background preloader

La construction de la statue de la Liberté – Google Cultural Institute

La construction de la statue de la Liberté – Google Cultural Institute
Related:  2nde hist Les Européens dans le peuplement de la TerreLa statue de La Liberté

Sociétés et cultures rurales (xie - xiiie siècle) - Réviser le cours - Histoire Introduction Pendant la période du « Moyen Âge central », le monde rural représente 90 % de la population européenne, pour l'essentiel composée de paysans.La vie des communautés paysannes s'organise entre les XIe et XIIe siècles. L'habitat rural plus ou moins diffus est remplacé par un réseau de villages et de hameaux organisés autour d'églises paroissiales. Les campagnes connaissent un réel essor, tant du point de vue démographique que du point de vue économique.Les populations villageoises sont doublement encadrées : par l'Église dans le cadre paroissial et par le seigneur dans le cadre du système féodal. I. 1. • Entre les xie et xiiie siècles, des innovations dans le domaine agricole améliorent les rendements de l'agriculture. • Des innovations techniques se généralisent, même si les méthodes traditionnelles dominent toujours : grâce aux progrès de la métallurgie, le fer est produit en plus grande quantité ; les charrues à soc de fer se généralisent et remplacent les socs en bois. 2.

Inauguration d'un fragment de la statue de la Liberté dans Madison Square à New York : d'après un croquis qui nous a été communiqué par l'auteur, M. Bartholdi : [impression photomécanique] - Europeana Download Can I use it? Yes with attribution Public Domain Marked Attribute the author Download Title Inauguration d'un fragment de la statue de la Liberté dans Madison Square à New York : d'après un croquis qui nous a été communiqué par l'auteur, M. Description Appartient à l’ensemble documentaire : FranceAm People Creator: Frédéric Auguste Bartholdi (1834-08-02 — 1904-10-04) Classifications Properties Time Date: 1887 Period: 1887 4 quarter of the 19th century Second half of the 19th century 19-th 19th 19th century Second millenium AD Second millenium AD, years 1001-2000 Chronological period Time Provenance Copyright Rights: public domain References and relations Is part of: Dataset: 9200365_Ag_EU_TEL_a0142_Gallica Relations: Notice du catalogue : Share

Le chemin de fer, symbole d'une nouvelle révolution industrielle Contexte historique Symbole de la révolution industrielle naissante, le chemin de fer se développe en France à partir des années 1820. Longtemps considéré comme une curiosité, un " jouet " selon Thiers, il devient sous le Second Empire un nouveau, prodigieux, moyen de transport. Rapidement, la construction de voies ferrées et de gares remodèle le visage de Paris, au centre du réseau en étoile des six grandes compagnies. Cette formidable promesse de progrès et de liberté fascine la population, et notamment les artistes, comme en témoigne témoigne La Gare Saint-Lazare[1] de Monet. Analyse de l'image En janvier 1877, Claude Monet s’installe près de la gare Saint-Lazare. Installé sur le quai de la ligne d’Auteuil, Monet représente l’activité fourmillante du lieu. Monet saisit sur le vif l’atmosphère bouillonnante qui, tour à tour, estompe ou souligne la charpente métallique et la verrière de la marquise, le tracé des voies, les façades des immeubles, les silhouettes. Interprétation

Louis Blériot traverse la Manche en avion - Institut culturel de Google Louis Blériot traverse la Manche en avion Conception : Musée des arts et métiers “L'Angleterre n'est plus une île” Le nom de Blériot est associé aux débuts de l’aviation. Ingénieur, homme d’affaires avisé, Louis Blériot (1872-1936) a fait notablement progresser la construction et l’expérimentation des aéroplanes. Sa première traversée de la Manche par les airs, le 25 juillet 1909, constitue un exploit sportif et technique, et a ouvert la voie à la naissance de l’industrie aéronautique. Louis Blériot est né le 1er juillet 1872 dans une famille aisée de Cambrai, dans le Nord de la France. Diplômé en 1895, l’ingénieur travaille dans une entreprise parisienne avant de fonder les Établissements Louis Blériot, dédiés à la production de phares à acétylène, largement utilisés pour l’éclairage des automobiles. L’acétylène, obtenu par la réaction du carbonate de calcium sous l’effet de l’eau, produit une vive lumière blanche. Cet aéroplane est l’un des plus anciens qui nous soient parvenus.

Le Décaméron/Première Journée Ici commence la première Journée du Décaméron, dans laquelle, après que l’auteur a expliqué pour quelle cause il advint que différentes personnes dont il est parlé ci-après se réunirent pour causer entre elles, on devise, sous le commandement de Pampinea, de ce qui plaît le plus à chacun. Chaque fois, très gracieuses dames, que je considère en moi-même combien vous êtes toutes naturellement compatissantes, je reconnais que le présent ouvrage vous paraîtra avoir un commencement pénible et ennuyeux, car il porte au front le douloureux souvenir de la mortalité causée par la peste que nous venons de traverser, souvenir généralement importun à tous ceux qui ont vu cette peste ou qui en ont eu autrement connaissance. Ce n’est pas que je veuille, pour cela, vous effrayer et vous empêcher de lire plus avant, comme si vous deviez, en lisant, trépasser vous-mêmes au milieu des soupirs et les larmes. Mais laissons la campagne et revenons à la ville. Que pourrait-on dire de plus ?

Frédéric Auguste Bartholdi (1834-1904) Sa formation Après une enfance passée à Colmar, Bartholdi est envoyé à Paris où réside une partie de sa famille pour poursuivre des études au lycée Louis-le-Grand. Il envisage une carrière d’architecte avant de se tourner vers la peinture. Il fréquente alors, à l’École des Beaux-Arts, l’atelier d’Ary Scheffer (1795-1858) qui lui conseille de s’orienter vers la sculpture. Il étudie cet art dans l’atelier du sculpteur Jean-François Soitoux (1816-1891). Dans le même temps, il entreprend en compagnie notamment du peintre Jean-Léon Gérôme, un voyage en Égypte qu’il prolonge seul au Yémen et en Éthiopie. La commande officielle Bartholdi profite des nombreux chantiers de renouvellement urbain lancés sous le Second Empire et la Troisième République et réalise de nombreuses sculptures monumentales parmi lesquelles : Les commandes privées Bartholdi reçoit également de nombreuses commandes privées, notamment pour des monuments funéraires (tombe d’Émile Hubner au cimetière de Mulhouse, 1890).

Comment la machine à vapeur: locomotive à vapeur Animations + Télécharger Accueil - Mnesys

Related: