background preloader

Les neurones de l'emphatie

Les neurones de l'emphatie
Related:  Neurologie

Cerveau tonique Si des facteurs génétiques interviennent dans le vieillissement du cerveau, l'hygiène de vie, la stimulation intellectuelle, l'alimentation, l'activité sociale participent à préserver les neurones. Autant de pistes pratiques sur lesquelles chacun peut agir. Exercez, analysez, mémorisez... tel pourrait être le leitmotiv du brain building ou gymnastique cérébrale. Le cerveau se construit par une activité cognitive tout au long de la vie. Dès la petite enfance, les stimulations permettent de mettre en place et de développer les réseaux de neurones. Par la suite, plus les synapses - zones qui relient les cellules nerveuses entre elles - seront sollicitées, plus elles formeront de nouvelles connexions et se maintiendront si elles sont entretenues, retardant ainsi l'apparition de maladies neurodégénératives. De nombreuses études font état des effets du stress sur le cerveau. L'esprit a sa nourriture. Le cerveau est un organe social.

Droitier / Gaucher - Réponse archéologiques fermer [x] Cet article provient de l’édition papier du magazine. Seuls les abonnés ont un accès illimité à ces articles. Si vous n’êtes pas abonné, l’accès est limité à un certain nombre d’articles par mois. Pour lire cet article ainsi que tous les autres publiés dans le magazine Bénéficiez de l'accès illimité au contenu de L'actualité marqué livraison à domicile de l’édition papier de L'actualité accès à l’édition numérique de L'actualité Full access to L'actualité on all web-enabled devices Des rabais sur de nombreux livres, livrels et éditions spéciales publiés par Rogers.

Un cerveau humain ne peut entrenir que 150 relations sociales Et si au fond, les réseaux sociaux ne changeaient rien à la capacité des hommes à socialiser ? S'ils permettent d'entrer en contact plus facilement avec des individus que l'on ne connaît pas, ou qui sont géographiquement éloignés, les services comme Twitter ou Facebook n'augmentent pas pour autant le nombre d'hommes et de femmes avec lesquels il est possible d'entretenir des relations régulières. Car les réseaux sociaux ne permettent pas de surmonter les limites du cerveau humain. C'est en tout cas la conclusion passionnante d'une étude (.pdf) menée par Bruno Gonçalves, Nicola Perra et Alessandro Vespignani. Les chercheurs se sont intéressés aux travaux de l'anthropologiste britannique Robin Dunbar, qui a découvert en 1992 que les primates ont un nombre limité d'individus dans leur groupe sociaux, et que ce nombre est proportionnel à la taille du neocortex. Mais les réseaux sociaux sur Internet permettent-ils de dépasser ce nombre, grâce à l'assistance informatisée apportée au groupe ?

List of thought processes Nature of thought[edit] Thought (or thinking) can be described as all of the following: An activity taking place in a: brain – organ that serves as the center of the nervous system in all vertebrate and most invertebrate animals (only a few invertebrates such as sponges, jellyfish, adult sea squirts and starfish do not have a brain). It is the physical structure associated with the mind. mind – abstract entity with the cognitive faculties of consciousness, perception, thinking, judgement, and memory. Types of thoughts[edit] Content of thoughts[edit] Types of thought (thinking)[edit] Listed below are types of thought, also known as thinking processes. Animal thought[edit] See Animal cognition Human thought[edit] Human thought Classifications of thought[edit] Williams' Taxonomy Creative processes[edit] Creative processes – Decision-making[edit] Decision-making Erroneous thinking[edit] see Error for some examples, see also Human error) Emotional intelligence (emotionally based thinking)[edit] Reasoning –

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Pendant des millénaires, nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ont évolué au rythme des jours et des saisons. Être actif après la tombée du jour comportait tellement plus de dangers que d’avantages que personne ne s’y serait risqué. Puis, entre 800 000 et 400 000 ans avant notre ère, l’être humain apprit à maîtriser le feu, ce qui amena vraisemblablement une vie sociale plus organisée. Outre son utilité pour la cuisson et pour contrer le froid, le feu permis d’ouvrir une brèche dans le règne de l’obscurité de la nuit. Bien que les égyptiens et les crétois commencent à fabriquer des chandelles à partir de la cire d’abeille dès 3000 ans avant J-C, il faut attendre le 16e siècle pour voir apparaître les premiers essais d'éclairage public aux chandelles. D’autres développements technologiques du 20e siècle comme les vols intercontinentaux allaient aussi affecter les rythmes naturels de notre sommeil, mais jamais à une aussi grande échelle que le travail de nuit.

Hémisphère gauche, droit Ceci est le premier article d’une série sur la créativité, un des thèmes récurrents du développement personnel. Et pour bien comprendre le processus de génération d’idées, nous allons nous pencher d’abord sur le fonctionnement du cerveau. Une des caractéristiques remarquable du cerveau est l’antagonisme entre ses deux hémisphères. Chacun est spécialisé dans son propre style de pensée et possède des facultés bien particulières, que nous allons explorer. L’hémisphère gauche L’hémisphère gauche du cerveau est associé à la logique, au langage et à la pensée analytique. L’hémisphère droit L’hémisphère droit quant à lui fonctionne d’une manière synthétique et excelle dans tout ce qui est visuel, spacial, les perceptions et l’intuition. Cette partie du cerveau ne s’occupe pas de trier les choses dans diverses catégories préétablies par des loies. Alors, pensez-vous plutôt avec l’hémisphère gauche ou l’hémisphère droit du cerveau? Quelques tests Trouvez la tête cachée dans ces grains de café.

Bien-être mental - Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau Pour savoir comment des molécules peuvent agir sur la vigilance, le souvenir, le sentiment de bien-être ou le stress, une petite visite du cerveau s’impose. Pour comprendre pourquoi certaines opérations du cerveau s’émoussent avec le temps, un petit tour au sein des cellules est indispensable. Les neurones Le cerveau est isolé du reste du corps par une enveloppe qu’on appelle barrière hémo-méningée. Le cerveau est surtout constitué de cent milliards de cellules nerveuses qu’on appelle neurones. Un neurone est conçu de telle manière qu’il peut détecter de petits courants électriques et les transmettre à d’autres cellules. Comme d’autres cellules du corps, un neurone possède une membrane et un noyau. La longueur d’un axone est variable, mais elle peut dépasser un mètre. Mais comment les neurones peuvent-ils transmettre une information ? Comment le message est transmis Au bout des axones, il y a de petites protubérances appelées terminaux synaptiques. Acétylcholine : le mémorisateur

Sérotonine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle est majoritairement présente dans l'organisme en qualité d'autacoïde. Sa part dans le cerveau où elle joue le rôle de neurotransmetteur ne représente que 1 % du total présent dans le corps[3], mais elle y joue un rôle essentiel[4]. Elle est impliquée dans la régulation du cycle circadien[5] dans le noyau suprachiasmatique (siège de l'horloge circadienne), dans l'hémostase, dans la mobilité digestive et « dans divers désordres psychiatriques tels que stress, anxiété, phobies, dépression ». Histoire[modifier | modifier le code] La sérotonine a été identifiée en 1946, sous le nom d'entéramine[6], par le pharmacologue italien Vittorio Erspamer (1909-1999) dans les cellules entérochromaffines du tube digestif[7]. Localisation[modifier | modifier le code] Localisation des neurones sérotoninergiques. La sérotonine a été identifiée dans la muqueuse gastro-intestinale, dans les plaquettes sanguines et dans le système nerveux central[6].

Related: