background preloader

Le Théâtre du Soleil

Le Théâtre du Soleil
Paris, le 6 juillet 2017 Chers amis, cher public, Grâce à vous et au fervent enthousiasme des 76 967 d’entre vous qui êtes déjà venus nous voir depuis le 5 novembre dernier, nous avons joué notre 141e représentation d’Une chambre en Inde ce dimanche 2 juillet.D’ici nos retrouvailles en septembre, voici quelques nouvelles et autres perspectives. Une chambre en Inde Après une première série de 131 représentations au Théâtre du Soleil et 10 aux Printemps des Comédiens à Montpellier, nous commençons à paqueter soigneusement décor et costumes dont les malles s’apprêtent à appareiller bientôt, longue traversée des océans, jusqu’à la prochaine escale de notre tournée. Nous jouerons à New York du 5 au 20 décembre 2017, à l’invitation de l’Armory qui avait déjà accueilli nos représentations des Éphémères en 2009. Puis de retour à Paris, nous reprendrons notre spectacle à la Cartoucherie, à partir du 23 février 2018. cet automne : cet hiver : À tout de suite, Le Théâtre du Soleil Related:  théâtreThéâtre

Colloque "Former l’acteur aujourd’hui - Enseigner Transmettre" | Theatre Cultures Le Centre national du Théâtre organise le colloque « Former l’acteur aujourd’hui – Enseigner Transmettre » en partenariat avec le Jeune Théâtre National, le CDN de Montreuil, le Théâtre de la Cité internationale, le Théâtre de Vanves, à l’occasion du festival JT14 4.03.2014 || 9:00 - 17:00 Théâtre du Vieux-Colombier (web) 21 rue du Vieux-Colombier, à Paris entrée libre - Réservation nécessaire +33 (0)144618485, accueil@cnt.asso.fr Le Centre national du Théâtre a choisi le temps du JT14 pour proposer à tous, (artistes, professionnels, public…), une journée de réflexion et de débats sur les enjeux contemporains de la formation de l’acteur, thème essentiel mais peu souvent traité. Quatre tables rondes développeront des pistes de réflexion en compagnie de grands pédagogues, d’artistes intervenant dans diverses formations – publiques et privées -, d’acteurs, de maîtres, d’ici et d’ailleurs. Programme de la journée 9h00 : accueil Introduction : Stéphane Fiévet, directeur du CnT

Accueil | Wajdi Mouawad Wim Wenders: Pina Wim Wenders is arguably one of the most groundbreaking filmmakers of our era, bringing us classic meditations on life, love and identity such as Paris Texas and Wings Of Desire. It seems entirely fitting then that it should be he who finally employs the three-dimensional film form to stunningly emotive effect, elevating it from mere spectacle to a thing of almost impossibly dynamic beauty. Pina is his absorbing elegy to his late-friend Pina Bausch – the radical and game-changing German dance choreographer who transformed contemporary dance forever with seminal works such as Cafe Muller. Featuring the troupe of dancers she mentored, whose ages span generations, the film recreates some her classic routines against backdrops as disparate as industrial estates and mountain tops in a fast-paced and supremely powerful series of vignettes. Dazed Digital: It’s clear in this film that Pina Bausch had a profound impact on the lives of her dancers. Dazed Digital: In what sense was it a reversal?

La Comédie-Française Sources et ressources - Libre Théâtre Les sources Gallica est la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France et de ses partenaires. En ligne depuis 1997, elle s’enrichit chaque semaine de milliers de nouveautés et offre aujourd’hui accès à plus de 2 millions de documents. Le projet data.bnf.fr s’inscrit dans une démarche d’ouverture des données sur le web, y compris hors de la communauté des bibliothèques.Afin d’encourager la réutilisation des données brutes, cette ouverture a deux aspects : technique : respect des standards du web sémantique et ouverture sur le web de données définis par le W3C : linked data.juridique : les données sont placées sous Licence ouverte de l’État autorisant la réutilisation libre, y compris commerciale, avec mention de la source. La Comédie-Française conserve les trésors accumulés au cours de ses trois siècles d’existence. La bibliothèque numérique de l’INHA propose la consultation de documents dont les originaux sont conservés : CESAR.org

Enseigner le théâtre... selon Jean-Pierre Ronfard Jean-Pierre Ronfard (décédé en 2003), est l'un des monuments du théâtre québécois. Son œuvre écrite et ses spectacles au TEM et au NTE ont chamboulé les codes et exploré tous les coins et recoins de l'art dramatique. Impossible, pour quiconque souhaite aborder le théâtre d'ici, de passer à côté de sa gigantesque épopée historico-poético-ironique qu'est le cycle de Vie et mort du roi boiteux. Mais Ronfard est aussi un pédagogue. Un pédagogue qu'il a dû être bon d'avoir... comme le témoigne cet extrait tiré du dossier qui lui est consacré dans L'Annuaire théâtral du printemps 2004 (le numéro 35): Dans mon cours d'histoire du théâtre, ce qui m'intéressait, c'était de proposer l'histoire à rebours. Il y en a qui l'ont, l'affaire...

Les spectacles - Compagnie L'Entreprise Le dernier quatuor d’un homme sourd Les corps dansants de Pina Rencontrer Pina, c'était trouver une langue », dit une danseuse du Tanztheater Wuppertal, la compagnie de Pina Bausch. On ne peut trouver mieux pour résumer l'art d'une femme dont la vie se confondait avec son travail, cette recherche radicale où les mouvements du corps enfantaient, en effet, un langage. « Faire deviner quelque chose », suggère elle-même la chorégraphe au début de ce beau film que Wim Wenders aura mis si longtemps à réaliser. Il n'y arrivait pas - comment ajouter une langue à la langue ? Et puis, en juin 2009, Pina Bausch disparaît, cinq jours après qu'on lui a diagnostiqué un cancer. Wim Wenders veut alors abandonner définitivement son projet, conçu avec son amie et qu'il croit impensable sans elle. Mais c'est le contraire qui va arriver. Un tableau vivant Tourné en deux fois, octobre 2009 puis 2010, à Wuppertal, le film prend enfin forme. Regard perçant Note : Très bien PINA (3D) : BANDE-ANNONCE par baryla « Pina », de Wim Wenders.

Société d'Histoire du Théâtre - Pièce (dé)montée Constantin Stanislavski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Constantin Sergueïevitch Stanislavski (de son vrai nom Alexeïev) (en russe : Константин Сергеевич Станиславский), né le à Moscou et mort le , est un comédien, metteur en scène et professeur d'art dramatique russe. Il est l'un des créateurs, avec Vladimir Nemirovitch-Dantchenko, du Théâtre d'art de Moscou et il est l'auteur de La Formation de l'acteur et de La Construction du personnage. Son enseignement fondé sur la mémoire affective et le vécu propre des acteurs a notamment influencé le célèbre cours new-yorkais de théâtre Actors Studio de Lee Strasberg et Elia Kazan. Biographie[modifier | modifier le code] Constantin Stanislavski est issu d'une famille extrêmement fortunée de la bourgeoisie moscovite, les Alexeïev[1], qui possèdent le domaine de Lioubimovka[2], où il passe des vacances de jeunesse heureuse, et se marie en 1899 avec Marie Liline. Constantin Stanislavski était un homme éminemment engagé dans son art.

Compagnie Catimimi

Related: