background preloader

Énergie

Énergie

http://www.cea.fr/energie

Related:  tpe1s4

La formation du charbon : une longue histoire Tout commence dans un marécage, en bordure d'un bassin sédimentaireDépressions relatives de la croûte terrestre situées sur un continent émergé, dans une mer ou dans un océan... (lagune ou lac). Des mouvements tectoniques provoquent la montée du niveau de la mer : la végétation, noyée, meurt. Les arbres et les débris végétaux s'accumulent et sont recouverts de masses de boue et de sable sous l'effet de la sédimentation. Cet enfouissement les met à l'abri de l'air et leur évite de pourrir rapidement. EPR finlandais: comment a-t-il pu prendre 4 ans de retard? Le réacteur de troisième génération, présenté comme le futur du nucléaire, est actuellement en construction en Finlande, à Olkiluoto et dans la Manche, à Flamanville. Ces deux chantiers ont pris un retard important. L’EPR d’Olkiluoto, mené par Areva, devrait ainsi démarrer avec près de 4 ans de retard. Lundi, le groupe français a en effet annoncé un nouveau délai de six mois. Qu’était-il prévu initialement?

Des réacteurs nucléaires miniatures en vente libre A peine 1,50 mètre de diamètre et complètement autonome, un module HPM pourrait être installé dans un jardin. © Hyperion Power Generation Aux Etats-Unis, on peut déjà commander une centrale nucléaire privée. Estampillée « clean and safe » (propre et sûre), elle produirait une électricité garantie zéro effet de serre. C'est ce qu'explique sur son site la société Hyperion Power Generation. L'entreprise, basée à Sante Fe (Nouveau-Mexique, Etats-Unis), a effectivement mis à son catalogue un système complet et compact, le HPM (Hyperion Power Module), de forme à peu près cylindrique, d'un diamètre d'un peu plus de 1,50 mètre. Combien coûtera le démantèlement du nucléaire ? - Energie Nucléaire Alors que le parc nucléaire français est vieillissant, la question de son démantèlement commence à poser problème, notamment sur le plan financier En 1999, le courrier de l’UNESCO estimait que, dans le monde, sur les 523 réacteurs existants, 94 étaient arrêtés, soit environ 20%. Ce pourcentage devrait significativement augmenter dans la décennie à venir, avec le vieillissement du parc nucléaire mondial.

EDF-Chine : révélations sur des négociations atomiques "Le Nouvel Observateur" s’est procuré un "accord cadre" qu’EDF était prêt à conclure en secret avec l’électricien chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Holding) au printemps dernier. Dans ce document en anglais très détaillé de 23 pages, le groupe français envisage de concevoir conjointement avec CGNPC un réacteur de 1000 mégawatts (moins puissant que l’EPR et ses 1600 MW), en concurrence directe avec l’Atmea mis au point par Areva et le japonais Mitsubishi. L’électricien français se dit aussi prêt à aider son partenaire CGNPC à devenir l’un de ses fournisseurs de "gros composants" (pour des éléments aussi stratégiques que les générateurs de vapeur ou les systèmes de commande), de "maintenance" et d’ "ingénierie", créneaux sur lesquels est aussi positionné Areva. Fac-similés du document confidentiel qui dévoile l'ampleur des concessions au chinois CGNPC envisagées par EDF : EDF-Chine : nouvelles révélations sur des... par LeNouvelObservateur

Ravage (roman) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ravage. Ravage présente le naufrage d'une société mature, dans laquelle, un jour, l'électricité vient à disparaître et plus aucune machine ne peut fonctionner. Les habitants, anéantis par la soudaineté de la catastrophe, sombrent dans le chaos, privés d'eau courante, de lumière et de moyens de déplacement. Un thème typique de la science-fiction post-apocalyptique, brossant le portrait de la fin de l'humanité technologique. Un étudiant en chimie agricole, François Deschamps, décide avec quelques autres personnes, de quitter Paris, mégalopole de vingt-cinq millions d'habitants, en proie au chaos et aux flammes pour retrouver son village d'enfance en Provence.

Nucléaire : la facture sera pour le contribuable - Economie La centrale nucléaire de Tihange, près de Huy. © Image Globe/ERIC LALMAND Un peu moins de trois cents millions d'euros. Voilà ce qu'on trouverait dans la trousse de secours financière d'Electrabel si l'opérateur devait dédommager les victimes d'un accident nucléaire grave aux centrales de Doel ou de Tihange. Ainsi va la loi : en Belgique, les exploitants de centrales nucléaires ne sont légalement responsables des dommages qu'ils pourraient causer qu'à hauteur de la couverture garantie par leur contrat d'assurance soit, précisément, 297 millions d'euros. Même si tous s'accordent à dire que les conséquences d'un accident nucléaire majeur ne sont pas assurables, ce montant de quelques centaines de millions d'euros est dérisoire.

Actualit? > La centrale nucl?aire flottante russe en bonne voie Une image de synthèse avantageuse de l'Akademik Lomonosov ou d'une centrale nucléaire du même genre parmi les huit prévues, installée dans un port et alimentant les habitations des environs ou les industries locales. © sevmash.ru La centrale nucléaire flottante russe en bonne voie - 2 Photos Le 30 juin dernier, en grande pompe, le chantier naval de Saint-Pétersbourg mettait à l'eau une vaste barge de 144 mètres de longueur pour 30 de large. Construite par Rosatom, en chantier depuis mars 2009, la centrale nucléaire Akademik Lomonosov venait de commencer à faire parler d'elle.

L'Allemagne paiera le prix fort pour sortir du nucléaire Les opérateurs de réseaux électriques allemands (Tennet, Amprion, 50Hertz et TransnetBW) sont sur la sellette. Alors que le pays bat record sur record en matière de production d'énergies renouvelables et a passé sans encombre son premier hiver avec 50 % de nucléaire en moins, ce sont en effet les réseaux qui pourraient entraver la fameuse "transition énergétique" ( Energie Wende dans le texte) décidée par Angela Merkel suite à l'accident de Fukushima. La nécessité de transporter l'énergie qui sera produite par les parcs éoliens offshore du Nord-ouest vers la région de plus forte consommation au sud, et la capacité à absorber les énergies renouvelables intermittentes justifient de lourds investissements.

Related: