background preloader

Une famille se met à manger bio, voici les effets sur sa santé

Une famille se met à manger bio, voici les effets sur sa santé
Source: Capture d'écran Manger bio, tout le monde est pour. Mais en pratique, le prix des aliments et la facilité nous conduisent à consommer les produits classiques de la grande distribution. Pour convaincre le public de franchir le pas, la chaine d’épiceries suédoise Coop a financé une étude de trois semaines sur une famille de cinq personnes, les Palmbers. La première semaine, ses membres se sont alimentés comme à l’accoutumée avec des produits ordinaires, tout en fournissant au quotidien des échantillons d’urine. Pesticides dans l'organisme Analysés par l’Institut Environnemental Suédois, ces échantillons ont révélé la présence de huit pesticides dans leurs organismes. L’étude (disponible ici ) précise cependant que les taux mesurés au début de l’expérience entraient dans la norme admise par la loi. "Nous savons très peu de choses sur les effets à long terme de la consommation de nourriture traitée aux pesticides.

http://www.wedemain.fr/Une-famille-se-met-a-manger-bio-voici-les-effets-sur-sa-sante_a1039.html

Related:  ALIMENTATION et CONSO.

Voici pourquoi l’alimentation industrielle cause des maladies chroniques Anthony Fardet est chercheur au département de nutrition humaine, Inra et université d’Auvergne, à Clermont-Ferrand. Anthony Fardet. Quand on demande au grand public à quoi il attribue le « potentiel santé » des produits laitiers, des agrumes, de la viande ou des produits céréaliers, il répond en majorité et respectivement le calcium, la vitamine C, les protéines et les fibres. Ces réponses, si elles sont partiellement vraies, sont aussi partiellement fausses. En effet, elles réduisent le « potentiel santé » des aliments à un seul nutriment.

L’agro-industrie veut confisquer le mot « bio » D’un côté, certains mouvements historiques de l’agriculture biologique, résolument opposés à l’agriculture chimique industrielle, sont enquêtés sur l’usage qu’ils font dans leur communication des préfixes « bio », et « éco ». De l’autre, les plus gros pourvoyeurs de pesticides toxiques – Bayer, BASF, Dow, Syngenta, et autres [1] s’apprêtent en toute impunité à s’offrir une virginité en devenant les leaders du « Bio-contrôle ». Au cours de l’année 2015, certaines structures historiques de la Bio, le syndicat des Simples, Demeter, Nature & Progrès (N&P), et BioCohérence, ont subi des enquêtes de la part des services régionaux de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Les contrôles ont porté sur l’usage des termes de l’agriculture biologique au sein de ces différentes organisations. Ces demandes sont d’autant plus paradoxales que l’on doit à ces mouvements historiques de la Bio l’émergence de cette agriculture spécifique !

Insecticides et abeilles: l'Assemblée vote l'interdiction des néonicotinoïdes en 2016 - 19 mars 2015 Paris (AFP) - L'Assemblée nationale a voté jeudi, contre l'avis du gouvernement, l'interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes, réputés toxiques notamment pour les abeilles, via un amendement des socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho. A la suite de l'action menée par la France pour que l'Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la Commission européenne a restreint l'utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes, rappelle l'exposé de l'amendement. Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. Pour protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l’environnement et la santé, il est proposé de prolonger l’action de la France en interdisant ces substances. M.

Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués Rédigé par Consoglobe, le 16 sept 2015, à 16 h 32 min Manger des fruits et légumes non pollués par des pesticides devient difficile. On les appelle « les 12 salopards », en référence aux Douze Salopards, ce film évoquant un commando anti-nazis. Chaque année, un think-tank des Etats-Unis répertorie les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides. Voici donc le pense-bête de l’année 2015. Qu’il s’agisse de l’Inserm, de l’EWG, ou de l’association Pesticide Action Network PanEurope – fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire -, les études vont toutes dans le même sens : on trouve des pesticides partout !

Un bio industriel à éviter Plusieurs labels garantissent un bio solidaire, à l’opposé du bio industriel. Saurez-vous les reconnaître ? © Natura Sciences Près de la moitié des produits bio sont à présent vendus en grandes surfaces. pétition pesticides pour E. Leclerc Monsieur Leclerc, je suis très inquiet(e) des impacts négatifs qu'ont les pesticides sur notre santé et notre environnement. Vous vous présentez comme un défenseur des intérêts des Français, mais en exigeant des agriculteurs qu'ils vous fournissent, en quantité monstre, des fruits et des légumes parfaits toute l'année, vous les poussez à utiliser encore et toujours des pesticides. Il sont ainsi dans un terrible cercle vicieux : plus de pesticides, c'est plus de rendements à court terme mais une terre de moins en moins fertile, un écosystème déséquilibré et donc... un recours accru aux engrais et aux pesticides.

Stéphane Le Foll et les pesticides Il y a neuf ans ces jours-ci, j’ai publié un livre avec mon ami François Veillerette (Pesticides, révélations sur un scandale français, chez Fayard). Il s’est étonnamment bien vendu, bien que je ne dispose d’aucun chiffre précis, arrêté. Entre 30 000 et 40 000 exemplaires, je crois. François comme moi sommes fiers de ce livre, qui nous a coûté pas mal de sueur. Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local C’est une question qui revient régulièrement : combien de paysans devrait-on avoir à proximité de nos villes ou communes, si l’ensemble des citoyens décidait de relocaliser leur alimentation, en plus de passer au tout bio ? L’association Terre de Liens nous apporte des éléments de réponse. On parle régulièrement des bons conseils à appliquer pour adopter un rythme de vie sain, afin d’optimiser son propre bien-être et garantir une bonne santé pour la planète. Les vraies bonnes idées sont intéressantes surtout lorsqu'elles se concrétisent. Avant de voir chaque Français se rendre directement à la ferme pour y cueillir ses légumes et discuter avec l’agriculteur, il faut connaitre les conséquences que peuvent avoir la mise en place d'une agriculture bio généralisée et une relocalisation de l’alimentation.

35 faits sur la pêche qui vont vous passer l'envie de manger du poisson La consommation de masse n’épargne aucun élément, qu’il pousse dans les champs, qu’il soit élevé en pâture ou qu’il nage dans les océans. Parlons justement de ces derniers, les poissons. L’impact de la pêche industrielle (et de la surpêche) sur les espèces marines et leurs écosystèmes est loin d’être négligeable.

Related: