background preloader

The Venus Project

The Venus Project
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. The Venus Project, Inc (le Projet Venus) est une société à but lucratif américaine[1] qui promeut la vision de l'avenir de Jacque Fresco[2], un système où l'humanité vivrait en harmonie avec la nature grâce à la technologie et à une économie basée sur les ressources qui n'utiliserait pas de monnaie. Ce serait une société critique[3] à travers laquelle les méthodes et traits socratiques, la pensée critique[4] et la méthode scientifique sont promus comme méthodes de prise de décisions. Un site web et la diffusion de vidéos et d'une littérature dédiée visent à améliorer la société par une « Économie basée sur les ressources » et par le design de villes durables, une efficacité énergétique, une gestion des ressources naturelles et une automatisation. Histoire[modifier | modifier le code] Cette société fut créée par Jacque Fresco et Roxanne Meadows en 1994[6], et représente en 2013 la consécration de 75 années de recherches scientifiques[7]. Related:  Prospective

Accueil ChgSociété(1) Hacking pour modèle (parce que de nombreux commentaires renvoient une forme d’impuissance, de pessimisme fort compréhensible face aux constats politiques et économiques développés ici-même, il est important d’amener aussi des aspects constructifs et positifs à toute cette histoire. Les crises sont facteurs de création, de liens et d’inventivité puisqu’elles forcent à compenser les difficultés inhérentes qu’elles génèrent. Il est possible de hacker la société, à son échelle individuelle, et avec un mouvement de ce type de plus en plus partagé par le plus grand nombre, de faire basculer un peu les choses, voir beaucoup.) Pour les plus jeunes, les moins de 25-30 ans, certains modes de fonctionnement sont quasiment inconnus. Par exemple, les trois ou quatre gugus qui entourent un capot ouvert de voiture avec tout un tas de clés, de tournevis et autres canettes de bière autour et qui passent plusieurs journées à réparer l’engin. Changer soi-même, avant de vouloir changer le monde C’est quoi le hacking ?

Pourquoi buvons-nous des mojitos? Alors que dans d'autres contrées le mojito est apprécié, en France il est tout simplement indissociable du mot «cocktail». Le mojito est même le cocktail préféré des Français selon une étude de l'institut Nielsen publiée le 18 février 2013. L'enquête réalisée auprès de plus de 2.500 établissements et 1.000 personnes âgées de 18 ans à 60 ans souligne qu'elle est choisie par près d'un tiers des consommateurs (28%), un score équivalent au kir. «Le mojito est tellement populaire qu'il devient presque une catégorie de boissons à part entière» estime dans un communiqué Benjamin Kuentz, responsable France de CGA-Nielsen, rapporte Le Monde. Comment expliquer cet engouement hexagonal pour ce breuvage typiquement cubain? Qui a inventé le mojito, où et quand? Le mojito est avant tout une boisson populaire. Pour découvrir la recette du mojito, cliquez ici La structure des quatre cocktails colle à leurs origines. Mais le romancier n'est pour rien dans le succès du mojito sur le territoire français.

Les métiers en 2022 : “Tout le monde ne va pas devenir informaticien, mais…” INTERVIEW. Le numérique sauvera-t-il l'emploi ? Quels domaines embaucheront le plus demain ? Les réponses de Sandrine Aboubadra-Pauly et Frédéric Lainé, co-auteurs du rapport Les métiers en 2022. “Sans doute faudra-t-il toujours des plombiers, des charcutiers, des paysagistes, des comédiens, des philosophes, des historiens…”, écrivait il y a peu le fondateur du site d’actualités informatiques Numerama, Guillaume Champeau. Sans être aussi tranché, le rapport Les métiers en 2022, exercice de projection co-réalisé par France Stratégie et le ministère du Travail, dessine un panorama de l’emploi très hétérogène, à rebours de certains discours faisant du numérique le point de convergence de tous les parcours de formation et de toutes les vocations. L’“informatique” reste identifié comme un des domaines les plus créateurs d’emploi, mais les nouveaux métiers ne seront pas nécessairement ceux qui draineront, finalement, le plus d’opportunités… Le numérique n’est pas le “sauveur” de l’emploi…

Métro Montréal - Pour un peu de campagne en ville Une serre de 31 000 pieds carrés qui permettra de fournir des légumes à 2 000 personnes a été érigée sur le toit d’un immeuble de bureaux; dans le secteur du Marché central, un peu au nord du boulevard de l’Acadie et de l’autoroute métropolitaine. Il s’agit d’un investissement de 2 M$. Retenez bien ce nom : Fermes Lufa. Pour leur projet, Mohamed Hage et Kurt D. Lynn se sont associés à une équipe d’architectes, d’ingénieurs et d’agents immobiliers. Ils ont également fait appel à une équipe scientifique multidisciplinaire de l’Université McGill pour choisir les produits qui pousseront sur ce toit ; on a ainsi sélectionné 25 espèces de légumes différentes. Nos deux entrepreneurs prévoient que les légumes récoltés dans leur «serre-toit» seront distribués dans les 24 heures suivant leur récolte. Leur vision est celle d’une «ville de fermes sur les toits»! Quand on pense qu’à Montréal, il y a des milliers et des milliers d’hectares de toits plats… Information et pré-inscription – Fermes Lufa

À Valldaura, on prépare le monde à l’autosuffisance Valérie Zoydo. Photos : Albert Bonsfills | Mercredi 20 Novembre 2013 Ce centre de recherche et de formation installé près de Barcelone, connecté au MIT, accueille des chercheurs pionniers de la transition venus du monde entier. Ils y explorent les voies de l’autonomie alimentaire et énergétique ainsi que de la production à échelle humaine. Dans la cuisine de la ferme catalane de Valldaura, au milieu des collines de Collserola, l’horloge arrêtée annonce un peu malgré elle l’heure de préparer le repas aux treize internes des self sufficient labs (« laboratoires d’autosuffisance »). Mais ici, à quelques kilomètres de Barcelone, dix nationalités cohabitent pendant quatre mois. Valldaura n’est pas une communauté d’individus coupée du monde, ni une utopie. Trois laboratoires : le « food lab », l’« energy lab » et le « green fab lab » Car Valldaura relie aujourd’hui le passé et le futur. Lisez la suite de cet article dans We Demain n°5 !

ChgSociété(2) Archipel des hackers (Si l’on a envie que la société change un tant soit peu, il est nécessaire de changer soi-même, s’observer et observer cette société différemment. Et il est absurde de le faire avec les lunettes du siècle dernier. C’est pourtant ce que font tous les politiques, avec une constance sans faille, comme une bonne partie de la population. Leurs constats vont de pair avec les solutions, basés sur le monde du XXème siècle et nous sommes au XXIème. Petite promenade dans l’approche du monde qui nous entoure, mais avec des lunettes plus en accord avec l’époque.) Le premier article de cette série apportait de façon généraliste des possibilités de modifier le fonctionnement quotidien de chacun en utilisant le modèle du hacking. Un peu de philosophie sociale La philosophie a pour objet de réfléchir sur l’existence humaine. Quelques exemples : on explique aux jeunes qu’ils doivent faire des études. L’éthique hacker : un moyen de vivre différemment Qu’est-ce que l’Archipel des Hackers ?

Rifaat el-Assad: «J'ai la solution pour la Syrie, mais seul l'Iran n'en veut pas» Le clan Assad, au pouvoir depuis 42 ans, peut-il garder entre ses mains le destin de la Syrie? Rifaat el-Assad, 74 ans, en est persuadé. Frère cadet de Hafez el-Assad, qui a dirigé d'une main de fer la Syrie de 1970 à sa mort en 2000, et oncle de Bachar el-Assad au pouvoir depuis 12 ans, il a été contraint à l'exil en 1984 après avoir tenté de prendre le pouvoir à son frère aîné. Rifaat, qui a joué un rôle considérable dans l'appareil politique, sécuritaire et militaire syrien jusqu'à cette date, est souvent accusé d'avoir conduit l'offensive contre les Frères musulmans qui s'étaient révoltés en février 1982 dans la ville d'Hama. publicité Il s'exprime peu, fuit les médias, et nous reçoit dans son hôtel particulier de l'Avenue Foch à Paris. Riffat el-Assad s'est toujours défendu d'être responsable de ces massacres. «En 2001 et en 2005, j'ai fait des déclarations publiques annonçant ce qui allait se passer. «Ce n'était et ce n'est pas un conflit personnel pour le pouvoir. Devenez fan sur

il faut toujours se méfier des organisations sociales imaginées par un architecte... by ulysse.en.quete Dec 11

Related: