background preloader

Session 3 : Réaliser une veille manuelle

Session 3 : Réaliser une veille manuelle
Related:  UFCV-VEILLE DOCUMENTAIRE-2014

10 agrégateurs de contenus pour remplacer Google Reader Google abandonne son célèbre lecteur de flux RSS « Google Reader » à partir du premier juillet 2013. Vers quels outils se tourner pour organiser sa veille d'informations ? Voici une dizaine de solutions web et mobiles pour remplacer avantageusement l'agrégateur de news de Google. Feedly Cet agrégateur de news décliné en versions web (extensions pour navigateurs Chrome et Firefox) et mobiles (Android, iOS) permet d'organiser simplement sa veille d'informations sur un tableau de bord personnalisable, en ajoutant les sources d'informations de son choix parmi différentes thématiques. Fonctionnalités Par ses fonctionnalités avancées, Feedly se rapproche de certains outils de curation (ex : Scoop.it, Paper.li). Le lecteur RSS existe en version pro, disponible sur abonnement (5$/mois ou 45$/an) Cette version inclut : Taptu Application pour Android Application pour iOS Essayer Taptu The Old Reader Interface et fonctionnalités : Essayer The Old Reader Netvibes NewsBlur Pulse Digg Reader Fonctionnalités :

Quand le secteur Veille de l'ADBS partage des astuces et méthodes Le secteur "Veille et recherche sur Internet" de l'ADBS organisait le 8 mars dernier une rencontre sur le thème des Méthodologies de recherche efficaces sur le Net, qui a rassemblé plus de 100 participants et s'est révélé un moment très fort d'échanges et de partages. Sur le principe des retours d'expériences, cinq intervenants – professionnels de l'information, membres de l'ADBS – appartenant à des domaines très divers, sont venus partager avec l'assistance des "trucs et astuces" et des méthodes utilisés au quotidien dans leurs recherches et leur veille sur le Net. Si les trois premières interventions concernaient plus spécialement la "recherche d'information", les deux dernières ont abordé l'ensemble des méthodes et outils (gratuits) employés dans la mise en place d'une veille, du sourcing à la diffusion des données. On trouvera ci-après les points forts des trois premières interventions. Comment retrouver l'origine d'une citation Beaucoup s'en seraient contentés. +Béatrice Foenix-Riou

Un audit complet pour évaluer la présence de la marque - Veille e-réputation Impossible de mettre en place une stratégie d'e-réputation sans avoir une idée claire de ce que la toile dit de votre marque et de votre entreprise. "Concevoir une stratégie digitale sans savoir ce que l'on dit de vous, c'est aller à la bataille sans connaître les armes de l'ennemi", résume Grégory Pouy, directeur Contact de Nurun. La première étape d'une stratégie de veille et de gestion de sa réputation passe par la réalisation d'une cartographie détaillée de la présence de votre marque en ligne. Cet audit complet doit permettre à une marque d'effectuer une sélection dans la masse d'outils (blogs, réseaux sociaux, médias, etc.) à surveiller au quotidien et d'identifier des espaces prioritaires de veille. La cartographie doit également permettre de définir une stratégie de prise de parole, en aidant à identifier sur quels sites engager le dialogue et sur quelles thématiques touchant à votre marque.

E-réputation : la boite à outils du veilleur Pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques de la veille image, e-réputation, reputation management, identité numérique ou encore le personal branding, voici la boite à outils de veille nécessaire pour assurer une bonne couverture de son périmètre : actualités, blogs, commentaires, réseaux sociaux, forums…Ceci intéresse les individus et internautes soucieux de leur image en ligne, mais aussi les responsables et chargés de veille, communication, marketing…pour savoir ce qu’on dit sur leurs produits, leurs marques, leurs entreprises, leurs dirigeants… Les métamoteurs sociaux : ce sont des outils qui vont chercher dans différents types de sources comme les réseaux sociaux, les blogs, les microblogs… Les moteurs de recherche des blogs : ce sont des outils qui vont chercher des contenus en provenance de blogs (parfois de flux RSS d’autres sources) et/ou qui permettent d’identifier des blogs dans un domaine spécifique. Les moteurs de recherche d’actualité :

Angela Merkel réclame un Internet européen. Qu'est-ce que ça veut dire? Temps de lecture: 9 min Mais que diable veut Angela Merkel? C'est ce que se demande le petit monde du numérique à la suite des déclarations pour le moins brumeuses de la chancelière allemande le 15 février. Un sujet que la chancelière, dont le téléphone portable a été visé par les écoutes américaines, dit vouloir aborder avec François Hollande à l'occasion de sa venue à Paris ce mercredi 19 février. Reste à comprendre de quoi il retourne. » A lire aussi: «François Hollande, qui "ne parle pas le morse", estime qu'"on ne s'espionne pas entre alliés!"» 1. Première hypothèse: Angela Merkel a parlé sans bien connaître le sujet et demande quelque chose... qui existe déjà. Mieux que ça, et contrairement à ce que laisse entendre Angela Merkel, «le flux européen reste en Europe pour l'essentiel». «Avant, une communication entre Paris et Londres pouvait faire un aller-retour par New-York. >>> A lire aussi: «Pourquoi ça rame quand je veux regarder une vidéo YouTube avec Free» 4. Andréa Fradin

Demain la veille Mettre en place un système de veille de son e-réputation Avec l'explosion des contenus sociaux sur internet, la réputation numérique ou e-réputation est devenue un paramètre incontournable pour la gestion de l'image de marque des entreprises et de leurs produits/services. En effet, les opinions et commentaires négatifs publiés par les internautes anonymes et/ou clients sur internet peuvent nuire à la notoriété d'une entreprise et détourner ses prospects ou partenaires potentiels. Ce phénomène est amplifié par le référencement naturel de ces nouvelles « tribunes », qui concurrence les contenus officiels mis en ligne par les entreprises. Pour organiser une réponse, rétablir le dialogue avec les e-consommateurs, et/ou simplement prendre le pouls de sa cyber-réputation, la mise en place d'un système de veille s'avère d'une grande utilité. En détails, voici les principaux avantages et outils pratiques pour bien démarrer dans la veille sur son e-réputation. Qu'est ce que l'e-réputation ? Définition Quels professionnels sont concernés ? Seesmic

quelle méhode et quels outils ? Surveiller sa réputation sur le web pour une entreprise, une organisation représente un enjeu presque incontournable. En effet, le web 2.0 et les médias sociaux offrent la possibilité à l’ensemble des internautes d’exprimer leurs opinions sur les réseaux sociaux, forums, blogs, sites d’avis, commentaires, notamment sur des produits, marques, entreprises, personnes… De plus, ces prises de parole en faveur ou en défaveur d’une entreprise, d’une marque, etc. laissent des traces sur le web. Avoir une connaissance de ce que les internautes disent de soi, de ses produits est donc essentiel afin de : Repérer des signaux faibles ou signaux forts pour anticiper une crise d’image et réagir à temps et de la manière la plus adaptéeSavoir qui parle, où et comment pour ensuite envisager, si nécessaire, une prise de parole officielle et pérenne sur les médias sociaux Définir le périmètre sémantique La définition du périmètre en amont de toute recherche est primordiale. . Repérer ses sources - Quand ?

La fin d'un Internet libre et ouvert aux Etats-Unis? Les Américains doivent-ils dire adieu à un Internet libre et ouvert? C’est en tout cas ce qu’avancent de nombreux articles aux allures de nécrologies qui font suite à une décision de justice prise mardi 14 janvier. Une cour d'appel fédérale vient en effet d’invalider les normes établies par la Federal Communications Commission (FCC), l’équivalent américain de l’Arcep, pour encadrer les pratiques des opérateurs de télécommunication sur Internet. Adoptées en 2010, ces règles «interdisent aux FAI de bloquer des services ou de faire payer les fournisseurs de contenu pour accéder au réseau», rappelle Ars Technica. Des restrictions qui reviennent à protéger le principe de neutralité du Net, et contre lesquelles «les câblo-opérateurs […] se battent férocement […] depuis des années» (comme le prouve la chronologie des faits à lire chez Gigaom). publicité >>> À lire aussi: «Neutralité du Net: pourquoi ça traîne?» Un «appel devant la Cour suprême» est toujours possible, plaide ArsTechnica.

Assurez une veille professionnelle avec Google | CommentCaMarche Pour rester concurrentiel, il est indispensable d'être la pointe de l'actualité de son secteur professionnel. Pour vous faciliter cette veille professionnelle, Google dispose d'outils spécifiques : Google News, Google Alertes, Google Reader, iGoogle. On vous explique pourquoi et comment les utiliser dans le cadre de votre entreprise. Veille concurrentielle : Google essentiel ? Pour connaître les bases de la veille concurrentielle sur internet, consultez l'article utiliser internet pour sa veille concurrentielle. Les avantages des outils de veille Google sont leur gratuité et leur compatibilité. Leur prise en main ne nécessite pas de connaissance particulière, il suffit généralement d'indiquer votre adresse Gmail et de se laisser guider par les popup explicatives ou les pages d'aide facilement accessibles dans l'interface des outils Google. Google n'est pas le seul à proposer ce type d'outils, si vous n'êtes pas partisan du tout Google, voici leurs équivalents : Comment utiliser iGoogle :

veilleautrans source frédéric soussin rencontres d'autrans 11 janvier 2012 introduction nécessite du temps se brancher sur l'intelligence externe on peut s'offrir des moments de micro-stimulation ouvrir les portes à l'aléatoire les solutions sont dehors , à l'intérieur cela sent le renfermé se brancher sur une énergie inépuisable veille en 12 points définir des objectifs. définir le champ de veille. investir un maximum de personnes. créer des cercles de veille. organiser ses alertes. tester les. sélectionner ses sources. mettre tout dans son agrégateur. créer une banque de veille. acheter une tablette. définir une méthode. ce qui reste à faire au quotidien. qu'est qu'on cherche ?. synthése ressources en plus bIbliographie. blog le mind mapping pour tous.

Removal requests | Transparency Report Removal requests include government requests (and other complaints of illegal content from authorized reporters) we’ve received to remove or withhold content on Twitter. Governments generally make removal requests for content that may be illegal in theirs respective jurisdictions. For example, we may receive a court order requiring the removal of defamatory statements, or law enforcement may ask us to remove prohibited content. July 1 - December 31, 2013 NOTE: The data in these reports is as accurate as possible, but may not be 100% comprehensive. About the numbers We’ve received more than five times as many content removal requests than in the prior reporting period. Withheld content The data includes all instances where we employed our Country Withheld Content (CWC) tool. Recent examples: Brazil We received three court orders directing Twitter to remove defamatory content in Brazil. France India Japan We received a court order directing Twitter to remove several defamatory Tweets in Japan. Russia

La boite à outils du veilleur 2.0 Télécharger Magic Boss Key (Sécurité & vie privée)

Related: