background preloader

349 applications mobiles muséales, patrimoniales et culturelles en France

349 applications mobiles muséales, patrimoniales et culturelles en France
Related:  Art / CultureNumérique en Histoire GéoMusée en lignegwenaelle37applis

Collection | Mazarinum - Les collections numériques incunables [Bibbia] [Bibbia]. Traduction italienne par Niccolo Malermi ; add. Aristeas De settantadoi interpreti a Philocrate, traduction italienne par Bartholomeo della Fonte ; add. Vita del sanctissimo e vergine perpetuo Joseph. – Venise : Andrea Paltasichi, 1484. – In-folio. [Bibbia]. [Bibbia]. [Bibbia]. [Bibbia]. [Bible. [Bible. [Biblia latina] [ Biblia latina]. – Mayence : Johannes Fust et Peter Schöffer, 1462. – In-folio. - 1er volume. [Biblia latina] [Biblia latina]. – [Bâle] : [Johannes Amerbach], 1479. – In-folio. [Biblia latina] Biblia latina ; add. [Biblia latina] [Biblia latina]. – Mayence : Johannes Fust et Peter Schöffer, 1462. – In-folio. - 2e volume [Biblia latina]. [Biblia latina].

Le numérique redonne vie aux 4 résistants qui entrent au Panthéon Le 27 mai, quatre grandes figures de la Résistance entreront au Panthéon à l’occasion d’une cérémonie d’hommage présidée par François Hollande. Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay sont au coeur de la programmation du CMN autour du Panthéon: exposition, site internet, outils numériques in situ, documentaire participatif, évènements… Du 8 mai au 10 janvier 2016, l’exposition « Quatre vies en résistance » offre une découverte de ces figures de la Résistance, de leurs vies, leurs combats et leurs héritages pour s’interroger sur ce qu’ils nous disent des valeurs républicaines. L’exposition se veut particulièrement interactive et accessible et fait appel pour cela à un riche écosystème numérique Pendant la visite de l’exposition Une borne vidéo, placée à la fin du parcours depuis le 8 mai, permet aux visiteurs de faire part de leur propre regard sur l’esprit de résistance et de contribuer à ce documentaire participatif. Une exposition pour tous . .

Aller dans les musées universitaires... sur la Toile Musée universitaire de Pau, vue 3D d'un fossile Herbiers, jardins botaniques, collections d’instruments scientifiques, œuvres d’art, observatoires astronomiques, collections de paléontologie, d'ethnologie, de moulages... Qu’ont elles de particulier, ces collections que les universités ont décidé de mettre à la disposition du grand public, alors que leur objectif premier est de servir la recherche et l’enseignement ? Les musées et collections universitaires ont la diversité en commun et pour les académiques, il s’agit d’abord d’étendre la tâche d’enseignement en diffusant les connaissances sur les objets collectionnés mais aussi sur la recherche faite à l’université. C’est ce qui ressort notamment d’un texte de Michèle Antoine publié en 2010 dans La lettre de l’OCIM (Office de coopération et d’informations muséales) et qui donne des réponses à ce sujet. Manque de ressources et vulnérabilité Les visiter et apprendre en ligne Sources [consultées le 21 septembre 2015]

Prêt numérique : Pirate Ta BD ! arrive dans la bibliothèque d'Aulnay La Bibliobox, petit outil ingénieux et fruit du travail chapeauté par un bibliothécaire américain, Jason Griffey, poursuit son développement... dans les établissements français. Le réseau des bibliothèques d’Aulnay-sous-Bois vient d’intégrer des œuvres issues de l’opération Pirate ta BD que porte notre BDZMag national. Depuis plus de deux ans maintenant, BDZMag fournit des bandes dessinées numériques dans les réseaux bibliobox. Le nom de code de l’opération, Pirate Ta BD !, remonte aux premières origines du site, octobre 2012, et propose aujourd’hui une sélection de livres contemporains et d’autres, tirés du domaine public. Nous arriverons également à sensibiliser l’internaute que le partage n’est pas forcément illégal, que, derrière une bd il y a un auteur qui a besoin de soutien. Il s’agit de placer les œuvres numériques dans différents formats (CBR et/ou PDF) tout en les inscrivant dans une logique de licence Creative Commons. Expérimenter, et travailler la pédagogie

ACCUEIL Sitographie de musées eNq1V9ty2jAQfc9XePyODQlJSMeQaWnSMpNMaBKmfcsIew2iQnJWMpd+fWXjBNyx0yCiJwav5uxFu2ePgsvVnDkLQEkF77otr+k6wEMRUT7puqPH60bHvewdBTOyILvHzr3m09m564SMSNl1M7M3BsKl9+v25itoAEC3d+QEYjyDUJXOpYoy7zuR01uSZGecYCFo5MxBTUXUdZNU5V+dQCrUYfQSgYqwPlEwEbgO/OJz6Ujr6eLivHOyawz8DPYd+FT+FPhbJiSEIYoFjSCqdBITJsHIQ7yMhkRNBzwWlch+cqzjP2tftH1JlZggSaYUGhE05qkEkEZOly9JvVGx01PDio0k4A3hE3sF6wuuYKWyutXULGsLygwTGOZNZSn8NKuOCAmrrn2MT6MHI2CE5wfABYM36hJRmTCy9mYyMfXxIwVcP+R/K33QqPvasUY+xkTCCFkl+FSp5JPvL5dLj4SNhCCVXowv1+2b5mS1nxCkSFHzRx36LJxLK1OuyYvySCzlB7ewnhCCRJsBNU1bmpMwRQSubFL7sLQ8LOVB5YBfo26wuzimNYSrMDUDT3buoYz8nt1aC787zSVYbSCIZF3CZZrrvQ0juA4DPlFTLQNekAofuhFh1XWbr5+3OVSxRX7gtQr5n9xxEfbWEvibTPfdUWiT3/si5aqmZw3Zncq+WhWtSkFaCp7MyOoengfVuJ+1VUehGs1Gq90+Pjk5Oz7t6N9DdEK+Ca2N3v0O91pz8mWzsGzqBVKzbGM0o42c+OoptdNqmnH2botWwptu6OwCH1G/IZjG/6fEPGXM3y//dFyd/EHCJTUTLdbWvy6bnuUUpBrdD97UNQfrQq3Ja3Xh/tej0d4buM3iVT/L9k9HC410zGhIlH4g21JLNhXsxlCJ++3q0XSdbSO2xsz9soa05KcYnuLx9bECT4/Cfx912QwcsIILsWKpOH8Er9a8m5kwldRXe4a5lYmBn4nW3tFfOIUprg==

Tutoriel : créer un graphique géographique avec Google Drive Continuons à découvrir les fonctionnalités proposées par Google Drive. Les feuilles de calcul permettent de créer tout type de graphique comme dans Excel. La nouveauté réside dans la possibilité de réaliser un graphique dit géographique, c’est-à-dire de mettre en place une carte d’une région, d’un continent ou d’un pays à partir de données présentes dans une feuille de calcul. Les données sont représentées sous forme de surface (ex : un pays) et non en tant que point (ex : une ville). Ce graphique permet d’afficher une carte de données représentées par des couleurs. Créer la feuille de calcul contenant les données La première étape consiste à créer une nouvelle feuille de calcul dans Google Drive. Pour que les données soient reconnues par Google, celles-ci doivent respecter le format ISO 3166 correspondant aux noms des pays (FR pour France, DE pour l’Allemagne…). Indiquer ensuite les données chiffrées correspondant à chaque pays. Voici un exemple de données correctement formatées :

Expositions et musées virtuels A quoi sert un musée ? A collecter, à montrer, à témoigner, à donner à comprendre. De cela, personne ne doute. Le dernier quart du XIXème siècle est considéré comme le premier âge d'or pour les musées. De même, on assiste depuis quelques années à une reconfiguration générale des institutions muséales, ainsi qu'à une nouvelle vision des expositions. C'est dans ce contexte que certains ont posé des questions provocatrices, certes, mais peut-être nécessaires. Autrefois, le musée, c'était l'héritage, le patrimoine. Après avoir défini ce que peut être un musée virtuel et le rôle joué par le numérique dans l'histoire de cet espace, nous dresserons un panorama de l'offre existante et de ses enjeux. Le point de vue d'un professionnel du Musée du Quai Branly éclairera les dispositifs que sont les expositions virtuelles du point de vue de leur concepteur et médiateur, puis on pourra s'immerger dans les expériences menées en établissement.

Related: