background preloader

Repères chronologiques pour la musique

Repères chronologiques pour la musique
Essor culturel de l’État bourguignon. Le Cantus firmus devient un élément commun à plusieurs parties de la messe, conférant à celle-ci un caractère unitaire. Ce Cantus firmus peut être emprunté au répertoire religieux ou profane. GenresMotet Musique calviniste, musique luthérienne, le psaume protestant Canzone, madrigal, air de cour (fin du XVIe s.) Essor de la musique instrumentale en France, en Italie, en Angleterre, en Espagne Musique de danse Le ballet de cour (fin du XVIe s.) TechniquesLa complexification de la polyphonie donne naissance à l’art du contrepoint (rapport des voix considérées dans leur déroulement horizontal) L’adoption de consonances privilégiées sur les fins de phrases donne naissance à l’art de l’harmonie : rapport des voix considérées dans leur empilement vertical. La notion de mélodie avec accompagnement se dégage. Ressource : Musique de la Rennaissance En ItalieNaissance de l’opéra : En 1607, création de l’Orfeo de Monteverdi. Compositeurs : Ressource : Musique Baroque

Pistes pour une histoire des musiques électroniques et électroacoustiques News : Lire la chronique du livre de Guillaume Kosmicki Musiques électroniques : des avant-gardes aux dance-floors (Le Mot et Le Reste, 2009) . Plusieurs compilations rétrospectives sur les musiques électroniques, divers articles parus ça et là dans la presse (notamment un Art Press spécial "Techno : anatomie des cultures électroniques" en 1998), et maintenant l'ouvrage d'Ariel Kyrou Techno Rebelle : un siècle de musiques électroniques, autant de publications qui apportent leur contribution à ce qui est en passe d'être écrit : une histoire des musiques électroniques, des musiques qui ont au minimum un demi-siècle ou sont quasiment centenaires si l'on voit large. Ainsi, la protohistoire de l'électronique musicale débute avec le Telharmonium (1905) et le Theremin Vox (1920). Dès leur apparition les techniques de production, de transmission et d'enregistrement du son ont fait l'objet de tentatives de transpositions dans le domaine de la création musicale. Quelques adresses :

La médiathèque de la Philharmonie de Paris (ressources autour de concerts et de conférences) Situé dans la Cité de la musique, la Médiathèque est l’espace dans lequel sont accueillis les enfants, les familles, les étudiants, les professionnels de la musique, de l’éducation, du développement culturel… Les spectateurs des concerts, les visiteurs du Musée, les participants aux ateliers de pratique musicale pourront trouver à la Médiathèque de quoi compléter, par la lecture et la consultation audiovisuelle, leur expérience de la Philharmonie. Toute la semaine, l’équipe de la Médiathèque informe, conseille et assiste le public pour les recherches documentaires. Ouverture du mardi au dimanche de 13h00 à 18h00 Sont consultables sur place : Livres et revues spécialisés dans les domaines de l’histoire de la musique, l’organologie, les sciences de l’éducation, les sciences sociales et humaines, les politiques culturelles et les métiers de la musiquePartitionsCD et DVDPlans d’instrumentsOuvrages et documents audio et vidéo pour la jeunesse. Consulter le catalogue Ressources numériques Réserver

Musique électroacoustique : wiki Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique électroacoustique est un genre regroupant de nombreux courants musicaux. L'expression « musique électroacoustique » est née au milieu des années 1950 pour désigner une musique composée à l'aide de sons enregistrés ou réalisés par synthèse. Elle puise ainsi son origine à la fois dans la musique concrète initiée en France par Pierre Schaeffer en 1948 et dans la musique électronique développée au début des années 1951 à Cologne. Elle regroupe des courants aussi divers que la musique acousmatique, la musique mixte, le live electronic ou le paysage sonore. Tout en étant souvent considéré comme le surensemble de la musique électronique, sa définition et ses caractéristiques restent sujettes à de nombreux débats. Le champ de la musique électroacoustique est vaste. La question de la définition[modifier | modifier le code] La définition de la musique électroacoustique a toujours suscité de nombreux débats.

La musique dans l'Encyclopédie Larousse Résultats 1-20 de 1198 pour musique Dictionnaire de Français 9 résultats générés en 0ms musique contemporaine. L'expression « musique contemporaine », qui renvoie, littéralement, à la musique savante créée du temps de l'auditeur... Italie. Musique Voir tous les médias correspondant à musique Maroc. Brésil. Empire byzantin. musique électronique. Musique faite de sons produits à partir de générateurs électroniques. musique répétitive. Musique reposant sur la répétition systématique de motifs. musique électroacoustique. musique tsigane.

musique électroacoustique Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ». Locution utilisée en France pour désigner une technique musicale, et même un genre apparus dans les années 50 : il s'agit de la musique pour bande magnétique réalisée en studio par le compositeur, et utilisant indifféremment des sons d'origine « concrète » (enregistrés par micros) et des sons « électroniques » (issus d'appareils tels que : générateurs électroniques, synthétiseurs, ordinateurs, etc.) qui sont manipulés, assemblés, organisés, pour aboutir à des œuvres destinées à être diffusées par haut-parleurs. Une œuvre de musique électroacoustique n'a donc d'existence matérielle que sur le support de la bande magnétique, comme le film sur sa pellicule. La partition ne joue donc ici, en général, qu'un rôle secondaire pour la préparation de l'œuvre, sa réalisation en studio ou sa diffusion en concert. Ce n'est pas le cas des musiques électroacoustiques en direct, appelées aussi « live electronic music ». Aux U.

La musique dans L'Histoire par l'image (rechercher "musique" dans l'index des mots clés)

Related: