background preloader

DBY #16 - Le deuil numérique

DBY #16 - Le deuil numérique

http://www.youtube.com/watch?v=IgsTTcUCETU

Related:  Je me souviens (2015-2017)Identités numériquesIdentité Numérique

Deuil numérique, obsèques virtuelles... Sur le web, on ne meurt plus vraiment Image d'illustration Facebook (R.B.LEVINE/NEWSCOM/SIPA). Les réseaux sociaux imprègnent désormais tellement nos vies qu’ils en finissent même par absorber l’instant de notre mort et de ce qui potentiellement peut s’ensuivre sur le web pour notre image et le souvenir de nos proches. Doit-on y voir un bouleversement profond et durable de la condition humaine à deux doigts d’une immortalité numérique ou tout simplement l’incarnation digitale de rituels qui ont toujours ponctué la conclusion du mystère d’une vie humaine ? Illustrations en quelques exemples bien réels. Sheryl Shandberg, un buzz inattendu Le 4 mai dernier, une dirigeante d’entreprise américaine très en vue et régulièrement rompue aux gros titres pour ses succès économiques et managériaux, a déclenché un buzz inattendu.

Grandeur et misère de la french tech La conception des premiers micro-ordinateurs et logiciels, au tournant des années 70 et 80, fut principalement menée aux Etats-Unis par IBM, Hewlett-Packard, Apple ou Microsoft. Si la France tenta d’impulser des programmes tel le Plan Calcul, elle rata dans les faits le premier moment de l’histoire de l’informatique industrielle. Elle rata encore au cours des années 90 la deuxième étape, celle de l’émergence d’Internet, de la création de start-up exploitant le commerce en ligne tel Amazon, ou s’engageant dans le marché de la recherche, vite monopolisé par Google. Elle rata enfin la troisième séquence, qui à l’aube du XXIe siècle fut nommée Web 2.0, entérinant la récente capacité des individus à participer à la création de contenus ou à s’exprimer sur les réseaux sociaux naissants, dont Facebook et Twitter représentèrent les figures inaugurales aussitôt dominantes. Dans les faits, c’est la dignité humaine qui est frappée en son cœur.

Traces laissées sur le Web et Evaluer l’info en ligne 2 séquences pédagogiques pour réfléchir et agir Posté par Jean-Luc Raymond le Lundi 23 juin 2014 sur NetPublic Gaëlle Sogliuzzo, professeur-documentaliste en lycée à la Cité Scolaire Beaumont (Redon, 35) poursuit son partage de séquences et expérimentations pédagogiques sur la culture de l’information et des médias élaborées pour des élèves au sein de son blog Culture de l’info et des médias en lycée. L’Iliade, Chant 23 L’Iliade et l’Odyssée dans la traduction de Jean-Baptiste Dugas-Montbel L’Iliade : Chant 1 • Chant 2 • Chant 3 • Chant 4 • Chant 5 • Chant 6 • Chant 7 • Chant 8 • Chant 9 • Chant 10 • Chant 11 • Chant 12 • Chant 13 • Chant 14 • Chant 15 • Chant 16 • Chant 17 • Chant 18 • Chant 19 • Chant 20 • Chant 21 • Chant 22 • Chant 23 • Chant 24L’Odyssée : Chant 1 • Chant 2 • Chant 3 • Chant 4 • Chant 5 • Chant 6 • Chant 7 • Chant 8 • Chant 9 • Chant 10 • Chant 11 • Chant 12 • Chant 13 • Chant 14 • Chant 15 • Chant 16 • Chant 17 • Chant 18 • Chant 19 • Chant 20 • Chant 21 • Chant 22 • Chant 23 • Chant 24 Jeux sur le tombeau de Patrocle

J'ai vécu 90 jours à New York sans internet, sans ordinateur ni téléphone portable  Pendant trois mois, j'ai collaboré avec le site d'information Huffington Post pour partager avec vous des moments forts de cette expérience. Chaque billet manuscrit était envoyé par la poste, puis tapé et mis en ligne par la rédaction. Retrouvez-les disséminés dans cet ultime billet. Bonne lecture ! Du 15 octobre 2014 au 11 janvier 2015, j'ai réalisé une expérience un peu particulière... 90 jours à New York sans internet, sans ordinateur ni téléphone portable. L'objectif ?

L'identité est une construction : les 5 critères de tout système d'identité. Exercices en seconde Voici le deuxième exercice que je donne aux élèves de seconde autour du module sur les traces. La première partie de l’année, je faisais le cours en direct et je posais ensuite un exercice. Et puis sous l’influence des discours d’alors sur la pédagogie inversée (à mon avis un truc un peu fumeux), je me suis dit que je pouvais peut être faire le cours en vidéo et donner aux élèves la lecture à faire à la maison. L’intérêt que j’y vois, dans mon contexte, c’est de consacrer le cours au jeu de rôle et d’accentuer sur la notion de trace et de reporter quelques apports sur ces exercices qui ne sont pas très compliqués et qui sont d’abord des aides à la lecture. La qualité des vidéos laisse à désirer.

Mort numérique : « On rêve de tout maîtriser, mais notre propre mort ne nous appartient pas » Les traces que nous laissons chaque jour sur Internet ne disparaissent pas à notre mort. Qu'advient-il de ces données ? Qui décide de leur sort ? Faut-il un droit à l'oubli pour les personnes décédées ? Quand Instagram fragilise les jeunes filles « Thomas aime votre photo. » « Sabrina aime votre photo. » Les notifications défilent sur le smartphone, et notre sourire s’illumine. Et pour cause, le selfie posté quelques minutes auparavant sur Instagram a nécessité certains efforts. Pose avantageuse, lèvres pulpeuses, cheveux faussement décoiffés, cette photo nous donne une allure folle et il serait dommage de ne pas l’exposer aux yeux de nos abonnés. Lancée en 2010, l’application a changé notre mode de communication basé, dans ce cas précis, sur des photographies. Elle permet de partager des clichés, de signaler qu'on les aime et de commenter ceux des autres.

Promouvoir l'identité d'un jeune professionnel enthousiaste par la maîtrise de ses traces : scénario du jeu de rôle et missions en classe de seconde Voici le dispositif qui est central dans le cours que je donne sur les traces en seconde. Après avoir travaillé la notion de trace dans un environnement physique puis dans un environnement numérique, on va désormais demander aux élèves de produire des traces intentionnelles en utilisant des outils google : gmail, gdrive, le moteur, g+. La conclusion expliquera ce choix que je ne justifie pas pour l’instant. Ces traces doivent permettre de produire le profil d’un jeune professionnel, entre 18 et 25 ans qui devra faire partager son enthousiasme pour son métier. La construction de ce profil par les traces doit se faire entre deux écueils forts : une orthographe et une syntaxe irréprochable (quoi qu’on en dise, c’est un critère discriminant). Et une cohérence du profil (Directeur de Dior à 25 ans, c’est un peu juste) alliée à la difficulté de ne pas se vanter et de savoir rester à sa place.

Grâce aux codes QR dans les cimetières, vous allez devenir éternel ! Après avoir squatté les affiches publicitaires du monde entier, les codes QR s'invitent désormais au cimetière. Une société américaine propose en effet de coller ces petits carrés numériques sur les pierres tombales afin que les proches du défunt puissent accéder à un mémorial en ligne à partir de leur smartphone. "Digital Legacys" est en train de révolutionner le moyen de se recueillir au cimetière.

Related: