background preloader

Noctes Gallicanae index général

Noctes Gallicanae index général
Facta igitur est in his quoque commentariis eadem rerum disparilitas quae fuit in illis annotationibus pristinis, quas breviter et indigeste et incondite eruditionibus lectionibusque variis feceramus. Sed quoniam longinquis per hiemem noctibus in agro, sicuti dixi, terrae Galliae commentationes hasce ludere ac facere exorsi sumus, idcirco eas inscripsimus "Noctium" esse "Gallicanarum", nihil imitati festivitates inscriptionum quas plerique alii utriusque linguae scriptores in id genus libris fecerunt. Vous retrouverez dans ces pages la variété qu'il y avait dans les notes de départ que j'avais prises rapidement, sans les mettre en ordre ni les rédiger, sur des sujets divers au hasard de mes lectures.

http://www.noctes-gallicanae.fr/

Related:  enseigner le latinBazar temporaire 10LatinLatin

Plan de Rome Le Pont Fabricius, aujourd'hui Ponte Quattro Capi, relie l'île Tibérine au Champ de Mars, à la hauteur du Théâtre de Marcellus. Il est constitué d'une pile centrale et de deux arches d'une portée de 24,50 m environ. Les inscriptions sur le pont et les textes anciens permettent de dater précisément l'édification de 62 av. J.-C. On la doit à un certain Lucius Fabricius. Latin oral, premier cours de l'année : faisons connaissance Latin - Première séance : Politesse élémentaire. I – L’accueil : Salve : Bonjour (à un/e) Salvus sis : Bonjour (à un garçon) Salva sis : Bonjour (à une fille) La mythologie gréco-romaine par les textes latins Nous sommes deux professeurs de latin de Belgique francophone. Ces pages reproduisent les notes de cours que nous avons rédigées à destination de nos classes de cinquième année de l'enseignement secondaire. Elles ne représentent qu'une partie du contenu de notre enseignement et sont incomplètes : certaines parties ne sont pas encore achevées, tandis que d'autres ne peuvent faire l'objet d'une publication sur Internet en vertu de la réglementation belge sur les droits d'auteur, qui n'autorise malheureusement pas la reproduction d'oeuvres à des fins pédagogiques, sinon sous la forme de photocopies. Usant de la relative liberté pédagogique laissée par nos programmes, nous avons créé ces notes avec l'espoir de susciter un intérêt accru chez nos élèves pour la poésie latine et dans le but de donner à ceux d'entre eux - de plus en plus nombreux - qui n'ont pas la chance de pouvoir également étudier le grec, l'occasion d'une ouverture sur un riche univers culturel. Le 2 septembre 1999. 1.

CRVSTVLA LES CRVSTVLA CORRESPONDANT À TON NIVEAUDÉBUTANTsommaire La langue française est proche de la langue latine parce qu'elle lui a emprunté la plus grande partie de son dictionnaire. Pourtant elle est très difficile à apprendre. Pourquoi ? Parce que ce n'est pas l'ordre des mots qui permet de comprendre, mais la fin des mots. Le crustulum QVIS QVEM AMAT ? te propose de petites phrases qui t'initient à ce principe. Lupa Capitolina Electronica . Présentation. L'intervention providentielle d'une louve venue nourrir Romulus et Rémus abandonnés aux caprices du Tibre sur l'ordre d'Amulius, le roi félon d'Albe-la-Longue, est l'un des épisodes les plus fameux de la légende d'origine de Rome. L’objectif est de se familiariser ici avec ce dossier particulier et complexe par le biais de ce qui est sans doute son symbole le mieux reconnu : la Louve du Capitole. Ce choix est motivé par la question ancienne, mais toujours actuelle, que nourrit l’étude de cette période de l’histoire romaine : les textes qui nous en parlent transmettent-ils, en tout ou partie, des informations authentiques ou n’ont-ils qu’une valeur purement légendaire?

consilia et fontes 1) Les supports audio 2) Les livres 3) Les revues Latin et Grec Actuellement : 1. Grille horaire et recrutement L'enseignement du Latin et du Grec est présent dans les grilles horaires actuelles du Collège à hauteur de : en 5e : Latin 2 heures en 4e : Latin 3 heuresen 3e : Latin 3 heures et/ou Grec 3 heures Approche raisonnée du fonctionnement de la langue latine Par une approche raisonnée du fonctionnement de la langue latine, nous voudrions mettre en place une sorte de démarche liminaire qui présidera aux stratégies d’analyse et aux mécanismes de compréhension à mettre en œuvre dans le cours de version latine. La première activité du module, à partir de la comparaison de trois courts textes latins d'époques différentes et de niveaux de difficulté différents mais rapportant la même anecdote, montrera comment on peut s'habituer à la difficulté en passant de l'un à l'autre, sans que l’on ne soit gêné par la compréhension de l'histoire racontée. La deuxième activité aura pour fonction de poser les priorités qui s’imposent à qui se confronte à un texte écrit en langue latine ; la finalité de tout travail, en latin comme en grec, est bien d’expliquer un texte, de le commenter, d’en extraire les différents enjeux, qu’ils soient historiques, philosophiques et/ou littéraires. Mais cela suppose un travail en amont : savoir lire et savoir traduire.

MENE1603855A Article 1 - Le programme d'enseignement de complément de langues et cultures de l'Antiquité au cycle 4 est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 9 juillet 2009 relatif à l'enseignement de langues et cultures de l'Antiquité au collège est abrogé. Article 3 - Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2016 dans les trois niveaux du cycle 4. Article 4 - La directrice générale de l'enseignement scolaire est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 8 février 2016 Pour la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et par délégation, La directrice générale de l'enseignement scolaire, Florence Robine

Civis romanus sum - Ressources pédagogiques latin "Dulce et decorum est pro patria mori [...]. Virtus, repulsae nescia sordidae, Intaminatis fulget honoribus." Il est doux et honorable de mourir pour sa patrie [...]. La virtus, ignorant l'échec dégradant, Des marguerites pour conjuguer : je t’aime, un peu, beaucoup, à la folie… Ces marguerites se fondent sur un parti pris : supprimer le biais de l’identification du numéro du groupe. Il ne s’agit plus de savoir si le verbe appartient à tel ou tel groupe pour le conjuguer correctement, mais de se demander plus simplement si son radical s’achève en A, en E ou en I, ou bien s’il ne relève d’aucune de ces catégories. Le cercle blanc est laissé vide : à vous de choisir quel temps vous souhaitez y voir apparaître (plus-que-parfait, futur antérieur) selon votre travail avec vos élèves… Fichiers pdf : Enregistrer

Related: