background preloader

L'impressionnisme

L'impressionnisme
Avec leur volonté de représenter le motif en fonction de la lumière et de ses effets, les impressionnistes remettent en question les principes artistiques qui définissaient jusqu’alors la représentation picturale. L’impressionnisme ne cherche pas le sens mais la forme, qu’il réinvente en peignant l’instant selon les lois scientifiques de la perception visuelle, en utilisant la couleur comme seul outil de composition. Un groupe dissident Des artistes, en marge de l’art officiel de la seconde moitié du XIXeme siècle, créent en 1863 le Salon des refusés, qui rassemblent les peintures qui ne sont pas admises au salon officiel. En plus du Salon des refusés, le groupe qui deviendra bientôt connu sous le terme d’impressionniste (nom attribué de manière péjorative par un critique d’art regardant le tableau de Monet Impression, soleil levant) décide d’organiser des expositions indépendantes. Une peinture scientifique L’influence de l’estampe japonaise

L'Impressionnisme - Les grands peintres Le terme Impressionnisme a pour origine l’anecdote suivante : «Ils le prirent, [le nom d'Impressionnistes], pour relever une injure qui leur était adressée par leurs détracteurs et dont ils se firent leur titre de gloire, comme les révoltés des Pays-Bas s'en firent un de l'injure de «gueux.». Au-delà de cette explication, les peintres rattachés à l’impressionnisme avaient une manière particulière de percevoir la nature, non pas en essayant de rendre parfaitement ce qui est vu par l’œil tel un appareil photo, mais en mettant en exergue la surprise qu’elle suscite et son rayonnement. Les impressionnistes ne se préoccupaient ainsi point de nous donner les détails, préférant à ceux-ci l’impression elle-même. La part issue de la sensation de l’artiste est de ce fait prépondérante. La part des couleurs revêt quant à elle aussi une importance toute particulière, le peintre cherchant à les rendre aussi riches et vibrantes que possible en les appliquant par couches juxtaposées.

Impressionnisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’impressionnisme est un mouvement pictural français né de l'association de quelques artistes de la seconde moitié du XIXe siècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifeste notamment de 1874 à 1886 par des expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l'art moderne avec la peinture académique. Historique[modifier | modifier le code] Jusqu'au début du XIXe siècle, l'art pictural officiel en France est dominé par l'Académie royale de peinture et de sculpture, qui fixe, depuis sa création sous le règne de Louis XIV, les règles du bon goût, aussi bien pour les thèmes des tableaux que pour les techniques employées. Cependant le XVIIIe siècle avait déjà marqué une évolution significative. Avec l'invention du tube de peinture souple par l'industrie à partir de la moitié du XIXe siècle, de jeunes peintres parisiens sortent des ateliers pour peindre en plein air et pour saisir l'instant, la lumière. par ordre alphabétique :

L'impressionnisme et les peintres impressionnistes Réalisme (peinture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Réalisme. En peinture, le réalisme est un mouvement artistique du XIXe siècle apparu en France entre 1848 et la fin du siècle, consacré à la société et plus généralement à une représentation fidèle de la vie quotidienne. Son chef de file est le peintre Gustave Courbet (1819-1877) qui emploie le terme « réalisme » pour désigner cette peinture en 1855[1]. Henri Biva, Paysage de Rivère, huile sur toile, 66 x 54.5 cm Sur les autres projets Wikimedia : Realism, sur Wikimedia Commons Vincent Van Gogh Zundert (Pays-Bas), 30 mars 1853 - Auvers- sur-Oise, 29 juillet 1890 Autoportrait huile sur toile Musée d'Orsay, Paris s © RMN / Gérard Blot L'église d'Auvers sur Oise, huile sur toile, juin 1890 Musée d'Orsay, Paris © RMN / Hervé Lewandowski Né le 30 mars 1853 à Zundert dans le Brabant du Nord, Vincent van Gogh est néerlandais ; mais les années pas-sées à peindre en France entre mars 1886 et le 29 juillet 1890, date de sa mort, à trente-sept ans, dans une auberge d’Auvers-sur-Oise, le petit village d’Île-de-France où il est enterré,l’ont définitivement lié àcette «école française » qui domine la scène artistique internationale à la fin du XIXe siècle. En octobre 1880, Vincent van Gogh s’installe à Bruxelles où, pour la première fois, il établit des contacts avec d’autres artistes débutants. Anne Distelconservateur général du patrimoine musée d’Orsay

Romantisme Étymologie Le Romantique, lithographie satirique de Mantoux et Cheyère. BNF, Paris. L'adjectif romantic nait en Angleterre vers 1650, dérivé du français « roman/romanz », il fait référence aux romans du Moyen Âge, les récits versifiés en langue romane, par opposition aux ouvrages rédigés en latin : « Romantic est proche de médiéval ou de gothique d'un côté, de romanesque, merveilleux, fabuleux, imaginaire ou fictif de l'autre »[1]. À la fin du XVIIIe siècle en Allemagne, le romantisme, revenant à son sens médiéval, s'oppose à l'Antiquité et au classicisme. Historique Caspar David Friedrich, Falaise de craie sur l’île de Rügen, 1818. « Le romantisme qui fut un phénomène de portée révolutionnaire dans tous les arts plonge ses racines au cœur même du siècle des Lumières. Le Rêve d’Ossian, par Ingres, 1813 La tourmente de la Révolution française puis de l’Empire provoque un bouleversement, politique, social et culturel dont les effets se font sentir dans l’Europe entière. Thématiques Musique Danse

Claude Monet Peintre français (Paris 1840-Giverny, Eure, 1926). Directement lié aux origines de l'impressionnisme avec sa toile Impression, soleil levant, Claude Monet domine ensuite ce mouvement qui introduit la modernité dans l'art du xixe siècle. Surnommé par Manet le « Raphaël de l'eau », il laisse une œuvre immense. 1. Second fils d'Adolphe Monet, négociant en tissu, et de Louise Justine, chanteuse, Claude Monet grandit au Havre, où sa famille s'installe en 1845 chez Marie-Jeanne Lecadre, une demi-sœur de son père. À la mort de sa mère, en 1858, Monet quitte le lycée, qui lui a « toujours fait l'effet d'une prison », et vend ses premiers dessins. 2. Avec l'appui de son père, Monet arrive à Paris en 1859 pour y étudier la peinture. Atteint de pleurésie, il revient à Paris en 1862 et entre alors dans l'atelier du peintre suisse Charles Gleyre, où il travaille avec Alfred Sisley, Auguste Renoir et celui qui deviendra son proche ami, Frédéric Bazille. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Claude Monet

Caractéristiques de la peinture romantique - Rapport de Stage - Clara44 Le romantisme Consignes : Chercher : les caractéristiques de la peinture romantique les courtes biographie et les 3 œuvres principale de de :- Eugène Delacroix - Théodore Géricault - Caspar Friedrich - John Constable - William Turner - Goya Et faire l’analyse d’une œuvre. Lescaractéristiques de la peinture Romantique : Le romantisme est un courant littéraire et artistique apparu en France au XIX siècle. Les artistes romantiques privilégient l’individu et la sensibilité dans leursœuvres. Prenant comme référence l’art antique, ils cherchent à retrouver une certaine pureté, privilégiant la ligne et la construction rigoureuse de l’espace pictural. Le fond théorique du Néoclassicismeest basé sur la forme et le dessin. Biographies: Eugène Delacroix : Figure emblématique Française de la peinture romantique il naît à Charenton-Saint-Maurice le 26 avril 1798, et meurt le 13 août 1863.

Auguste Renoir Peintre français (Limoges 1841-Cagnes-sur-Mer 1919). De tous les maîtres de l'impressionnisme, Auguste Renoir est celui qui représenta la figure humaine et le bonheur de vivre dans le plus grand nombre d'œuvres. Usant d'une palette exquise, il rendit un vrai culte à la sensualité dans ses portraits et dans ses nus féminins. 1. Apprentissages Fils d'un tailleur de pierre et d'une couturière, établis à Paris en 1845, Auguste Renoir est placé en apprentissage dans un atelier de décoration de porcelaines (entre 1854 et 1858), tout en suivant des cours du soir de dessin. Reçu en 1862 à l'École des beaux-arts, il a pour professeur le peintre suisse Charles Gleyre (1806-1874), dont il fréquente aussi l'académie privée ; il y rencontre Claude Monet, Alfred Sisley, Frédéric Bazille, qui lui font partager leur admiration pour Eugène Delacroix, Gustave Courbet, Camille Corot et plus encore pour Édouard Manet. 2. 3. 4. Auguste et Aline (qui a dix-huit ans de moins que lui) se sont rencontrés en 1879.

Related: