background preloader

Dioscures

Dioscures
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avatars grecs de la figure indo-européenne des dieux jumeaux, les Dioscures sont le symbole des jeunes gens en âge de porter les armes. Ils apparaissent comme des sauveurs dans des situations désespérées et sont les protecteurs des marins[1]. Le feu de Saint-Elme est considéré comme leur manifestation physique ; ils sont associés à la constellation des Gémeaux. Mythe[modifier | modifier le code] Naissance[modifier | modifier le code] Inversement, ils sont tous deux fils de Zeus dans le Catalogue des femmes du pseudo-Hésiode[4] et dans les Hymnes homériques, dont l'hymne qui leur est adressée les qualifie pour la première fois de « Dioscures »[5]. La légende établit que leur mère Léda, qui se serait unie avec Zeus métamorphosé en cygne, aurait pondu deux œufs : l'un contenant Pollux et Hélène, fils de Zeus et un deuxième contenant Castor et Clytemnestre, descendants de Tyndare. Mort[modifier | modifier le code] Culte[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dioscures

Related:  Mythologie grequenicolebrix

Jason Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jason et Médée joignant leurs mains droites, sarcophage romain de la fin du Ier siècle ap. J.-C., palais Altemps Capanée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il fut foudroyé devant Thèbes par Zeus, irrité de son mépris pour les dieux. Eschyle, dans les Sept contre Thèbes, a évoqué cet orgueil. Sur les autres projets Wikimedia :

Adonis (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Adonis. Fils de Cinyras, roi de Chypre, et de la fille de ce dernier, Myrrha, il jaillit de sa mère transformée en arbre à myrrhe en punition de son inceste. Doté d'une grande beauté, Adonis fut aimé d'Aphrodite. Selon le pseudo-Apollodore, il fut envoyé par Aphrodite dans un coffre en bois à Perséphone, afin que celle-ci le garde en sécurité. Asclépios Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός / Asklêpiós, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu de la médecine. Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire.

Étéocle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Étéocle (en grec ancien Ἐτεοκλῆς / Eteoklếs) est le fils du mariage incestueux d'Œdipe et Jocaste, et le frère de Polynice, Ismène et Antigone[1]. Mythe[modifier | modifier le code] Évocations artistiques[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code]

Amphiaraos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Amphiaraos (en grec ancien Ἀμφιάραος / Amphiáraos) est un héros et devin argien. Il est un des meneurs de la guerre des sept chefs contre Thèbes. À la suite de la trahison de sa femme Ériphyle, ses deux fils Alcméon et Amphiloque prendront également part à la guerre des Épigones contre Thèbes. Hercle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hercle sur une pièce de monnaie de Populonia. Hercle, est une divinité étrusque dont le nom vient de l'Héraclès grec, qui donna ensuite l'Hercule latin. Description[modifier | modifier le code]

Méléagre (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Méléagre. Dans la mythologie grecque, Méléagre (en grec ancien Μελέαγρος / Meléagros) est un héros qui s'illustre pendant la chasse au sanglier de Calydon. Il a pour mère Althée[1] et pour père Œnée, roi de Calydon. Il est donc le frère de Tydée et de Déjanire.

Ménélas Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Époux d'Hélène et roi de Sparte[modifier | modifier le code] Le mari trompé[modifier | modifier le code] Nestor Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Apollon, pour se racheter du meurtre des Niobides, lui accorde de vivre plus de trois générations. Devenu roi, il combat à de multiples reprises les Pyliens et les Épéens, coupables de raids sauvages sur son royaume. Il manque de peu de massacrer les Molionides qui sont sauvés par Poséidon. On lui attribue la mort du géant Éreuthalion, tué en combat singulier.

Palamède (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Palamède. Palamède (Παλαμήδης / Palamêdês) est l'un des princes grecs qui prirent part à la guerre de Troie, descendant des rois Bélos et Danaos. Eschyle, Sophocle et Euripide ont tous écrit des pièces mentionnant Palamède. Fils de Nauplios, roi de l'île d'Eubée, et de Clymène, fille de Catrée, Palamède fut en butte à la haine redoutable d'Ulysse, pour plusieurs motifs : Parce qu'il avait découvert et dénoncé la folie que celui-ci avait simulée pour éviter les combats ;Parce qu'il avait accusé Ulysse de perfidie pour n'avoir pas trouvé en Thrace les vivres nécessaires à l'armée et pour oser désapprouver publiquement cette guerre longue et ruineuse faite par la Grèce aux Troyens.

Patrocle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Patrocle (en grec ancien Πάτροκλος / Pátroklos ou Πατροκλῆς / Patroklễs, littéralement « la gloire (κλέος / kléos) du père (πατήρ / patếr) ») est un des guerriers grecs de la guerre de Troie, principalement décrit dans l’Iliade. Dans le récit homérique, Patrocle « Ménœtiade »[1] est l'ami intime d'Achille mais également son cousin[2], qui l'accompagne à Troie. Quand les Troyens menacent d'envahir le camp grec, il supplie en vain le héros de reprendre les armes, mais obtient la permission de mener lui-même les Myrmidons au combat.

Related: