background preloader

Les réseaux sociaux d'entreprise : matures et puissants, mais parfois inadéquats

Les réseaux sociaux d'entreprise : matures et puissants, mais parfois inadéquats
Le cabinet Useo a étudié le marché des offres de réseaux sociaux d'entreprises. Si les prestations proposées peuvent délivrer une vraie création de valeur en intelligence collective, les errements des entreprises risquent d'être vite contre-productifs, voire de tuer la poule aux oeufs d'or. « Facebook est typiquement une anti-référence pour un réseau social d'entreprise à usage interne », admet volontiers Arnaud Rayrole, directeur général du cabinet Useo. Cela ne préjuge en rien, bien sûr, des usages pertinents du réseau social en communication vis-à-vis de l'extérieur. Mais la méconnaissance par les entreprises de la réalité du « 2.0 » en général et des réseaux sociaux destinés à l'interne en particulier, ainsi que les errements dans les usages, risquent d'avoir comme conséquences de nombreux échecs et l'abandon d'une source potentielle de grandes valeurs ajoutées. Une offre très étendue et écartelée Une grande tendance en 2011 est l'intégration multi-flux.

CIO.PDF 35 : Les réseaux sociaux d'entreprises en plein essor Le numéro 35 de CIO au format PDF s'ouvre sur les retours d'expériences d'entreprises ayant implanté des réseaux sociaux ou RSE. L'impact sur l'usage de l'email est manifeste. Sa nature change en entreprise, selon des experts, la valeur ajoutée passe dans le RSE. Le réseau social d'entreprise ou RSE fait évoluer les modes de collaboration au sein des organisations. Va-t-il tuer l'e-mail ? Il devrait en changer l'usage car le RSE ne remplace pas les outils existants, il les complète. Pour lire CIO.PDF 35, sur abonnement Au sommaire de ce numéro : RETOUR D'EXPÉRIENCES: SPÉCIAL RSE- Les réseaux sociaux s'implantent en entrepriseAvec les témoignages de : Fabrice Poiraud-Lambert (Lyonnaise des eaux), Philippe Giorgi (Bouygues Telecom), Jean-Pascal Szelerski (APEC), Marc Merlini (JCDecaux).- « L'intranet disparaîtra au profit du réseau social chez Lagardère Publicité »Avec le témoignage de Valérie Blondeau (Lagardère Publicité) GESTION DE CARRIÈRE : « Maîtrisez les coûts ou démissionnez!

Réseaux sociaux et entreprises : facteurs clé de succès, risques et opportunités marketing et communication Re-situons les notions de web 2.0 et de réseaux sociaux La définition du web 2.0 selon Tim O’Reilly recouvre essentiellement la notion d’intelligence collective, ce qui permet de passer outre la technologie que le Web 2.0 englobe : XML, CSS, XHTML, CSS 2.0, JavaScript, Atom, RSS, Ajax. Les réseaux sociaux sont donc une des illustrations du web 2.0. Un réseau social peut être défini comme une communauté d’individus reliés entre eux par origine, centre d’intérêt, besoins, points de vue… On distingue alors plusieurs types de réseaux sociaux : 1. 2. 3. 4. 5. Comment optimiser la présence des entreprises au sein des réseaux sociaux ? La question est tout d’abord : faut-il qu’une entreprise soit présente sur un réseau social ? C’est une question de stratégie marketing et de stratégie de communication, et donc de cible, d’objectifs, d’orientation du discours, de valorisation du positionnement. L’approche marketing de la présence des marques sur les réseaux sociaux doit se faire stratégiquement. 1.

Un réseau social d’entreprise, pour que faire ? « InfGov's Blog | Claude Super Enterprise Social Network (ESN) ou réseau social d’entreprise (RSE) font la une des blogs, des pages économiques et sont en tête d’affiche des colloques consacrés aux ressources humaines et au management, mais que faire d’un réseau social d’entreprise ? Nous avons eu longuement l’occasion de disserter et d’échanger, notamment sur ces pages, sur l’intérêt, l’opportunité ainsi que les avantages (en terme de développement et de croissance) du modèle 2.0, modèle participatif dont le RSE est un des piliers. Il y a quelques semaines, je posais une question simple, l’entreprise 2.0, étendue jusqu’où, en écho à de nombreux articles lus sur l’Internet, aujourd’hui c’est Frédéric Charles qui publie Une entreprise a t-elle le choix de ne pas se transformer en une Entrerprise 2.0 ?, alors oui, mais, ………… so what? Restons concrets Au delà des "phénomènes de mode", nous savons tous que l’entreprise innove et évolue sans cesse, ne serait-ce que pour survivre ! Un outil au service de l’entreprise

Les Réseaux Sociaux en Entreprises (synthèse de notre Petit-Déjeuner) Depuis l’émergence du Web 2.0, les changements de comportement des internautes et leur attachement à l’utilisation quotidienne des sites dits "réseaux sociaux" sont significatifs. L’internaute n’est plus un simple spectateur mais un réel acteur du Web. Une manière nouvelle d’échanger, de communiquer, de partager l’information se diffuse au sein de la société et désormais au sein des entreprises. En parallèle, une mutation s’amorce au niveau du management des entreprises. Des concepts proches des réseaux sociaux (collaboration, participation, évaluation par les pairs...) font leur apparition dans les techniques d’encadrement. Différentes "success stories" montrent en effet le lien étroit entre les nouvelles pratiques de management et l’adoption de ces réseaux sociaux. Nous vous proposons à travers cet article une analyse des critères qui vont favoriser le développement des réseaux sociaux, discerner différents types de réseaux sociaux et leurs fonctions associées. État des lieux Les Membres

Réflexion sur les Réseaux Sociaux d'Entreprise (RSE) La semaine dernière se tenait le salon Intranet / RSE à Porte de Versailles à Paris. J'y suis passé quelques heures et voici donc mon résumé du salon. Deux constats Premier constat évident : le marché en France foisonne d'offres qui se présentent (trop souvent) sous le même angle et que, sans une vraie bonne grille de lecture, la différence perçue par le visiteur lambda est surtout dans l'ergonomie et le talent du commercial qui vend la solution. Ce constat est partagé par de nombreux consultants, indépendants des solutions, qui pointent ces manques. Autre constat linguistique ce coup-ci : réseaux sociaux d'entreprise est clairement un terme plus vendeur qu'Intranet alors qu'il s'agit au final de répondre au même usage collaboratif et informatif en interne des entreprise. Une vision "logicielle" orientée autour des fonctionnalités Useo s'est lancé le mois dernier dans un réferentiel non exhaustif des solutions. Pour aller plus loin :

Ergonomie des moteurs de recherche – Partie 2/3 Introduction : La recherche avancée, le mouton noir de la recherche. Un autre changement d'approche dans le domaine de l'ergonomie des moteurs de recherche concerne l'utilisation de la recherche avancée. Il y a déjà dix ans, Jacob Nielsen publiait une « alert box » mettant en garde les concepteurs sur l'utilisation abusive de la recherche avancée, il réitérait en 2001 dans une autre « alert box » dans laquelle il suggérait, entre autres, de reléguer la recherche avancée en second plan pour quelle ne soit utilisée que pour raffiner une recherche en cas d'échec de la recherche de base. Cette recommandation venait du fait que ce type de recherche possédait généralement les problèmes suivants : Des formulaires trop longs, Des champs de restriction peu clairs ou peu significatifs pour les utilisateurs, Des résultats de recherche pas toujours pertinents. Nouveau regard sur la recherche avancée: Fig 4 : Page de résultats de Kayak avec les filtres repliés. Quelle approche choisir :

Le fossé numérique se creuse entre les entreprises et leurs salariés Plébiscités à la maison, les «nouveaux» outils numériques peinent toujours à s'imposer en entreprise, selon le cabinet d'études IDC. Des écarts d'usages expliqués par des différences générationnelles dans la relation aux technologies de l'information, mais aussi par une difficulté à faire émerger de nouvelles formes d'organisation du travail. De la maison au bureau, la frontière est de moins en moins claire pour de nombreux salariés français. C'est ce qui ressort des résultats d'un récent observatoire d'IDC sur les enjeux associés à la mise en place de nouvelles formes d'organisation du travail. Une étude réalisée pour le compte de Bouygues Telecom Entreprises. D'un côté, les conclusions de cette enquête, menée auprès d'un panel de 240 entreprises, « montrent que les frontières s'estompent entre les mondes professionnels et personnels », souligne Nathalie Feeney, analyste chez IDC. Les usages à domicile se multiplient Choc de cultures

Advancing Advanced Search Advanced search is the ugly child of interface design -always included, but never loved. Websites have come to depend on their search engines as the volume of content has increased. Yet advanced search functionality has not significantly developed in years. Fig. 1: A typical separation of standard and advanced search (Yahoo!). Why most people don’t use advanced search Despite its name, advanced search has not advanced very far. The link is often small, vague, and does not describe benefits to the userAdvanced search pages typically have confusing page design for the few who make it there.There is generally poor search revision functionality: Once a search is performed, the “advancedness” is lost. Fig. 2: Google’s advanced search is still complicated. Who does use advanced search? Other approaches to search Let’s take a quick look at other search innovations from the last decade. Fig. 3: travelocity.com Flight searches, in a sense, only use advanced search. Fig. 5: ebay.com’s faceted search

Réseaux sociaux d’entreprise : 10 conseils pour réussir les projets « InfGov's Blog | Claude Super Ne pas partir la "fleur au fusil" A l’instar de tout projet, la mise en oeuvre d’un réseau social d’entreprise est à gérer avec réalisme, précision et dynamisme. Définition des objectifs, précision du planning, évaluation des outils et obtention des ressources sont, entre autres, "les milestones" de l’avancement de la mise en oeuvre du RSE. Le mieux pour éviter des désillusions quant aux fonctionnalités et aux "orientations" des solutions proposées sur le marché est de se référer aux analyses disponibles. Ne pas lancer des "projets pirates" Les projets faisant appel à des solutions de réseau social d’entreprise doivent s’inscrire d’emblée dans une démarche officielle. Ne pas contourner le middle management Les réseaux sociaux d’entreprise font partie des projets qui, pour réussir, doivent bénéficier d’une large support du top management. Ne pas snober les équipes informatiques Ne pas annoncer votre RSE comme le "Facebook" de l’entreprise Ne pas ouvrir une "auberge espagnole" Like this:

Réseaux sociaux d'entreprise Cet ouvrage s’appuie sur leretour d’expérience des projets mis en œuvre par Smile: NRJ Studio, HEC, Aden Classifieds, Canson, Ingenico, etc. ; ainsi que sur nos nombreuses analyses et études de cas. Ce document n’est cependant pas qu’un simple comparatif entre les outils de réseaux sociaux d’entreprise open source que nous avons sélectionnés. Nous nous efforçons aussi d’en faire une introduction aux concepts fondamentaux. 1. Intégrer un Réseau Social d’Entreprise « RSE » dans une TPE - Vigane sur LePost.fr (17:45) Publié parVigane post non vérifié par la rédaction 12/04/2011 à 17h35 - mis à jour le 12/04/2011 à 17h45 | vues | réactions Interview de Guillaume Mahout Gérant de la SCOP « Médiatice » Pourquoi avoir choisi de mette en place un RSE ? Nous avons toujours eu une approche « sociale » en tant que SCOP. Comment avez-vous fait pour choisir votre RSE ? Nous sommes partis avec la même approche que nous apportons à nos clients, l’analyse des besoins. Quelle vision avez-vous aujourd’hui de votre RSE ? Le plus difficile est de ne pas tomber dans le travers potentiel de la veille permanente ou de l’overdose d’information. Qu’entendez-vous par « valoriser les contributions » ? J’entends qu’il y a la possibilité avec un RSE de poster des commentaires sur un sujet ou un thème, de les publier et d’indiquer son appréciation. Est-ce à dire que votre solution permet d’ouvrir votre communauté à vos clients ? Que peut-on attendre d’une solution RSE ? Est-ce difficile de bien choisir une solution RSE ? Non ! Vigane

Atelier & groupe de travail autour de la question du RSE (Réseau Social d’Entreprise) et de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) Atelier & groupe de travail autour de la question du RSE (Réseau Social d’Entreprise) et de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) Alain Garnier a eu le privilège d’assister à une réunion organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel). Animée par Bruno Rasles, le délégué général de l’AFCDP, il s’agissait de la première réunion de cet atelier autour de la mise en conformité avec la loi Informatique et Libertés d’un Réseaux Social d’Entreprise. Au départ, le besoin est venu de la question RH : Quelles informations peuvent être gardées lors d’un recrutement ? Ce fut bien la question de la conformité légale informatique et libertés qui furent traitées à l’initiative de l’AFCDP et non pas, les questions tout aussi importantes du droit à l’image, de l’intelligence économique ou encore de la fuite d’informations… Il se trouve que pour ses propres besoins, l’AFCDP met en place un RSE. Like this:

Related: