base de chaux et de chanvre a fait ses preuves en termes de solidité. Et ce, en dépit de l'absence de structure porteuse. Pas de charpente donc. Bonifier la nature La démarche est là : s'inscrire à nouveau dans l'écosystème en tant que maillon vertueux. La Kerterre y contribue : chauffage au bois, récupération d'eau de pluie, matériaux sains et naturels, toilettes sèches, production d'électricité par panneaux photovoltaïques. La facilité de mise en oeuvre constitue l'autre grand objectif d'Evelyne Adam.

Faire de la lessive au savon de Marseille Découvrez cette recette de grand-mère pour fabriquer sa lessive. Le véritable savon de Marseille a des propriétés lavantes et détachantes. Cette lessive est très appréciée par les peaux sensibles. Voici la recette de nos grands-mères pour obtenir une lessive naturelle, hypoallergénique et respectueuse de la peau. Râpez le savon de Marseille.Disposez les copeaux de savon de Marseille dans le seau.Faites chauffer 2 l d’eau, versez-la aussitôt dans le seau et mélangez à l’aide de la cuillère en bois.Incorporez le bicarbonate de soude à votre préparation et mélangez à nouveau.Laissez reposer pendant 24 heures. 100 g de copeaux de savon de Marseille à 72 % (râpé ou déjà prêt à l’emploi)2 litres d’eau chaude1 litre d’eau froide3 c. à soupe de bicarbonate de soude 20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie pour parfumer votre lessive (facultatif) Une râpe à fromageUn seauUne cuillère en boisUn entonnoirUn bidon vide et propre de 3 lUn mixeur plongeant (celui utilisé pour la soupe)

Lessons Learned from a Year without Showering *Update 04/20/2015- Today is my 2 year no-shower anniversary! Enjoy the story I wrote a year ago today: As of today it has been one year since my last shower. So how does a regular showering guy end up going 365 days and counting without taking a shower? I made it through the 100-day bike ride without taking a shower and for me that was quite the task in itself. So here I am now, one year later, to tell you story of my year without a shower. I might as well bring this up right away. Actually, nope. And this: And in waterfalls like this: And I used eco-friendly biodegradable soap when I needed to. But I learned that by living naturally I didn’t need cosmetic products anymore. In fact some even bathed with me. And I even had some romances in that year. Nobody thought that I smelled at all. I realized that water doesn’t have to come from a shower head to get me clean. Rivers. Or just by sitting in the rain. Or this blasting fire hydrant in the Bronx: Sometimes I jumped around before jumping in.

Related: