background preloader

Alfred de Musset

Alfred de Musset
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Musset. Biographie Enfance Né sous le Premier Empire, le 11 décembre 1810, Alfred de Musset appartient à une famille aristocratique, affectueuse et cultivée, lui ayant transmis le goût des lettres et des arts. Il prétend avoir pour arrière-grand-tante Jeanne d'Arc (son ancêtre Denis de Musset ayant épousé Catherine du Lys) et être cousin de la branche cousine de Joachim du Bellay[1],[2]. Son père, Victor-Donatien de Musset-Pathay, est un haut fonctionnaire, chef de bureau au ministère de la Guerre, et un homme de lettres né le 5 juin 1768 près de Vendôme[3],[4]; aristocrate libéral, il a épousé le 2 juillet 1801 Edmée-Claudette-Christine Guyot-des-Herbiers[5], née le 14 avril 1780[6], fille de Claude-Antoine Guyot-Desherbiers. Son grand-père était poète, et son père était un spécialiste de Rousseau, dont il édita les œuvres. Jeunesse du poète Vie sentimentale et théâtre Dernières années Sépulture Œuvres Romans Autres

Confession d'un enfant du siècle - film 2012 Musset, une résonance contemporaine Après avoir signé son premier film, Stella, largement autobiographique, la cinéaste Sylvie Verheyde confesse avoir eu envie de s'évader, raison pour laquelle elle s'est ensuite tournée vers la littérature pour réaliser son second long métrage, Confession d'un enfant du siècle. Inspiré d'un roman d'Alfred de Musset, le film, dont l'action se situe au XIXème siècle, présente pourtant d'étranges résonances avec le monde d'aujourd'hui : dans les deux cas, "on ne sait pas de quoi demain sera fait mais (...) on sait qu’hier est mort", explique la réalisatrice, qui poursuit en ces termes : "Il y a dans les causes d’émergence du Romantisme des liens forts avec notre époque". Entre le désenchantement envers la société et la politique, ou encore la contamination de cette désillusion sur la confiance en l’autre, nombreux sont les thèmes qu'aborde ici la réalisatrice… Cinéma, littérature et musique !

Dysenterie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dysenterie est une maladie infectieuse du côlon chez l’humain, qui peut être grave, aiguë ou chronique. Elle est caractérisée par des selles fréquentes et aqueuses (diarrhée), souvent mêlées de sang (rectorragie), de mucus ou de glaires et accompagnées de fortes crampes abdominales. Elle est provoquée par l’ingestion d’aliments contenant certains micro-organismes, qui provoquent une maladie dans laquelle l’inflammation des intestins affecte gravement le corps. Il y a deux principaux types : la dysenterie bacillaire ou dysenterie bactérienne, c'est-à-dire causée par une bactérie, dont la shigellose, causée par l’un des divers types de la bactérie Shigella, nommée ainsi en l’honneur du bactériologiste japonais Kiyoshi Shiga qui l’a découverte en 1897.la dysenterie amibienne, ou amibiase (amœbose dans la nouvelle nomenclature), causée par l'amibe Entamoeba histolytica, un parasite protozoaire microscopique. ↑ Histoires, t.

Alfred de MUSSET : sa biographie et ses oeuvres "L'Enfant terrible du Romantisme " Né le 11 décembre 1810 à Paris dans un milieu aisé et cultivé. Il entreprit des études de droit et de médecine, qu’il ne termina pas. Il fut reçu dès 1828 dans le "Cénacle" romantique, le prestigieux salon où se réunissaient les principales figures du romantisme, Hugo, Alfred de Vigny et Charles Augustin Sainte-Beuve, qui deviendront ses plus fidèles amis. Précoce, brillant, il publia son premier recueil de vers, Contes d’Espagne et d’Italie (1829), à l’âge de dix-neuf ans. Jeune dandy à la sensibilité quasi maladive, il ne tarde pas à publier ses premiers recueils de vers, ainsi que des pièces dont l'ambiguïté les destine à la lecture plutôt qu'à la représentation scénique. Il connut une infortune relative avec ses pièces de théâtre, telles la Quittance du diable, qui ne put être représentée, et la Nuit vénitienne (1830), qui fut un échec retentissant. Son théâtre et sa poésie sont nourris des tourments. Son oeuvre : Poésie : Théâtre : Roman : anonyme

Les soldes autrement, entre consommateurs : échange, don, occasion Consommer Durable Le 13/01/12 par Vincent.F Alors que les soldes semblent monopoliser l’attention du consommateur lambda, que les opérations commerciales se multiplient pour faire du chaland un client, voici une alternative responsable, anti-gaspillage et anti-surconsommation, valable toute l’année, mais à mettre particulièrement à l’honneur au moment de la grande « braderie » de janvier. Pas besoin de se présenter en sous-vêtements à l’aube pour profiter d’une bonne affaire. Au chaud, depuis votre domicile, vous pouvez profiter des services de don, troc ou occasion de consoGlobe. Vêtements, matériel de sport (ski, rameur…), Instruments de musique… et bien d’autres catégories, disponibles à l’échange, en occasion, ou au don et même à la location. Chinez, cherchez, échangez, achetez… il y a de tout dans ces rayons ! Compléter votre garde-robe ? Particulièrement d’actualité, les vêtements. Pourquoi les soldes seraient la seule occasion de faire de bonnes affaires ? Manteau Femme Damart neuf 60€ En savoir + :

Lorenzaccio, bd chez 12 bis de Sztulcman, Penet L'histoire : A la cour de Florence, la fête bat son plein sous les désirs pernicieux du duc Alexandre de Médicis, chef débauché, violent et imprévisible. Pourtant, son second Lorenzaccio retient beaucoup plus l’attention et fait s’agiter toute la cour. Etrange être cynique, libertaire et libertin, dissimulateur et comploteur, « Lorenzo » semble s’amuser de toute l’agitation qui gravite autour de lui et du duc. En effet, un souffle de révolte et de rébellion gronde contre Alexandre le tyran. La famille des Strozzi rêve de République pour la grande ville d’Italie, mais le patriarche Philippe Strozzi n’ose pas passer à l’action. Ce qu'on en pense sur la planète BD : Reprendre en BD une puissante œuvre littéraire n’est pas chose aisée, surtout quand il s’agit de la célèbre tragédie de théâtre, écrite par Alfred de Musset en 1834.

Tuberculose Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du complexe tuberculosis correspondant à différents germes et principalement Mycobacterium tuberculosis (ou bacille de Koch ou BK). Autrefois soignée dans les sanatoriums, par des cures de soleil et de plein air, elle a été réduite par les antibiotiques dans les années 1950, mais elle connaît un regain expliqué par l'apparition de souches multi-résistantes. La maladie tue encore près de deux millions de personnes chaque année dans le monde (1,4 million de victimes en 2010 contre 1,7 million en 2004 selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS)). Sémiologie[modifier | modifier le code] Les principaux symptômes et les étapes de la tuberculose, avec de nombreux symptômes qui se chevauchent avec d'autres variantes, tandis que d'autres sont plus spécifiques pour certaines variantes.

Biographie d'Alfred de Musset Un enfant du siècle Débuts brillants Né le 11 décembre 1810 à Paris dans un milieu aisé et cultivé, doué de grandes facilités, le jeune Musset mena une adolescence dissipée de dandy. Il entreprit des études de droit et de médecine, qu’il ne termina pas, et fréquenta, dès 1828, le Cénacle romantique chez Hugo et chez Nodier, où il rencontra notamment Vigny, Mérimée et Sainte-Beuve. Précoce, brillant, célébré, il publia son premier recueil de vers, Contes d’Espagne et d’Italie (1829), à l’âge de dix-neuf ans et remporta un succès immédiat. Malgré cette gloire précoce, il connut une infortune relative avec ses pièces de théâtre, telles la Quittance du diable, qui ne put être représentée, et la Nuit vénitienne (1830), qui fut un échec retentissant. Auteur doué et sûr de son talent, il fut cependant profondément blessé et échaudé par l’échec de la Nuit vénitienne! Passion et chefs-d’œuvre Dernières années Œuvre de Musset Complexité de l’œuvre Un chef-d’œuvre, Lorenzaccio

La Confession d'un enfant du siècle - Alfred de Musset Une "Confession" d'un romantisme échevelé...Musset-Octave s'y livre avec une fièvre exhibitionniste qui ne m'a guère contaminée..et m'a plutôt donné envie de prendre le large! Chacun sait qu'il y raconte, sous une forme romancée, ses amours tumultueuses avec la belle (?) Aurore Dupin alias George Sand..Assez indigestes au demeurant..Restent deux chapitres, passionnants: le premier, très sobre, et programmatique. + Lire la suite

Pietro Pagello Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portrait du docteur Pagello Pietro Pagello, né le 15 juin 1807 à Castelfranco Veneto et mort le 24 février 1898 à Belluno, est un médecin italien qui fut l'amant de George Sand. Biographie[modifier | modifier le code] Pietro Pagello poursuit ses études à la faculté de médecine de l'université de Pavie et commence à exercer à Venise à partir de 1828. Pendant ce temps Musset publie On ne badine pas avec l'amour en juillet, dont la réplique de Perdican, sur la sainteté de l'amour (acte II, scène 5) est inspirée de sa correspondance avec Sand: « J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. George Sand revient à Paris avec Pagello le 14 août 1834 et renoue avec Musset qui part se soigner dix jours plus tard à Baden-Baden. Finalement le médecin quitte Paris à la fin de l'automne, se sentant étranger à la vie bohème de la femme de lettres et George Sand reprend sa passion avec Alfred de Musset.

Livre: Poésies complètes, Alfred de Musset, Le Livre de poche, Le Livre de poche, 9782253085744 - Librairies Sorcières Poésies complètes N é après Lamartine, Vigny et Hugo, Musset sera l’éternel cadet du romantisme, et Rolla le dira bientôt : « Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux. » Lorsqu’en 1829 — il a dix-neuf ans —, il fait paraître son premier recueil, les Contes d’Espagne et d’Italie , il ne cache rien de son insolence iconoclaste, et cette liberté d’allure, cette impudeur clairement affichée, s’accompagnent d’une grâce juvénile qui fait tout pardonner. Pleine de promptitude et de nonchalance, de désinvolture et pourtant d’efficacité, sa poésie va s’ouvrir au théâtre, accueillir tous les registres — mondain, politique, satirique ou comique — et bien sûr toutes les expériences amoureuses qu’elle évoque du ton le plus badin au plus grave. Passé l’âge de trente ans, il n’y a plus chez Musset que des surgissements sporadiques, et cependant parfois superbes : cette œuvre est tout entière une œuvre de jeunesse. Poète de la facilité dont le Je n’en finit pas d’envahir l’œuvre ? Peut-être.

Marie d'Agoult Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Agoult. Marie d'Agoult Portrait de Marie d'Agoult par Henri Lehmann (1843) Marie Catherine Sophie de Flavigny, comtesse d'Agoult, née le 31 décembre 1805 à Francfort-sur-le-Main (Hesse) et morte le 5 mars 1876 à Paris, connue également sous le pseudonyme de Daniel Stern, est une écrivaine française. Biographie[modifier | modifier le code] Marie d'Agoult a pour parents : Marie Catherine Sophie de Flavigny naît le 31 décembre 1805 à Francfort-sur-le-Main (Hesse). Elle est éduquée, de quatorze à seize ans, au couvent des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, dans l'ancien hôtel Biron (actuel musée Rodin). Elle épouse le comte Charles Louis Constant d’Agoult, (1790-1875) le 16 mai 1827 qu'elle quitte le 19 août 1835 après lui avoir donné deux filles : En 1833 commence sa liaison Franz Liszt, dont elle a trois enfants : Sa tombe est ornée d'un monument commandé par Tribert (maquette en plâtre au musée d'Agesci à Niort).

Related: