background preloader

Perturbateurs endocriniens: le coût de l’inaction

Perturbateurs endocriniens: le coût de l’inaction
Les perturbateurs endocriniens provoquent de nombreuses pathologies et, en dehors de quelques exceptions, la Commission européenne traîne à réglementer leur utilisation. Dix-huit chercheurs ont donc décidé de calculer le coût économique de ces poisons pour l’Europe et sont arrivés au chiffre effarant de 157 milliards d’euros par an… Du bisphénol A dans les biberons en plastique, des pesticides organophosphorés sur la peau des fruits, du paraben dans les cosmétiques, du perchlorate dans l’eau du robinet, etc. Ces vingt dernières années, une succession d’études expérimentales et épidémiologique a démontré que de nombreux produits chimiques de notre quotidien sont susceptibles d’interférer avec l’action de nos hormones, et ainsi de nuire à notre santé. Ils peuvent, par exemple, réduire la fertilité, provoquer l’obésité, déclencher des pubertés précoces ou encore faire baisser le quotient intellectuel. Un coût économique élevé pour la société Des capacités cognitives altérées

https://lejournal.cnrs.fr/articles/perturbateurs-endocriniens-le-cout-de-linaction

Related:  Sante Publique et Promotion de la santeà trierPesticides et santé 2Perturbateurs endocriniens, poisons pour nos enfants

Les infirmières de l'hospice Shechen - Karuna-ShechenKaruna-Shechen Un sourire chaleureux, une main aimante et réconfortante, et l’oeil à l’affût des besoins de l’autre – voici certaines des qualités que partagent les infirmières de l’hospice Shechen. L’hospice est situé dans une aile de la clinique de Shechen au Népal. L’administration de soins palliatifs aux malades est un concept récent au Népal. La clinique Shechen fut d’ailleurs l’une des toutes premières structures médicales à les proposer à ses patients en fin de vie. Nous le faisons quel que soit le groupe ethnique ou le sexe des patients, avec le souci de servir en priorité les plus démunis.

Déclaration choquante d’un initié du domaine médical Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde, a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses. Horton a déclaré:

Les eurodéputés contaminés au glyphosate – EurActiv.fr À quelques jours du vote des États membres sur le glyphosate, des tests réalisés sur 48 eurodéputés révèlent que leurs urines contiennent un taux parfois 35 fois supérieur au seuil limite. « Tous les participants avaient du glyphosate dans les urines, et ce, dans des proportions élevées », conclut le laboratoire Biocheck de Leipzig, qui a effectué le test sur 48 députés du Parlement européen, tous sexes et tous partis confondus. Au total, 13 pays sont représentés, dont la Belgique, la République tchèque, la France, la Hongrie, l’Espagne, la Finlande et l’Italie, entre autres. Cette opération coup de poing, lancée par une dizaine d’eurodéputés, pour la plupart belges, dont Marc Tarabella (PS) et Bart Staes (Verts), révèle que le taux de glyphosate moyen présent dans les urines des eurodéputés est 17 fois plus élevé que la normale. >> Lire : Pesticides et OGM, quand la Commission européenne fait le jeu des multinationales Poids de l’industrie

Près de 1 200 médecins mettent en garde contre les pesticides Près de 1.200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l’appel. "Nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais chacun doit prendre ses responsabilités. À nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits, particulièrement pour certaines catégories de la population, ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants" explique le Dr Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à Limoges. L’appel a été lancé sur Internet en septembre par un groupe de médecins limousins auxquels se sont associés des médecins de Martinique et de Guadeloupe, ébranlés par l’affaire du chlordécone. "Perturbateurs endocriniens"

Grossophobie et santé Il y a quelques nuits de ça, la grosse s’est réveillée en proie à ce qu’elle pensait être une crise d’anxiété : la mâchoire crispée jusqu’à la douleur, trempée d’un voile de sueur froide la glaçant jusqu’aux os et le cœur battant si vite et si fort qu’une question lui est venue en tête. Lui faut-il appeler SOS Médecin ou le 18 ? Après avoir attendu quelques minutes en respirant profondément accoudée à sa fenêtre, la grosse s’est raisonnée : « Non ça va, tu n’vas pas faire ta petite nature, tu connais les crises d’angoisse, les crises de panique, ça ne vaut pas le coup. » Ça ne vaut pas le coup… Ce n’est pas la peur de faire une attaque cardiaque qui va lui faire prendre le risque d’une humiliation si profonde par le corps médical qu’elle en viendrait à penser : « Pourvu que la main glacée de la mort ait ENFIN la décence de se poser sur moi ». Chaque situation médicale peut tourner au véritable drame psychologique. Chez le psychiatre : « vous allez mal car vous êtes mal dans votre peau.

L'irrationnel à l'assaut de la médecine fondée sur les preuves par Jean Brissonnet - SPS n° 305, juillet 2013 Le centre d’analyse stratégique a publié en octobre 2012 une note1 intitulée : « Quelle réponse des pouvoirs publics à l’engouement pour les médecines non conventionnelles2 ? » Le Centre d’analyse stratégique est une institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du premier ministre. La première carte des victimes des pesticides ENVIRONNEMENT. L'association Générations futures a collecté plus de 400 témoignages de riverains ou de professionnels victimes de nuisances ou de maladies. Audrey Altimare | | MAJ : Il y a une dizaine d'années, Marie et son conjoint ont acheté, en Charente, une grande maison entourée de champs céréaliers. Ils ne s'inquiètent pas des pulvérisations de pesticides deux à cinq fois par an. Mais l'époux de Marie a développé depuis un cancer de la prostate.

Plastiques, pesticides, bisphenol A et autres perturbateurs endocriniens : Où en est-on Thème : Forums régionaux du savoir 2013Auteur : Olivier KahOrganisme : CNRS, INSERM, Université de RennesDescription : On les appelle perturbateurs endocriniens : bisphénol A, pesticides, résidus de pilules contraceptives, cosmétiques, plastiques... autant de substances susceptibles de mimer l'action de nos propres hormones et qui pourraient être responsables de certains dysfonctionnements en augmentation (baisse de la fertilité, puberté précoce, obésité, cancers, ...). Cette conférence fera un point objectif sur ces questions d'actualité. Durée : 1h 58min

Related: