background preloader

La lecture chez les adolescents

La lecture chez les adolescents

http://www.youtube.com/watch?v=6EHr4RAB0To

Related:  Lecture numérique et jeunesse : comment ça marche ?La lectureLes pratiques de lecture des FrançaisMInistère, associations et écoles : ensemble vers les livres

Etude : Parents et enfants autour de la lecture numérique Le marché du livre numérique connaît un intérêt plus particulier de la part des enfants et des jeunes adultes, comme le montre une nouvelle étude. Si les adolescents se mettent à adopter la lecture numérique, ils ne la considèrent pas comme un environnement social, et pensent surtout qu'il existe encore trop de limitations sur le partage des oeuvres. RR Bowker's PubTrack Consumer qui a réalisé l'étude aux mois d'octobre et novembre, parmi plus de 20.000 personnes ayant acheté des ebooks, a présenté la semaine passée ses résultats, à l'occasion de la conférence Digital Book World. Pour 85 % des livres jeunesse, l'achat reste compulsif, et les librairies sont toujours une source de découverte pour ce segment de l'édition. De même, les parents accordent une attention particulière aux envies de leur progéniture, et s'intéressent vivement à ce que les enfants souhaitent lire. Les ados, toujours eux, ne sont cependant pas les plus attirés par cette nouvelle pratique.

SNE : Baromètre sur les usages du livre numérique Le SNE, la SOFIA et la SGDL ont mis en place un baromètre annuel ayant pour objectif d’observer les évolutions des usages du livre numérique, licites ou illicites, au regard notamment de ceux du livre imprimé. Auteurs et éditeurs, associés au sein de la SOFIA, souhaitent qu’il devienne un baromètre de référence pour le secteur du livre. Cette enquête est menée par OpinionWay et les résultats sont publiés dans le cadre des Assises du livre numérique organisées par le SNE. Ce baromètre permet d’apporter un nouvel éclairage sur les profils, les pratiques, les motivations et les intentions des lecteurs de livres numériques. L’évolution et l’analyse dans le temps qui se dessinent constituent également un indicateur important des mutations autour du livre et de la lecture. Le Baromètre sur les usages du livre numérique SOFIA/SNE/SGDL 2017 La septième édition du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique vient de paraître. Les habitudes des lecteurs numériques se confirment :

Enquête : quelles pratiques de lecture en France, et comment Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?) publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier. Les résultats n’ont en effet pas vocation à être vendus, mais seront simplement publiés dans des revues scientifiques et diffusés gratuitement. Pour participer à l’enquête, il suffit de cliquer sur le lien.

Le Printemps des Poètes Une étude très complète sur les usages des enfants sur tablettes La Souris Grise a mené une étude très complète dans 800 foyers équipés d’au moins une tablette. L’objectif était d’étudier les usages des 3 – 12 ans sur tablettes et comprendre comment les parents gèrent cet outil connecté avec leurs enfants. A noter que les répondants à cette enquête en ligne sont issus des pays francophones. Un équipement plutôt iPad 64% des foyers interrogés ont un iPad, 46.1% ont un appareil tournant sous Android et 4.5% une tablette Windows. Dans une grande majorité, les enfants utilisent la tablette familiale (79.1%) mais ils sont tout de même 20.9% à posséder leur propre ardoise tactile. Parmi ces enfants possédant une tablette, ils sont 50% à utiliser un appareil Android. La majeure partie des enfants utilisent aussi d’autres écrans (ordinateurs, TV, consoles de jeux) la moyenne est de 2 à 3 écrans. Les parents répondent présents 61,6% des parents d’enfants de 8 à 12 ans déclarent que la tablette est utilisée par leur enfant soit seul, soit avec eux.

Revues.org : La lecture des étudiants entre plaisir et contraintes 1 Les résultats détaillés de cette étude sont exposés dans l’ouvrage de Christian Baudelot, Marie Car (...) 2 En France, les élèves de 11 à 15 ans fréquentent le collège pendant quatre ans. Ensuite, les élèves (...) 1La lecture chez les jeunes est un sujet récurrent en France, surtout dans une perspective relativement alarmiste : les jeunes ne lisent plus, le niveau scolaire baisse, les deux faits étant souvent corrélés. Une enquête importante1 a été réalisée à partir de 1989 auprès de 1 200 élèves pendant 4 ans au cours d’une période charnière recouvrant la fin du collège (à environ 14 ans) et le lycée2. 3 Vidéos amusantes où l’on voit un ou plusieurs chats. 2Si les principaux résultats obtenus demeurent, bien sûr, intéressants, les pratiques culturelles des jeunes ont beaucoup changé depuis la fin des années 1980, période au cours de laquelle a été effectuée cette enquête, changement dû principalement à l’apparition d’Internet. 3Sur Internet, on lit aussi, beaucoup. Tableau 1.

L’évolution des pratiques de lecture à l’aune des dynamiques générationnelles et des pesanteurs sociales L’étude d’Olivier Donnat du Département des études statistiques (DEPS) du ministère de la Culture, Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique (2009) est une référence incontournable pour qui s’intéresse à l’évolution des pratiques culturelles. Elle vient de se voir augmentée de plusieurs pages d’études complémentaires la mettant en perspective sur la longue durée via une analyse générationnelle (que le DEPS avait déjà esquissé avec le BIPE en 2007 dans cette étude, voir mon commentaire). Une étude qui ne propose aucun scoop, mais qui approfondit nos connaissances de l’évolution des pratiques de lecture. Si on regarde la question de la lecture, l’étude sur 35 ans, montre plusieurs choses. Quand on observe avec attention les graphiques produits par le DEPS, on se rend compte que la classe d’âge des 15-24 ans demeure celle où les lecteurs de livres sont proportionnellement les plus nombreux, tant dans les années 70 qu’aujourd’hui. Signaler ce contenu comme inapproprié

La poésie est dans le métro Les amateurs de poésie pourront de nouveau envoyer leurs œuvres au Grand Prix Poésie RATP, entre le 14 mars et le 17 avril 2016, et les voir s’afficher sur le réseau des transports parisiens, lues par des millions de voyageurs. Après une première édition en 2014 qui avait mobilisé plus de 6000 participants, les poètes en herbe, quel que soit leur âge, peuvent à nouveau espérer voir leurs œuvres exposées sur les bus ou dans les couloirs du métro à Paris. Pour sa deuxième édition, le grand concours d’écriture poétique proposé par la RATP invite les amateurs de poésie à déposer leur texte en vers ou en prose, sur le thème ... Lire la suite (1 390 caractères) S’abonner à livres Hebdo Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives. Classements et tableaux de bord Meilleures ventes Agenda événements L’annuaire éditeurs & diffuseurs Et plus encore... je m’abonne Acheter l’article [1,50€] Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo. j’achète l’article

Ebook : Les jeunes préfèrent sentir le livre dans leurs mains Une étude menée par VoxBurner sur les relations entre lecture numérique et jeunes lecteurs montre que l'on peut avoir 16-24 ans, et ne pas s'emballer devant tout ce qui a un écran. L'enquête montre clairement que les livres physiques restent le format favori chez les jeunes. Mais attention : parce qu'ils trouvent les contenus numériques trop chers, et qu'ils ne possèdent pas encore tous une tablette... IntelFreePress, CC BY SA 2.0 Au Royaume-Uni, 24 % des jeunes du pays dépensent mensuellement de l'argent pour s'acheter des livres. Ensuite, il existe un plaisir incontestable du contact : les jeunes, à 62 %, veulent sentir la physicalité de l'objet. Autre point : la moitié des 16-24 ans ne possède pas un appareil sur lequel elle envisage de lire des livres numériques. Ils sont 5 % seulement à envisager l'achat d'un lecteur ebook au cours de l'année, contre 24 % qui envisagent une tablette et 40 % qui vont plutôt changer de smartphone.

Le Monde : « Les jeunes lisent toujours, mais pas des livres » Si les pratiques culturelles des jeunes ont changé, ceux-ci n'ont pour autant pas arrêté de se cultiver. C'est ce qu'explique Sylvie Octobre, chargée de recherche au ministère de la culture, dans son livre Deux pouces et des neurones, qui paraît mercredi 24 septembre. Dans un entretien avec Campus, l'auteure décrypte, sans parti pris, les usages des 15-29 ans en matière culturelle, très différents de ceux de leurs parents au même âge. Les jeunes lisent moins de livres et, surtout, lisent moins pour le plaisir. Le numérique aussi a changé notre façon de lire : les séquences de lecture des jeunes sont plus courtes, souvent liées à leurs échanges écrits sur Internet, et donc sont très liées à la sociabilité. Il faut distinguer la littérature « classique » et les livres portés par les médias. Les 15-29 ans lisent des textos, Wikipédia, des blogs… Il y a bien des façons de lire. L'école a son rôle à jouer dans ces évolutions.

Les pratiques de la lecture Les Pratiques de la lecture rassemble les contributions d'une dizaine de chercheurs, historiens, spécialistes de littérature, sociologues, psychologues, soucieux d'interroger une pratique qui « a longtemps paru ne pas poser de questions » mais reste en fait méconnue : la lecture. Dirigé par Roger Chartier, ce recueil constitue une contribution majeure à cette histoire. Lire Roger Chartier (« Du livre au lire ») formule ce qui anime ses recherches et semble bien être à l'origine de cet ouvrage : la lecture est une pratique créatrice, inventive qui donne au texte des significations plurielles et mobiles. Ces relations diverses, complexes, encore peu explorées, font la richesse et la difficulté des tentatives d'écrire une histoire de la lecture. Écrire Daniel Roche (« Les Pratiques de l'écrit dans les villes françaises du XVIIIe siècle ») interroge les pratiques de l'écrit dans les milieux urbains. De l'art d'être lecteur Jean Hebrard (« Comment Valentin Jamerey-Duval apprit-il à lire ?

Une exposition met à l'honneur des femmes lisant dans le métro Audrey Siourd, attachée de presse de l’Iconoclaste, expose ses instantanés de femmes qui lisent dans le métro à la galerie de la Villa des Arts, à Paris. L’attachée de presse de l’Iconoclaste, Audrey Siourd, expose son projet "Liseuses de bonne aventure", des portraits de femmes qui lisent dans le métro, à la galerie de la Villa des Arts, à Paris (18e) tous les jours du 22 février au 5 mars, de 16 à 20 heures. Son exposition est composée de photographies numériques et d’une bande-son originale composée de lectures de textes, d’ambiances sonores et de pièces musicales. "Il y a un an, une femme aux cheveux carmin s’est assise en face de moi dans le métro et a ouvert un livre. Quelque chose de puissant émanait d’elle.

La lecture numérique vue par les enfants « C'est cool de lire sur un e-reader », s'enthousiasme un enfant interrogé sur les tablettes et liseuses. « C'est plus sympa, ça peut coûter moins cher, et ça aidera l'environnement », analyse avec esprit un petit Texan de 10 ans. Et d'autres avantages : « Tu peux tapoter un mot pour voir ce que ça veut dire », apprécie une petite demoiselle. Robynejay (CC BY-SA 2.0) Cette compilation de bonnes phrases provient de The Kids & Family Reading Report, étude semestrielle de l'éditeur Scholastic qui analyse les pratiques de lectures des membres de toute la famille. Et ère numérique oblige, s'attarde sur la lecture des enfants au travers des tablettes et autres lecteurs ebook. La sélection est orientée puisqu'elle provient de petits Américains coutumiers de l'encre électronique. En plus de ces phrases remplies de réflexions encourageants, l'étude indique que 72% des parents montrent un intérêt à ce que leurs enfants lisent en format numérique.

Related: