background preloader

Oui, l’agriculture biologique peut nourrir la planète

Oui, l’agriculture biologique peut nourrir la planète
Tribune Lorsque est abordée la question, essentielle, de la lutte contre la faim dans le monde, il est fréquent d’entendre dire que l’agriculture biologique présente des limites à cause de ses rendements inférieurs à ceux de l’agriculture conventionnelle, prétendument démontrés par plusieurs « études scientifiques ». Or ce poncif est faux et trompeur et témoigne d’une approche scientifique archaïque. Des comparaisons biaisées Les études académiques généralement citées pour comparer les rendements en agriculture biologique et en agriculture conventionnelle présentent deux points communs qui ne sont pas anodins : elles sont réalisées en milieux tempérés (Europe et Amérique du Nord) ; leur méthodologie est caricaturalement réductionniste. Making of Une première version de ce texte a été publiée sur le blog Changeons d’agriculture. Le premier aspect devrait inciter tout agronome compétent à en parler avec d’immenses précautions. Le deuxième aspect est essentiel. Comment disqualifier la bio

http://rue89.nouvelobs.com/2015/05/11/oui-lagriculture-biologique-peut-nourrir-planete-259131

Related:  Nourrir les hommesAlimentaireAlternatives agricolesDémographie

Promenade céréalière au Musée d’Orsay C’est un parcours inattendu que nous vous proposons dans le musée d’Orsay à l’occasion de ces vacances de Printemps ! Nous avons sélectionné des œuvres qui vous invitent à découvrir les dimensions symboliques, sociales et artistiques incarnées par les céréales et les produits céréaliers dans les tableaux et sculptures, dans les médailles, le mobilier et les objets décoratifs des artistes du XIXe siècle. Pour comprendre l’ampleur de la place des céréales dans l’art il est important de se rappeler qu’au milieu du XIXe siècle, la France connaît de nombreux changements politiques et sociaux. Elle est alors la première puissance mondiale et est avant tout une grande nation agricole, l’industrialisation n’étant qu’à ses prémices.

Filières agroalimentaire : les relations dangereuses Par Andrea Paracchini Avec Altermondes, brisez le tabou qui entoure la concentration du pouvoir dans les filières agricoles. En exclusivité, nous vous proposons un traitement multimédias du rapport « Qui a le pouvoir ? Permaculture : agriculture du futur La permaculture est un modèle d'agriculture durable qui repose sur une mise en pratique plus respectueuse de cycles naturels végétaux et animaux. Elle s'oppose en cela à l'agriculture traditionnelle intensive qui, à cause de l'usage d'engrais, fertilisants et autres pesticides, tout comme les tendances à la monoculture, est responsable de la pollution, déforestation et érosion des sols sur la planète. La définition de ce terme s’est progressivement étendue pour se rapporter plus généralement à la conception de systèmes durables et à l’éthique qui leur est liée. A l’heure où la problématique de l'épuisement des ressources naturelles et des pénuries alimentaires est on ne peut plus actuelle et de plus en plus urgente, elle se présente comme une alternative intéressante face aux systèmes agricoles courants. La question se pose alors : la permaculture est-elle une alternative envisageable à l'agriculture traditionnelle? Mieux produire avec la permaculture

Ce qui se cache derrière les quotas européens de réfugiés Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard La France est officiellement opposée à l’instauration de « quotas de migrants » au niveau européen, mais plaide pour une répartition « plus équitable » des réfugiés dans l’Union. C’est la position défendue par le premier ministre, Manuel Valls, samedi 16 mai, à deux jours de la reprise au Sénat de la discussion sur la loi asile. Cette dialectique est d’autant plus difficile à comprendre que l’Union européenne propose justement des quotas pour parvenir à une répartition équitable entre les pays. En matière d’accueil des réfugiés, deux données diffèrent largement. D’une part, le nombre de demandeurs, d’autre part le taux d’octroi de ce statut. Plus de deux milliards de personnes en sous-nutrition Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout « L’élimination de la faim et de la malnutrition peut et doit être le plus grand legs que nous laissons à l’humanité. » Trois jours avant la Journée mondiale contre la faim, lundi 15 juin, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) nommait une ambassadrice spéciale pour la nutrition, la reine Letizia d’Espagne. L’occasion pour son directeur général, José Graziano da Silva, d’insister sur la « détermination » de son organisation à « intensifier ses activités pour briser le cercle vicieux » de la malnutrition.

Comment Paris a repris le contrôle de son service public de l'eau Basta ! : Qui était favorable à la remunicipalisation de l’eau à Paris ? Était-ce avant tout une décision politique de la nouvelle municipalité arrivée aux commandes de la ville en 2001 ? Anne Le Strat : C’était clairement une décision politique. Au pays de Caux, des agriculteurs vont replanter des haies grâce au financement participatif - France 3 Haute-Normandie Les haies du bocage normand ont été arrachées en nombre pour faire de la place aux machines agricoles. Deux jeunes éleveurs laitiers et un maraicher de Seine-Maritime ont décidé de se regrouper pour en replanter Par Sylvie Callier Publié le 10/11/2015 | 10:07, mis à jour le 10/11/2015 | 10:07 © France 3 Normandie

Les moissons du futur. Nourrir 9 milliards d’humains en 2050 [ Reportage ] Les moissons du futur. Nourrir 9 milliards d’humains en 2050 ? Nourrir 9 milliards d’humains en 2050.

Related: