background preloader

Memotice_Valider_l_info_en_ligne

Memotice_Valider_l_info_en_ligne

Virus, vers, chevaux de Troie... mieux connaître les codes malveillants Les virus font partie de la vie quotidienne des internautes. Des dizaines de milliers de programmes malicieux sont disséminés sur le Web. Certains virus, apparus récemment, sont très perfectionnés. Mais dans la plupart des cas, ils exploitent les erreurs commises par les utilisateurs peu informés ou les failles des logiciels. Source : ImageShack. En allumant son ordinateur, l'utilisateur constate quelques désagréments : un ralentissement irrégulier de son PC, l'impossibilité de lancer une application, l'apparition sur l'écran de petites fenêtres pop-up vantant les mérites d'un médicament ou d'un placement boursier... « Rien de dramatique », se rassure-t-il, « De toute façon, je n'ai rien d'important sur mon ordinateur ! Que peut faire ce virus ? Les principales classes de codes malveillants Un exemple de message d'alerte à ne pas prendre à la légère. Les virus Malgré la diversité des codes malveillants, les virus restent la technique la plus courante pour infecter une installation. Les vers

Valider l’info sur Internet : des outils pour éduquer La maîtrise et l’évaluation de l’information sont, selon les termes d’Alexandre Serres, un « enjeu éducatif majeur », « une condition de survie » dans notre société. Heureusement, les ressources ne manquent pas pour relever le défi. Piéger ou éduquer, cette alternative a enflammé la toile. Fin mars, un article intitulé « Comment j’ai pourri le web » paru sur la vie moderne, un site créé par quatre enseignants est repris par Rue 89 dans une rubrique « témoignage » sous le titre « J’ai piégé le Net pour donner une bonne leçon à mes élèves ». Tous les débats, réactions… suscités par cette publication (1) prouvent bien qu’apprendre à évaluer et à valider l’information sur Internet est devenu essentiel. 1) L’article « Troll de prof qui sabote le net pour venger l’école » paru sur le site mediacteur en reprend l’essentiel et propose toutes une série de liens pour qui veut aller plus loin. Des définitions crédit photo: flickr Ressources nationales Un document à étudier Ressources académiques

Insupportable mon mobile ? Le CRDP de l’académie de Versailles, en partenariat avec l’académie de Versailles et le CLEMI académique, proposent une plaquette de conseils à destination des élèves concernant l’usage des téléphones mobiles. Ce petit livret de 4 pages, téléchargeable ici et diffusable librement, ou à partir du site du CLEMI, est distribué via le réseau du CRDP, dans les différents établissements de l’académie. La très grande majorité des adolescents possèdent et utilisent un téléphone portable. À l’image et sur le ton de Blog-notes, Insupportable mon mobile ? Télécharger le mémotice « Insupportable mon mobile ? Format pdf Ce Mémotice est également accompagné des documents suivants que vous pouvez utiliser en classe : Dossier Facebook : comment protéger données personnelles et vie privée : Facebook : Mesures élémentaires de bon sens ! Facebook qui ne connaît pas ? C'est 500 millions d'utilisateurs dans le monde et environ 19 millions en France ! Nombreux sont les internautes qui après avoir créé un compte publient régulièrement du contenu sans se soucier des conséquences et déclarent après coup que Facebook est seul responsable, qu'il est le "Big Brother"... Contrôlez les informations de base que pourront exploiter vos amisAvant d'entrer de plain-pied dans le vif du sujet, protéger votre vie privée sur Facebook, voici quelques conseils préalables à suivre au pied de la lettre. Gérez ce que vous diffusez et surtout avec qui vous le partagezCertaines informations seront toujours visibles et vus par tout le monde (nom, image de profil, sexe et réseaux) mais un grand nombre sont ajustables comme "Vous trouver sur Facebook", "Voir votre ville actuelle et votre ville d'origine", "Voir votre liste d'amis" (les amis de mes amis ne sont pas forcément vos amis), "Voir vos centres d’intérêt, vos activités et connexions".

Evaluer la fiabilité d'un site Web En Décembre dernier, Alexandre Serres plaçait l’évaluation de l’information au cœur de la veille, sujet du jour. Il prêchait sans doute un public convaincu : l’évaluation de l’information sur le Web est au cœur des préoccupations didactiques actuelles. Nombre de collègues s’y attaquent et proposent d’intéressantes démarches. En voici deux... Sophie Gohier exerce dans un établissement dont les élèves sont issus en majorité de catégories socio-professionnelles défavorisées. Sa démarche consiste à construire avec un petit groupe d’élèves les critères d’évaluation, en leur posant une simple question "Puis-je faire confiance à ce site ?" Edith Brousse exerce dans un établissement semi-rural de l’agglomération rouennaise et son public est issu d’un milieu plus favorisé. Sont proposées à votre lecture pour chacune une fiche de déroulement, une fiche destinée aux élèves, une fiche de correction.

Blog-notes Que devient la bonne blague de potache quand elle est diffusée sur Internet, dans un « blog » par exemple ? Le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l’académie de Versailles (CRDP), en partenariat avec le Clemi, propose « Blog-Notes » : Télécharger le Mémotice « Blog-notes » plaquette d’information et de conseil pour aider les jeunes blogueurs, outil pédagogique pour prévenir certaines situations déjà observées et difficiles à vivre pour les personnels comme pour les élèves. Les blogs répondent à un besoin légitime des adolescents de s’exprimer et d’échanger, de s’exposer, sans être immédiatement confrontés au jugement des adultes. Cet engouement pour les blogs n’est pas marginal. « Blog-notes » est diffusé par les conseillers de bassin pour les Tice du réseau académique, en s’efforçant de mobiliser et responsabiliser les chefs d’établissements, les enseignants, les conseillers d’éducation, les délégués aux conseils de la vie lycéenne...

Accord sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche - MENJ0901120X Note introductive Le ministère de l'Éducation nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et la conférence des présidents d'université ont conclu des accords pour la période 2009-2011 avec, d'une part, la Société des producteurs de cinéma et de télévision (PROCIREP) sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'enseignement et de recherche et, d'autre part, avec la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) sur l'interprétation vivante d'œuvres musicales, l'utilisation d'enregistrements sonores d'œuvres musicales et l'utilisation de vidéo-musiques à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Ces accords sont conclus pour une durée de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. 1 - Nature des utilisations couvertes par les accords 1.1 Les utilisations les plus usuelles 1.1.1 Utilisation d'œuvres intégrales et d'extraits d'œuvres dans la classe Entre ci-après dénommée « CPU », et

Savoir se protéger « L'Internet responsable 1-Identité numérique : Généralités A quoi ressemble votre identité numérique ? Googlisez vous : entrez votre patronyme sur Google. Victor Petit (et l’équipe PRECIP) 2012 Scénari Ecriture des traces (compter 2h pour le module complet) Pour aller plus loin : Jeux sérieux : Facebook : Ressources élèves : Outils : 2-La géolocalisation : 3- Le cyberharcèlement : Usurpation d’identité : DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789 L'Assemblée nationale naît avec la Révolution de 1789 et celle-ci commence à l'Assemblée nationale. L'événement est inséparable de l'institution. Animée par l'esprit du siècle des Lumières, l'Assemblée adopte, en août, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, jetant ainsi les fondements actuels de la République et de la démocratie. Après plusieurs tentatives de réformes qui n'ont pas été menées à leur terme, notamment celle de Turgot de 1774 à 1776, la monarchie française se trouve confrontée à une crise politique, économique et financière. En août 1788, Louis XVI convoque les états généraux qui se réunissent le 5 mai 1789, à Versailles, dans la salle des Menus-Plaisirs. Le 17 juin, alors que les députés de la noblesse et du clergé sont réunis dans des salles séparées, le tiers état - à l'instigation de Sieyès - se constitue en Assemblée nationale. La Première République ne parvient pas cependant à établir une constitution durable et un régime stable.

Related: