background preloader

Mémotice - valider l'info sur le net 3.indd

Mémotice - valider l'info sur le net 3.indd

http://catalogue.crdp.ac-versailles.fr/acces_ressources/ressources/memotice_Valider_l_info_en_ligne.pdf

Related:  Évaluation site webProspective Journalismeévaluer / valider l'info sur internetRECHERCHE DE DOCUMENTS

1 Bienvenue Qu'est-ce que le Détective de l'internet ? Pourquoi ce cours ? L'internet donne accès à de nombreuses ressources mais certaines d'entre elles sont de qualité douteuse. De l’évaluation à la sélection de l’information Les 3 séquences que je propose ici peuvent être menées dans la continuité ou être transposées pour être abordées dans leur unicité selon les objectifs visés et le contexte de l’activité. Dans cette seconde hypothèse, il faudra simplement envisager la constitution, a priori ou par les élèves pendant l’activité, d’un corpus de documents dont le contenu apporte des thèses ou points de vue contradictoires. La version pdf. Séquence 1 : Projet « Historiae », énigmes historiques… et controverses. Séquence : J’envisage cette séquence sur une durée de 5 heures qui peuvent être portées à 6h ou 7h selon que l’on y intègre les séquences 2 et 3 (ci-dessous). Elle est pour moi un point de départ pour approfondir la question de l’évaluation de l’information sous l’angle de la fiabilité que l’on prête à une source.

Valider l’info sur Internet : des outils pour éduquer La maîtrise et l’évaluation de l’information sont, selon les termes d’Alexandre Serres, un « enjeu éducatif majeur », « une condition de survie » dans notre société. Heureusement, les ressources ne manquent pas pour relever le défi. Piéger ou éduquer, cette alternative a enflammé la toile. Fin mars, un article intitulé « Comment j’ai pourri le web » paru sur la vie moderne, un site créé par quatre enseignants est repris par Rue 89 dans une rubrique « témoignage » sous le titre « J’ai piégé le Net pour donner une bonne leçon à mes élèves ». Tous les débats, réactions… suscités par cette publication (1) prouvent bien qu’apprendre à évaluer et à valider l’information sur Internet est devenu essentiel. 1) L’article « Troll de prof qui sabote le net pour venger l’école » paru sur le site mediacteur en reprend l’essentiel et propose toutes une série de liens pour qui veut aller plus loin.

Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que d’autres Anita Wooley, spécialiste de l’étude des comportements de groupes, Thomas Malone, directeur du Centre pour l’intelligence collective du MIT et le psychologue Christopher Chabris, nous expliquent dans une tribune pour le New York Times ce qui fait la qualité d’un groupe sur un autre. Pour cela, ils convoquent une étude de 2010 menée par Alex Pentland du MIT (cf. « Big Data : vers l’ingénierie sociale ? ») qui montrait que certaines équipes réussissaient mieux que d’autres, même si elles n’étaient pas spécialistes des sujets qu’elles devaient traiter. La qualité d’une équipe ne repose donc pas tant sur l’intelligence de chacun de ses membres que sur sa capacité à faire équipe (enfin, pour autant que la tâche à réaliser nécessite une collaboration profonde pas seulement de résoudre un problème précis : si vous demandez à un groupe de résoudre un calcul différentiel, il vaudrait mieux qu’il y a ait des mathématiciens autour de la table !). Hubert Guillaud Signaler ce contenu comme inapproprié

Slow Web: On se calme et on boit frais… Crédit: Flickr/CC/photosteve101 Et si, en 2013, on se sortait la tête du guidon? C’est la tendance prônée par un mouvement américain intitulé “Slow Web”. Son ambition? Etre l’antithèse du temps réel en ligne, des moteurs de recherche et autres services Web qui répondent aux requêtes de façon instantanée. “En fin de compte, la philosophie derrière ce mouvement, c’est que chaque personne devrait avoir une vie” et “ne pas être esclave” du temps réel, résume le manifeste du Slow Web.

Chercher de l'information sur le web invisible Comment chercher de l'information pertinente sur le web quand on travaille dans un domaine très spécialisé ? Si « Google » ou « Bing » sont bien souvent suffisants pour répondre aux requêtes courantes, ces outils ne donnent à voir que la « partie émergée » du web. Ils n'affichent qu'un tiers des contenus disponibles en ligne, le reste échappant aux robots d'indexation, et faisant partie du "web invisible" ou web profond. De fait, c'est tout un pan du web qui échappe à l'utilisateur en quête d'informations pointues. Ce qu'on appelle le « web profond » recèle de nombreuses ressources pour les chercheurs, les scientifiques, documentalistes, les net surfeurs et les spécialistes de l'e-veille dans de nombreux secteurs.

Comment valider les sources d'information sur le web / E-dossier de l'audiovisuel : Journalisme, Internet, libertés / E-dossiers de l'audiovisuel / Publications / INA Expert - Accueil Alain Joannès, d’abord journaliste au Républicain Lorrain, a poursuivi sa carrière à la radio, travaillant pour France Inter, France Culture, France Info. En 1994, il rejoint la rédaction de LCI pour animer plusieurs émissions et crée le premier Journal du web. On lui doit de nombreux ouvrages consacrés à la communication, au journalisme et aux médias. Féru de technologies, enseignant, formateur, il n’a cessé de s’intéresser aux transformations de son métier comme en témoigne son blog «Journalistiques». C’est avec une grande émotion que nous avons appris son décès, le 21 septembre 2012.

Le groupthinking ou les dangers du travail en groupe Vous le savez, nous croyons dans le potentiel du collectif, nous pensons qu’ensemble nous sommes plus créatifs et meilleurs. Ok, ceci étant dit ne soyons pas angéliques, un groupe ce n’est pas un vaccin contre l’échec. Il est possible d’être très mauvais ensemble, et parfois c’est pire que d’être seul. Finalement, comme tout ce qui est puissant, un groupe ça peut être dangereux, il faut savoir le conduire au risque d’aller droit dans le mur.

Evaluation de l'information sur Internet Ce support de formation a été élaboré par Alexandre Serres, co-responsable de l'URFIST de Rennes, en vue d'un stage de l'URFIST. Objectifs du stage et du support : Il vise deux objectifs, réflexif et pratique : - pointer quelques uns des enjeux de l'évaluation de l'information à l'heure du "déluge informationnel" et essayer de cerner les questions, théoriques et méthodologiques, liées à cette problématique ; - proposer une démarche en deux étapes et recenser les critères d'évaluation et les questionnements nécessaires à une validation de l'information sur Internet. Publics visés : Ce support de formation vise prioritairement les professionnels de l'information (bibliothécaires, documentalistes) et les enseignants, impliqués dans la formation des usagers.

Le web-documentaire Raconter la réalité Raconter la réalité avec les moyens mis à disposition par les nouvelles technologies est un privilège que peu encore ont su mettre à profit. Le web-documentaire est un genre qui n’est pas encore défini, qui est multiple et qui dépasse au niveau de la narration tous les médias précédemment utilisés. Le web-documentaire n’est qu’un moyen comme un autre pour raconter la réalité. Au fil des conquêtes technologiques l’homme peut retranscrire de plus en plus de sens.

Evaluer pertinence source veille - veille strategique Désormais, il faut bien le reconnaitre, le web fait partie d’une des plus importante source d’informations lorsque l’on met en place une veille strategique, et ce quelque soit le secteur d’activité qui nous intéresse. La numérisation des documents entraine chaque jour l’indexation de milliers de nouveaux documents dans le web visible et le web invisible, susceptibles de nous intéresser. Mais comment faire le tri dans cette masse informe d’informations ? Comment séparer le bon grain de l’ivraie.

Related:  rechercher de l'informationRF 05 le 19/04/2016