background preloader

Les 5 nouveaux défis du community manager

Les 5 nouveaux défis du community manager
Cet article a été publié il y a 8 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. À l’heure où la normalisation du métier de community manager est tellement conséquente qu’il vient de faire son entrée au dictionnaire, il convient de faire le point sur les défis qui attendent ce métier en constante évolution. 1. La lutte contre la contamination de la vie privée et la pression constante. Le community manager a pour définition l’obligation d’être réactif. Cette pression peut rapidement devenir anxiogène dans la mesure où il faut être constamment en état d’alerte et à l’affût de la moindre notification. De plus, les heures idéales pour poster des annonces sur les réseaux sociaux coïncident souvent avec les heures de fin de bureau. Le défi du community manager consistera donc à pouvoir compartimenter ses différentes vies. 2. 3. 4. Le problème du community manager, c’est qu’ils regardent abondamment ce que font les autres.

http://www.mycommunitymanager.fr/les-5-nouveaux-defis-du-community-manager/

Related:  paulixtrn

Le Community Management, un nouveau métier ! Nous avons eu le plaisir d’assister le 18 Janvier dernier au WorkShop organisé par Osereso.com, sur le thème du Community Management. Voici le résumé de cette conférence. Community Management – Osereso View more presentations from OSERESO. Instagram prend le pouvoir Avec le printemps fleurissent les articles sur les bonnes pratiques (bon, ok, en réalité ils fleurissent toute l’année, mais là il semblerait qu’il y ait une petite période de relance sur le sujet). Où aller, pourquoi, comment , quelles sont les nouvelles tendances, sur quels réseaux faut-il miser..? Autant de questions qui soulèvent autant de réponse qu’il y a de poissons dans l’océan (l’avantage, c’est que le nombre tend à baisser ces derniers temps). Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire une énième recommandation sur le pourquoi du comment choisir un réseau plutôt qu’un autre. Je l’ai déjà dit : la recette toute faite n’existe pas, il faut s’intéresser à ce qu’on représente, ce qu’on a en stock, ce qu’on est capable de produire et à quelle fréquence (si, si, je vous l’ai déjà expliqué, mais on y reviendra, pas de souci). Non, aujourd’hui je vais vous parler de ce qui se passe, « quantifiablement », sur les réseaux.

Mettre à profit l’information disponible sur les médias sociaux pour l’entreprise Entre les années 1990 et aujourd’hui, le paradigme de la communication s’est inversé, passant de la communication de masse des entreprises vers le « grand public » à une conversation entre tous les internautes (et certaines entreprises). De nos jours, grâce aux médias sociaux, tout le monde est en mesure de prendre la parole sur Internet. Certaines entreprises ont donc décidé de faire face à cette nouvelle façon de communiquer en se créant une présence sur ces médias. Il existe cependant des règles à respecter, dont le community manager est le garant, et il apparaît indispensable de savoir mettre à profit l’information disponible sur ces plateformes afin de prendre les meilleures décisions stratégiques (saisie d’opportunités, veille concurrentielle, anticipation de menaces, etc.) Il est nécessaire que le community manager dispose d’une bonne vision des mécanismes de veille, ainsi qu’une très bonne connaissance des plates-formes sociales. Besoin d'aide ou d'information ?

Le web et ses nouvelles problématiques au programme d'i-expo Community management, e-reputation, moteurs de recherche, réseau social d’entreprise…, Les tendances générées par le web 2.0 se multiplient, créant de nouveaux besoins et de nouvelles problématiques : des sujets qu’i-expo a choisi de décrypter à l’occasion de son édition anniversaire les 12 et 13 juin. Les grandes problématiques autour du Web 2.0 seront ainsi abordées, sous différents formats : conférences plénières, ateliers, tables rondes ou encore conférences d’application exposants. Autre nouveauté de cette édition anniversaire, l’association avec l’événement Time2Marketing, le salon du marketing 3.0, et dont les 200 exposants et les 200 conférences apporteront une réelle valeur ajoutée sur les prochaines thématiques qui bousculeront le monde de l’internet, comme le web sémantique, l’inbound marketing, le Big data, les objets connectés, le Web3, le sem & soa et tous les vecteurs de relations forts au client final.

9 mauvaises habitudes en social media Si vous venez d’être embauché pour travailler dans le social media, bravo ! Vous l’avez fait : vous êtes entré dans le monde merveilleux du digital, dans la cour des grands, vous avez opté pour un métier d’avenir. Votre mission : valoriser l’image de marque de l’entreprise qui vous emploie, favoriser sa visibilité sur le web, booster le ROI et l’engagement. Reste à savoir comment vous allez faire ça… Bonne question, d’autant plus que les règles restent floues et que chacun fait un peu comme il le sent, beaucoup suivant les « règles de publication » qui fleurissent ici et là. Des règles qui figurent pourtant au rang de mauvaises habitudes et qu’il vaudrait mieux éviter pour ne pas risquer trop gros. Donc plutôt que de vous dire quoi faire, faisons le point sur ce que vous feriez mieux d’éviter.

Mettre à profit Facebook dans une démarche de veille stratégique De plus en plus d’entreprises se créent des pages Facebook et tentent d’augmenter leur nombre de fans afin d’alimenter des conversations et de donner une meilleure image de leur société. Facebook constitue donc une nouvelle ressource informationnelle que les veilleurs doivent exploiter pour : détecter des opportunités ; éviter des menaces ; améliorer l’e-réputation de leur entreprise. Apprenez à connaître Facebook avant de vous lancer dans la création d’une page. Les fonctionnalités de l’outil évoluent très souvent, et vous devez vous adapter car Facebook ne prend pas la peine de prévenir ses utilisateurs de tous les changements réguliers. Veillez à vous tenir au courant des i...

Les trois grands profils d’utilisateurs sur Facebook Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par David Larousserie On l’imaginait soucieux de parler de lui sur sa page Facebook, d’y poster ses photos, de partager à outrance des liens, d’augmenter le nombre de ses amis, de « liker » à tout va. Pourtant, la figure de l’internaute égocentré a vécu. Des sociologues et des informaticiens révèlent en effet que ce n’est vraiment pas l’usage dominant du réseau social aujourd’hui. Facebook sert plus à la conversation, en écrivant sur la page de ses amis, et à la veille passive, pour rester en contact avec son réseau, qu’à l’activité tous azimuts. Autre enseignement, les liens que partagent les cadres et les professions libérales sont fort différents que ceux que transmettent les ouvriers et les employés.

Qu’est-ce qu’un Community Manager ? Le web collaboratif a introduit de nouvelles tendances et de ce fait de nouveaux rôles ayant une dimension bien plus large que ce qu’ils étaient à leur début. Ainsi le Community Manager qui fait partie soit du département Marketing soit du département Produit a aujourd’hui un rôle de plus en plus fort au sein de l’entreprise. La fonction de Community Manager peut parfois être associée à celle de Content Manager.

Related: