background preloader

Aïkido

Aïkido
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'aïkido (合気道, aikidō?) est un art martial japonais (budo), fondé par Morihei Ueshiba O sensei entre 1925 et 1969[réf. nécessaire]. L'aïkido se compose de techniques avec armes et à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. De plus l'Aïkido est aussi intimement lié à la religion Shinto. Historique de l'aïkido[modifier | modifier le code] Comme la plupart des budō modernes (judo, karaté, kendo…), l'aïkido est l'héritier des arts martiaux développés durant les périodes de guerre, qui furent modifiés lors des périodes de paix (ère Tokugawa) et de la disparition de la classe des samouraïs (restauration de Meiji). Morihei Ueshiba était un fervent pratiquant shinto, il fut également initié à la religion Ōmoto-kyō, au bouddhisme Shingon et au Kototama. Le terme aïkido[modifier | modifier le code] Calligraphie des trois caractères formant le terme « aikido », de haut en bas : ai, ki, dō.

Ecole Nationale d'Aïkido Aïkibudo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'aïkibudo (合気武道, aikibudō?) est un art martial traditionnel d'origine japonaise (budō) essentiellement basé sur des techniques de défense. Il est très proche de l'aïkido qui hérite des mêmes enseignements issus des pratiques martiales des samouraïs. Histoire[modifier | modifier le code] Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aïkidō, a fait évoluer sa vision de l'art martial tout au long de sa vie. Certains de ses élèves créeront à leur tour leur propre style; l'un d'eux, Minoru Mochizuki viendra en France promouvoir l'aïkido d'alors. L'un d'eux, Alain Floquet, initié à l'aiki jūjutsu, et pratiquant lui-même d'autres arts martiaux, décide de l'enseigner en France. Surtout développé et enseigné en France, l'aïkibudo est en développement et connait une croissance du nombre de ses pratiquants en Europe et à travers le monde. — Pensée en mouvement, Alain Floquet, édition Budo Description[modifier | modifier le code] Les grades[modifier | modifier le code]

Tressage Pour une meilleure stabilité de l'enroulement il y a des triangles de papier plié Hishigami mis sous les croisements. Ils donnent une forme égale aux espaces libres rhombiques. Employer des bandes de carton plus facile à manipuler. Le blanc de la poignée est recouvert avec un coton de 7mm de large, il faut environ 4,50 mètres Les quatre bandes de carton (Omote Mune, Omote ha, Ura Mune, Ura ha) ont été conçues exactement pour Tsuka et Tsuka Ito. Les coins réels de Hishigami ont été ajustés plus précisément en se pliant que le reste. Voici toujours une autre vue des bandes Hishigami. La poignée est bien enveloppée par les éléments en carton, le tressage a commencé. le Mekugi ana par lequel une cheville en bambou sera mise plus tard pour solidariser la poignée à la lame est ici bien visible. Le Menuki est inséré. La poignée est presque finie. Le noeud fini du coté Ura Voici le Kashira monté et les liens sont déjà tirés sous le dernier enroulement du côté omote

Iaïto, sabre japonais d'entraînement (katana non aiguisé) - Armurerie du Soleil levant Katana d'entraînement (iaïto, lame en acier au carbone non aiguisée, sabre conseillé pour l'entraînement : iaïdo, kendo, aïkido...) Le forgeage Hagane-Maru (ou simplement Maru) fait appel à une seule nuance d'acier dur (contrairement aux aciers feuilletés qui font appel à des aciers de différentes duretés au coeur et surface de la lame). Same (poignée) en peau de raie recouverte de coton noir Tsuba en acier noirci Fourreau (saya) en bois laqué noir Assemblage traditionnel à la main : peut être démonté Livré avec une housse de protection en tissu noir et une boîte en bois (88 x 12.5 x 10 cm pour le wakizashi ou 112 x 12.5 x 10 cm) Une saya compatible avec ce iaïto (lame 67 cm) existe en pièce détachée... coffret iaïto et saya tsuka et saya lame et saya tsuba Fiche article Same (poignée) en peau de requin recouverte de coton noir Tsuba en acier découpé au laser, anodisé Livré avec une housse de protection en tissu noir Une saya compatible avec ce iaïto existe en pièce détachée... - huile pour lame et tsuba

Aïkijutsu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Aikijutsu (合気術, Aikijutsu?), aussi écrit "aiki-jutsu", "aiki-jitsu", "aiki-ju-jitsu", "aiki-jujitsu", "aiki-ju-jutsu", "aiki-jujutsu", "aikijutsu" et "aiki-no-jutsu" — Aïki-no-jutsu étant l’ancien terme (dont la première apparition daterait de 1873 selon certains, du milieu du XVIe siècle selon d’autres) est un art (Technique) de l’harmonisation des énergies. Historique[modifier | modifier le code] Les historiens japonais attribuent la création de l’aïkijutsu alors aiki-in-yo-ho (aïki in’yo ho) « l’utilisation du pouvoir in et yo des énergies unifiées » à (Shinra Saburo) Minamoto no Yoshimitsu (1056 – 1127) et dans une moindre mesure à son frère aîné Minamoto no Yoshiie (1041 – 1108). Issu de la doctrine In-Yo-Ho, qui recherchait l’harmonie entre l’homme le ciel et la terre, le principe de base aïki-ho mettra l’accent sur la non-résistance à l’action ou à la réaction d’un adversaire. Spécification[modifier | modifier le code]

Samourai katana En fonction de l'époque, on dira qu'une lame est Koto (littéralement: ancien sabre) si elle a été produite avant 1600; elle sera Shinto (littéralement nouveau sabre) entre 1600 et 1800; après 1800, on dira qu'elle est Shinshinto (littéralement nouveau nouveau sabre). En ce qui concerne la longueur, on parlera de Tanto en dessous de 30cm, de Wakizashi entre 30 et 60cm et de Tachi ou de Katana au delà: les lames de lance Yari et de Naginata sont à part. Pour la forme des lames, on se réfèrera au shéma qui donne les plus courantes. Il faut savoir que la majorité des Katana et des Tachi sont de forme Shinogi Tsukuri; les Wakizashi sont Shinogi Tsukuri ou Hira Tsukuri; les tanto sont le plus souvent Hira Tsukuri, plus rarement Shobu ou Moroha Tsukuri. Les naginata sont Kanmuri ou Unokubi Tsukuri (schéma ci-desous). La lame Shinogi Tsukuri, la plus courante, nous servira de base pour la description à suivre sur le shéma ou le vocabulaire est détaille.

American kenpo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’American kenpo est, dans son sens littéral, un terme générique désignant un ensemble de systèmes de combat d'origine hawaïenne qui se sont développés aux États-Unis. Cependant, ce terme désigne souvent de manière spécifique le système de combat créé par le grand maître Ed Parker aux États-Unis au milieu des années 1950. Ce système est souvent désigné sous divers termes tels American kenpo, Ed Parker Kenpo, Kenpo Karaté, Ed Parker American kenpo Karaté (E.P.A.K), etc. En France, les termes souvent utilisés pour sa désignation sont American kenpo ou Kenpo américain. Histoire[modifier | modifier le code] L’American kenpo, dans ses origines lointaines, est issu du Kenpo hawaïen qu’enseignait le Professeur William K.S. Celui-ci est structuré à partir de son expérience des situations de combat de rue auxquelles il aura à faire face dans sa jeunesse. Évolutions[modifier | modifier le code] Les organisations les plus en vue dans le monde sont :

stages-aikido.fr - Calendrier des stages d'Aïkido en France de la saison 2010/2011

Related: