background preloader

MENH1506032C

MENH1506032C
Les décrets n° 2014-940 et n° 2014-941 du 20 août 2014 ouvrent la possibilité aux enseignants qui exercent dans un établissement public d'enseignement du second degré, à l'exception de ceux assurant un service complet dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) dont les obligations de service restent encadrées par les décrets n° 50-581 et n° 50-582 du 25 mai 1950, d'accomplir, avec leur accord et pour répondre à des besoins spécifiques, des missions particulières, soit au sein de leur établissement, soit à l'échelon académique sous l'autorité du recteur. Ces missions ne relèvent ni du service d'enseignement proprement dit, ni des missions définies au II de l'article 2 du décret n° 2014-940 et au II de l'article 25 du décret n° 86-492 du 14 mars 1986. La reconnaissance de l'exercice de ces missions particulières, qui peuvent être nécessaires à l'accomplissement de l'ensemble des missions du service public de l'éducation, peut prendre deux formes : Contenu de la mission

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=87297

Related:  spécial lycéeTextes officiels professeur-documentaliste Education NationaleRéforme collègeB.O.Textes sur le métier d'enseignant - Carrière

2015-475 du 27 avril 2015 instituant une indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d'éducation exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré Chapitre III : Missions particulières mises en œuvre au niveau d'un établissement public d'enseignement du second degré ouvrant droit à l'indemnité pour mission particulière Dans le cadre des orientations fixées par le ministre chargé de l'éducation nationale, les missions suivantes, mises en œuvre au niveau d'un établissement public d'enseignement du second degré, donnent lieu à l'attribution de l'indemnité instituée à l'article 1er aux personnels enseignants et d'éducation désignés, avec leur accord, par le chef d'établissement, lorsque les besoins du service le justifient, pour les assurer : Peuvent également donner lieu à l'attribution de l'indemnité instituée à l'article 1er d'autres missions d'intérêt pédagogique ou éducatif définies par le chef d'établissement conformément aux orientations académiques et aux orientations du projet d'établissement.

Référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation Article 1 - La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est précisée à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier est abrogé. Toutefois ses dispositions demeurent applicables aux personnels enseignants et d'éducation stagiaires, lauréats des concours de recrutement ouverts antérieurement au 1er septembre 2013. Article 3 - Le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2013. Article 4 - Le secrétaire général, le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d'éducation exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré Chapitre III : Missions particulières mises en œuvre au niveau d'un établissement public d'enseignement du second degré ouvrant droit à l'indemnité pour mission particulière Dans le cadre des orientations fixées par le ministre chargé de l'éducation nationale, les missions suivantes, mises en œuvre au niveau d'un établissement public d'enseignement du second degré, donnent lieu à l'attribution de l'indemnité instituée à l'article 1er aux personnels enseignants et d'éducation désignés, avec leur accord, par le chef d'établissement, lorsque les besoins du service le justifient, pour les assurer : Peuvent également donner lieu à l'attribution de l'indemnité instituée à l'article 1er d'autres missions d'intérêt pédagogique ou éducatif définies par le chef d'établissement conformément aux orientations académiques et aux orientations du projet d'établissement.

Folios, une application au service des parcours éducatifs Outil au service des parcours éducatifs FOLIOS favorise la mise en place du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) et du parcours individuel, d’information, d’orientation et de découverte du monde professionnel et économique (PIIODMEP). À lire aussi L’application FOLIOS est un outil au service des parcours éducatifs, priorités de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République.

IMP - Précisions - MENF1510153C - BOEN 25 juin 2015 Le décret n° 2015-475 du 27 avril 2015 cité en référence crée, à compter de la rentrée scolaire 2015, au profit des personnels enseignants du second degré, une indemnité pour mission particulière (IMP). Les principes généraux ainsi que les missions particulières précisées dans la circulaire DGRH B1-3 n° 2015-058 du 29 avril 2015 citée en référence, sont applicables aux maîtres des établissements d'enseignement privés du second degré sous contrat, sous réserve des précisions qui suivent. I. Le rôle du chef d'établissement En application de l'article R. 442-39 du code de l'éducation, le chef d'établissement assume la responsabilité de l'établissement et de la vie scolaire. Aussi, le décret n° 2015-605 du 3 juin 2015 cité en référence adapte-t-il au fonctionnement des établissements d'enseignement privés sous contrat le processus décisionnel relatif à la mise en place des IMP au sein de l'établissement.

MENH1506031C Les décrets n° 2014-940 et n° 2014-941 du 20 août 2014 prévoient, dans un cadre juridique rénové, de nouvelles dispositions consacrant réglementairement à la fois les obligations réglementaires de service (ORS) et l'ensemble des missions des enseignants exerçant dans les établissements publics d'enseignement du second degré. Ces dispositions nouvelles complètent les dispositions générales actuellement présentes dans les statuts particuliers de chacun des corps enseignants du second degré, qui précisent notamment que ces enseignants « participent aux actions d'éducation, principalement en assurant un service d'enseignement [...] Dans ce cadre, ils assurent le suivi individuel et l'évaluation des élèves et contribuent à les conseiller dans le choix de leur projet d'orientation. » Ces dispositions entrent en vigueur à la rentrée scolaire 2015, à l'exception des dispositions concernant l'enseignement en éducation prioritaire, entrées en vigueur dès la rentrée scolaire 2014.

Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 Texte adressé aux recteurs, aux inspecteurs d'académie et aux chefs d'établissement. Références : circulaire n° 77-070 du 17 février 1977 et circulaire n° 79-174 du 9 mai 1979 RLR 523-3b (cédérom 1999-3)BO n°12, 27 mars 1986 Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche,Vu le code de l'éducation, notamment ses articles L. 111-2, L. 121-6 et L. 331-7, L. 332-2 à L. 332-5, D. 331-1 à D. 331-14, D. 332-1 à D. 332-15, R. 421-1 à R. 421-53 ;Vu l'avis du Conseil supérieur de l'éducation en date du 10 avril 2015,Arrête : Les enseignements obligatoires dispensés au collège sont organisés conformément aux volumes horaires précisés dans les tableaux en annexe. Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves.

Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE Amener les élèves à maîtriser les compétences du socle Impliquer l'équipe pédagogique, l'élève et sa famille Amener les élèves à maîtriser les compétences du socle Le PPRE est proposé à tous les élèves qui risquent de ne pas maîtriser le socle commun. Enseignement moral et civique : les programmes de l’école au lycée Dans son Bulletin officiel spécial n°6 du jeudi 25 juin 2015, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche détaille tous les programmes d’enseignement moral et civique qui vont entrer en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2015 de l’école élémentaire au lycée. À l’école élémentaire et au collège, les thèmes abordés doivent être en rapport avec : la sensibilité (soi et les autres), le droit et la règle (des principes pour vivre avec les autres), le jugement (penser par soi-même et avec les autres), l’engagement (agir individuellement et collectivement). Au lycée, les thèmes à suivre portent sur : la personne et l’État de droit, l’égalité et les discriminations, l’exercice de sa citoyenneté dans la République française et l’Union européenne, les enjeux moraux et civiques de la société de l’information, le pluralisme des croyances et la laïcité, la biologie, l’éthique, la société et l’environnement. Sur Service-public.fr

[SE-Unsa] Article publié le jeudi 7 mai 2015. La reconnaissance de l'exercice de missions particulières peut prendre deux formes : Un rémunération supplémentaire sous forme indemnitaire avec cinq taux: 312,5 €, 625 €, 1250 €, 2500 €, 3750 € Un allégement de service d'enseignement Modalités d'évaluation des professeurs stagiaires : note de service n° 2015-055 du 17-3-2015 Orientations générales La loi de programmation et d'orientation pour la refondation de l'école a créé les écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), avec la volonté de mettre en place une formation des personnels enseignants et d'éducation par alternance conjuguant une formation universitaire, qui s'inscrit dans une démarche de recherche, avec une mise en situation professionnelle. Dans ce cadre, les ESPE sont habilitées à délivrer un master dans les domaines des métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (Meef). L'objet de la présente note de service est de préciser, à compter de l'année 2014-2015, les modalités d'évaluation et de titularisation des stagiaires recrutés par concours.

Référentiel Wi-Fi Pourquoi un référentiel sur le Wi-Fi ? Le développement des nouveaux usages du numérique repose aujourd'hui sur la mobilité qui favorise les usages dans et hors la classe, en donnant accès aux ressources et services numériques en tout temps et en tout lieu. La modularité des espaces pédagogiques et leur adaptabilité aux pratiques innovantes en sont grandement facilitées, permettant la diversification des approches, la personnalisation des apprentissages, la différenciation pédagogique, le travail collaboratif entre pairs. La mise à disposition de ressources numériques via des terminaux individuels mobiles dans un environnement adapté à l'usage dans l'éducation est au cœur de la stratégie numérique du ministère de l'éducation nationale. Dans ce contexte, le sujet du Wi-Fi dans les établissements scolaires doit être abordé dans toutes ses dimensions pédagogiques, juridiques et techniques.

Le ministère construit un réseau cohérent de formation dans le 1er et le 2d degré Aboutissement de plusieurs années d'échange, les nouveaux statuts des formateurs publiés au Journal officiel du 22 juillet vont doter l'éducation nationale d'un réseau cohérent de formateurs. La principale nouveauté c'est la constitution d'un vivier de formateurs dans le second degré en cohésion avec les formateurs du 1er degré. L'Education nationale se dote d'un véritable outil de formation continue qu'elle confie totalement à l'inspection. Les inspecteurs deviennent du coup des experts en pédagogie. Plusieurs décrets et arrêtés publiés le 22 juillet, leurs circulaires d'application immédiatement inscrites au Bulletin officiel du 23 juillet, l'Education nationale publie un ensemble cohérent de textes sur la formation confiant la formation continue et une partie de la formation initiale à des enseignants dotés du CAFIPEMF pour le premier degré et d'un CAFFA pour le second degré. Consolidation au premier degré

Related: