background preloader

J. Riffault : module sur Robespierre - ELH

J. Riffault : module sur Robespierre - ELH
Retour à l'accueil d'ELH 1. Objectifs : Analyser les différents facteurs (hommes et évènements) agissant au cours d’évènements révolutionnaires au travers du procès d’un homme, Maximilien de ROBESPIERRE, considéré comme le grand responsable de la Terreur révolutionnaire. Savoir que l’analyse (voire le jugement) d’un évènement historique n’est pas unique mais multiple. 2. Durant le module, vous devrez préparer le procès (voir objectifs ci-dessous) Durant le procès les juges auront à organiser les débats suivant le programme indiqué ci-dessous. 3. D’après les documents ci-joints, vous devrez tirer les arguments nécessaires à la défense de votre cause Elaborer une stratégie judiciaire : quels arguments ? 4. 1. 2. a. b. 3. 4. 5. 5. Document 1. 1er janvier 1793. 23 février 1793.La Convention décrète la levée de 300 000 hommes au nom de la patrie en danger. 11 mars 1793. 6 avril 1793. 4 mai 1793. juin 1793. 27 juillet 1793. 1er août 1793. 17 septembre 1793. 29 septembre 1793. 24 mars 1794. Related:  Jeux de rôles Révolution françaiseBazar temporaire 6Bazar temporaire 10

Le weblog - portfolio de J-Yves Martin Le procès de Louis XVI Le procès de Louis XVIUn jeu de rôles en classe de seconde 1 jeudi 8 février 1996 par Il s’agissait de l’organisation, en cours d’histoire, du Procès de Louis XVI sous la forme d’un "jeu de rôles". Distribution des rôles 1 - LOUIS XVI : William LEBEL 2 - Marie-Antoinette : Aurélie PERESSUTI 1 - Avocats du Roi : Malesherbes : Virginie BORDRON Tronchet : Céline BAYO De Sèze : Laurie-Anne HENO 2 - Accusateur Public : Fouquier-Tinville Grégory BARBE 3 - Docteur Guillotin : Frédérique HOCHET 4 - Témoin de la Fuite à Varennes : Jean-Baptiste Drouet et Gwenaelle THOBY 5 - La Fayette Géraldine GUICHARD 1 - De « la Plaine » : Barère (président) : Fleur ROUCH 2 - De « la Gironde » Vergniaud : Elise PLISSONEAU Ducos : Fanny MOREAU Brissot : Olivier MARE Petion : Gaelle MONNIER 3 - De « la Montagne » Louis-Antoine Saint-Just Amélie BERNIGAUD Georges Danton Gaelle ALLEHAUX Maximilien Robespierre Hélène GAUTHIER Hebert : Kevin BATTIN Marat : Aurélie BEGAUD

Révolution Française Dossiers criminels Le 7 novembre 1792, les formes du futur procès furent énoncées.Parmi les questions posées aux parlementaires figuraient : Le roi doit-il être jugé ? Par qui ? Le jugement doit-il être ratifié par le peuple? Le 20 novembre 1792 survint l'affaire de l'Armoire de fer. Le 11 décembre 1792, lors de la première journée du procès, eut lieu la lecture de l'acte énonciatif en présence de Louis.Il fut signalé aux défenseurs du roi déchu qu'ils disposeraient de dix jours pour bâtir une défense sur base d'un dossier incomplet : sur 234 pièces (dont 137 étaient totalement étrangères à Louis), seules 107 furent dans un premier temps communiquées à l'accusé.Parmi les 40 chefs d'accusation énoncés, les principaux furent : D'avoir tenté d'empêcher la réunion des États généraux, et par là avoir attenté à la liberté. Concernant la grave accusation d'avoir "voulu faire marcher une armée contre les citoyens", Louis rétorqua : "J'étais maître à l'époque de faire marcher les troupes comme je l'entendais".

La Révolution française, un beau terrain de jeu | Le réseau Ludus : jouer en classe La découverte récente d’une proposition de jeu de rôle pédagogique sur la Révolution française, sur le blog de « Petite Luciole » a confirmé une vieille intuition : la Révolution française est une période idéale pour qui souhaiterait se lancer dans un jeu en classe. L’exemple cité est d’ailleurs davantage une version théâtralisée d’un épisode de 1789 (en l’occurrence l’ouverture des Etats Généraux et la procédure du vote) qu’un véritable jeu : ce n’est pas l’absence de règle qui l’en éloigne, mais plutôt l’absence d’enjeu pour les élèves qui doivent se couler dans des rôles historiques. La mise en situation doit leur faire comprendre l’inégalité et l’injustice du point de départ, préalable à l’explosion de l’Ancien Régime durant l’été 1789. C’est donc bien là une simulation convergente, même si les élèves semblent avoir une certaine latitude pour interpréter le rôle qu’ils auront tiré au sort.

Des globes numérisés en trois dimensions | Le blog de Gallica Globe de Behaim, Allemagne, 1492 (fac-simile) Dès l'Antiquité, les Grecs savaient que la Terre était ronde et l'imaginaient au centre d'un univers de sphères. Telle est l'origine des globes nés du savoir et de l'imagination des Anciens. Alors que des globes célestes furent créés dès le Moyen-âge, notamment dans le monde islamique, la production de globes terrestres se développa surtout à partir des grandes expéditions maritimes du temps de Christophe Colomb, permettant ainsi de diffuser les découvertes rapportées par les navigateurs sur les différentes régions du monde. Mêlant mythes et hypothèses anciennes aux plus récentes informations, les globes invitent au voyage, au commerce et à la découverte de nouvelles civilisations. Le département des Cartes et plans de la BnF conserve l’une des principales collections au monde de globes terrestres et célestes anciens, composée de plus de 200 objets datant du XIe au XIXe siècle, d'origine européenne ou arabe.

Le réseau Ludus : jouer en classe Julian Alvarez, Damien Djaouti et Olivier Rampnoux Canopé Editions, 2016. 129 p. Préface André Tricot On ne présente plus les auteurs, spécialistes du jeu sérieux depuis plusieurs années déjà. Le livre est à la fois théorique et pratique, abstrait et concret, partant des acquis de la recherche mais ouvert sur les pratiques de classe. Le 1er chapitre est consacré aux aspects théoriques de la question : qu’est-ce qu’un serious game (les définitions sont multiples) , comment classer les SG, ou que signifient les expressions serious gaming et gamification ? Cette première partie est particulièrement intéressante en ce qu’elle fait le point sur la question et éclaircit des notions pas toujours très claires dans l’esprit de ceux qui parlent des SG, c’est à dire en ce moment un peu tout le monde. A ma grande joie, j’ai enfin pu voir écrit noir sur blanc que les jeux classiques non numériques tels que nous les développons au réseau Ludus sont considérés comme des serious games.

4H- De faux profils Facebook des acteurs de la révolution Une tâche complexe proposée par Géraldine Duboz L’idée originelle vient de François Jourde, un professeur de philosophie qui utilise beaucoup les tice dans son enseignement : il avait fait réaliser de faux profils Facebook des philosophes. Cette idée m’a semblé intéressante : en effet, quand on demande à des élèves de faire la biographie d’une personne, on se retrouve avec le problème du copier-coller. Et au final, l’élève ne retient rien. Le but : il doit remplir deux pages d’un diaporama. Pour faire ces recherches, il faut guider les élèves et ne pas les laisser seuls sur internet. Pour faire travailler les élèves, il y a plusieurs possibilités : j’ai choisi de les mettre par groupe de 3. Faux profil à compléter

l'homme vitruvien (Léonard de Vinci) l'homme de Vitruve dessin de Léonard de Vinci (1492/1496) exercice sur l’Homme de Vitruve Dessin à la plume, encre et lavis (usage d’une seule couleur diluée pour obtenir différentes intensités) sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. - au compas (ou à la main), surligner de jaune le périmètre du cercle. - à l’aide d’une règle, surligner de rouge le périmètre du carré. 1) sur la paume de votre main, poser les quatre doigts joints de l’autre main. 2) sur la plante de votre pied, poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). 3) sur votre coudée (allant du coude jusqu'à l'extrémité de la main), poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). 4) à l’aide d’une règle graduée, mesurer votre coudée et comparer-la à votre taille. 5) combien de paumes faut-il ajouter pour faire un homme ? 6) combien de coudées font un double pas ? texte de Léonard de Vinci carré, cercle

sommaire fiches de jeux Ces jeux ont tous été créés et testés en classe par des membres du réseau Ludus. Ils sont la preuve que le jeu en classe d'histoire-géographie est possible à mettre en oeuvre pour peu que se crée une dynamique de travail d'équipe. Ce menu s'enrichira au fur et à mesure des nouvelles productions. Et les projets ne manquent pas ! Ces jeux sont la propriété de leurs auteurs à qui ils ont souvent demandé un travail considérable. Vous ne trouverez pas toujours les règles détaillées ni le matériel de jeu (qu'il est parfois possible de photocopier et d'expédier à la demande, à la seule condition d'envoyer une enveloppe suffisamment affranchie à l'auteur : contactez-le pour savoir si c'est possible). Dans la plupart des cas cependant, ce sera à vous de fabriquer votre propre jeu à partir des indications fournies. Si vous enregistrez nos pages internet ou si vous téléchargez le matériel de ce site, merci de nous communiquer ce que vous en avez fait (ou pas) en classe. Retour en haut de page

Réseau Ludus : jouer en classe – Apprendre avec les jeux Une murder Party en géographie pour travailler sur les dynamiques territoriales, les aires urbaines, les acteurs et les conflits d’usage ? Il fallait bien toute l’imagination et la science du jeu pédagogique d’Alexandra Berguig pour nous fabriquer un objet ludique… Read moreMurder party à Géographic City Mémoriser et vérifier des connaissances de bases sur les grandes découvertes avec un jeu de plateau ? C’est le parti pris de Guillaume Batail, professeur d’histoire-géographie au collège de Portbail dans la Manche. Une fois de plus, cette proposition vient… Read moreVers d’autres mondes : un jeu de plateau sur les grandes découvertes Le livre dont vous êtes le héros réalisé par Alexandra Berguig, qui n’en est pas à sa première création ludique, permet de traiter une bonne partie du thème II du programme d’histoire de 5eme et notamment la partie sur les… Read moreLa dette ! Ronan Mauduit est un jeune professeur documentaliste en formation dans l’académie de Caen.

Enseigner une histoire « globale », connectée en classes de secondes générales et professionnelles (1/3) Les programmes scolaires des collèges comme des lycées ont toujours, plus ou moins, fait apparaître « l’autre » comme objet d’étude, même si la trame centrale restait une histoire nationale et, de plus en plus, européenne. La notion de mondialisation, de monde global paraissait davantage réservée à des questions géographiques. Que ce soit au collège ou au lycée, chaque fois que ces aspects ont été abordés au fur et à mesure des réformes successives, les études sur « les grandes découvertes » évoquent la plupart du temps la vision d’échanges unilatéraux, où l’Europe, non contente de dominer les échanges internationaux, économiques, scientifiques et culturels comme politiques, semble même enfanter ce monde dit moderne. Si l’on étudie l’Inde, c’est par le biais de la colonisation, idem pour l’Afrique. Cependant, peu à peu le regard historique change, lentement, et s’avance également à l’école sur des chemins moins traditionnels. Les dernières réformes semblent en avoir tenu compte.

Le réseau Ludus : jouer en classe » J’ai vécu « j’ai vécu la Révolution française » Merci à Juliette de nous avoir envoyé ce témoignage sur le « jeu de rôles » « J’ai vécu la Révolution française » : Je suis enseignante en HG depuis 3 dans l’académie de Nantes. Et voilà trois ans que je pratique ce jeu avec des … secondes ! J’avais peur que mes élèves, plutôt à profil technologique, trouvent les 4 semaines d’histoire consacrées à la « révolution et aux expériences politiques de 1789 à 1848″ très rébarbatives… Trois, années, trois expériences différentes, mais toujours la même pêche ! - l’année suivante, malgré une restructuration de mon plan de cours, j’ai réussi à répartir sur le jeu. - cette année, je modifie à nouveau tout mon plan de cours, quittant délibérément la dimension chronologique. Juliette Héron PS : j’espère que Mireille Dumas ne sera pas trop déçue de constater que cette pratique du jeu de rôles n’entraîne ni profanation de cimetière, ni délire schizophrène, ni suicide collectif. Tags : jeu de rôle

HISTOIRE 4ème - SERIOUS GAME "J'ai vécu la Révolution française" - Cartoun Une version numérique du mythique jeu de rôle "J'ai vécu la Révolution française" créé au début des années 2000 par le réseau Ludus (académie de Caen), pour étudier la Révolution française en 4ème Origine du jeu Pendant plusieurs années, l’académie de Caen a mis en place des stages sur l’utilisation du jeu en cours d’histoire-géographie et éducation civique, au sein du réseau Ludus. Parmi les productions ludo-pédagogiques figure le jeu « J’ai vécu la révolution », créé par Yvan Hochet. Les élèves construisent un personnage en 1789 et traversent la révolution en le faisant réagir aux événements qui parsèment les 25 années suivantes. Cette démarche originale et stimulante n’en répond pas moins aux exigences des programmes de 4ème en histoire. Le jeu repose sur 5 attitudes qui représentent les opinions des protagonistes de la Révolution et de l'Empire : Comme tout jeu, ces opinions peuvent paraître un brin caricaturales. Comment j'utilise le jeu en classe

Related: