background preloader

NORMAN - INTERNET DE L'ÉPOQUE

NORMAN - INTERNET DE L'ÉPOQUE

Étude Google : ce qui est "cool" pour la Génération Z Google publie les résultats d’une étude menée par YouGov auprès de la génération Z. Objectif : savoir ce qui est cool pour les jeunes de 13 à 17 ans. Les activités préférées de la génération Z Quand on leur demande quelles sont leurs activités préférées, les différences entre les adolescents et les adolescentes sont marquées. À lire également La Génération Z rêve de défis professionnels La génération Z et le mobile Les smartphones, tout ce qui concerne iOS et la VR/AR sont les éléments « mobile » les plus appréciés par les adolescents. La génération Z et les réseaux sociaux Vis-à-vis des réseaux sociaux, les adolescents précisent qu’ils sont utilisés pour consommer du contenu et garder le contact avec leurs amis – pas forcément pour partager. Les marques préférées de la génération Z Google/YouGov ont également sondé les adolescents à propos de la notoriété et du côté « cool » de nombreuses marques. Les différences entre la Génération Z et les Millennials Recevez nos meilleurs articles

Une contre-histoire de l'Internet Internet a été créé par des hippies tout en étant financé par des militaires ! Cet improbable choc des cultures a donné naissance à un espace de libertés impossible à censurer ou à contrôler. C’est pourtant ce que cherchent à faire, depuis des années, un certain nombre de responsables politiques, poussant hackers et défenseurs des libertés à entrer dans l’arène politique. Réseau sous surveillance Richard Stallman, l'inventeur des logiciels libres, Rick Falvinge, créateur du Parti pirate suédois (le premier du genre au monde), ou Julian Assange, fondateur de WikiLeaks reclus dans l'ambassade d'Équateur à Londres : au fil des entretiens avec ces militants de la liberté 2.0, les auteurs du documentaire dénoncent avec humour et vigueur les tentatives de régulation d'Internet par les gouvernements et les multinationales, et dévoilent le rapport souvent conflictuel qui persiste entre les acteurs de la culture web et les pouvoirs publics.

90% des jeunes estiment qu’Internet a rendu la culture accessible Publié le 24.02.16 Ce mois-ci, le panel jeunes « Opinionway-AGEFA PME » s’intéresse à leur rapport à la culture alors qu’en Ile-de-France, les jeunes des établissements du réseau AGEFA PME préparent une représentation théâtrale. La culture tient une place importance dans la vie de plus de 8 jeunes sur 10 (82%) La quasi-totalité des jeunes s’accordent pour dire que la culture est indispensable à notre société (93%) et qu’elle favorise la tolérance (96%). Au quotidien, 71% des jeunes écoutent de la musique, 46% consultent l’actualité, 24% lisent et 16% pratiquent l’écriture. Les sorties au cinéma, plus coûteuses, sont logiquement plus espacées : 56% des jeunes s’y rendent une fois par mois ou presque. Enfin, il est à noter qu’au moins une fois par an, 61% des jeunes vont dans un musée, 57% assistent à un concert et 42% vont au théâtre, ce qui démontre le vif intérêt des jeunes pour la culture dite « traditionnelle », car elle a su s’adapter à ce public. Retrouvez :

The Internet in Real-Time Panorama des médias sociaux 2017 Déjà la dixième édition de mon panorama des médias sociaux. Quand j’ai publié la première version en 2008, je ne me doutais pas que ces plateformes sociales allaient s’emparer du web et complètement modifier l’équilibre des forces de l’époque. Et pourtant… nous sommes en 2017 et les plateformes règnent en maitre sur le monde numérique. If you are looking for the english version of the article, here it is: Social Media Landscape 2017. Facebook a gagné (pour de vrai) Si dans mon panorama des l’année dernière j’émettais encore des réserves sur la suprématie de Facebook, il n’y a maintenant plus aucun doute : Facebook et bel et bien le média dominant de ce début de XXIe siècle. Google et Twitter restent les deux autres piliers de l’écosystème Une infinité de services et quelques particularités locales Les médias sociaux sont un écosystème très dense de services qui gravitent autour de Facebook, Google et Twitter. Les différents services regroupés dans ce schéma sont répartis dans 6 usages :

Dominique Cardon – quelles fractures numériques Quelles fractures numériques ? Dominique Cardon, vous êtes sociologue, vous êtes chercheur au laboratoire des usages de France Télécom et membre associé au Centre d’études des mouvements sociaux de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Vous avez aussi enseigné à la Sorbonne de 2003 à 2013. Vos recherches portent sur les transformations contemporaines de l’espace public. Vous vous penchez notamment sur les infrastructures médiatiques qui nous sont offertes par les nouvelles technologies. La révolution numérique a été extraordinairement rapide. La première fracture numérique est celle qui sépare les usagers des TIC des non-usagers. L’Education nationale multiplie les initiatives pour intégrer les TIC dans l’enseignement. Pour autant, le sentiment de compétence numérique progresse lentement : 55% des français se sentaient compétents en 2013, contre déjà 48% en 2007. Invités Sylvie KAUFFMANN, directrice éditoriale au Monde

What Happens in an Internet Minute? How to Capitalize on the Big Data Explosion - Excelacom, Inc. The other day I read an interesting article from Fortune about a solution using Big Data for one of the most notorious menaces plaguing American cities: rats. According to the article, Chicago's government has been using Big Data to develop an algorithm using over 30 varieties of data to control the city's rat population. Whether tracking rats or surfing the web, the volume, variety and velocity of Big Data is growing at an exponential rate. In fact, while you read this article, this is what will happen in only 60 seconds: And it's growing every day. With this high volume of data, Communications and Media Providers have huge opportunities to gain value from it. To capitalize on these opportunities, providers must also prepare for the associated business, technology and regulatory challenges, including:

20 choses à savoir sur les navigateurs et Internet IllustrationChristoph Niemann Auteurs/éditeursMin Li Chan, Fritz Holznagel, Michael Krantz Directeur du projetMin Li Chan & The Google Chrome Team ConceptionFiPaul Truong DéveloppementFi Remerciements tout particuliers à au format HTML5 La plate-forme de vidéos Twitch expliquée à mes grands-parents Pixels tente de répondre à toutes les questions que vous n'osez pas poser sur Twitch, dont le rachat par Amazon a été annoncé dans la nuit. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par William Audureau Utilisant des grands-parents fictifs, Pixels tente de répondre à toutes les questions que vous n'osez pas poser sur Twitch, à la suite de l'annonce, dans la nuit du 25 au 26 août, de son rachat par Amazon pour près d'un milliard de dollars. C'est quoi au juste, Twitch ? Twitch est une plate-forme collaborative américaine qui permet de regarder des vidéos de gens. Donc en fait, c'est comme un YouTube spécialisé ? Pas exactement. Si j'ai raté un direct sur Twitch, je ne peux plus jamais le regarder ? En fait, si. D'accord, mais c'est quoi l'intérêt de regarder quelqu'un d'autre jouer ? C'est la critique habituellement adressée de l'extérieur à Twitch, et pourtant, pour un amateur de jeux vidéo, les avantages ne manquent pas. On dirait plutôt la cour des miracles, votre truc... C'est tout à fait ça.

Darknet : Comment je l'ai découvert et comment y accéder- Parlons Geek Salut cher ami Aujourd’hui si tu me le permets je vais partager avec toi une découverte : Le web profond. Quand j’ai commencé à m’intéresser au web, quand j’avais un peu prés 9 ans, je ne m’attendais pas à faire autant de découvertes, je ne savais pas que j’allais apprendre tout ce que j’ai appris non plus, L’idée de départ avait pourtant l’air simple : je voulais juste apprendre à utiliser l’ordinateur qu’on m’avais offert (c’était un Pentium 4) . Mais je me doutais bien que le sujet s’avérerait vite hyper vaste. Chaque jour j’apprenais de nouvelles choses… je voyais mon rêve se réaliser, j’était et je le suis toujours geek du web 2.0, Ce que je n’avais pas prévu, c’est que, comme la lune, ce web possède une face cachée…Peu de gens s’y aventurent…. [ Vidéo explicative vers la fin de l’article ] A tu lu l’article comment devenir un Hacker ? Tout site Web qui se termine par « . Comment faire pour accéder au Darknet ? Accès aux sites d’oignons Tor se connecte et lance son navigateur inclut.

Snapchat expliqué à ma maman Publié initialement le 31 mai 2016 Maman, je sais que t’es fan des VlogMads. Tu peux aussi suivre la story madmoiZelle au jour le jour, c’est un peu la même chose mais en photos et micro-vidéos de moins de dix secondes. Notre nom d’abonné : madmoizellecom ! J’ai une maman connectée… raisonnablement. Elle sait utiliser Internet, a un smartphone et est accro à Candy Crush. Des années pour apprendre à lire ses messages sans avoir l’impression qu’elle m’engueule De mon côté, j’utilise un peu Snapchat. Snapchat, on l’utilise… pour plein de choses en fait À la base, Snap (c’est son petit nom), c’est un peu comme des MMS que tu envoies à tes potes. Au début, je me disais que les gens l’utiliseraient surtout pour envoyer des photos de fesses, mais en fait pas vraiment. Qui sait ? À la différence des messages privés, ils peuvent les voir et les revoir (dans l’ordre) autant qu’ils veulent… enfin, uniquement pendant vingt-quatre heures. Snapchat, ça va (trop) vite mais on y passe du temps

Snapchat : comment parler à 200 millions de jeunes? Difficile parfois d’atteindre la génération Z (née entre 1995 et aujourd’hui) qui semble avoir adopté un mode de consommation complètement numérique. Une application mobile se démarque toutefois du lot quand il s’agit de parler aux adolescents et jeunes adultes : Snapchat. Le monde de la finance et des nouvelles technologies a fait les yeux ronds en novembre 2013 quand Evan Spiegel, alors âgé de 22 ans, a refusé une offre de 3 milliards de dollars de la part de Facebook pour acquérir son application de messagerie éphémère Snapchat. Le jeune entrepreneur a eu raison de croire à son petit fantôme blanc sur fond jaune : en moins de quatre ans, Snapchat est devenue une des applications préférées des adolescents et, selon les plus récentes prévisions, sa valorisation atteindrait 19 milliards de dollars. Selon un document de la SEC (U.S. L’idée de Snapchat est née en 2011 sur le campus de l’Université Stanford. Monétiser les histoires « Our Story » Un éditorial sur mesure

Après la génération Y, qu’est ce que la génération Z ? Suite à la publication des résultats de l’enquête signée par BNP Paribas et The Boson Project en janvier 2015 sur la génération Z et sa vision de l’entreprise, Morgan Philips Outplacement vous propose une synthèse de cette brillante enquête. Méthodologie : BNP Paribas et The Boson Project a interrogé 3212 jeunes de 15 à 20 ans. L’étude n’est pas basée sur un échantillonnage particulier, mais uniquement sur la bonne volonté des participants qui ont bien voulu répondre au questionnaire qui a été diffusé exclusivement sur les réseaux sociaux. Aucun chiffre n’indique la provenance de ces personnes, ni leur origine sociale. La génération Y à peine apprivoisée en entreprise, voilà que la suivante arrive déjà avec ces codes, ses « mèmes » et sa vision du monde professionnel ; on l’appelle la génération Z pour génération zapping. Pour commencer, définissons le profil type de cette génération Z qui fait déjà trembler les entreprises. Les Z : selfie, mais pas selfish.

Related: