background preloader

Resources : littérature jeunesse- Espace Doc Web - Académie de Lyon

Bibliographie : bandes dessinées pour le collège Cette bibliographie a été faite par le groupe de travail Loire-Sud des documentalistes de l’académie de Lyon, en collaboration avec la Librairie stéphanoise l’Etrange Rendez-Vous. Cette sélection est présentée en 7 catégories. Pour chacune, les albums sont classés par le titre de la série ou de l’album s’il ne fait pas partie d’une série. Apparaissent aussi : le visuel, le nombre de tomes, le nom du dessinateur et du scénariste, l’éditeur, l’année d’édition ou de début de la série, le prix en 2007, le niveau de lecture. La partie résumé et / ou commentaire comporte des 4è de couverture, des avis personnels et des avis de Catherine Gentile, documentaliste dans l'académie de Caen et chroniqueuse BD pour le site de Ricochet, que nous remercions de nous avoir autorisé à utiliser ses critiques. Merci aux éditeurs qui nous ont autorisé à reproduire ici les couvertures d’albums (voir la demande d'autorisation). Adaptations littéraires

https://www2.ac-lyon.fr/enseigne/documentation/outils/litterat/bdcollege/bdcollege.html

Related:  BDBazar temporaire 14lecture jeunesseBande dessinée

Les "One-shots" BD Souvenirs épars et réminiscences plutôt que récit linéaire, Baudoin revient sur son enfance, et en particulier sur son grand-père. Ce dernier, anglais d'origine mais élevé dans un orphelinat du sud de la France, a fait la première guerre mondiale. Mais c'est surtout un homme à la personnalité bien particulière, très proche de la nature, fruste, traumatisé par la guerre. Baudoin raconte ce qui l'a marqué chez cet homme étrange et distant, sujet de fascination et parfois de dégout pour ses petits-enfants. C'est avant tout le choc de deux mondes : celui de l'auteur, moderne, né après 1945, et d'un monde rural ou les valeurs, les rapports entre les gens, ne sont pas les mêmes. Aucune idéalisation d'un passé révolu là-dedans : Baudouin parle notamment d'une veillée en disant que "l'idéologie qui se transmettait le long de ces soirées était plus réactionnaire, plus débile, plus con que celle qui passe lors de la plus nulle des émissions de télé".

Pour la seconde Au programme de l'année de seconde, on distingue 4 objets d'étude principaux: - roman & la nouvelle au XIX°s : réalisme et naturalisme (un roman ou un recueil de nouvelles du XIXe siècle, au choix du professeur. + un ou deux groupements de textes) Le texte et l'image à travers la bande dessinée Professeurs partenaires : Karine Monneret, professeur-documentaliste et Sandrine Schott, enseignante de français (Haut-Rhin, Alsace). Classe concernée : 5ème. Séquences en demi-groupe.

Patrick Chappatte, un journaliste (presque) comme les autres N’allez sur­tout pas le « trai­ter » d’artiste ! Patrick Chap­patte reven­dique farou­che­ment son sta­tut de jour­na­liste. Celui-ci a pour­tant l’art de racon­ter des his­toires, via le des­sin, dont la puis­sance d’évocation dépasse par­fois lar­ge­ment celle de l’écrit. Le BD-journalisme peut repré­sen­ter selon lui le futur de cette pro­fes­sion, car les images ont le don d’universalisme et l’humour per­met de trai­ter dif­fé­rem­ment des sujets sérieux. Auto­por­trait Chap­patte © www.bdfil.chUn savoir-faire journalistiqueSi je vou­lais racon­ter une his­toire à la manière de Chap­patte, mes trois pré­cé­dentes phrases auraient consti­tué la phase plus impor­tante de mon récit.

Collège (3e) : lectures conseillées pour préparer la seconde Liste d’ouvrages intéressants à découvrir pour les futurs élèves de seconde. Le classement adopté correspond aux "objets d’étude" propres à la classe. Afin de guider le choix des élèves, les œuvres sont suivies d’un code renseignant sur la difficulté de lecture : (*) : oeuvre facile (**) : oeuvre un peu difficile ou un peu longue (***) : oeuvre difficile ou longue. Ce document est le fruit d’une synthèse de la liste de discussion Profs-L.

La bande dessinée au CDI Katell Guyon, Laurent Guyon. Cet article fait suite à plusieurs rencontres avec des documentalistes lors de journées de formation sur la bande dessinée. De ces échanges ressort un constat essentiel : après avoir longtemps été un parent pauvre du fonds documentaire, la bande dessinée est désormais généralement bien implantée dans les CDI. On ajoutera en outre que les traditionnels Tintin, Cédric ou Titeuf côtoient maintenant des oeuvres ou des auteurs moins connus des élèves. Certains documentalistes n'hésitent pas à innover et proposent à la lecture des bandes dessinées originales telles que mangas (par exemple Ping Pong de Taiyou Matsumoto), BD au contexte historique porteuses de questionnements (Azrayel de Lax et Giroud, sur la guerre d'Algérie), BD autobiographique (Persepolis de Marjane Satrapi), etc.

neuvième art 2.0 - histoire BD/Education [janvier 2013] L’histoire des liens entre bande dessinée et éducation s’est exprimée successivement dans les termes d’une hostilité farouche, d’une intégration résignée, puis d’une récupération intéressée et d’une légitimation affichée. Petit historique de l’intégration scolaire de la bande dessinée Le rejet des éducateurs catholiques et laïcs s’exprime dès 1907, lorsque la bande dessinée devient presque exclusivement un matériau des publications de presse destinées à la jeunesse. Leur argumentaire, où se mêlent considérations esthétiques, psychologiques et morales, ne variera guère jusqu’aux années 1960 : le médium est stigmatisé pour la pauvreté du texte, pour la teneur grotesque et caricaturale des illustrations, pour son contenu pulsionnel et violent, sans oublier le pouvoir séducteur de l’image (qui encouragerait l’affabulation) et même l’inintelligibilité même de la narration verbo-iconique. Une intégration en trompe-l’œil

Pour les ados (12 - 16 ans) - Sélections Jeunesse - BD Jeunesse Si elles ne sont pas encore qualifiées "d'incontournables", les séries qui suivent le seront bientôt ! Voici la fine fleur des BD et du manga pour les enfants de 12 à 16 ans ! Seuls Une ville normale, une existence tranquille, 5 enfants comme les autres qui n’ont pas grand-chose en commun si ce n’est qu’un beau matin ils vont se réveiller seuls. Une pratique bien implantée en France Par Frédérique Yvetot Depuis 2000, le nombre de BD vendues en France ne cesse d'augmenter et l'offre de se diversifier. La «lecture de bandes dessinées est désormais une pratique bien implantée dans l'hexagone ». Une étude sur la lecture de BD en France, publiée par le département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) en collaboration avec la Bibliothèque publique d'information (BPI) permet d'en savoir plus sur les pratiques culturelles des Français en matière de bandes dessinées (taux de pénétration, caractéristiques de lecture propre à cette pratique) et sur les caractéristiques de son lectorat (profil des lecteurs).

Mille bulles espace enseignants le dossier du mois prochain Dossier n°21 : Lectures en réseau (suite) Portrait

Related: