background preloader

Air et pollution atmosphérique

Air et pollution atmosphérique
Related:  Projets

Les espèces invasives ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Une espèce invasive ou espèce envahissante exogène est une espèce vivante exotique qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi naturels parmi lesquels elle s’est établie. Les chenilles processionnaires, un exemple d'espèce invasive. © DR Dans ce dossier nous allons faire le point et prendre quelques exemples, pour illustrer cette menace sur notre environnement. Cette série propose également un dossier sur les plantes invasives et les espèces animales invasives. La pollution et l’ozone Site L'avenir de notre Planète est menacé. Face aux périls compromettant notre survie, l'éveil des consciences est impératif pour nous aider à devenir responsables et solidaires. L'information doit circuler le plus possible pour que chacun y mette du sien pour essayer de mieux vivre et de faire en sorte que notre planète reprenne un bon bol d'air. Certaines personnes ne se rendent pas compte des dégâts déjà causé mais beaucoup déjà ont modifié leur mode de vie pour participer à sauver notre planète. Des gestes simples peuvent être instaurés pour essayer de limiter les causes. Si on ne fait rien maintenant, nos enfants vont en souffrir et ne pas profiter des merveilles que procure une planète saine. Des solutions sont proposées mais elles seront efficaces, si et seulement si chacun de nous les appliquons. Ces illustrations sont peut être amusante mais bien réelle donc par pitié faite quelque chose. Voici quelque petite astuces: Santé: Pollution du Métro:

Lacs - Mille-Isles «La parole aux associations de lacs» C'est avec un grand plaisir que nous vous annonçons qu'une section de l'Info Mille-Isles sera dorénavant dédiée exclusivement aux communications de la part d'associations de lacs du territoire dès la prochaine édition. Veuillez acheminer vos textes à l'adresse suivante info@mille-isles.ca. Au plaisir de vous lire ! Vos associations de lac tiennent une assemblée générale annuelle, pour plus d'information, veuillez communiquer avec eux. Instauré en 2004, le RSVL permet aux participants de s'impliquer dans la protection de leur plan d'eau. L'information sur le Réseau de surveillance volontaire des lacs et sur la façon de s'y inscrire est disponible sur le site Web du Ministère. Gestion et contrôle des plantes envahissantes et nuisibles Quoi replanter dans ma bande riveraine ? Informations utiles pour la plantation d'arbres dans la bande riveraine Carnet de santé du lac Les algues Former une association La chlorophylle (pigment végétal) La conductivité de l'eau

Pollution atmosphérique, pollution des sols, causes et conséquences La pollution atmosphérique peut avoir des causes naturelles, comme les éruptions volcaniques. Mais, notre mode de vie est également responsable en grande partie de cette pollution. La production industrielle, les transports, certains modes de chauffage… peuvent libérer des polluants dans l’air. La qualité de l’air est préoccupante pour la santé des populations notamment en ville. La pollution des sols est également un sujet dont on entend de plus en plus parler ces dernières décennies.L’utilisation d’engrais chimiques, en infiltrant les sols, peut atteindre les nappes phréatiques et polluer l’eau. Evidemment, si les répercussions de cette pollution sur l’environnement sont lourdes, les conséquences sur la santé de l’homme peuvent l’être également.

L'action du Canada sur les changements climatiques - Information sur les changements climatiques - missions de gaz effet de serre Pays Tous les pays émettent des gaz à effet de serre du fait de leurs activités naturelles et humaines. Les pays développés, dont le processus d'industrialisation a débuté il y a 150 ans et qui dépendent de l'énergie pour faire fonctionner les véhicules et les usines et pour chauffer les maisons, produisent habituellement plus de gaz à effet de serre que les pays en développement. Ainsi, la Chine serait actuellement le pays qui émettrait la plus grande quantité de gaz à effet de serre. On trouvera de plus amples renseignements concernant les émissions de gaz à effet de serre des États membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) sur la page Web consacrée aux rapports nationaux aux termes de la CCNUCC à l'adresse suivante : (en anglais seulement). Secteurs

Sciences à l'Aquarium Seconde MPS – Seconde SL L’activité est une introduction expérimentale à la découverte du phénomène d’acidification des océans. Elle permet à l’élève de mettre en relation ses observations avec des informations tirées de divers documents afin de tirer des conclusions sur une problématique environnementale. activité au format .doc Elle peut se prolonger par une activité documentaire (voir documents ci-dessous) ou par la conférence « acidification des océans » Document EPOCA 2009 (.pdf)Document EPOCA 2010 (.pdf) Seconde ou Terminale S Mise en œuvre d’un raisonnement scientifique à travers la découverte du monde animal. document d’accompagnement au format .doc Lien vers la vidéo: Pour télécharger la vidéo sur votre ordinateur, vous pouvez utiliser Nous avons obtenus de très bons résultats avec un montage miniaturisé qui ne nécessitait qu’une cuve de 15 cm de diamètre pour 50 cm de profondeur. activité au format .doc Page de garde professeur

Déchets, recyclage des déchets, tri et traitement des déchets Aujourd’hui, nous participons tous au tri des déchets. Mais sais-tu exactement quel est l’intérêt de ce geste ? Tous les déchets ne sont pas être traités de la même façon, d’où l’intérêt de les séparer pour pouvoir ensuite les envoyer vers des filières de recyclage spécifiques. Même si le tri des déchets permet d’en recycler une partie, la gestion des déchets reste complexe : les installations de traitement arrivent à saturation, leur incinération, leur stockage ou leur traitement participent à la pollution atmosphérique, des sols et de l’eau et émettent des gaz à effet de serre.

Indicateurs environnementaux - Émissions de gaz à effet de serre par secteur économique Une répartition des émissions du Canada par secteur économique montre les sources des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada en 2012. Les émissions peuvent être attribuées à sept secteurs clés de l'économie : Exploitation pétrolière et gazière (25 % des émissions totales); Transport (24 %); Électricité (12 %); Bâtiments (11 %); Industries touchées par les échanges et rejetant de grandes quantités d’émissions (11 %), Agriculture (10 %); Déchets et autres (7 %). Répartition des émissions de gaz à effet de serre par secteur économique, Canada, 2012 Voir les données de ce graphiqueComment cet indicateur est calculé Note : Le secteur « Déchets et autres » inclut les émissions de l'industrie légère, de la construction, des ressources forestières, des déchets et de la production de charbon. Indicateurs connexes Renseignements supplémentaires Date de modification :

Acidification des océans L'acidification des océans est le processus de diminution du pH des océans. Ce phénomène est corrélé aux émissions de gaz à effet de serre, qui sont en partie absorbées par les océans : la croissance des émissions de dioxyde de carbone (CO2) liée aux activités humaines augmente l'acidité des océans. L'azote d'origine agricole, provenant des engrais et des lisiers, ainsi que le soufre des énergies fossiles contribue également au phénomène d'acidification. Ce dernier est constaté en mesurant l'évolution du pH : au début du XIXème siècle, il s'élevait à 8,16. Il atteint aujourd'hui 8,05 et son évolution devrait aboutir à 7,6 en 2100. L'acidification des océans a un impact sur les écosystèmes et la biodiversité marine. L'acidité pose problème notamment aux organismes fabriquant des coquilles calcaires comme les mollusques, les coraux et le phytoplancton : une trop forte acidité pourrait amener les huître et les moules par exemple, à ne plus pouvoir constituer leur coquille.

Les sources d’énergie durables Nous avons à notre disposition d’énormes quantités d’énergie durable. Mais il faut savoir s’en servir. Les sources d’’énergie solaire, éolienne, hydraulique, et la biomasse sont des sources durables car elles sont renouvelables : on pourra en disposer chaque jour nouveau tant que le Soleil nous inondera de sa lumière. Quelques chiffres : – La lumière du Soleil apporte sur Terre à chaque instant environ 10 000 fois l’énergie que l’humanité consomme. -Une surface exposée au Soleil en haut de l’atmosphère reçoit environ 1366 W par m2 de surface perpendiculaire à ses rayons. – L’Europe du Nord reçoit entre 2 et 3 kWh par jour et par m2, la France entre 3 et 5 , et l’ Afrique du Nord entre 5 et 6. – Par comparaison, un adulte a besoin d’environ 3 kWh par jour sous forme de nourriture. Le flux d’énergie venant du Soleil est donc gigantesque ! Les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité quand ils sont éclairés, avec un rendement de 15 à 18 % pour les panneaux standards grand public.

Accompagner les projets Trois types de partenariats dans le domaine de l’éducation Aujourd’hui, les activités d’éducation se font en milieu scolaire, périscolaire et de temps libres, tournées essentiellement vers le public jeune. C’est pourquoi l’ADEME privilégie la conception et la mise en œuvre d’actions concertées avec : les établissements d’enseignement général (appui aux programmes, mise à disposition ou soutien à la création d’outils validés, formation des enseignants…) ; les réseaux associatifs qui, dans leurs domaines de compétences, participent à des actions éducatives fortes (en éducation populaire, scientifique et à l’environnement) ; les associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs. Quatre objectifs principaux de l’ADEME Les règles de soutien aux projets éducatifs en Ile-de-France Au niveau national, il n’existe pas de règles et de critères de financement spécifiques des projets d’éducation à l’environnement. Fiche projet Dossier à remplir Télécharger

Related:  relosBArosa08