background preloader

Un revenu de base pour tous ? Oui. C'est une mesure révolutionnaire, la preuve par 6

Un revenu de base pour tous ? Oui. C'est une mesure révolutionnaire, la preuve par 6
Avis d'impôt sur le revenu et feuille de salaire, illustration (G.MICHEL/SIPA) Le revenu de base est une idée à la fois simple, pacifique, et foncièrement révolutionnaire. Cela revient à changer de société, en bien, sans la bouleverser brutalement ni tirer un seul coup de feu. 3 façons de mettre en place le revenu universel Le concept est simple. C’est un revenu. Cette proposition est tout sauf farfelue. En France, l’idée a en outre été portée par des personnalités politiques ayant exercé des responsabilités gouvernementales majeures : par exemple Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, ou Arnaud Montebourg, ancien Ministre de l’économie. En fonction du porteur de la proposition qui s’exprime, le revenu mensuel brut de base peut aller de 400 euros par mois à 850 pour les plus généreux. 1. 2. 3. Courir après l’argent deviendrait un choix - le montant étant identique pour tous sans condition, la fin du problème de trop-perçu des aides sociales actuelles ;

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1374619-un-revenu-de-base-pour-tous-oui-c-est-une-mesure-revolutionnaire-la-preuve-par-6.html

Related:  Revenu de base / Salaire à viePendant ce temps, ...Revenu de Base Inconditionnel : Pourquoi ?, Quoi ?, Comment ?Revenu de base

La Finlande sera le premier pays européen à introduire un revenu de ba... Le gouvernement finlandais a l’intention d’implémenter un projet pilote de versement d’un revenu de base. Ce projet figure dans la déclaration de politique générale du nouveau gouvernement de centre droit dirigé par le Premier ministre Juha Sipilä, qui a pris les commandes du pays le mois dernier. La Finlande serait ainsi le premier pays européen à introduire un revenu de base inconditionnel. Les détails de ce plan ne sont pas encore connus, mais tous les citoyens auraient le droit de recevoir le même revenu, sans que l’on tienne compte de leur âge, de leur état de santé ou de circonstances sociales. Tout le monde recevra le même montant, qui devrait être suffisant pour vivre modestement. Les citoyens qui souhaiteront avoir un niveau de vie plus élevé pourront compléter ce revenu de base en gagnant un salaire au travers d’un emploi salarié, ou de l'entrepreneuriat.

Espagne. Des élections marquées par un fossé générationnel Avec l’irruption de Podemos et de Ciudadanos sur l’échiquier politique, les élections régionales du 24 mai seront marquées par le facteur générationnel, notamment dans les grandes villes, au détriment des deux principaux partis, dont celui au gouvernement. “Les hommes politiques s’arrachent les cheveux en regardant les sondages électoraux par tranches d’âge”, écrit le journal La Vanguardia. Le contraste générationnel est une “constante dans toutes les sociétés”, mais en Espagne les élections vont ouvrir “une brèche”, affirme le quotidien catalan. D’après les sondages, moins de 10 % des Espagnols nés après 1971 sont séduits par le Parti populaire (PP, droite), au pouvoir. L’identification au PP est encore moins importante parmi ceux qui sont nés après la mort du général Franco (1975).

800 euros par mois pour tous ? Pourquoi le revenu de base peut changer notre vie 800 euros, c'est la somme de base qu'il faudrait allouer à tous les citoyens chaque mois (SIPA). La Finlande s'apprête à tester un revenu de base de 800 euros par mois sur une partie de sa population ! Promesse encourageante ou pure folie démagogique, qu’est-ce donc que le revenu de base ? Comment l’appliquer en France ? Souvent présenté comme un instrument de lutte contre la pauvreté, le revenu de base constitue surtout une nouvelle manière d’envisager le rapport entre les individus et la société.

Tout non-travail mérite salaire Un revenu d’existence versé à tous, sans conditions ni contreparties ? L’idée n’est pas neuve. Elle date du XVIIIe siècle. Mais dans des sociétés contemporaines frappées par un sous-emploi permanent, elle fait son grand retour. Un peu partout en Europe, et sous diverses appellations (allocation universelle, revenu d’existence, revenu social garanti…), des pays se disent prêts à expérimenter un nouveau pacte social, dont l’une des premières étapes serait celle d’un revenu de base. En Espagne, Podemos (gauche radicale) l’a inscrit sur la plateforme de son programme électoral. Revenu inconditionnel ou salaire à vie ?  Réseau Salariat vise l’institution d’un statut politique du producteur, donnant droit à un salaire à vie attaché à la qualification personnelle. Or cette proposition fait souvent l’objet de comparaison avec celle du revenu de base. Parmi les différentes versions existantes, nous choisissons de nous intéresser ici au revenu inconditionnel (RI) tel qu’il est promu ces dernières années dans plusieurs livres et articles par Baptiste Mylondo. La proximité, en première approche, des objectifs de sa proposition avec ceux du salaire à vie nous semble propice à mettre en relief ce qui fonde finalement leur opposition. Rappelons brièvement quel est l’objet du salaire à vie et à la qualification : il entend doter tout citoyen, dès l’âge de la majorité, d’un salaire, fondé sur la reconnaissance d’une qualification personnelle, irrévocable et ne pouvant que progresser. Nos sources sont constituées :

Un drone révèle le vrai visage de la déforestation en Indonésie Un drone révèle le vrai visage de la déforestation en Indonésie Des crises écologiques, on en entend parler chaque jour. On sait qu’elles existent mais il n’est pas toujours facile d’y mettre une image concrète. En matière de déforestation, l’organisation Forest Heroes va régler la question en envoyant un drone survoler une zone fraichement déboisée. Un revenu universel "pour joindre efficacité économique et justice politique" Notre système redistributif, lourd et fort peu "économique", poursuit un objectif opaque: on veut corriger des inégalités résultant de la distribution directe de l'argent, mais sans savoir exactement jusqu'où mener l'égalisation des conditions. On estime simplement que l'on ne peut poursuivre l'objectif d'une égalité parfaite des revenus et patrimoines, sans porter atteinte aux ressorts de la croissance et du développement, et donc, sans pénaliser les catégories les plus défavorisées. Cependant, on maintient l'idée que ce n'est qu'une façon de corriger l'inégalité inhérente aux conditions socio-économiques et aux chances d'accès aux biens sociaux premiers (éducation, santé, voire logement, équipements collectifs). On continue d'imaginer que l'impôt doit contribuer à cette égalisation, conjointement avec les prestations sélectives incroyablement complexes.

Revenu de Base… utopie ou nécessité ? Une des premières initiatives citoyennes européennes à avoir été lancée concernait le revenu de base inconditionnel. Elle a été refusée par la Commission. Cela n'empêche pas les défenseurs de cette idée, comme Pierre-Yves Ryckaert, de continuer à la promouvoir. Ils ont d'ailleurs décidé de représenter un projet d'initiative auprès des Institutions européennes. " Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. " Francis Blanche L’actualité est là pour le rappeler, les bases sur lesquelles sont construites notre société ne sont plus viables à terme.

Related: