background preloader

Webmaster's Color Lab

Webmaster's Color Lab

Couleur L'approche artistique de la couleur produit des guides pour affiner la perception de la couleur et employer des pigments ; l'approche chimique étudie les colorants ; l'approche physique aborde la couleur par l'analyse spectrale ; l'approche physiologique relie la perception au système visuel ; l'approche psychophysique débouche sur la colorimétrie et sur la synthèse des couleurs. La philosophie tente, depuis l'Antiquité grecque, de relier les notions de la couleur. Approches de la couleur[modifier | modifier le code] « Il est difficile de définir la couleur » — Sève 2009, p. 7 Selon les circonstances, la couleur peut désigner des caractères plus ou moins variés. Selon l'approche, la description de la couleur utilise des termes et des méthodes différentes. Approche artistique L'approche des artistes, essentiellement pratique, tire parti des approches physiologique et chimique, qu'elle a souvent inspirées. Approche chimique Approche physique Approche physiologique Approche psychophysique Valeur Ton

ColorExplorer: Online Toolbox For Color Palettes International Color Consortium Font guide for webmasters undefined Until font downloading technology is perfected, Web designers must normally restrict themselves to fonts that are available on most users’ computer systems. So which fonts are installed on everyone’s computers? Your best bets are the ones that come with the Internet Explorer (MSIE) browser and the Windows and Macintosh operating systems. [More details below] The CSS font-family property lets you specify more than one font at a time, in order of preference. (If a font name contains spaces, enclose it in quotes. More Interesting Web Resources for You! Homemaker Herald | Bloombox Reviews | Investment Banking Monkey | Blogopoly | Work at Home News | Awryt | Zacquisha Hairstyles and Nails | Health Talk and You | Cheap Hotels Travel | Article SEO Writers Can't Get Enough of Information Overload? Top of page || Home

Rouge vert bleu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rouge vert bleu, abrégé RVB, est un format de codage des couleurs. Elles sont aujourd’hui utilisées en éclairage, en vidéo, pour l’affichage sur les écrans et par les logiciels d’imagerie, afin de reproduire une large gamme des couleurs visibles par l’homme. Description[modifier | modifier le code] Cette image est obtenue en augmentant l’intensité de chaque composante selon la direction. Systèmes colorimétriques RVB[modifier | modifier le code] En 1931 la Commission internationale de l'éclairage a étudié de manière approfondie le système particulier CIE RGB avant d'en déduire CIE XYZ qui couvre toutes les couleurs visibles par l'homme. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Victor Engel's No Dither Netscape Color Palette, The Browse Before: What "Before:" looks like on 256 color systems: After: This document describes how to design your web graphics for computers that use only 256 colors. If you are interested rather in learning how to change your computer to display more than 256 colors, see my page on color depth. Several browsers use a general purpose palette to render images they encounter on the Worldwide Web. netcolpc.gif: Non-dithering Netscape colors for 256 color computers: If you need help visualizing the image, I have an explanation (now with an ANIMATED PALETTE) that may help you with it. Non-Windows based computers can usually use additional colors. You may have noticed that the 6x6x6 color palette has very few greys. Here is what the image looks like to 256 color system users: If you are on a 256 color system, you will see some dithering in the intermediate colors. I chose a dither which is essentially a checkerboard pattern. I also have a very tiny image of the Netscape colors.

Design Inspiration and Resource Marketing : la signification des couleurs, ou : l'art chromatique pour la charte d'une e-boutique ou d'un site commerçant - [ Blog des TIC ] de webtolosa.fr 3 possibilités : - Content-Type: application/javascript - Content-Type: application/x-javascript - Content-Type: text/javascript 1 seule bonne réponse (bip, bip, bip, … ^^ ) [...] La fusion de 2 cellules ressemble à une phagocytose : la cellule de gauche gobe sans complexe tout le contenu de celle de droite ! D’où mon dilemme lorsque j’ai dû trouver une solution pour fusionner 2 colonnes entières en gardant les contenus des cellules… Comme d’habitude c’est tout simple : il suffit de connaître la formule magique, qui permet même de rajouter le même texte à toutes les cellules de la colonne [...] Ajax ? Les dernières versions de Microsoft Excel proposent des outils sympas et rapides, comme des automatisations de mises en forme assez poussées pour les tableaux. Et là, pouf ! … Il y a bien [CTRL+Z]… mais du coup toutes les modifications intermédiaires sont également perdues. En fait, si, c’est possible. La question sotte est « pour quoi faire ? D’où cette petite astuce CSS pratique : [...]

Filtres Deux sortes de lumières sont à envisager pour le photographe, la lumière naturelle, celle que nous envoie notre bienfaiteur, le soleil et la lumière artificielle, incandescente, fluorescente, halogène et même la bougie. Pour mesurer les différentes sources lumineuse on utilise deux unités : Le degré Kelvin pour la température de couleur et le Lux (nombre de lumens au m²) pour l'intensité. Pour nous, c'est surtout la température de couleur qui est importante, bien que la mesure de la balance des blancs, incorporée aux APN, nous dispense de tout calcul à ce sujet. Pour information donc, les T° de couleur notables : Toujours pour info, quelques intensités lumineuses : Ces différentes sources émettent des rayonnements différents, c'est pour cela que les couleurs varient selon les photos, prisent en extérieur, qui seront légèrement bleutées ou en intérieur, sans flash, qui auront des dominantes orangées. Pourquoi les choses qui nous entourent ont elles des couleurs différentes ???

Le choix des couleurs selon une vision daltonienne Qu'est-ce que c'est ? Le sélecteur nColor permet de sélectionner et comparer des couleurs dans diverses simulations de vision daltonienne. Il s'agit d'une simple page HTML contenant un script JavaScript et des propriétés de style. Comment ça fonctionne ? Le plus simple est d'essayer la version courante de nColor. Et si je veux l'utiliser ? Sauvegardez la page sur votre ordinateur et utilisez-la comme bon vous semble. En aparté Saviez-vous que le daltonisme touche 8 % des hommes et 0,4 % des femmes de type caucasien ? Certains perçoivent les trois composantes mais avec des anomalies dans certaines parties du spectre, ce sont les trichromates, d'autres ne perçoivent tout simplement pas une des composantes, ce sont les dichromates. On peut constater que l'essentiel des déficiences se tient dans le rouge-vert. Remerciements : Ce chapitre très succinct est une interprétation des travaux de Christine Rigden. Historique

lumière et couleur - la couleur au moyen age La couleur et la lumière furent décrites dès l'Antiquité par Aristote. A cette époque, on avait une toute autre idée de la constitution des couleurs, et peut-être influencées par l’importance de la luminosité des pays méditerranéens, la clarté et l'obscurité étaient des notions prépondérantes par rapport aux teintes. On classait d'ailleurs les couleurs uniquement par leur luminosité entre le blanc et le noir. Les teintes étaient largement secondaires et leur rôle peu exploité. Il faut dire qu'il était assez difficile à cette époque d'obtenir des teinture aux couleurs saturées. Lux et Lumen Couleur = luminosité Fig. 1. Cette conception basée sur la clarté, notion reprise par les peintres de la Renaissance sous le terme de valeur, continue de nos jours à jouer un rôle important, notamment auprès des graphistes très attachés aux notions de contraste de luminosité pour l’harmonie des couleurs. Fig. 2.

métamérisme de la couleur On appelle métamérisme les variations de couleur que subit un objet en fonction des différentes sources lumineuses qui l'éclairent. Cet effet est directement lié à la distribution spectrale de la source lumineuse. Si il n'y avait que le soleil pour nous éclairer on ne parlerait pas de couleurs métamères. Par exemple, considérons deux lampes électriques dont l'une a un pic monochromatique dans dans le jaune et dont l'autre a deux pics monochromatiques dans le rouge et dans le vert. Si les couleurs de 2 objets différents éclairés par ces sources paraissent identiques sous les 2 éclairages, on dit que leurs couleurs sont métamères. Donc grâce au métamérisme, un mélange de lumière rouge et vert donne l'illusion du jaune. Les couleurs des échantillons ne sont que le reflet des longueurs d'onde produite par la source de lumière. Le métamérisme ne concerne donc que des varations dans la teinte et non sur les deux autres grandeurs qui sont la luminosité et la saturation. Fig. 2.

les mondes de la couleur, les couleurs du monde

Related: