background preloader

Loi sur le renseignement : les bugs du big data

Loi sur le renseignement : les bugs du big data
«Les groupes ou les individus engagés dans des opérations terroristes ont des comportements numériques caractéristiques» : c’est ainsi que Bernard Cazeneuve justifie son projet de «boîtes noires» chargées de passer à la moulinette les moindres de nos pérégrinations numériques. L’argument du ministre n’est qu’un vulgaire copié-collé d’un discours élaboré il y a près de quinze ans par l’administration Bush, et largement réfuté depuis. Que cette thèse puisse jouir de la moindre crédibilité à l’Assemblée nationale, qui examine, cette semaine, le projet de loi sur le renseignement, trahit l’ignorance des députés en la matière. Ils devraient pourtant avoir la puce à l’oreille : même le très centriste New York Times leur conseille, dans un éditorial solennel, de ne pas tomber dans les mêmes ornières. Tout a commencé après le 11-Septembre avec un programme de la Darpa (1) intitulé «Total Information Awareness» – l’ancêtre des dispositifs de surveillance actuels de la NSA. Contrôle social

http://www.liberation.fr/societe/2015/04/14/loi-sur-le-renseignement-les-bugs-du-big-data_1241075

Related:  La loi et le Big DataLoi sur le renseignementBig Data

Protection des données personnelles et Big Data : inconciliables, vraiment ? Si l’on demande au Big Data quel est son pire ennemi, la réponse fuse (en tout cas par la voix quasi unanime des acteurs de la filière) : le droit, et en particulier celui protégeant les données à caractère personnel. La question se pose donc : au-delà de toutes les marques d’intérêts que lui porte l’État qui en a fait, avec le Cloud computing, le thème du 4ème appel à projets dans le cadre des investissements d’avenir, le Big Data est-il soluble dans la protection des données à caractère personnel ? Pire, s’il est inconciliable avec la loi existante, le sera-t-il également avec le projet de règlement européen qui unifiera en 2017 ou 2018 le droit de tous les pays de l’Union européenne en la matière ? Pour le grand public, à tort ou à raison, une définition du Big Data tournant autour de la règle des « 3v » s’est dégagée… en ajoutant, pour des raisons marketing, parfois un ou plusieurs « v ».

Le projet de loi sur le renseignement expliqué ligne par ligne Le projet de loi sur le renseignement sera discuté en séance entre les 13 et 16 avril prochains. Les débats sur ce texte préparé depuis plusieurs années se feront sous la voie de « l’urgence », choix de l’exécutif. Voilà en attendant une analyse ligne par ligne du texte, avec au passage, de premières suggestions de rustines (identifiées par ces « patchs » qui égrainent notre dossier). Le projet de loi sur le renseignement a suscité une lourde controverse. Plusieurs organisations tiendront d'ailleurs aujourd’hui, à partir de 9h30, une conférence de presse.

Vous êtes cinéphile ? Voici une formation Big Data pour vous ! – After the Web Si vous êtes fan de cinéma et que vous souhaitez découvrir les concepts du Big Data et ses usages, la formation Comprendre le Big Data à travers les films de cinéma disponible sur OpenClassrooms est recommandée. Matrix ou Minority Report sont des films qui ont marqué le public concernant le futur de la technologie et des impacts sur notre monde. On pense ainsi au film Terminator dans lequel des robots dotés d’une intelligence artificielle rentrent en guerre contre l’humanité. La formation Comprendre le Big Data à travers les films de cinéma permet d’appréhender les principes du Big Data et de la Data Science de manière ludique au travers d’oeuvres cinématographiques. Les films de science-fiction ne sont pas les seuls traités dans ce MOOC d’OpenClassrooms puisque des longs-métrages tels que The Imitation Game sont évoqués. La formation gratuite est disponible ici.

La loi Informatique et libertés et Big Data (vidéo) La loi Informatique et libertés et Big Data (vidéo) Source larevuedudigital.com Francois Bourdoncle, co leader du plan Big Data de la France industrielle from La Revue du Digital on Vimeo. La loi Informatique et libertés est une entrave qu’il faut ré-interpréter. C’est ce que négocie François Bourdoncle, co leader du plan Big Data, qui est un des 34 plans de la nouvelle France industrielle, auprès d’Isabelle Falque Pierrotin, présidente de la CNIL. Il a répondu aux questions de La Revue du Digital, le 10 mars à l’occasion du salon Big Data à Paris.

Loi Renseignement : une rare unanimité… contre ! – Isabelle Attard Loi Renseignement : une rare unanimité… contre ! Cabinet noir / Cazeneuve / Edward Snowden / François Mitterrand / Hervé Morin / Jacques Toubon / Jean-Marie Delarue / La Quadrature du Net / Laurent Chemla / LDH / Maître Eolas / Manuel Valls / Marc Trévidic / Renseignement / secret des correspondances / surveillance / Syntec / Tristan Nitot - Publié le 9 avril 2015 - 5 minutes de lecture La loi Renseignements ne marchera pas. Alors à quoi sert-elle ? Les experts sont formels : la loi Renseignements ne produira pas les résultats annoncés. Comment le Big Data va révolutionner 2013 "2012 a été l'année de l'évangélisation, 2013 sera l'année de la mise en place." Chez Atos, géant international du service informatique, pas de doute : cette année verra la multiplication des systèmes d'analyse dits de "Big Data". Plus qu'un concept, cette "grosse quantité de données" (littéralement) renvoie à de nouveaux systèmes informatiques qui promettent de "révolutionner la vie quotidienne". Le Big Data a émergé face à un constat.

Loi Renseignement : un ami expert du Big Data explique le danger de la surveillance automatisée Un ami expert du Big Data m'a adressé ce matin ce texte. Il y expose clairement pourquoi, selon lui, la « détection automatisée de comportements suspects » prévue par la Loi Renseignement est très dangereuse. En un mot, mettre les gens dans des cases au moyen d'un algorithme forcément imparfait, ce n'est pas grave s'il ne s'agit que d'envoyer de la publicité ciblée, mais ça l'est beaucoup plus s'il s'agit d'envoyer des policiers interpeller des gens chez eux à 6 heures du matin. Je vous livre ce texte : « Depuis plusieurs années je travaille sur le big data appliqué au marketing en ligne.

Loi renseignement: la Cnil dément Cazeneuve sur le recueil de données "anonymes" - L'Express L'Expansion L'Assemblée nationale débat actuellement du projet de loi sur le renseignement. Mercredi, elle a adopté en première lecture l'article relatif à la création de "boîtes noires" sur les réseaux internet, un dispositif de recueil de données concernant potentiellement tous les internautes, vous y compris. C'est ce dispositif qui a fait naître les accusations de "surveillance de masse" concernant ce projet de loi. Le gouvernement répond, en substance : on ne va pas fouiner dans le contenu des échanges proprement dits, et les données sont anonymes. Cet argument de l'anonymat, oubliez-le. Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales A l’occasion du colloque "la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel " organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. "D'autres outils et règles pour mieux contrôler les données" ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye.

Les Big Data et la loi sur le renseignement La Loi sur le Renseignement est parfois comparée au film Minority Report sorti en 2002. Dans un futur proche – 2054, la police de Washington crée la division « Pré-Crime », capable de détecter et neutraliser un criminel avant qu’il ne passe à l’acte, sur la base des visions prémonitoires de trois êtres extralucides, les Pré-Cogs. Référence à notre actualité… « Vous êtes en état d’arrestation pour le futur meurtre de Sarah Marks ». Dans le climat post-attentats de ce début d’année 2015, la Loi sur le Renseignement se présente comme l’arsenal législatif capable de pouvoir déjouer les menaces d’actes terroristes.

Lettre à ceux qui s'en foutent. Cette fois-ci, c'est à vous, citoyens, que je m'adresse. Vous qui avez entendu parler d'une certaine "loi sur le renseignement", mais qui vous en foutez. J'aurais pû, comme beaucoup, revenir sur les débats qui ont conduit nos représentants à voter cette loi délirante, me moquer du faible nombre de députés présents à l'enterrement de l'état de droit, féliciter les 5 qui ont fait leur boulot honnêtement et porter l'opprobre sur un ministre de l'intérieur qui n'a cessé de montrer qu'il n'avait que morgue et mépris pour la très longue liste d'organismes et de personnes - tous bien plus qualifiés que lui - qui critiquaient son texte dans les medias.

ET SI LES BIG DATA NOUS OBLIGEAIENT À REPENSER NOTRE HUMANITE J’ai décidé de consacrer notre rubrique dominicale #JourDuPenseur au tout nouveau livre de mon ami Gilles Babinet intitulé « Big Data, penser l’homme et le monde autrement ». Un livre qui se veut pédagogique sur la notion et les enjeux du Big Data, et qui constitue la suite naturelle du précédent ouvrage de Gilles « L’ère numérique, un nouvel âge de l’humanité », dont je vous avais parlé il y a très précisément un an, le 2 mars 2014 (cliquez ici). Gilles Babinet, qui entreprend depuis plus de 20 ans dans le domaine du numérique (Absolut Design, Musiwave, Eyeka , MXP4, Digibonus …) est le cofondateur, avec Bruno Walther, de Captain Dash, une start up spécialisée dans l’analyse des données marketing et l’élaboration de tableaux de bord opérationnels. Comme l’écrit Erik Orsenna dans la préface du livre de Gilles Babinet : » Les données ont-elles pris le contrôle de nos vies ?

Cyberdroit : le droit à l'épreuve de l'Internet Christiane Féral-Schuhl. – 5e éd. – Paris : Dalloz, 2008. – 997 p. – (Praxis Dalloz). – ISBN 978-2-247-08033-5 : 58 € Cyberdroit : le droit à l'épreuve de l'Internet Données à caractère personnel, commerce électronique, droit d'auteur, noms de domaine, sécurité des échanges, responsabilité des acteurs de l'Internet et cybercriminalité : tels sont les sept « livres » qui, en près de mille pages, dressent dans Cyberdroit un panorama complet et extrêmement détaillé du droit de l'Internet tel qu'il se présentait à l'automne 2008. Après une présentation des différentes dispositions de la loi « Informatique et libertés » et de sa révision de 2004, l'accent est mis sur plusieurs cas particuliers, tous susceptibles de nous concerner puisqu'il s'agit des sites web, des cookies, de la prospection commerciale, des données biométriques, de santé et de connexion, du vote électronique et, bien sûr, de la vidéosurveillance et de la cybersurveillance dans l'entreprise.

Related: