background preloader

Introduction au hardware hacking

Introduction au hardware hacking
Hack in Paris c'est pour bientôt, histoire de vous remettre à jours avec certaines des conf présentées, je vous fait de nouveau profiter des articles ecrits par mes amis de Sysdream Par Damien Cauquil Présentation de l’auteur Damien Cauquil est un passionné d’informatique, d’électronique et de systèmes embarqués et surtout le Directeur du Labo de recherche de Sysdream. Sysdream est un cabinet d’audit et de conseil. Vous pouvez aussi retrouver Damien sur son blog. Introduction Le hardware hacking est une discipline visant à analyser et comprendre le fonctionnement d'un matériel, sans aucun autre élément que le matériel lui-même, afin d'y trouver de potentielles vulnérabilités voire dans certains cas de le réutiliser ou de l'adapter. De la même façon, les ROM Android alternatives comme CyanogenMod sont réalisées à partir de bidouilles similaires, nécessitant du matériel adéquat et des connaissances particulières. Origine Des ordinateurs omniprésents Et des logiciels troués Pour en savoir plus

http://korben.info/hardware-hacking.html

Related:  hackMaladies auto immunesMai 2015

Hackpero mai - GwadaLUG# Retour sur la cartopartie du dimanche 10 et inauguration d’un cycle de conférences et d’atelier d’autodéfense numérique. Conférence Sexe, alcool et vie privée. Rendez-vous le mercredi 13 avril à partir de 18h30 au bar restaurant le Sing Sing à Jarry. En bref : bientôt un embryon numérique contre les maladies génétiques ? La société états-unienne GenePeeks propose de mélanger artificiellement les génomes de futurs parents pour établir le risque de maladies génétiques. © Lunar caustic, Wikipédia, cc by 2.0 En bref : bientôt un embryon numérique contre les maladies génétiques ? - 1 Photo Jusqu’ici, pour connaître le risque de maladies génétiques de son futur bébé, il fallait réaliser une amniocentèse, un examen du liquide amniotique qui permet de détecter des problèmes chromosomiques chez le fœtus. Mais aujourd’hui, le laboratoire GenePeeks propose de connaître ce risque avant même la conception.

Condamné en justice pour un tuto Aircrack Ah si et c'est à ce moment-là qu'il m'est demandé de couper mon blog. Rien d'exceptionnel à dire en ce qui concerne l'audition, ça n'a pas duré trop longtemps (1h30~2h), sauf l'impression d'être un criminel lorsqu'on te prend toutes les empreintes possibles et qu'on te tire le portrait de face et de profil. L'après-perquisition.

Première : régénération d’un organe abîmé dans des souris vivantes Faire du neuf avec du vieux : des souris âgées traitées in vivo ont pu retrouver un thymus digne de leur jeune âge par la simple induction d’une seule protéine, nommée FOXN1. Un nouveau pas dans la médecine régénérative. © Rama, Wikimédia Commons, cc by sa 2.0 Première : régénération d’un organe abîmé dans des souris vivantes - 2 Photos Hack In Paris 2015 Juste avant la Nuit du Hack, il y a un autre évènement dont j'aimerai vous parler qui s'appelle Hack In Paris, organisé par la société Sysdream et dont je suis partenaire. Hack in Paris se déroulera du 15 au 19 juin et proposera durant 5 jours, une approche technique et pratique de la sécurité informatique pour les professionnels. Les 3 premiers jours seront consacrés à la pratique avec de nombreux experts techniques qui formeront les participants sur des thématiques aussi diverses que l'exploitation Android/iOS, le pentesting des systèmes de contrôle industriel, les attaques via navigateurs, l'utilisation de Python dans le cadre de la sécurité, le hacking hardware ou l'utilisation de la suite de pentesting Burp...etc. Les 2 jours suivants seront consacrés à des conférences toutes plus passionnantes que les autres. Je vous mets la liste ici :

La narcolepsie serait une maladie auto-immune La narcolepsie est un trouble neurologique qui se caractérise par des envies rapides et irrépressibles de dormir. Elle se manifeste souvent à l'adolescence et touche deux fois plus d'hommes que de femmes. © Marco P. Sanchez, Flickr, cc by nc sa 2.0 La narcolepsie serait une maladie auto-immune - 2 Photos Caractérisée par une somnolence anormale dans la journée, la narcolepsie est fréquemment associée à une cataplexie, autrement dit une perte soudaine de tonus musculaire.

Vous aussi, adoptez la "cagnotte internet" attitude Salut les copains Y'a un truc dont je veux vous parler depuis un moment, mais je n'ai encore jamais pris le temps de le faire, car j'attendais le bon moment. En ce moment, c'est l'hécatombe sur le net. Beaucoup de sites (dont des blogs) et de services ferment les uns à la suite des autres et ça m'affecte. D'abord dans mon boulot de blogueur, car ce sont des outils que j'utilise ou des sites que je consulte quand j'ai besoin d'un peu d'inspiration, de m'informer...etc.

VIDEO: Comment écrire «Bite, chatte, couille» sur des panneaux signalétiques MALPOLI Un hacker a piraté les panneaux de parking du centre-ville de Lille... Olivier Aballain Démonstration par l’absurde. Sclérose en plaques : certains lymphocytes T bloquent l’inflammation La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du système nerveux central, c’est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Elle évolue très lentement et handicape la vie quotidienne 15 à 20 ans après le début des premiers symptômes. © DR Sclérose en plaques : certains lymphocytes T bloquent l’inflammation - 2 Photos Les différents acteurs de l’immunité patrouillent en permanence l’organisme à la recherche des envahisseurs et des cellules cancéreuses.

Introduction à la sécurité SCADA Hack in Paris c'est pour bientôt, histoire de vous remettre à jours avec certaines des conf présentées, je vous fait de nouveau profiter des articles ecrits par mes amis de Sysdream Par Jean-Christophe Baptiste Cet article a pour auteur Jean-Christophe Baptiste, consultant et formateur en sécurité informatique chez Sysdream. Sysdream est un centre de formation ainsi qu'un cabinet d'audit et de conseil en sécurité informatique. Sclérose en plaques : enfin une stratégie prometteuse De forme étoilée, les astrocytes assurent de nombreuses fonctions importantes, axées sur le support et la protection des neurones. Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, ils produiraient une protéine inhibitrice de la réparation de myéline. En la ciblant, les chercheurs espèrent inhiber la progression de cette maladie. © Karin Pierre, Institut de physiologie, UNIL, Lausanne, Alliance européenne Dana pour le cerveau (EDAB)

Une molécule d’ARN à l’origine des maladies auto-immunes Pathologie infantile, la maladie de Kawasaki est due à une inflammation excessive de certaines artères. La langue des enfants malades présente un aspect caractéristique visible sur cette image. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont découvert une molécule d’ARN associée à cette maladie. Pourra-t-on l’utiliser comme cible pour la soigner ?

Related: