background preloader

«L’entreprise libérée n’est pas une mode»

«L’entreprise libérée n’est pas une mode»
C’est une entreprise où on a libéré les productifs des contraintes des improductifs. Moi j’ai accès sur le bonheur, mais il n’y a pas de « méthode » à appliquer. Les salariés connaissent leur travail : il faut juste libérer leur savoir et arrêter de les contrôler sans cesse. Un ouvrier heureux, ça fait 5 % de cash-flow (flux de trésorerie) en plus. Un cadre malheureux ça fait 100 ouvriers malheureux… Le bonheur au travail c’est savoir pour quoi et pour qui on travaille. Vous êtes un des pionniers en France… d’où vous est venue cette idée ? En 1983, j’ai été débarqué à FAVI pour devenir patron. Puis ça s’est fait pas à pas. Pour quels résultats ? Les commandes ont bondi de 30 %. Le titre de votre livre « un petit patron naif et paresseux » interpelle… Bien sûr que j’étais un patron paresseux ! C’est de montrer les étoiles, d’avoir un rêve partagé… En fait, être dans le subjectif et pas dans l’objectif. Comment expliquez-vous l’intérêt actuel pour l’entreprise libérée ?

http://www.lavoixdunord.fr/economie/jean-francois-zobrist-l-entreprise-liberee-n-est-ia0b0n2788362

Related:  VOIR AUTREMENTLibération de l'entrepriseManagement

Ramasser, seul, des déchets au bord d’une rivière n’est pas vain C’est l’histoire d’un citoyen Néerlandais lambda qui avait décidé « de faire quelque chose ». Trop attristé par les monceaux de déchets en plastique qui jonchaient la berge de la rivière devant laquelle il passait chaque matin à vélo, l’homme décide de s’armer d’une pince à déchets, de gants, d’un sac-poubelle, de commencer à nettoyer la rive et de tout documenter avec des images mises au fur et à mesure sur le site Imgur. L’histoire du citoyen anonyme qui avait décidé de nettoyer la berge d’une rivière de ses déchets (Imgur)

Entreprise libérée, agile ou startup : les 7 secrets des entreprises qui surperforment Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs ! Mais quel est le point commun entre Spotify, le service de streaming musical, FAVI, une fonderie en Picardie et Google, que l’on ne présente plus. A priori pas grand chose, et pourtant ces 3 entreprises ont au moins une chose en commun : elles surperforment dans leurs domaines d’activité. Voilà 3 représentants de 3 mouvances qui même si elles ne viennent pas du même univers partagent à y regarder de plus près un certain nombre de principes et de valeurs qui ont fait de ces organisations des exemples de réussites. Spotify, c’est l’entreprise agile par excellence. Elle revendique d’ailleurs cette approche et partage énormément de ressources sur ce sujet et sur son retour d’expérience.

4 astuces pour travailler efficacement avec un collègue antipathique Un client insupportable, un collègue trop bavard ou doté d’un sens de l’humour vraiment douteux… On y passe tous un jour ou l’autre : parfois il faut collaborer avec une personne qui nous inspire une certaine antipathie. Mais au lieu de simplement faire l’autruche et de travailler tête baissée, DGS vous présente 4 astuces pour mieux collaborer avec une personne qui vous dérange. 1. Ne jugez pas Si vous passez sous silence vos méthodes de travail différentes, ou pire si vous en êtes frustré, vous perdez là une occasion de mieux connaître votre collègue.

Dialoguer pour intégrer Jeudi le 9 avril, répondant à l'invitation de son directeur pédagogique, Maurice Lamothe, j'ai passé une demi-journée à l'école secondaire Le Savoir. Très franchement, j'ai hésité longuement à accepter l'invitation de cette école privée communautaire et religieuse. J'avais des questions et des doutes: quelle éducation donne-t-on aux jeunes? Comment cette école est-elle financée? Le discours religieux est-il conservateur? En somme, moi qui suis athée, laïque, porte-parole d'un parti féministe qui veut abolir progressivement les subventions aux écoles privées - y compris religieuses - qu'est-ce que j'irais faire dans cette galère?

Agesys, le management qui marche « On a mis nos bureaux face à face et l'on nous a dit que l'idée était bonne », commente Sophie Roger. Au beau milieu des champs noyonnais, sur le campus économique Inovia, se trouve Agesys. La société de solutions informatiques attire la curiosité avec son chiffre d’affaires en croissance de 30% chaque année depuis 2014. Pour rallier le bâtiment 20 des locaux de l’entreprise, il faut passer le contrôle à l’entrée, puis slalomer entre les vieux bâtiments d’architecture militaire et les pelleteuses en pleines effort.

"Le télétravail réduit les divorces et l’absentéisme", rappelle le sociologue Philippe Planterose ENTRETIEN Pionnier de la promotion du travail à distance, Philippe Planterose, sociologue du travail, est aussi président de l’association française du télétravail et des téléactivités (AFTT). Il publie aux éditions Eyrolles Télétravail, "Travailler en vivant mieux". Dans l’interview qu’il nous accorde, il revient sur les atouts de cette organisation du travail et sur les moyens pour en faire un levier de performances. L’Usine Nouvelle - Où en est-on aujourd’hui en matière de télétravail en France ?

Les concours d’éloquence, un phénomène persuasif « Est-il plus facile de répondre non ? » C’est à cette drôle de question que Guillaume Ouattara était invité à répondre, en dix minutes et en public. Comme les neuf autres étudiants participant au deuxième tour du concours d’éloquence de Sorbonne Universités, jeudi 9 avril, sa mission était de convaincre son auditoire que, décidément, oui, il est plus facile de répondre non.

Rencontre avec Alexandre, un homme libéré J’ai eu l’immense privilège de rencontrer Alexandre Gérard, PDG du groupe Inov-On et papa de 3 enfants. Alexandre nous a partagé deux vraies bonnes idées très puissantes. La première vient de son expérience professionnelle, la seconde d’une expérience très personnelle… Attention je vous préviens, ces deux idées peuvent changer votre vie!

Management agile Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le management agile peut être vu comme une organisation de type holistique et humaniste basée essentiellement sur la motivation rationnelle des ressources humaines. Son émergence, au début des années 1990, a été portée par la vague des nouvelles technologies (NTIC). En 2023 le réseau Internet ne pourra plus faire face à la demande. La fibre optique a ses limites Déjà en 2001 on savait que ça allait arriver... mais en 2001 on ne s'inquiétait pas : il n'y avait pas Youtube (créé en 2005), pas Facebook, pas Twitter et encore moins les divers Vine, Twitch et Instagram... Du coup quand le laboratoire de Lucent, Bell Labs, a découvert en 2001 que la fibre optique avait une limite physique de transport de données de 100 Térabits/s on se disait qu'on avait le temps, voire même que cette limite n'allait pas être atteinte.

Entreprise libérée : manager sans imposer Ses pionniers l'appellent l' « entreprise libérée ». L'idée : revoir l'organisation pyramidale du travail pour insuffler du sens, de la motivation mais aussi de la productivité. Céline Chaudeau | 18 Mai 2015, 12h34 | MAJ : 18 Mai 2015, 12h36 Pas la peine de chercher son titre : sur sa carte de visite ne figurent que son nom, son numéro de téléphone et son e-mail. « Aujourd'hui, je n'ai plus de bureau, plus de titre ni d'assistante », sourit Alexandre Gérard. L'ancien PDG du groupe Chrono Flex n'a pas quitté l'entreprise pour autant. Mais aujourd'hui, il préfère juste se définir comme un « animateur ». « En 2009, quand nous avons été touchés par la crise de plein fouet, j'ai compris qu'on ne pouvait plus travailler comme avant, se souvient-il.

Les managers autoritaires sont les moins performants Des chercheurs de l'université américaine Duke constatent que les managers qui veulent tout contrôler et monopoliser la parole, détruisent la créativité de leurs équipes. Un manager omniprésent et menant ses troupes à la baguette obtient-il de meilleurs résultats? La réponse est non selon l'étude «The negative impact of leader power on team performance» publiée par des chercheurs de la prestigieuse université américaine Duke. Nouvel indice d'évaluation de prospérité d'un pays Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine. Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Après une version bêta en 2013, l'édition de l'an dernier ne portait que sur 50 pays.

L’entreprise libérée, entre communication et imposture A l’heure où le modèle d’entreprise libérée est glorifié dans les médias, autant spécialisés que grand public, François Gueuze expert en management des ressources humaines, prend la plume pour faire entendre une voix discordante. Pour ou contre l’entreprise libérée ? A vous de vous forger votre propre avis.

Related: