background preloader

Cours : Composition et cadrage

Cours : Composition et cadrage
Related:  composion er décompositioncomposition cadrage

Décomposition d’une photo n°1 Cet article a été écrit à l’avance et programmé. Je me trouve actuellement quelque part au Mali. Pour chaque semaine d’absence, j’ai sélectionné une photo que je vais « démonter » devant vous, en vous parlant des conditions de prise de vue, de mes intentions, de mes erreurs, du post-traitement. Pour cette première image, je vous emmène au sud du Laos. J’ai utilisé mon 550D, un petit reflex Canon, avec un sigma 10-20 à 20mm, et un filtre polarisant. Ce qui me plaît au moment où je prends la photo, c’est l’absolue sérénité. version brute, sortie de capteur J’ai shooté en RAW. version sortie de Camera Raw Je suis ensuite passée sous Photoshop pour quelques derniers réglages. Enfin, j’effectue quelques dernières corrections colorimétriques en assombrissant la végétation et en renforçant davantage les bleus. avant / après

Le nombre d'or dans la peinture, l'architecture et la nature De nos jours, nous pouvons dire qu’il existe deux types de nature : la nature végétale et la nature animal. En les examinant de plus près nous pouvons remarquer que toutes deux peuvent présenter la suite de Fibonacci ainsi que les proportions d’Euclide. De ce fait, nous pouvons dire que le nombre d’or est présent partout dans la nature. La suite de Fibonacci fut créée par un célèbre mathématicien italien : Leonardo Fibonacci au XII ème siècle. A travers cette démonstration, nous allons prouver le lien existant entre la suite de Fibonacci et le nombre d’or. Nous avons vu précédemment que la suite de Fibonacci était définie à partir de 0 et 1. Nous pouvons alors poser la relation suivante avec n appartenant à l'ensemble d'entiers naturels (grâce à la définition de la suite de fibonacci exprimé ci-dessus) : Un+2=Un+1 + Un Soit Un+2 - Un+1 - Un De part cette relation, nous pouvons écrire l’équation suivante : x² - x - 1 = 0 Nous pouvons donc résoudre cette équation du second degré : Δ= b²- 4ac

Phototech le blog Décomposition d’une photo n°3 Cet article a été écrit à l’avance et programmé. Je me trouve actuellement quelque part au Mali. Pour chaque semaine d’absence, j’ai sélectionné une photo que je vais « démonter » devant vous, en vous parlant des conditions de prise de vue, de mes intentions, de mes erreurs, du post-traitement. Pour cette troisième photo, nous traversons l’Atlantique, direction New York. Nous passons un mois à traverser le pays en train, et la grosse pomme est une des villes de notre parcours qui m’intrigue le plus. Nous sommes arrivés sous des trombes de pluie, mais le séjour se passe finalement sous le soleil. Pour rappel, si vous n’êtes pas familier avec le vocabulaire photographique, vous pouvez trouver le glossaire, mais également deux articles expliquant les bases de la photographie (1 et 2). J’ai opté pour un cadrage vertical, archi classique : le but est de mettre l’immeuble en valeur, de jouer avec ces fameux escaliers. version brute Comme d’habitude, je suis en RAW. version sortie de Camera Raw

Le nombre d'or L' histoire ... Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d'or (temple d'Andros découvert sous la mer des Bahamas). 2800 av JC : La pyramide de Khéops a des dimensions qui mettent en évidence l'importance que son architecte attachait au nombre d'or. Vè siècle avant J-C. (447-432 av.JC) : Le sculpteur grec Phidias utilise le nombre d'or pour décorer le Parthénon à Athènes, en particulier pour sculpter la statue d'Athéna Parthénos . IIIè siècle avant J-C. : Euclide évoque le partage d'un segment en "extrême et moyenne raison" dans le livre VI des Eléments. 1498 : Fra Luca Pacioli, un moine professeur de mathématiques, écrit De divina proportione ("La divine proportion"). Au XIXème siècle : Adolf Zeising (1810-1876), docteur en philosophie et professeur à Leipzig puis Munich, parle de "section d'or" (der goldene Schnitt) et s'y intéresse non plus à propos de géométrie mais en ce qui concerne l'esthétique et l'architecture.

Photographier en plein soleil Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez peut-être faire un tour sur la page Par où commencer, qui vous aidera à vous y retrouver parmi tous les articles.Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Pour beaucoup de photographes débutants, le plein soleil, c’est le temps idéal pour photographier. Après tout, il fait beau, il y a plein de lumière, tout ça. L’idéal reste quand même de trouver un meilleur moment si c’est possible : par temps légèrement couvert, ou aux golden hours. Bon ok, je n’ai pas inventé la roue sur ce coup-là, mais se mettre à l’ombre reste le meilleur moyen d’éviter le plein soleil (admirez mon intelligence infinie :P). Plus sérieusement, il y a quand même quelque chose de peu intuitif à considérer quand vous placez votre sujet à l’ombre. C’est important de déterminer votre source de lumière principale, pour savoir comment va se comporter la lumière sur votre sujet (intensité, direction), et donc comment le placer.

Décomposition d’une photo n°2 Cet article a été écrit à l’avance et programmé. Je me trouve actuellement quelque part au Mali. Pour chaque semaine d’absence, j’ai sélectionné une photo que je vais « démonter » devant vous, en vous parlant des conditions de prise de vue, de mes intentions, de mes erreurs, du post-traitement. Cette fois-ci, direction la Mayenne. C’est quoi ? C’est où ? Il doit être 7h quand je sors du bateau. Si j’ai choisis cette image pour cette deuxième décomposition, c’est qu’elle ressemble sur beaucoup de points à la première, tout en bénéficiant d’un traitement très différent. Pour rappel, si vous n’êtes pas familier avec le vocabulaire photographique, vous pouvez trouver le glossaire, mais également deux articles expliquant les bases de la photographie (1 et 2). Là où les deux images vont différer, c’est dans le traitement que je vais apporter, et c’est en cela qu’il me semblait intéressant de vous montrer les deux. Voici donc l’image brute, sortie de l’appareil :

nombre d'or Le nombre d’or existe. Il s’agit de la proportion selon laquelle le rapport entre deux parties est égal au rapport entre la plus grande de ces parties et le tout. C’est un nombre irrationnel : (1 + √5) / 2. Soit 1,618039887... et un nombre infini de décimales. On le trouve notamment obligatoirement dans certaines figures géométriques comme rapport entre longueurs incommensurables. Je renvoie à l'article "nombre d'or" de wikipédia ou au Que sais-je ? Car, de ce nombre, bien des usages sont faits qui sortent de la mathématique. Le nombre d’or dans l’art et l’architecture. Les premiers lieux communs concernent l’art et notamment l’architecture : il y en a cinq principaux. Il importe aussi d'être précis. 1) Les pyramides. Sur la quarantaine de pyramides royales égyptiennes recensées, près de trente sont pyramidales. Sous l’Ancien Empire, de la fin de la troisième dynastie à la fin de la 6e, on en connaît seize. 2) Le temple de Jérusalem. On fait un saut 1500 ans plus tard. 3) Le Parthénon. 4.

Related: