background preloader

Synthèse

Synthèse
La Social Media Week parisienne débutait hier avec une conférence organisée par Pearltrees, Scoopit, ReadwritewebFr et la Région Ile de France et consacrée à la curation. L’enjeu : la curation est-elle l’avenir du web ? Un terme encore à définir Le phénomène de curation serait tellement nouveau qu’il n’aurait pas encore de définition bien établie, sans parler d’une tentative de traduction en français. Tous curateurs ? Si le terme est récent, le phénomène est ancien. Le panel 2 du débat avec E. Curator, mais pour quoi faire ? Le curator peut être journaliste web, documentaliste, archiviste du net, voire même blogueur ou, plus vraisemblablement, aucun d’entre eux : le curator est le plus souvent un expert sur un sujet qu’il maîtrise et/ou qui le passionne. Le curator, simple dépollueur ou sauveur du web ? La curation serait, finalement, une conséquence naturelle de l’évolution du web, de la qualité et de la quantité de contenus partagés chaque jour. Related:  Conférence : Curation, l'avenir du web?

Et si on organisait le web? Posted by evidencesx in économie, développement durable, e-tech, innovation, numérique, technologie, web. Tags: édition, classement, curation, perles, web trackback Conférence pertinente le 7 février, dans le cadre de la socialmediaweek, sur l’avenir du web et sa capacité à organiser les contenus et pages selon des goûts individuels : la web curation. Proposée par la région IdF, Scoop.it, Pearltrees et RWW France, elle réunit acteurs, penseurs et journalistes du web pour débattre de l’intérêt et de l’actualité de ce sujet hype. Aujourd’hui le web est devenu un monde ultradense de données de qualité et d’importance inégales, dans lequel il devient difficile de trouver la bonne information. En résumé, il est de plus en plus compliqué de différencier les informations importantes, des futiles, des vraies ou de la désinformation (hoax). Quel intérêt me direz-vous ? - Organiser tous les sites que vous aimez pour les retrouver facilement. Panel : « Qui sont les curators ? Like this:

Le Web se met à la « curation » | Par exemple 2 mars 2011 à 18:49 // par audrey Curation. Voici un mot que vous avez sans doute, comme moi, commencé à voir fleurir ici ou là sur le Web. Rien à voir avec le traitement d’une maladie. Le concept est anglo-saxon et, comme d’hab, les français ont repris, sans la traduire, l’appellation de cette nouvelle pratique développée outre atlantique. En anglais, un “curator” désigne un conservateur de musée qui sélectionne les œuvres, les classe et les met en scène pour leur donner du sens. Concrètement qui sont les curators du Web ? J’ignore si la curation est un phénomène de mode ou si elle annonce une évolution plus substantielle du Web. La réflexion qu’offre cette nouvelle pratique est donc plutôt intéressante.

Non à la “curation” » Article » OWNI, Digital Journalism Néologisme du moment chez les prescripteurs du web, le terme "curation" n'est pas toujours très clair. Parce qu'il est trompeur sur ce qu'il désigne, Titiou Lecoq souhaite même le repousser au loin. Très loin. L’autre soir, je prenais l’apéro avec le binôme de l’Internet (elle et lui). Donc en anglais, le mot curator désigne les conservateurs de musée qui choisissent des tableaux pour organiser une exposition. Le syndrome du community manager? Evidemment, le combat est perdu d’avance. Comme vous n’aurez pas manqué de le noter, ami lecteur mon frère, au moins une fois par semaine, je fais un post avec des liens coolos que j’ai trouvés sur le web. L’avenir est sombre Pourtant, aller chercher des liens coolos sur l’interweb et les organiser, oui c’est du boulot. Preuve s’il en fallait que l’avenir est sombre : à peu près toutes les occurrences de curation vont de paire avec les mots “marketing” et “marques”. Donc attention, citation pour marketeux en mal de poésie :

Curation : Méthodologie, objectifs, pratiques et choix des outils Consultant-formateur en intelligence économique et en veille, Christophe Deschamps est aussi l’auteur d’Outils froids, blog de référence sur les outils Web 2.0, services en ligne de veille et de curation et l’organisation personnelle de travail. Il a donné le 13 mars 2012 une conférence sur le thème de la curation (« ensemble de pratiques et une gamme d’outils destinés à des opérations de republication web ») pour le compte des rendez-vous 5 à 7 de l’ADBS (association des professionnels de l’information et de la documentation). 12 solutions de curation et 32 critères de choix Pour cette conférence-formation, le consultant-formateur fait le point sur la curation aujourd’hui à travers une définition avant de s’intéresser à un historique et à des pratiques liés à des contextes et à des enjeux professionnels ou individuels. Vidéo de la conférence curation Chaine ADBS Présentation de Christoophe Deschamps Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Île-de-France

Curation et Curator, la nouvelle tendance du Web Social Les termes Curation ou Curator (Curateur par abus de langage) ne vous disent sans doute encore rien, mais préparez-vous car c’est la dernière tendance du web. D’abord popularisé aux Etats-Unis, le sujet est en train de se développer en France avec d’ailleurs un titre évocateur pour cette première conférence-débat le 7 février : « La Curation, avenir du Web ? » Tentative de définition : La curation est la technique utilisée pour sélectionner, filtrer, organiser, commenter et partager des liens de façon manuelle (dans un monde idéal) sur des contenus verticaux. Le content curator (curateur de contenu si je peux oser traduire ainsi) est la personne qui réalise cette curation. Pour comprendre, la curation serait un peu l’évolution des outils de bookmarking social comme les Digg-like, des sites de favoris comme Delicious ou des aggrégateurs de top news comme Techmeme ou Wikio. Exemples de sites de curation :

Moi j'aime pas la curation!!! Je suis allé cet après midi à la conférence sur la curation organisée dans une annexe du conseil régional, dans le cadre de la "social média week". J'y suis entré dubitatif sur le concept, j'en suis sorti pas convaincu du tout. Je n'ai certes assisté qu'à la première table ronde, mes obligations familiales m'amenant à partir prématurément. De ce que j'ai capté, la curation, c'est une sorte de tri et d'organisation des contenus. Même si j'ai beaucoup d'amitié pour les organisateurs, ce concept de curation m'apparait comme un emballage nouveau d'une vieille fumisterie, aussi vieille que le web, celle de la démocratisation. Ce mirage est en fait le coeur même de la publicité : "venez tous faire partie de cette petite élite restreinte".

Curation… et si on organisait l’information | Terry Nangy Depuis maintenant un bon moment, je me demande comment organiser les nombreuses informations que je trouve durant mes périodes de veille. Après de nombreuses méthodes plus ou moins intéressantes, j’ai découvert la « curation ». Ce terme est prédit par certains comme étant la future référence. Pour moi elle est de loin la meilleure méthode d’organisation des informations de part sa simplicité d’utilisation et sa grande efficacité. En gros, ce procédé permet d’organiser des articles dans des catégories que l’on définit nous-même via des outils de curation afin de pouvoir revenir dessus ultérieurement et bien sûr de les partager avec la communauté. L’outil de curation que j’ai découvert jusqu’à présent est Scoop.it mais d’autres seront à venir, je pense. Vidéo de présentation de Scoop.it : Si vous connaissez d’autres outils de curation, n’hésitez pas à les partager avec les commentaires et à me dire ce que vous pensez de Scoop.it qui pour ma part est vraiment sympa.

La curation en long, en large et (souvent) en travers Ça fait un petit moment que je lis des articles sur la "curation" (issue du mot anglais et non du sens français comme le faisait remarquer Titiou Lecoq dans son billet).Le sujet déchaîne les passions numériques. On se demande si le curator est un veilleur, si c'est un "bullsh** marketing" ou si le curator va résoudre les problèmes d'infobésité. Le mot agace et les débats autour de cette fonction ressemblent souvent à de longues logorrhées ou à des panégyriques sans vraiment s'intéresser aux outils. Prenons donc de la distance et de la hauteur pour parler de ces petites inventions bien pratiques qui, faute de changer la face du web, rendent service à des utilisateurs avertis. Pour ceux qui auraient la fainéantise de cliquer sur le premier lien (ci-dessus), sachez qu'on parle de curator pour désigner une personne qui sélectionne et compile des contenus pour, en général, les rassembler en un seul et même endroit. Tumblr et Pearltrees des outils de curation avant l'heure

» La « curation », un nouveau métier du Web? Très bientôt, le contenu accessible sur Internet doublera toutes les 72 heures. Trouver une information pertinente deviendra une tâche encore plus ardue! En réponse à cette préoccupation, une pratique est en vogue depuis plusieurs mois sur le Web: la curation. On mise désormais sur l’édition et la diffusion plutôt que sur la création de contenu. Qu’est-ce que la curation? Le terme anglais curator se traduit par conservateur dans le domaine de l’art. Source: prezi.com L’organisateur de contenu recherche l’information sur les réseaux sociaux ou dans les médias traditionnels, la sélectionne, la classe pour ensuite la partager à l’interne (site de l’entreprise, bulletin électronique) ou à l’externe (médias sociaux, blogue). Tout le monde fait de l’organisation de contenu sans le savoir, que ce soit en publiant un lien sur Facebook ou Twitter et en y intégrant un commentaire ou encore en émettant un avis sur TripAdvisor. Quels outils utiliser pour votre entreprise? Source: Scoop.it Sources:

Storify, vers une nouvelle forme de journalisme MarketingAjouté le 11/04/14 Brève Quelle est la longueur idéale d’un tweet, d’un titre, d’un post ? ‘’Faites court’’, c’est l’injonction dominante pour les réseaux sociaux. OK, mais court comment, court combien ? La réponse existe, pour chaque mode de conversation on line, il suffit de compiler les statistiques. Pour découvrir tous les chiffres et les analyses, le post est là : The Ideal Lenght of Everything Online Le Printemps des Études fait la part belle au digital Créer un espace participatif et générer un climat de confiance sont les deux pré-requis à toute conversation digitale. Mais comment s’y prendre pour écouter, analyser et réagir aux conversations des internautes ? Infos pratiques et programme disponibles ici www.printemps-etudes.com MarketingAjouté le 09/04/14 Réseaux sociaux et médias : mariage heureux ? Marie Amélie Putallaz, responsable social media pour Le Figaro, est l’invitée du Social Media Mag cette semaine. Pour en savoir plus, retrouvez l’interview ici : Focus

Le web organisé par les utilisateurs Lundi 7 février 2011 se tenait la première conférence sur la curation en ouverture de la Social Media Week à Paris, avec en trame de fond la question de l’avenir du web. Sommes-nous face à une nouvelle étape de l’évolution d’internet, une nouvelle ère ? Pour répondre à cette question la conférence était organisée en 3 temps : une présentation de Dominique Cardon, sociologue, chercheur au Centre d’Etudes des mouvements sociaux de l’EHESS et au Laboratoire des usages d’Orange Labs ; un panel sur les médias et les journalistes ; un second panel sur la question « Qui est curator » ? Patrice Lamothe de la société Pearltrees, plateforme de curation introduit le sujet en indiquant l’enjeu actuel : les usages sont encore jeunes, et cette conférence doit nous aider à définir un concept à la fois technologique et social. Quelle nouvelle démocratisation du web ? Dominique Cardon explique ainsi les évolutions récentes ; nous sommes au point de rencontre entre 2 tendances : Pour E. La bataille des égos

L'unité de choix de la curation En juin 2010, j’écrivais un billet intitulé « Le planétaire et le cloisonné », en référence au livre « L’Empire immobile » d’Alain Peyrefitte. Dans ce billet, j’évoquais l’entrée de Facebook dans la danse de la recherche Web, avec son bouton « Like », véritable sangsue pour siphonner le Web tout en restant à demeure. 2010 est terminée, et comme le souligne pertinemment Danny Sullivan (@dannysullivan), il est probable que, malgré les millions de boutons « Like » implantés dans les pages Web, le nombre de « Like/Recommend » ne soit pas encore suffisant pour que le graph social « aide » Microsoft Bing à personnaliser ses résultats. Petit retour en arrière : 1995 et 1998 Aujourd’hui, la recherche Web reste encore un problème. Avec les années, ce « problème » s’est complexifié. En 1995, alors que les internautes ne savaient pas « quoi » chercher sur le Web, la solution fut de leur proposer une sélection de sites web. L’annuaire de Yahoo! Le Web pivote encore : du site (annuaire Yahoo!)

Curation, piège à cons ? | Buzz | Atchik-Services Pour comprendre ce qu’est la curation, il faut se reporter à un autre néologisme : l’infobésité (ou information overload), autrement dit la surabondance d’informations, cette accumulation considérable du volume de données disponibles en temps réel sur Internet. Ce « festin gratuit et délicieux », selon l’expression de Brian Solis, a tendance à devenir indigeste pour beaucoup d’internautes et de décideurs. Le PDG de Google rappelait récemment que l’humanité produit plus d’informations en deux jours que depuis le début de la civilisation à aujourd’hui. C’est à ce besoin précis que répond ce nouveau concept de « curation ». Qu’on l’appelle « curation digitale », « content curation », « journalisme de liens » ou encore « agrégation éditorialisée », cette notion s’est imposée en quelques mois comme LE débat du moment. Alors où sont ces fameux curateurs, à qui cette nouvelle mission de curation doit-elle être confiée en priorité ? Eric 6 Commentaires Articles Récents

Le Guide de la curation (7) - Les perspectives 01net le 24/03/11 à 13h00 Le sujet de la curation n’a pas fini de faire parler de lui. Parmi les pistes d’évolution de la curation, on mentionne souvent le web sémantique. Comme le souligne Nicolas Cynober, « le web sémantique se nourrit de contenus édités humainement et les données liées s’enrichissent par des éditions externes ». Tous curators ? Dominique Cardon, sociologue au laboratoire des usages chez Orange Labs, s’interroge sur les enjeux de la curation : « Tous éditeurs ? 01netPro. Dominique Cardon. La curation s’appuie sur des pratiques de relais de liens via Twitter ou Facebook. Peut-on donc dire que des curators dont la démarche est professionnelle co-existeront avec d'autres dont l'approche est personnelle ? En quelque sorte, oui. Selon vous, le concept de la curation est déjà démodé ? Il n’existe pas. Comment voyez-vous le futur de la curation ? Que va-t-on faire de toute cette curation ? Vous avez déclaré que le web sémantique avait échoué face au web social. Merci Dominique.

Related: