background preloader

Pédagogie Montessori. Penser différemment, ça s’apprend

Pédagogie Montessori. Penser différemment, ça s’apprend
Au hit-parade des champions de l’innovation, les ex-élèves de Montessori cartonnent. Illusion d’optique? Effet de mode? Point: l’école de la non-compétition favorise bel et bien la créativité et l’autonomie L’école officielle ne prépare pas les nouvelles générations à affronter la deuxième révolution industrielle, qui est numérique. Ses champions sont issus des pédagogies alternatives, celles qui favorisent la créativité, l’autonomie, la pensée en dehors des clous. C’est ce qu’affirme, dans son livre The Second Machine Age (LT du 30.03.2015) Eryk Brynjolfsson, alimentant ainsi l’effervescence autour d’une liste d’ex-montessoriens célèbres qui circule depuis quelques années. Il faudrait bien sûr un arsenal scientifique autrement imposant pour prouver statistiquement la supériorité d’une pédagogie. Des enfants pauvres aux patrons multimillionnaires Alors, Montessori championne de la réussite économique? «Ne pas à suivre des consignes»

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/3063e86e-f282-11e4-bb1f-074820583190/P%C3%A9dagogie_Montessori._Penser_diff%C3%A9remment_%C3%A7a_sapprend

Related:  psych_artFORMATIONashpoudaPenser l'école autrementTechniques pédagogiques

Comment le cannabis perturbe la mémoire Le cannabis est notoirement connu pour perturber la mémoire, à court et à long terme. Dans le cerveau, on sait que son composé actif, le THC (delta9-tétrahydrocannabinol), se fixe sur des récepteurs dits cannabinoïdes, le récepteur CB1 en particulier, pour modifier l’activité des neurones et d'autres cellules cérébrales. Mais on ignorait à ce jour comment le THC altérait directement la mémoire.

La formation en chiffres #25 : 79% 79% des entreprises envisagent de recourir aux organismes de formation (OF) en 2015 contre 89% l’année dernière. Ce chiffre est issu de l’étude « Conjoncture 2014-2015 » menée par Opcalia du 10 octobre au 5 décembre 2014. Cette enquête a recueilli 4125 réponses de responsables d’entreprises adhérentes ou non au réseau Opcalia (chefs d’entreprises, responsables RH, RF…). Une fonction formation plus stratégique Pédagogie Montessori Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation dite ouverte, par rapport aux méthodes dites fermées ou traditionnelles, telle que l'enseignement mutuel. Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinésthésique de l'enfant. Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »[1][réf. incomplète]. Description[modifier | modifier le code]

Une tout autre École ? Créons-la ! Téléchargez l’accroche Le 27 septembre ont eu lieu les 1er ateliers participatifs. Ils ont réuni 800 personnes dans 14 lieux de Wallonie et Brucelles. En novembre a eu lieu la phase 2 de la première étape. Il s’agissait de synthétiser les nombreuses idées énoncées lors des ateliers du 27 septembre. Méthode Montessori - La pédagogie Montessori, c’est quoi Favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté. Telles sont les promesses de la pédagogie Montessori, que certains jugent trop débonnaire et permissive. En quoi consiste cette méthode d’éducation qui se veut placer l’enfant au centre des apprentissages ? Éléments de réponses avec Charlotte Poussin, éducatrice et directrice d’une école Montessori. Anne-Laure Vaineau Sommaire

Le cerveau des femmes change durant le cycle menstruel Les hormones sexuelles fluctuent au cours du cycle menstruel, avec des effets observables sur l’humeur et les émotions, mais aussi dans certains cas sur la mémoire et certaines capacités cognitives. Mais comment ces hormones agissent-elles sur le cerveau ? Une étude récente a montré que les concentrations d’oestrogènes sont étroitement associées à des modifications de la structure d’une zone importante du cerveau, impliquée à la fois dans l’orientation dans l’espace et la mémorisation, à savoir l’hippocampe.

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

IDEA - PédagInnov : un modèle de classe inversée Expérimenter le principe de la "classe inversée" dans l'enseignement supérieur. Plusieurs enseignants volontaires de l'UPEM, l'ENPC et l'UPEC décident de mettre en oeuvre le principe de la "classe inversée" (flipped classroom) dans le contexte de l'enseignement supérieur et de comparer leurs expériences respectives. Les constats Faible participation active en regard des attentesPeu de travail personnel d’apprentissageAcquisition de connaissances faibleFaible rentabilité des séances en présentiel

Related: