background preloader

Le socle commun de connaissances et de compétences

Le socle commun de connaissances et de compétences
Le socle actuellement en vigueur comprend sept compétences Le socle s’organise en sept grandes compétences : chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui. Depuis 2009, les programmes du collège intègrent les éléments du socle commun, dans la continuité de ceux de l'école primaire publiés en 2008. La maîtrise de la langue française L'acquisition de cette compétence est une priorité absolue. Elle passe par : la capacité à lire et comprendre des textes variésla qualité de l’expression écritela maîtrise de l'expression oralel’apprentissage de l’orthographe et de la grammairel’enrichissement quotidien du vocabulaire La pratique d’une langue vivante étrangère L'élève doit être capable : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique La culture humaniste L'autonomie et l’initiative

http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html#Le_socle_actuellement_en_vigueur_comprend_sept_competences

Related:  Connaissance du système éducatifInstitutionnel

ESPE-TV/ Laïcité et éducation : diversité des pratiques en France et ailleurs Jeudi 26 mars 2015 : journée d’études - Conférence inaugurale avec Henri Pena Ruiz, professeur de philosophie, spécialiste des questions de laïcitéLa laïcité en Europe : différentes figures du rapport entre politique et religion. Journée d’études du réseau Amérique latine, Europe, Caraïbes (ALEC)

Socle 216 Publics concernés : élèves en cours de scolarité obligatoire des écoles élémentaires, des collèges et lycées publics et privés sous contrat de l'éducation nationale et de l'enseignement agricole, et, pour l'annexe, les enfants instruits dans la famille ou dans les établissements d'enseignement privés hors contrat. Objet : publication du nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur à compter de la rentrée scolaire de septembre 2016. Notice : le décret prévoit un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture destiné à remplacer le socle commun de connaissances et de compétences actuellement en vigueur. Références : le présent décret est pris en application de l'article L. 122-1-1 du code de l'éducation dans sa rédaction issue de l'article 13 de la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République.

L'enseignement moral et civique au BO spécial du 25 juin 2015 L’enseignement moral et civique (EMC) a été créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Ce nouvel enseignement est mis en œuvre de l’école au lycée à partir de la rentrée 2015. Il se substitue aux programmes d’éducation civique existants à chacun des niveaux de l’école élémentaire, du collège et du lycée : instruction civique et morale à l’école élémentaire,éducation civique au collège,enseignement civique, juridique et social (ECJS) dans les classes de seconde générale et technologique et les classes du cycle terminal des séries générales,éducation civique, au sein du programme d’histoire-géographie-éducation civique dans le cycle terminal des séries technologiques,éducation civique au lycée professionnel et dans les classes préparatoires au certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Il est mis en place dans les classes terminales des séries technologiques STI2D, STL et STD2A.

Documents - sitEColes Les points clés de la loi d’orientation du 23 avril 2005 parue au BO du 5 mai 2005 enrichis des circulaires sur le socle commun et les différentes mesures pour sa mise en œuvre. L’analyse permet de situer le 1er degré dans les évolutions de tout le système éducatif. Trois constats sont présentés dans les « Recommandations pour le socle commun » en date du 23 mars 2006, publiées par le Haut Conseil de l’Education 1 - Même si l’Ecole obtient des résultats satisfaisants, voire excellents, pour plus de la moitié des élèves, notre pays, selon les évaluations internationales des systèmes éducatifs, se situe seulement dans une position moyenne. Les points clés du socle communCet article a été réalisé à partir du document diffusé sur le site du Ministère de l’Education Nationale : www.education.gouv.fr/cid194/les-textes-fondateurs.html. Trois axes prioritaires et 17 propositions : Les propositions notées d'un astérisque (*)concernent l’école primaire.

L’essentiel du #college2016 en une infographie FAUX, tout est FAUX dans votre argumentaire sur l’allemand et vous n’avez toujours pas le courage de répondre en direct à un représentant des professeurs d’allemand à la radio ou à la télévision. FAUX l’expérience des Académies de Rennes et de Toulouse ne prouve rien : 0,2 % d’augmentation en LV2 : quelle augmentation !!! vous vous moquez du monde ! Quand 8 candidats postulent à l’allemand LV2 dans mon établissement, on leur répond de choisir une autre langue car un cours pour 8 élèves n’est pas « rentable » ! Voilà la réalité ! FAUX vous ne ferez pas augmenter le nombre de germanistes en primaire : d’autres ont essayé avant vous et se sont cassé les dents !

La circulaire de rentrée 2015 au Bulletin officiel La rentrée de septembre 2015 sera la troisième rentrée scolaire de la refondation de l’École de la République. Une circulaire publiée au Bulletin officiel du 4 juin 2015 en fixe les priorités. L'année scolaire 2015-2016 sera celle de la mise en œuvre du programme de l’école maternelle, de l’enseignement moral et civique et des parcours éducatifs. Un effort important sera accordé à la formation et à l’accompagnement des équipes. À la rentrée 2016, ce sont les cycles, le socle et les programmes de l’école élémentaire et du collège qui entreront en vigueur. La circulaire de rentrée 2015 détaille les priorités pour l'année scolaire 2015-2016 :

Ecole, éducation : loi d'orientation pour l'avenir de l'école. Loi du 23 avril 2005 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Où en est-on ? La loi a été promulguée le 23 avril 2005, elle est parue au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 24 avril 2005. Le Conseil constitutionnel, qui avait été saisi le 29 mars 2005 par plus de 60 députés, a rendu le 21 avril 2005 une décision validant l’essentiel du texte définitif voté par le Sénat et l’Assemblée nationale le 24 mars en Commission mixte paritaire. Deux articles ont été censurés : l’article 7 et 12, pour des raisons de forme et de procédure, a expliqué le Conseil constitutionnel. Le projet, présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 12 janvier 2005, avait été adopté en première lecture, après déclaration d’urgence, par l’Assemblée nationale le 2 mars 2005 et par le Sénat le 19 mars.

Socle 2006 SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPÉTENCES D. n° 2006-830 du 11-7-2006 JO du 12-7-2006 NOR: MENE0601554DRLR : 191-1 MEN - DGESCO A1-4 Vu code de l’éducation, not. art. L. 122-1-1 ; avis du Haut Conseil de l’éducation du 22-5-2006 ; avis du CSE du 8-6-2006 Article 1 - La partie réglementaire du code de l’éducation est modifiée conformément aux dispositions des articles 2 à 4 ci-après.Article 2 - Les articles suivants sont insérés à la section 1 du chapitre II du titre II du livre Ier : “Art. D. 122-1 : Le socle commun prévu à l’article L. 122-1-1 est défini à l’annexe à la présente section.” “Art.

MENE1315928A Article 1 - La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est précisée à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier est abrogé. Toutefois ses dispositions demeurent applicables aux personnels enseignants et d'éducation stagiaires, lauréats des concours de recrutement ouverts antérieurement au 1er septembre 2013. Article 3 - Le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2013. Article 4 - Le secrétaire général, le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 1er juillet 2013

L'impact de la taille des classes sur la réussite scolaire dans les écoles, collèges et lycées français Cette étude, réalisée par Thomas Piketty et Mathieu Valdenaire ((École des hautes études en sciences sociales), utilise les données du panel primaire 1997 et du panel secondaire 1995 et exploite les discontinuités liées au franchissement des seuils d'ouverture et de fermeture de classes pour estimer l'impact des tailles de classes réduites sur la réussite scolaire. Au niveau des écoles primaires,l'étude met en évidence grâce à cette méthode des impacts positifs nettement plus élevés que ceux supposés habituellement. Une réduction d'un élève par classe de la taille de CE1 conduit à une augmentation de 0,7 point du score obtenu par les élèves défavorisés aux évaluations de mathématiques de début de CE2. Les résultats de cette étude n'engagent que leurs auteurs, et ne sauraient en aucun cas engager la DEP. Télécharger le dossier numéro 173 (pdf, 2045 ko)

Related: