background preloader

Andre Gorz

Andre Gorz

Le philosophe André Gorz et sa femme unis jusque dans la mort | Rue89 Culture Dorine et André Gorz en 1947, devant l’usine de Billancourt (Suzi Pillet). Il avait dit de sa « Lettre à D. » qu’elle serait son oeuvre ultime. Ce lundi, André Gorz, 84 ans, et sa femme Dorine, 83 ans, se sont donnés la mort. Dans le milieu très sérieux de la pensée, André Gorz avait, il y a quelques mois, ému ses pairs. Le critique du capitalisme, l’existentialiste marxiste rendait hommage à sa femme malade dans des lignes amoureuses rares de justesse et de beauté. La sachant condamnée, l’amoureux fou avait pris sa plume pour lui dire combien il l’aimait, combien il regrettait de l’avoir négligée, combien il la trouvait belle. « Il fallait aussi que notre amour soit ’aussi’ un pacte pour la vie. Ayant tout quitté pour rester auprès d’elle, André Gorz était heureux. « C’est cela : la passion amoureuse est une manière d’entrer en résonance avec l’autre, corps et âme, et avec lui ou elle seuls.

pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens / 66 Étienne Chouard, mon député bernarddo a écrit: NingúnOtro a écrit:"ils prétendent, et réussissent"? Pas du tout, bernardo. L'exemple n'est pas recevable car il n'est pas applicable à la société politique dans laquelle nous vivons. Difficile d'essayer d'utiliser des simplifications pour se faire comprendre ;) . Dans ce qu'ils ont fait... on trouve des échantillons de tout, des pires bêtises individuelles au plus grandes follies collectives, des choix uniques et jamais répétés, et des stratégies qui ont été reprises par tous ceux qui n'avaient pas les moyens de s'en inventer d'autres plus performantes. Un exemple clair de cela est "l'invention" de la Titrisation ( suivi tout près (bien sur, la logique es toujours suivie jusqu'au bout) de la crise des Subprimes ( "l'exercice raisonné du libre-arbitre de chacun"... la clef se trouve bel et bien dans le "raisonné". Bon, je viens de compliquer un peu l'exercice ;) .

Dans la boîte à outils d’André Gorz (Le Monde diplomatique, septembre 2019) Lors d’un entretien inédit de 2005 publié aujourd’hui (1), le penseur André Gorz (1923-2007) confie à son ami philosophe François Noudelmann que son combat en faveur de l’écologie est indissociable de sa critique de la rationalité économique. Penseur contestataire et théoricien de la décroissance, il explique dans Penser l’avenir que la société de consommation engendre plus de besoins insatisfaits qu’elle n’en comble : « Nous vivons sous un régime où le but de toute activité est la création de choses échangeables et monnayables, et ce qui n’est pas monnayable n’a pas de statut dans l’économie capitaliste. » Loin du diktat du capital et du règne de la marchandise, Gorz défend un monde où il importe de protéger le temps libre et l’épanouissement au sein du vivant. Comme le montrent ses livres Écologie et politique (1975) et Écologie et liberté (1977), il est soucieux d’équilibrer biosphère, écosystème et humanité. (1) André Gorz, Penser l’avenir.

Penser la sortie du capitalisme avec André Gorz Alors que « nous semblons attendre misérablement de l’avenir qu’il nous restitue le passé», nous devrions plutôt « rompre avec cette société qui meurt et qui ne renaîtra plus »: telle était la certitude du philosophe, disparu il y a tout juste cinq ans, rappellent Christophe Fourel , auteur d'André Gorz, un penseur pour le XXIème siècle, et Olivier Corpet (1). Il y a cinq ans, le lundi 24 septembre 2007, une dépêche de l’AFP annonçait en fin d’après midi que le philosophe André Gorz s’était suicidé en compagnie de sa femme. La nouvelle était presque passée inaperçue, même si le suicide d’un couple “ main dans la main ” n’est pas chose banale. Ce qui l’était encore moins, c’est qu’André Gorz avait eu la délicatesse de laisser entrevoir cette issue à ses lecteurs un an auparavant. « Nous aimerions chacun ne pas avoir à survivre à la mort de l’autre », écrivait-il à l’automne 2006 dans Lettre à D. (éd. Or, il est fondamental de revenir sur l’œuvre d’André Gorz aujourd’hui.

SytiNet - Le Blog André Gorz ou la réappropriation de soi - Ép. 4/10 - #uneviedephilosophe Né en 1923, André Gorz est l’auteur une vingtaine de livres, de son premier ouvrage Le traître, publié en 1958, à L’immatériel paru en 2003, sans oublier un texte sublime, Lettre à D. : histoire d’un amour, qu’il dédie à sa femme avec laquelle il s’est suicidé en 2007. André Gorz, philosophe réservé, nous a laissé une œuvre majeure : sur le travail, le capitalisme et l’écologie qui continue à infuser les discours politiques et sociaux sans même qu’on ne le cite… Pour en prendre la mesure, vient de paraître un entretien avec François Noudelmann aux éditions La Découverte : Penser l'avenir. On y découvre une pensée très actuelle, mais surtout une voix, une attitude, une manière d’être à l’existence… Penser sans citations Penser par soi-même, mais sans revendiquer une identité… tel semble être la posture d’André Gorz. Son premier texte, Le traître, en témoignait : En deçà de toute considération théorique, il a horreur du moi. Se réapproprier en dehors du travail Quel soi ? Sons diffusés :

Un autre monde est possible selon André Gorz (et le logiciel libre) Avant de se donner la mort en septembre 2007, le philosophe et journaliste André Gorz a transmis un dernier texte à la revue EcoRev’, qu’il avait parrainée lors de sa création, intitulé « La sortie du capitalisme a déjà commencé ». Nous le reproduisons ici pour alimenter le débat, en rappelant que le sous-titre de ce blog stipule que « ce serait l’une des plus grandes opportunités manquées de notre époque si le logiciel libre ne libérait rien d’autre que du code ». Ce texte ayant fait l’objet d’une version remaniée, nous avons choisi de mettre en ligne l’un après l’autre les deux articles, qui bien que très proches, offrent tout de même d’intéressantes nuances. Extrait de la version remaniée : Extrait de la version originale : Pourtant une tout autre voie de sortie s’ébauche. Un texte qui pour certains a valeur de référence et que nous souhaitions vous faire partager. Non seulement André Gorz[1] La sortie du capitalisme a déjà commencé (version 2) URL d’origine du document

Solutions ordonnées Transition Sensibilisation, prise de conscience, accompagnement psychologique du changement, préparation collective, inclusivité, vision à long terme, étapes, à l'échelle des communautés (territoires), rétrocontrôles, convivialitéRevenu inconditionnel Individuel - égal pour tous - inconditionnel - inaliénable - cumulable - du berceau à la tombe - suffisant pour refuser un emploi au SMIC (Revenu d’existence, allocation universelle, revenu citoyen, revenu universel, revenu social garanti, dividende universel, dotation inconditionnelle d’autonomie...)Constitution et démocratie Diversité idéologique "reconnue" comme facteur de résilience et de liberté Constituante : élection et tirage au sort de 2 collèges d'une Assemblée Constituante (séparation du pouvoir constituant et constitué) : réécriture de la Constitution 2ème chambre (Sénat) = Assemblée des générations futures Décentralisation Municipalisme Fédéralisme Centration sur le développement des capabilités (pouvoir d'être et de faire)

Related: