background preloader

Vers la mort du Design Thinking ? - Les Cahiers de l'innovation

Vers la mort du Design Thinking ? - Les Cahiers de l'innovation
Quand j’ai cherché ce qu’était le « design thinking » la première fois, je suis tombé sur cette définition : le design thinking permet de réaliser des produits ou des services « désirables par le consommateur, même s’il n’aurait jamais exprimé clairement un tel vœu, réalisables techniquement et viables économiquement », résume Véronique Hillen, aujourd’hui doyenne de la Paris-Est d.school à l’École des ponts . Le design thinking est « un mode d’application des outils de conception utilisés par les designers pour résoudre une problématique d’innovation, par une approche multidisciplinaire centrée sur l’humain ». Les méthodologies du « design thinking » se retrouvent disséminés dans toutes les situations où quelque chose est conçu (nouveau produit ou service). Les projets que je soutiens dans le cadre professionnel ont de plus en plus cette approche (je pense à 3pod par exemple). L’histoire du « Design Thinking » Les grandes dates du design thinking: Pourquoi le design thinking ?

http://www.lescahiersdelinnovation.com/2015/04/design-thinking/

Related:  INNOVATION & CREATIVITEpédagogies activesLes influenceursmelanieou

11 ressources en pensée design 11 RESSOURCES EN PENSÉE DESIGNAndré Fortin. 1er février 2014. Le courant de la pensée design (design thinking en anglais) est en effervescence depuis 5-6 ans. La pensée design tisse des liens entre les découvertes de la recherche et ses adaptations en créant des produits et des expériences qui mettent de l’avant l’humain. La valeur clé de la pensée design est l’empathie car on veut bien comprendre les utilisateurs et leurs besoins pour leur proposer des solutions qui seront adaptées et viables. Les méthodes de la pensée design utilisent la créativité et préconisent l’apprentissage par la mise en pratique.

Les étapes du Design Thinking Dès que l’on parle de créativité, il ne faut pas s’attendre à trouver un process précis et scientifiquement validé qui permette à chaque fois de trouver l’idée géniale à laquelle personne n’avait pensé. Pourtant, il existe un processus de réflexion/action suffisamment précis pour indiquer des points de passage obligés tout en restant suffisamment large pour s’adapter à divers champs d’applications. Passer de l’idée au produit, de la stratégie à la création de marque, du marketing au modèle économique, de la prospective à l’usage etc. Ce processus appelé en anglais “Design Thinking” (traduit trop littéralement en français par “Esprit Design”) a été développé à Stanford dans les années 80 par Rolf Faste sur la base des travaux de Robert McKim. Contrairement à la pensée analytique, le “Design Thinking” est un ensemble d’espaces qui s’entrecroisent plutôt qu’un process linéaire avec un début et une fin. Selon les travaux de Rolf Faste, les 7 étapes du Design Thinking sont :

Tiers Lieux / Third place : FabLab ect... Quand on travaille comme moi depuis des années pour le développement économique, il est parfois difficile de faire la différence entre une mode passagère et une véritable révolution. Les fablabs, hackerspaces, livinglabs, biohacklabs et même museumlabs fleurissent sur tous les territoires et semblent remettre en cause profondément la façon dont les projets émergent et dont les gens travaillent ensemble. De façon apparemment contradictoire, l’autonomie et le travail collaboratif sont mis en avant dans chacune de ces initiatives. De plus, les considérations politiques sont souvent présentes et reprises par les collectivités locales (citoyenneté, stratégies de densification, de rétablissement de la proximité, du lien social, de la cohésion sociale, du développement économique et de la qualité d’un territoire). Si la pauvreté commence bien, selon le diagnostic de K. Mais qu’en est-il vraiment de cette « révolution » ?

Quelles palettes pour fabriquer des meubles ? Les palettes sont conçues pour être réutilisées, ce qui en fait un matériau de choix pour réaliser des meubles, des jardinières, aménager une terrasse, fabriquer un composteur ou créer des meubles de jardin. Mais les traitements que subissent les palettes peuvent-ils être nocifs ? Tout ce que devez savoir sur le traitement des palettes, leur fabrication et la façon de les choisir. Il y a environ 300 millions de palettes bois en circulation en France, soit presque 5 par habitant. 70 millions sont fabriquées dans le pays. Les essences utilisées sont le peuplier, l’épicéa, le pin douglas, sylvestre ou maritime – ces 3 dernières essences étant naturellement imputrescibles (classe 3).

Les 4 ingrédients pour innover par l’expérimentation et la co-création Innovation Le 02/06/2014 L’innovation ne « tombe pas du ciel ». Même lorsqu’il s’agit d’innovation dite de rupture, celle-ci découle souvent de processus de ré-invention de nouveaux concepts ou de recomposition à partir de briques technologiques existantes. En d’autres termes, l’innovation consiste généralement à faire du neuf avec du vieux… donc à expérimenter sans cesse en imaginant de nouveaux agencements d’éléments de base. Cela est encore plus vrai lorsque l’on conçoit dans l’inconnu où l’on ne connait ni le cahier des charges et ni le concept.

Apprendre à construire des personas - We Love Users Qu’est-ce qu’un persona ? Définition Un persona est un archétype représentant un groupe de personnes dont les comportements, motivations et buts sont proches. Les personas sont utilisés en Design1, Ergonomie, Marketing, Informatique, etc. pour permettre au(x) concepteur(s) de déterminer ce que le produit ou service doit faire et comment il devrait fonctionner.

Data journalism : pourquoi les médias français ne s’y mettent pas ? Comment expliquer le peu d’empressement des rédactions françaises à s’emparer du journalisme de données ? Plusieurs facteurs se combinent, certains relèvent des rédactions, d’autres de leur environnement Côté rédactions : Les nombreux visages de l’innovation ouverte : 1 C’est fou comme les grandes entreprises aiment les startups et l’innovation ! Depuis quelques années sévit une véritable épidémie d’innovation ouverte dans les grandes entreprises françaises. Elles ont toutes été piquées par ce virus. Démonter une palette - Le blog de Béa Lorsque je récupère une palette, je regarde si le bois sera réutilisable ou pas. Les principaux défauts auxquels je fais attention sont : Les nœuds : si le bois a trop de nœuds et trop gros, il est fragilisé et risque de casser Les tâches : quelques fois le bois est tâché en profondeur par les produits qui ont été stockés sur la palette, il est impossible d’éliminer la tâche au ponçage mais des problèmes peuvent survenir lors de la finition (ex : la peinture n’adhère pas)

Pensée Design : libérez votre créativité ! Demain, faire la différence ne résidera que peu dans un parcours académique « classique », même renommé ou prestigieux, mais dans le développement de sa capacité à développer des idées créatives ; à trouver des solutions innovantes à des problématiques réelles ; à s’adapter en permanence à un monde qui change très vite ; à apprendre en autodidacte, et tout au long de la vie… La créativité est déjà une qualité reconnue et indéniable aujourd’hui, mais elle sera indispensable pour chacun d’entre nous demain, pas seulement à quelques-uns. Mais rassurez-vous, la créativité n’est pas qu’un don, c’est aussi quelque chose qui se travaille, qui se muscle.

Qu’est-ce que le design thinking ? D'où ça vient? Qu'est-ce que c'est? Le design thinking est apparu dans les années 2000 au cœur de la Silicon Valley sous l’impulsion de Tim Brown directeur de l’agence Ideo. Depuis, il fait couler l’encre aussi bien dans le domaine économique que dans ceux de l’éducation, de la sociologie ou de la philosophie. 1er principe du design thinking: placer l’humain au centre de la réflexion Dans le design thinking, la personne la plus importante, c'est l'utilisateur.

La questiologie, ou l’art de poser des questions Questionner, en famille ou dans le cadre professionnel, est un acte quotidien. Pourtant aucun d’entre nous n’a été formé à poser des questions ! Nos années passées à l’école nous apprennent à identifier une phrase interrogative. En revanche, rien n’est enseigné sur le questionnement ! La plupart d’entre nous posons systématiquement les mêmes types de questions, ce qui ne représente que 15 % des possibilités, et ceci afin d’obtenir des réponses qui nous conviennent, ou auxquelles nous sommes habitués. Et poser une question dont on a déjà la réponse est rarement intéressant et plutôt improductif… Dans ce cas, comment questionner différemment pour élargir le champ des possibles, et favoriser la communication ?

Le Design Thinking appliqué à l’innovation numérique (part. II) – Synthèse de la #MCGIW Cet article fait suite à la première partie de la synthèse L’idéation Cette deuxième phase correspond au processus de génération, de développement et de mise à l’épreuve des idées. La première étape est divergente: il faut créer des choix.

Related: