background preloader

Workflow

Workflow
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un workflow, anglicisme pour flux de travaux, est la représentation d'une suite de tâches ou opérations effectuées par une personne, un groupe de personnes, un organisme, etc. Le terme flow (flux) renvoie au passage du produit, du document, de l'information, etc., d'une étape à l'autre. Le terme officiellement recommandé par la Commission générale de terminologie et de néologie est « flux de travaux » [1]. Définition[modifier | modifier le code] De façon pratique, le workflow sert à décrire le circuit de validation, les tâches à répartir entre les différents acteurs d'un processus, les délais, les modes de validation, et à fournir à chacun des acteurs les informations nécessaires à l'exécution de sa tâche. Un moteur de workflow est un dispositif logiciel permettant d'exécuter une ou plusieurs définitions de workflow. Standardisation[modifier | modifier le code] Associations ou organismes liés à la standardisation du workflow : Related:  QG3 En quoi les techno transforment-elles l'info en ressource ?Gestion numérique des connaissances

Progiciel de gestion intégré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir ERP et PGI. La définition donnée par le CXP [2] regroupe l'ensemble des paramètres constitutifs d'un ERP : « Pour être intégré, un progiciel de gestion doit : émaner d'un concepteur uniquegarantir à l'utilisateur l'unicité d'information assurée par la disponibilité de l'intégralité de la structure de la base de données à partir de chacun des modules, même pris individuellementreposer sur une mise à jour en temps réel des informations modifiées dans tous les modules affectésfournir des pistes d'audit basées sur la garantie d'une totale traçabilité des opérations de gestioncouvrir soit une fonction (ou filière) de gestion, soit la totalité du système d'information de l'entreprise. » Concernant la notion d'éditeur unique, les travaux de l'OAG (Open application group) feront qu'à l'avenir il n'en sera vraisemblablement plus de même. Historique[modifier | modifier le code] Industrie[modifier | modifier le code]

Échange de données informatisé Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Les messages normalisés au niveau de la syntaxe et du vocabulaire (sémantique) véhiculent des données essentiellement codifiées, par exemple, dans la Grande Distribution : les codes lieu-fonction d'une entreprise sont des identifiants attribués par EAN France GS1 France (anciennement GENCOD France). Il est à la forme numérique d'un EAN 13. Son premier chiffre est le code pays (3 pour la France) suivi de 01 (fournisseur) ou 02 (distributeur), puis le CNUF de l'entreprise, suivi d'un code interne choisi par l'entreprise pour différencier ses différents lieux-fonctions. Les standards EDI ont été définis vers le milieu des années 80. Quelques organisations[modifier | modifier le code] Quelques normes EDI[modifier | modifier le code] Quelques protocoles de communication[modifier | modifier le code] Quelques messages courants[modifier | modifier le code] Commandes ou ordres de livraison Avis d'expédition

Access Control List Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir ACL. Access Control List (ACL) — liste de contrôle d'accès en français — désigne deux choses en sécurité informatique : Une ACL est une liste d’Access Control Entry (ACE) ou entrée de contrôle d'accès donnant ou supprimant des droits d'accès à une personne ou un groupe. ACL sur les fichiers[modifier | modifier le code] Sous UNIX[modifier | modifier le code] Sous UNIX, les ACL ne remplacent pas la méthode habituelle des droits. Les systèmes de type UNIX n'acceptent, classiquement, que trois types de droits : lecture (Read);écriture (Write);exécution (eXecute). pour trois types d'utilisateurs : le propriétaire du fichier ;les membres du groupe auquel appartient le fichier ;tous les autres utilisateurs. Cependant, cette méthode ne couvre pas suffisamment de cas, notamment en entreprise. Les ACL permettent de combler ce manque. Mac OS X gère les ACL depuis la version 10.4 (Tiger). Utilisation[modifier | modifier le code]

Présentation | Classe Inversée Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée. Exemple de classe inversée Ce concept connait un succès grandissant : de plus en plus de professeurs à travers le monde modifient leur façon de “faire la classe” pour passer à un modèle plus pratique et plus humain. Ce modèle part d’une idée très simple : le précieux temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble plutôt que de laisser une seule personne parler. La classe inversée : plus qu’une méthode, une philosophie Professeur guidant un groupe de travail Il s’agit donc davantage d’une philosophie que d’une méthode à proprement parler. Un modèle plus humain Les interactions deviennent plus conviviales Les avantages de ce modèle sont multiples, mais le principal est la liberté qu’il procure.

Qu'est-ce l'e-commerce ? | RETIS L'e-commerce est une forme de commerce. L'acte commercial constitue une transaction, fondée sur le transfert de propriété d'un bien ou d'un service, contre paiement de l'acheteur. L'e-Commerce « BtoC » et « BtoB », direct ou indirect Cet acheteur peut tant être : un consommateur final (on dira qu'il s'agit d'une transaction BtoC : Business to Consumer) qu'un professionnel (transaction BtoB : Business to Business). Dans ce deuxième cas, le professionnel peut tant acheter : des biens finis (par ex. : une photocopieuse),pour ses besoins propresou pour les revendre, à d'autres professionnels (activité de commerce de gros) ou à des consommateurs (activité de distribution)que des biens semi-finis, servant dans le processus de fabrication effectué par l'entreprise (ex. : chez Airbus, des moteurs et des plaques d'acier) : « achats de production » Le commerce de détail peut s'effectuer : La transaction peut se faire : L'e-commerce ne s'effectue pas forcément sur Internet Définition de l'e-commerce

Eric Gautrin (INRIA) : "Pour protéger notre patrimoine scientifique, nous préférons un cloud franco-français" Cloud, collaboratif, Open Source... Dans cette interview exclusive, le DSI lève le voile sur le système d'information du plus grand organisme public français de recherche en informatique. Organisme public de recherche, dédié aux sciences et technologies du numérique, l'INRIA affiche sans surprise des besoins importants en matière de travail collaboratif. "Nous privilégions dans ce domaine des solutions standard et Open Source, notamment du fait de l'ouverture dont nous devons faire preuve pour travailler avec d'autres centres de recherche partout dans le monde", explique Eric Gautrin, DSI de l'INRIA. Dans cette logique, l'institut a d'ailleurs initié un projet de réseau social interne, pour favoriser les liens entre chercheurs. Cette interview vidéo exclusive du DSI de l'INRIA a été réalisée le 23 octobre 2012 lors des Rencontres de l'Innovation Technologique organisées par le Club Décision DSI.

Solutions de gestion de documents sur le Web Alfresco – Simple + Efficace Alfresco est une solution efficae de gestion de contenu applicable à toute l'entreprise étendue. Simple à utiliser, elle suscite tout autant l'adhésion des utilisateurs que du service informatique. La plateforme Alfresco est simple car elle fournit une solution de partage de documents unique, sécurisée et facile à utiliser. Elle facilite la collaboration et concilie les exigences de l'entreprise avec les besoins des utilisateurs. La plateforme Alfresco répond aux besoins de chacun dans l'entreprise : Utilisateurs – les utilisateurs collaborent sans difficulté via des interfaces intuitives et conviviales. Solutions Alfresco : Donnez de l'autonomie au service informatique : confiez aux utilisateurs le contrôle du contenu et faites du contrôle des données dans l'entreprise étendue une réalité.

Gestion de contenu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir ECM. La gestion de contenu d'entreprise (en anglais Enterprise Content Management : ECM) vise à gérer l'ensemble des contenus d'une organisation. La définition officielle du terme a été créée par l'organisation internationale AIIM (Association for Information and Image Management) en 2000. Enjeux[modifier | modifier le code] Dans l'économie moderne, on doit pouvoir gérer des informations électroniques de toute nature. Or il s’avère aujourd’hui que les entreprises et les administrations publiques doivent faire face à l’explosion du volume de contenus électroniques, non structurés ou semi-structurés, et à leur diversité, qu’ils soient issus de documents bureautiques (textes, tableaux, etc.), d’applications web (portails, intranets, extranets, sites web, etc.), de documentations techniques, des courriels, etc. La gestion de contenu est l'un des chantiers de l'ingénierie des connaissances. Gestion de contenu Autres

Apprendre en ligne, est-ce possible ? Nos élèves et nos étudiants continueront-ils à se rendre autant à l'école et à l'université dans le futur s'ils peuvent apprendre en ligne ? Question provocatrice mais inquiétude déjà réelle, on va l'entendre aujourd'hui, alors que les MOOCS transforment les modèles pédagogiques et économiques des universités du monde entier et que les cours en lignes se multiplient pour tous les niveaux scolaires. Va-t-on apprendre différemment ? Va-t-on continuer d'apprendre collectivement et quelle place pour le professeur ? Nous mettons ces questions en jeux avec nos invités ce mercredi : Deux invités et deux générations différentes aujourd'hui dans "Rue des Ecoles". - D'une part Patrick Weil, Directeur de recherche au CNRS, Visiting professor à Yale Law School (Yale University à New Haven - USA), et responsable de la Khan Academy en France (sous l'égide de "Bibliothèques sans frantières" dont il est le Président). Loriane Lafont dans le studio G.

Related: