background preloader

Session2 #DIYEMI

Session2 #DIYEMI

https://magic.piktochart.com/output/5997829-session2-diyemi

Related:  MOOC : DIY EMIMOOC EMI DIYMOOC DIYEMI - Semaine 2 - Liberté d'expressionLiberté d'expressionlacina92

La radicalité de la culture de l’information à l’ère cybériste / E-dossier de l'audiovisuel : L'éducation aux cultures de l'information Divina Frau-Meigs, normalienne, agrégée. Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’université de la Sorbonne, de l’université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (université de Pennsylvanie à Philadelphie). Sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (violence, pornographie, information, paniques médiatiques…) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (acculturation, éducation, réglementation…). Elle est professeur à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, où elle dirige le laboratoire Crew (Center for Research on the English-Speaking World) et le master pro AIGEME, avec deux parcours « ingénierie de l’éducation aux médias » et « ingénierie de la formation à distance ». Elle est responsable du Séminaire Limin-R - « Littératies » : Médias, Information et Numérique. Voir son blog.

Loi sur la protection des sources du 4/01/10 Publication au JORF n°0003 du 5 janvier 2010 Présenté au Conseil des ministres du 12 mars 2008, définitivement adopté le 21 décembre 2009 par l'Assemblée nationale, ce texte inscrit le principe du secret des sources dans la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Conformément à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme, il ne pourra être dérogé à ce principe qu’à titre exceptionnel. La loi relative à la protection des sources des journalistes, publiée au JORF du 5 janvier 2010, consacre le principe de secret des sources, établit un équilibre entre la protection des sources et les nécessités de l'ordre public et prévoit de nouvelles protections en cas de perquisition. Voir la présentation de la loi Une circulaire de présentation de la loi a été publiée au Bulletin officiel du 28 février 2010.

Dessins pour la paix Le projet « Cartooning for Peace à Manille » invite 5 dessinateurs européens (Bob Katzenelson (Danemark), Plantu (France), Thomas Plaßmann et Miriam Wurster (Allemagne) et Philippe Baumann (Suisse)) et 5 dessinateurs philippins (Steven Pabalinas (Manilla Times), Norman Isaac (Tempo), René Aranda (Philippine Star), Manix Abrera (Philippine Daily Inquirer), Rob Cham et Roni Santiago (Manilla Bulletin)) à une série de rencontres et de débats avec le public. Du 6 au 8 mai, ce sont donc deux jours de rencontres, conférences, master classes, interviews et une exposition de dessins de presse qui sont proposées dans le but de promouvoir le débat entre dessinateurs de presse, journalistes, monde universitaire et grand public sur les thèmes de la promotion de la paix, la liberté de la presse et le journalisme responsable.

Liberté d’expression et ses limites Page mise à jour le 04 octobre 2016 En France, la liberté d’expression est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer. Présentation Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Il est tout à fait possible d’éduquer nos élèves à Internet sans entrer systématiquement par les les dangers et ainsi promouvoir les usages constructifs tout en prévenant les dérives… Pourquoi ? Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts.

10 choses à dire sur le numérique « Donnez-nous votre définition du numérique ». Imaginez qu’on vous lance ce défi ! Je ne sais pas pour vous, mais spontanément, c’est une notion bien difficile à définir finalement. Essayez de donner une définition courte, simple et surtout complète. Making-of, le blog des coulisses de l'AFP (AFP / Gabriel Bouys) Bienvenue sur Making-of, le blog des coulisses de l'AFP et de l'information à la première personne ! Ceci n'est pas un "blog" à proprement parler mais plutôt une plateforme réalisée de façon collective.

Liberté de la presse en France : quel cadre légal ? - Liberté de la presse en France : quel cadre légal ? © mizar_21984 - Fotolia L’attentat du 7 janvier 2015 contre la rédaction de Charlie Hebdo a mis en lumière les menaces qui peuvent mettre en cause la liberté de la presse. La presse est, en outre, un secteur économique en crise malgré l’ampleur des aides publiques. Une réforme de ces aides est en préparation. Parler de liberté d'expression et d'humour en classe de FLE La France est-elle toujours le pays de la liberté ? Découvrez l’évolution de la liberté d’expression depuis 1830. Discuter de la caricature (B2), déterminer les enjeux de la caricature (C1). Voix off Une poire pour contourner la censure. 1831 : le roi Louis-Philippe interdit qu’on le dessine, alors il devient l’homme à la tête de poire, sous la plume d’un caricaturiste, Honoré Daumier. Pour avoir croqué le souverain en Gargantua* volant l’argent du peuple, Daumier est jeté en prison, 6 mois. C’est à cette époque, dans la résistance, que la caricature gagne ses lettres de noblesse.

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet. Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres). It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone.

Projet de loi pour la refondation de l'École : une École juste pour tous et exigeante pour chacun La loi d’orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l’École qui a été érigée en priorité par la Nation. Découvrez les mesures clés du projet de loi. © MEN / Délégation à la communication Télécharger l'infographie au format Pdf Adwords et Adsense (Google) : définitions et explications Bonjour à tous, J’ai reçu de la part de Google un bon de 75 € pour tester leur service Google Adwords suite à mon inscription à Google Adsense. Détail marrant, Google a choisi de m’envoyer ce bon par le courrier plutôt que par email ; le comble pour une société tellement synonyme du Web. En tout cas, c’est top, car cela va me permettre de mieux découvrir ce service et surtout de l’utiliser. J’ai décidé d’en profiter pour vous faire partager ma découverte de ces 2 services.

Les ados boudent Facebook et Twitter, mais plébiscitent Instagram, Snapchat et Tumblr Les ados sont une cible particulièrement complexe à appréhender, car extrêmement volatile, donc avec des comportements très durs à décrypter. Une population néanmoins essentielle à étudier pour identifier les prochaines tendances et pouvoir anticiper dans quelle direction le marché va se déplacer. Ceci est d’autant plus vrai avec les médias sociaux, dans la mesure où les moyens mis en oeuvre sont de plus en plus élevés (moyens humains et financiers, budgets publicitaires…), d’où la nécessité d’avoir une longueur d’avance. Je pense que tout le monde est d’accord avec ça. Le problème est que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Le caractère très volatile des ados rend difficile tout travail de modélisation de leur comportement.

Racisme et terrorisme. Points de repères et données historiques pour aborder le massacre perpétré à « Charlie Hebdo » L’attentat contre Charlie Hebdo suscite à juste titre un électrochoc dans la société française qui ne manquera pas d’avoir de nombreuses répercussions dans les classes, plongeant parfois les enseignants dans l’embarras pour ne pas dire davantage. Faut-il pour autant tenter d’éviter le problème ? Évidemment non, au contraire. Quand j’ai commencé ma carrière d’enseignant en septembre 2001 dans un collège de « banlieue », à Chanteloup-les-Vignes, où des adolescents de plus de quarante nationalités se côtoyaient, la situation oscillait entre un soutien latent de quelques-uns à Oussama ben Laden et la crainte d’autres jeunes que l’un des nombreux avions qui passaient au-dessus de leur ville ne vienne s’écraser sur leur tour. Si je me permets de raconter cette anecdote personnelle, c’est pour montrer que, souvent, les plus touchés et les plus fragilisés ne sont pas ceux que l’on croit.

Related: