background preloader

Biologie

Biologie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bio. La biologie[1] est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou ayant vécu). Toutefois la distinction entre organismes vivants et non vivants est parfois difficile et la détermination de l'objet spécifique de la biologie n'a rien d'évident. Au cours de l'histoire de la biologie, des principes fondateurs ont été découverts. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme biologie est formé par la composition des deux mots grecs bios (βιος) en français « vie » et logos (λογος) qui signifie « discours, parole »[2],[3]. Ce néologisme est créé à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle et de façon indépendante : Le même Lamarck, bien avant de donner des cours de biologie en 1819, sépare dans son ouvrage Hydrogéologie, paru également en 1802, la physique terrestre en trois parties :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biologie

Related:  Le NEWOMERiKBiologieBiologie

Génétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. De la molécule d'ADN à la cellule vivante. Relations schématiques entre la biochimie (biochemistry), la génétique (genetics) et la biologie moléculaire (molecular biology). La génétique (du grec genno γεννώ, « donner naissance ») est la science qui étudie l'hérédité et les gènes, c'est une sous-discipline de la biologie. Combien y a-t-il de sexes? La question des tests de « féminité » agite régulièrement les grandes manifestations sportives comme les Jeux olympiques. Mais comment définit-on le sexe biologique ? Et combien y a-t-il de sexes ? «CNRS Le journal» se penche sur ce sujet aussi sensible que complexe. Qu’ils ou elles nagent, courent, lancent, rament, sautent… 10 500 athlètes de 206 pays vont enflammer la planète Sport du 5 au 21 août, Jeux olympiques de Rio oblige.

Revisiter la question du vivant Que sait-on aujourd'hui de la vie, de ses origines et de son évolution, qu’elle soit naturelle, artificielle ou extraterrestre ? Des questions au cœur du colloque «Qu’est-ce que la vie?», qui se tiendra les 2 et 3 novembre au siège du CNRS à Paris. Nous avons rencontré le biologiste Dominique Dunon-Buteau, organisateur de cet événement.

Machine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une machine (latin machina, du grec dorien mākʰanā (μαχανά, μηχανή en ionien-attique), signifiant : astuce, invention ingénieuse, dispositif) est un produit fini mécanique capable d'utiliser une source d'énergie communément disponible[1] pour effectuer par elle-même, sous la conduite ou non d'un opérateur, une ou plusieurs tâches spécifiques, en exerçant un travail mécanique sur un outil, la charge à déplacer ou la matière à façonner. Une machine peut être fixe (machine-outil, machine à laver…) ou mobile (locomotive, tondeuse à gazon…).

Le vivant a sa matière noire Une nouvelle technique révèle une biodiversité insoupçonnée qui bouscule nos connaissances biologiques. Une matière noire « bio » dans laquelle pourraient se dissimuler les indices d’un quatrième domaine du vivant. Les biologistes seraient-ils passés à côté de 85 à 99 % des micro-organismes vivant sur Terre ? Les avancées de la métagénomique leur ont en tout cas permis de mettre en évidence l’existence d’une « matière noire » biologique, surnommée ainsi en référence à la mystérieuse matière sombre dont la masse empêche la dislocation des galaxies et des amas galactiques. Programmation informatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante du développement de logiciels (voire de matériel). Pour écrire le résultat de cette activité, on utilise un langage de programmation.

Les nouveaux territoires du vivant Le monde du vivant recèle encore des territoires largement inexplorés, que les avancées technologiques récentes vont peut-être permettre de découvrir. Alors que paraît aujourd’hui «Étonnant vivant», livre blanc sur les sciences du vivant au XXIe siècle, Catherine Jessus, directrice de l’Institut des sciences biologiques du CNRS, trace un panorama de ces pistes prometteuses. Cet article est paru dans le premier numéro de la revue Carnets de Science (link is external). Faisons un pari : le XXIe siècle sera celui des sciences du vivant. Pourquoi cette prédiction ? Tout simplement parce que la biologie vit en ce moment une véritable révolution.

Portail:Mycologie Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Deux lichens (fruticuleux au sommet, et foliacé en dessous) colonisant le même piquet de bois. Les lichens sont le résultat d'une association étroite (symbiose) entre un champignon (ascomycète ou basidiomycète) et une algue verte ou une bactérie. Cette association durable et reproductible leur permet de bénéficier à la fois des nutriments provenant de leur support (eau, sels minéraux) et de ceux procédant de la synthèse chlorophyllienne. Il en existe environ 14 000 espèces aux formes variées : en croûte, foliacés ou dressés comme des arbustes. Ils sont traditionnellement classifiés avec les champignons (voir notamment les Lecanorales dans l'encadré Ascomycètes du présent portail).

Biodiversité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis le sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. L'adoption de la Convention sur la diversité biologique (CDB) au cours de ce sommet engage les pays signataires à protéger et restaurer la diversité du vivant. Tardigrada Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La microscopique créature mesure un peu plus de 1mm en moyenne et il est le seul animal qui peut survivre dans l'environnement hostile de l'espace. Il peut également résister à des températures juste au-dessus du zéro absolu et bien au-dessus du point d’ébullition de l’eau, il peut faire face à d’intenses pressions et rayonnement et peut vivre plus de 10 ans sans eau ni nourriture.

Related: