background preloader

Les réseaux sociaux d'entreprise : matures et puissants, mais parfois inadéquats

Les réseaux sociaux d'entreprise : matures et puissants, mais parfois inadéquats
Le cabinet Useo a étudié le marché des offres de réseaux sociaux d'entreprises. Si les prestations proposées peuvent délivrer une vraie création de valeur en intelligence collective, les errements des entreprises risquent d'être vite contre-productifs, voire de tuer la poule aux oeufs d'or. « Facebook est typiquement une anti-référence pour un réseau social d'entreprise à usage interne », admet volontiers Arnaud Rayrole, directeur général du cabinet Useo. Cela ne préjuge en rien, bien sûr, des usages pertinents du réseau social en communication vis-à-vis de l'extérieur. Mais la méconnaissance par les entreprises de la réalité du « 2.0 » en général et des réseaux sociaux destinés à l'interne en particulier, ainsi que les errements dans les usages, risquent d'avoir comme conséquences de nombreux échecs et l'abandon d'une source potentielle de grandes valeurs ajoutées. Une offre très étendue et écartelée Une grande tendance en 2011 est l'intégration multi-flux. Related:  RSE : outils

5 plateformes Open Source pour créer son propre réseau social Que ça soit pour un usage privé, en entreprise ou pour des groupes plus restreints, l’offre Open Source pour les réseaux sociaux disponible aujourd’hui peut constituer dans certains cas une alternative viable. Avec les fonctionnalités de partage, de création de profils personnalisés, d’échange de contenus et de documents, il est possible de se construire son propre réseau social. Voici une sélection de plateformes des plus en vogue et des plus stables actuellement. Diaspora a connu son coup de projecteur il y a quelques mois sans pour autant réussir à fédérer les internautes, donc je ne m’attarderais pas dessus. BuddyPress Petit frère de WordPress, vous pouvez héberger votre propre réseau en ligne, en profitant de l’ergonomie et de la facilité d’usage reconnue de WordPress. Dolphin LiveStreet CMS Offre multinlingue proposant au-delà de la création du réseau social, la gestion de plusieurs blogs individuels ou collectifs. Oxwall Elgg

Réseaux sociaux et entreprises : facteurs clé de succès, risques et opportunités marketing et communication Re-situons les notions de web 2.0 et de réseaux sociaux La définition du web 2.0 selon Tim O’Reilly recouvre essentiellement la notion d’intelligence collective, ce qui permet de passer outre la technologie que le Web 2.0 englobe : XML, CSS, XHTML, CSS 2.0, JavaScript, Atom, RSS, Ajax. Les réseaux sociaux sont donc une des illustrations du web 2.0. Un réseau social peut être défini comme une communauté d’individus reliés entre eux par origine, centre d’intérêt, besoins, points de vue… On distingue alors plusieurs types de réseaux sociaux : 1. 2. 3. 4. 5. Comment optimiser la présence des entreprises au sein des réseaux sociaux ? La question est tout d’abord : faut-il qu’une entreprise soit présente sur un réseau social ? C’est une question de stratégie marketing et de stratégie de communication, et donc de cible, d’objectifs, d’orientation du discours, de valorisation du positionnement. L’approche marketing de la présence des marques sur les réseaux sociaux doit se faire stratégiquement. 1.

Contexte du marché des systèmes d'information - CIO-Online - chiffres-clés, externalisation toute l'actualité "Chiffres-clés" Edition du 04/02/2013 - par Bertrand Lemaire Le cabinet Lecko constate une croissance importante de l'équipement des grandes entreprises en RSE. Mais les usages peinent à être montrés alors que les entreprises veulent surtout bloquer les réseaux sociaux publics. « 70% des entreprises du CAC40 ont désormais un réseau social d'entreprise [RSE] » s'est réjoui Arnaud Rayrole (en photo), directeur général du cabinet Lecko. Il s'exprimait lors de la présentation de la cinquième étude annuelle de ce cabinet sur le sujet. Il est vrai que la dispersion de données confidentielles de l'entreprise sur Facebook n'est pas du meilleur effet. L'effet Colomb L'idée d'optimiser la collaboration débouche en fait surtout sur de nouvelles méthodes de travail. Si toutes les entreprises sont aujourd'hui conscientes qu'un outil n'est rien sans usage, la maturité n'est pas encore au rendez-vous pour les RSE. Remplacer le mail... plus tard

Les Réseaux Sociaux en Entreprises (synthèse de notre Petit-Déjeuner) Depuis l’émergence du Web 2.0, les changements de comportement des internautes et leur attachement à l’utilisation quotidienne des sites dits "réseaux sociaux" sont significatifs. L’internaute n’est plus un simple spectateur mais un réel acteur du Web. Une manière nouvelle d’échanger, de communiquer, de partager l’information se diffuse au sein de la société et désormais au sein des entreprises. En parallèle, une mutation s’amorce au niveau du management des entreprises. Des concepts proches des réseaux sociaux (collaboration, participation, évaluation par les pairs...) font leur apparition dans les techniques d’encadrement. Différentes "success stories" montrent en effet le lien étroit entre les nouvelles pratiques de management et l’adoption de ces réseaux sociaux. Nous vous proposons à travers cet article une analyse des critères qui vont favoriser le développement des réseaux sociaux, discerner différents types de réseaux sociaux et leurs fonctions associées. État des lieux Les Membres

Cinquième version de l'étude Lecko sur les RSE Comme chaque année, les équipes de Lecko nous proposent leur analyse détaillée du marché des solutions de collaboration (cf. mes comptes-rendus pour les éditions 2012, 2011 et 2010) : Étude Lecko sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise. Cette analyse est en fait la partie visible d’un référentiel de solutions qu’ils alimentent depuis de nombreuses années. Je n’ai pas pu assister à la présentation qui a eu lieu le 31 janvier dernier, par contre j’ai lu de très bons résumés, notamment chez Yann Gourvennec et Miti News. Plusieurs grandes idées ressortent de cette analyse : Les plateformes sociales de collaboration interne existent depuis près de 20 ans (notamment avec des solutions comme Lotus Notes ou eRoom), le rythme d’adoption est donc très long et le débat autour du choix des outils ne risque pas de se tarir (cf. Toutes ces réflexions sont détaillées dans le rapport, que je vous laisse parcourir. La cuvée 2013 est donc très bonne.

Ergonomie des moteurs de recherche – Partie 2/3 Introduction : La recherche avancée, le mouton noir de la recherche. Un autre changement d'approche dans le domaine de l'ergonomie des moteurs de recherche concerne l'utilisation de la recherche avancée. Il y a déjà dix ans, Jacob Nielsen publiait une « alert box » mettant en garde les concepteurs sur l'utilisation abusive de la recherche avancée, il réitérait en 2001 dans une autre « alert box » dans laquelle il suggérait, entre autres, de reléguer la recherche avancée en second plan pour quelle ne soit utilisée que pour raffiner une recherche en cas d'échec de la recherche de base. Cette recommandation venait du fait que ce type de recherche possédait généralement les problèmes suivants : Des formulaires trop longs, Des champs de restriction peu clairs ou peu significatifs pour les utilisateurs, Des résultats de recherche pas toujours pertinents. Nouveau regard sur la recherche avancée: Fig 4 : Page de résultats de Kayak avec les filtres repliés. Quelle approche choisir :

Que retenir de la matrice Lecko des RSE 2013 pour le marché français ? Comme tous les ans maintenant, Lecko vient de sortir son étude RSE, version tome 5 dans lequel il analyse les éditeurs du monde du RSE. Comme toute analyse, elle fait débat. Notamment sur la question de savoir si on peut vraiment juger d’une solution sur la somme de ces fonctionnalités… Comme tous les ans maintenant, Lecko vient de sortir son étude RSE, version tome 5 dans lequel il analyse les éditeurs du monde du RSE. Comme toute analyse, elle fait débat. Notamment sur la question de savoir si on peut vraiment juger d’une solution sur la somme de ces fonctionnalités… Mais elle a au moins le mérite d’exhiber le travail effectué par le cabinet Lecko afin de permettre aux décideurs de s’y retrouver dans la jungle des RSE. Je vous propose donc une lecture « dégraissante » de la matrice pour réduire le nombre d’acteurs. Je ne sais pas pour vous mais moi je ne sais pas encore quoi choisir. Alors, j’ai élagué en enlevant les acteurs américains. Jalios : GED venue sur le terrain du RSE.

Advancing Advanced Search Advanced search is the ugly child of interface design -always included, but never loved. Websites have come to depend on their search engines as the volume of content has increased. Yet advanced search functionality has not significantly developed in years. Fig. 1: A typical separation of standard and advanced search (Yahoo!). Why most people don’t use advanced search Despite its name, advanced search has not advanced very far. The link is often small, vague, and does not describe benefits to the userAdvanced search pages typically have confusing page design for the few who make it there.There is generally poor search revision functionality: Once a search is performed, the “advancedness” is lost. Fig. 2: Google’s advanced search is still complicated. Who does use advanced search? Other approaches to search Let’s take a quick look at other search innovations from the last decade. Fig. 3: travelocity.com Flight searches, in a sense, only use advanced search. Fig. 5: ebay.com’s faceted search

Réseau social d’entreprise : sortez de la logique outil ! 01net. le 31/03/11 à 10h45 La mise en œuvre d’un réseau social d’entreprise (RSE) est un projet complexe à plusieurs niveaux. Tout d’abord, il est généralement jugé stratégique par la direction, ce qui attire l’attention et développe beaucoup d’attentes. Face à cela, les entreprises ayant décidé de construire leur réseau social interne rencontrent très rapidement deux pièges qu’il convient absolument d’anticiper et d’éviter. L’outil est votre talon d’Achille Dans le cadre d’un projet de réseau social d’entreprise, il paraîtra toujours plus simple et plus rapide de ne tenir compte que du seul axe « outil-fonctionnalités » pour avoir l’impression de répondre aux besoins exprimés par les futurs utilisateurs. L'axe le plus fragilisant, car l’outil est matérialisable (contrairement à un processus ou à une responsabilité). Les référentiels de solutions vous proposent un cadre duquel il faut savoir s'extraire - La stabilité et l'indépendance financière de l’éditeur que des sociétés) - Projet TIC

Réseaux sociaux d'entreprise : des fiches d'évaluation rafraichies et enrichies BlueKiwi ZEN et Jamespot sont les deux premiers réseaux sociaux d'entreprise pour lesquels nous publions les évaluations actualisées dans l'espace Fiches Logiciels. Les autres suivront au cours des prochaines semaines au fur et à mesure que notre partenaire Lecko mettra à jour son référentiel. Ce rafraîchissement de printemps suit la publication le mois dernier du tome 5 de l'étude annuelle sur les réseaux sociaux d'entreprise par le cabinet de conseil. Les nouvelles fiches, version 2013, reflètent les évolutions fonctionnelles des logiciels. Certains ont bénéficié de mises à jour majeures au cours de l'année dernière (c'est le cas, entre autres, de Sharepoint ou de blueKiwi), tandis que d'autres ont connu des enrichissements successifs. C'est le lot de nombreuses solutions en mode Saas. Autre nouveauté, ces fiches s'appuient sur une méthodologie d'évaluation enrichie. Pour chaque logiciel, Collaboratif-info reprend les résultats synthétiques de l'évaluation.

Réseau Social d'Entreprise : le cahier des charges Quand on se lance dans une suite sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE), il faut en faire un dernier : voila donc le cahier des charges pour celui qui développera notre brave produit qui aura un succès mondial et qui nous rendra très riches, Pierre et moi. Objet : Le RSE est destiné à devenir une application Intranet d’entreprise qui sera hébergée sur son propre serveur ou sur des serveurs de nos prestataires. Il a vocation à devenir la page d’accueil du navigateur, le point d’entrée de la messagerie, de l’agenda partagé et des différentes applications de l’Intranet de l’entreprise, voire des Extranet. L’utilisateur sera identifié par son adresse mail professionnel. Une identification dans le produit devra permettre l’identification dans les Intranet et Extranet, selon les capacités techniques de ceux-ci. Principe : Le produit sera très proche de Google, fonctionnellement et ergonomiquement. Utilisateurs : Ergonomie : L’ergonomie sera proche de Google+ : - en dessous, le « mur », En-tête :

Réseaux sociaux d’entreprise : faut-il brûler le cahier des charges ? 01net. le 01/02/12 à 07h00 Que coûte la rédaction du sacro-saint cahier des charges en temps, ressources et énergie ? La question vaut la peine d’être posée, surtout lorsqu’ils atterrissent chez les éditeurs après des fortunes diverses, de multiples remaniements et l’intégration de besoins tous azimuts qui en font des monstres hybrides et obsolètes… Le plus souvent, ils décrivent des fonctionnalités au lieu de s’intéresser à la population qu’ils sont censés servir. Terrible erreur lorsqu’il s’agit de mettre en place un réseau social d’entreprise où tout repose sur la contribution volontaire. L’adoption, l’usage, l’identification de l’individu à l’outil y sont des facteurs de réussite essentiels. Le mythe de la solution universelle Ces cahiers des charges sont souvent truffés de présupposés sur les fonctionnalités. Autre erreur récurrente, le mythe du couteau suisse. Identifier les difficultés des utilisateurs Alors, par où commencer ? Mode pilote et scénarios d’usage Fabienne Vandekerkove

Related: