background preloader

Littérature de jeunesse en numérique : retour d’expérience

Related:  Littérature jeunesse

18 conférences pour connaître et comprendre la littérature de jeunesse Depuis trois ans est proposé dans le cadre des projets culturels de Bordeaux IV-IUFM d’Aquitaine un cycle de conférences sur la littérature de jeunesse. L’objectif principal de cette action vise à faire connaître et comprendre la littérature de jeunesse. Il s’agit de procurer aux étudiants, dont les cursus universitaires sont très variés, un apport culturel sur un objet d’étude nouveau pour eux et qui tient une place non négligeable dans leur formation (options spécifiques, séminaires de recherche, UE liées à la didactique de la littérature). Chaque cycle est composé de six conférences, environ une par mois, de novembre à avril. En 2009-2010, le cycle portait sur « Les genres de la littérature de jeunesse », genres littéraires qui permettent de classer les ouvrages dans les listes de référence du ministère : album, bande dessinée, conte, poésie, roman, théâtre. Les conférences ont lieu sur le site de Caudéran, en visioconférence sur le site de Pau. Christiane Connan-Pintado

Littérature de jeunesse à l'école primaire - des fiches d'activités pour tous les niveaux Une nouvelle revue consacrée à la littérature pour la jeunesse Deux enseignantes de l’Université de Montréal, Isabelle Montésinos-Gelet et Marie Dupin de Saint-André, didacticiennes du français, viennent de créer une revue en ligne, Pollen, consacrée à l’usage didactique de la littérature pour la jeunesse. Le site web du Centre de diffusion et de formation en didactique du français présente la revue en ces termes: « De plus en plus d’enseignants se tournent vers la littérature de jeunesse pour mettre leurs élèves en contact avec des œuvres de qualité. Cet usage des œuvres de littérature de jeunesse à des fins d’enseignement a été documenté dans plusieurs recherches; celles-ci tendent à montrer qu’être en contact avec des œuvres de qualité amène les élèves à développer leurs compétences en français (Morin et Montésinos-Gelet, 2007), leur motivation à lire des œuvres diversifiées et à écrire (Montésinos-Gelet et Dupin de Saint-André, 2009). Chaque numéro comprendra les parties suivantes : Pour tous renseignements, contacter cdfdf@scedu.umontreal.ca.

Mille bulles accueil Vous êtes déjà inscrit? Identifiez-vous par votre adresse email Les mots d'amour (1/6) Chaque mois, retrouvez le strip d'Yvan Pommaux. les nouveautés mai 2015 Littérature jeunesse Livres de jeunesse et apprentissages Document Actions Cette rubrique Livres de jeunesse et apprentissages se situe en prolongement des principes énoncés dans Livres et apprentissages à l’école, ONL, publication Scéren / Savoir Livre (1999, première édition - 2003, édition actualisée). Elle propose une démarche d'entrée « en constellation » dans l’univers des livres et sélectionne, par ailleurs, des titres pour chacun des trois cycles, à partir de critères explicites définissant les apprentissages engagés. Vous trouverez ici des exemples, des explicitations et une mise en œuvre de la démarche affichée, à travers une présentation didactique et appliquée. En débatL'équipe de travail est coordonnée par :, Secrétaire générale de l’ONL, , Chargé de mission.

Histoire d'en lire : les fictions historiques dans la littérature jeunesse La littérature de jeunesse : inventer sa critique en zone critique | La littérature à l'école Francis Marcoin demandait récemment « à l’école de retrouver sa voix et de ne pas la confondre avec celle des éditeurs ou avec le discours sur le goût de lire qui tourne aujourd’hui en boucle » (2005, p. 34). Mais comment est-ce possible si l’on part d’un ouvrage récent (Aron, Viala, 2006) qui prétend parler avec l’autorité qui sied, de « la littérature » et « du littéraire », « au sens le plus ouvert », ajoutant même que « l’enseignement du littéraire est multiple » ? Comment est-ce possible quand ses auteurs ne considèrent pas l’enseignement littéraire dans le primaire malgré une allusion qui concerne significativement « la consécration scolaire d’un auteur vivant » (p. 65-66), alors que cet enseignement y est historiquement lié pour le moins aux apprentissages linguistiques sans parler de son rôle dans le projet politique républicain depuis bien plus d’un siècle ? Il y aurait avec la littérature de jeunesse des manières de dédouaner l’activité critique.

Philippe Corentin, le racontage comme un théâtre de voix masquées… | La littérature à l'école Difficile de considérer dans son ensemble l’oeuvre de Philippe Corentin. On peut dorénavant consulter le dossier de la Revue des livres pour enfants ( On s’essaie ici à une tentative restreinte qui voudrait toutefois viser la force poétique d’une telle oeuvre. 1. Voyez le tangage digestif de nos héros (Bouboule et Baballe) non pas exprimé mais accompagné et même incorporé dans et par le livre et donc le lecteur, quand d’abord la ligne d’horizon dans les illustrations se met à pencher puis que le cadres des vignettes elles-mêmes se mettent à pencher pour sortir du livre. (Voir sur ce livre mon article paru dans la revue Argos qu’on peut lire à cette adresse : 2. Les papas racontent des histoires drôles à leur progéniture le soir : quel progrès ! 3. Conclusion provisoire pour une poétique des oeuvres de Corentin:

Sous un pissenlit

Related: